MENU ZINFOS
Politique

Cité du Volcan: La Région engage un recours contentieux contre le blocage de TAK


- Publié le Jeudi 10 Juillet 2014 à 17:57

Cité du Volcan: La Région engage un recours contentieux contre le blocage de TAK
La Région prend les commandes de la riposte contre le maire du Tampon. Une réplique qui fait suite au blocage de l'ouverture de la Cité du Volcan à la Plaine des Cafres.

L'autorité préfectorale a été informée par la collectivité régionale de l'entrave subie par sa société publique locale Réunion des Musées Régionaux suite à la décision d'André Thien Ah Koon de ne pas siéger au sein de la commission de sécurité. Cette dernière devait signer la semaine dernière l'autorisation d'ouverture au public de la structure muséale.

Parmi les différents recours envisagés, c'est finalement le recours contentieux pour "excès de pouvoir" qui a été choisi. Il a été lancé auprès du tribunal administratif confirme la Région en cette fin d'après-midi.

Après un moment de flottement vendredi dernier à l'annonce de ce contretemps, la SPL RMR nous confirme que c'est sa collectivité de rattachement qui a pris la main sur la réponse juridique à ce bras de fer imposé par le maire du Tampon.




1.Posté par Mwa la pa di le 10/07/2014 20:44

Enfin, et que TAK soit condamné, cela ne sera que la seconde fois....

2.Posté par VIEN A ZOT le 10/07/2014 21:52 (depuis mobile)

Le Prince de l''océan indien pique sa crise. Bon courage parce TAK c''est pas une personne qui se laissera impressionner. Le Tampon ne pliera pas devant ce pantin de Didier.
Rend à nous Pierrefond, après nous part causer !!
Tient bon TAK, ou lé élu pou

3.Posté par Bayoune le 11/07/2014 08:28

Konm mwin mi abite Mafate, ke lé prodwi yarive si an O tro sèr, mi sar fé konm Vira, mi sar ekzizé in port lao Maïdo, konmsa noute soso va koute anou mwin sèr, épi poukwé in laréropor koté La Plinnpalmiste (napi, navé tro brakoniyé). La folie des grandeur d'un petit TAK ki pran ali pou in Tchang Kaï-chek, plito in Pipangaysèk, sandoute li vé inn tiTaïwan dan lo sud, so boug là lé danzere. Nous l'avons vu pour arriver à ses fins, de l'extrème droite violente, il s'est rallié avec des pseudo-communistes - qu'il n'avait pas hésiter de les bastonner dans le temps, zordi il siège dans l'alliance du diable. Didier i fo fé tansiyon i fo pa sédé dovan so pti TAS.

4.Posté par Mamie Rose le 11/07/2014 08:52

Il faut soi l'interner soi le rendre inéligible.


5.Posté par Éric le 11/07/2014 06:01

Abus de pouvoir. TAK empêche la population réunionnaise de profiter pleinement à la connaissance de notre ile...
Il se croit intouchable, vivement que justice soit faite avec notamment ce recours de la région mais également que les réunionnais puissent se mobiliser contre cet homme qui déprécie notre belle ile (ne serait ce que ces immondes rondavelles chinoises, que pensent nos touristes ?)
Bien du courage amis tamponnais.

6.Posté par Oscar DUDULE le 11/07/2014 10:18

L'attitude de TAK est celle d'un petit marmaille qui fait des caprices.
Il veut regler des comptes sans se soucier de l'intêret général. A Bourg Murat, il a ait un bon score aux élections. Qu'en pense les commerçants de ce quartier, qui voient la fréquentation touristique en stagnation à cause de son obstination déplorable.
j'espère que le tribunal va annuler sa décision et que la cité du volcan va ouvrir très vite.

7.Posté par Maître Chanteur le 11/07/2014 10:18

Maître chanteur.....
Si on accepte de telles pratiques....
Où va-t'on...

8.Posté par Matchouk le 11/07/2014 12:49

Soit disant TAK se soucie des habitants du Sud. Est-ce qu'il a pensé aux commerçants de la galerie du musée qui ne demandent qu'à reprendre leur travail ??? S'il a des comptes à régler avec Robert, qu'il trouve un autre moyen ! pas en pénalisant ces commerçants ou les touristes qui veulent découvrir notre beau volcan.

9.Posté par Ti boug st-paul le 11/07/2014 15:27

Le Préfet n'a qu'à reconvoquer la commission de sécurité.
L'absence injustifiée du représentant de la mairie devra être justifiée.
Et, puisque deux commissions(visite avant réouverture) ont échoue et que les motifs évoqués sont fallacieux, et si avec ça le Sous-Préfet ne sait pas ce qu'il faut faire, il faut qu'il change de métier.
Remarquez après avoir laissé Claude HOAREAU titulariser 200 agents alors que cette même souspréfecture avait imposé un plan strict, ça nous laisse pantois.
Qui c'est qui passe à la caisse ce sont les saintlouisiens et les riviérois qui payent.

10.Posté par Sudiste le 11/07/2014 16:52

Pourquoi ne pas verser les 150 millions d'euros ? C'est plus simple et plus rapide... Encore de l'argent publique gaspillé dans des procédures judiciaires. Quand est ce que l'égoïsme va s'arrêter ?

11.Posté par JORI le 11/07/2014 17:16

Nous avons là les commentaires des seules personnes qui n’ont pas voté pour TAK. Jusqu’à preuve du contraire TAK est là où il est par la volonté de la population et Bassire, marionnette de notre super cumulard D.Robert, aussi.

12.Posté par Pendant ke tak lété en hibernation l''équipe de Didier la développer la réunion le 11/07/2014 18:42 (depuis mobile)

Tak ou sa ou sorte depuis ou lé pu maire.ancien élu de Pierrefonds c Grace a la région de Didier kon a u dé sous pour l''''agrandissement é kan ct verges et tak tout été bloqué contre le sud c ça ki gêne tak c didier ke la investie é developer le sud ..

13.Posté par ALEXANDRA le 11/07/2014 19:17

nous veut aussi un recours contentieux contre le blocage des remboursements de LADOM, contre les appels d'offres truqués, contre le favoritisme, contre XYZ

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes