MENU ZINFOS
Politique

Cirest : Le transport scolaire gratuit dans les six communes à compter de la rentrée scolaire d'août


Bonne nouvelle pour les écoliers de l'Est. À l'occasion du débat autour des orientations budgétaires de la Cirest qui s'est tenu ce samedi, l'intercommunalité de l'Est de l'île a validé le principe de gratuité du transport scolaire à compter de la rentrée scolaire d'août 2021.

Par Samuel Irlepenne - Publié le Samedi 13 Mars 2021 à 12:30 | Lu 6540 fois

"Voilà un de nos engagements concrets qui sera réalisé dès cette année", se félicite le président de la Cirest, Patrice Selly. Une mesure qui a fait l'unanimité au sein du conseil des maires", ajoute-t-il. Le budget affecté aux transports scolaires sera de 6,2 millions d'euros pour 2021, même si la mise en place de cette gratuité correspond à une perte de recette de l'ordre de 250 000 euros pour cette année. 

En outre, afin d'améliorer le quotidien des élèves résidant dans les écarts du territoire, amenés à emprunter le bus scolaire très tôt le matin, une réflexion sera menée par la collectivité en vue d'adapter les horaires des circuits de transport.

Peu après le vote de cette délibération, les élus communautaires ont débattu de la nouvelle feuille de route de la nouvelle gouvernance pour cette année.

Environnement

En matière de prévention de la production des déchets, les actions porteront sur l'adoption du Programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLPDMA), la poursuite des actions en cours comme la poursuite du compostage chez les particuliers et sur les sites publics avec la mise en place de 1 300 bacs supplémentaires sans oublier l'éducation des primaires à la prévention des déchets et au jardinage naturel avec notamment la création de jardins potagers dans quatre écoles du territoire. Au niveau des nouvelles actions, la Cirest accompagnera à titre expérimental 30 familles dans un dispositif "zéro déchets". Au niveau du grand public et des scolaires, l'intercommunalité va mettre en place un plan de communication global sur le tri et la prévention et renforcera sa communication en porte à porte sur les refus de tri. La brigade de l'environnement de la Cirest, actuellement composée de 5 agents dont 4 ASVP, sera portée à 7 agents dès cette année. Le but à terme est de porter ce nombre à 10/11 agents, qui interviennent sur les six communes du territoire.

En matière de lutte contre l'errance animale, la collectivité compte bien poursuivre ses actions de capture et de stérilisation pour un budget total de 250 000 euros. De plus, un foncier sera bientôt identifié à la Plaine des Palmistes pour la création d'un refuge.

Mobilité

Outre la validation de la gratuité du transport scolaire, la Cirest poursuivra les aménagements liés à son projet de transport en commun en site propre (TCSP). Ainsi, dès 2021, 3,8 millions d'euros de travaux seront prévus et serviront notamment à terminer les travaux de VRD et du pôle d'échanges de Saint-André situé rue du Lycée et à financer les études d'un TCSP sur le territoire de Saint-Benoit entre la RN3, l'avenue Auguste de Villèle et l'avenue Jean-Jaurès pour un démarrage espéré des travaux d'ici fin 2021. La Cirest lancera également des travaux pour la réalisation d'une gare relais au centre-ville de Salazie et développera un service de Transport pour les personnes à mobilité réduite (TPMR) dans le cadre d'un transport à la demande par l'acquisition de 3 nouveaux bus adaptés en 2021.

Au niveau du réseau Estival, de gros changements vont être opérés au niveau statutaire. Le réseau passera en effet d'une Société d'économie mixte (SEM) à une SPL. Objectif: élargir la concurrence entre les prestataires lors de la nouvelle consultation à lancer et à attribuer en 2021, explique la présidence de l'interco.

Économie

Le projet de territoire de la Cirest a également été présenté à l'occasion de cette séance. Sur la période 2021-2026, la communauté d'agglomération va engager ainsi 108 millions d'euros, "soit deux fois plus que ce qui a été investis sur les deux derniers mandats" salue Patrice Selly. Un montant qui représente "l'ambition" portée par la nouvelle équipe intercommunale, "aussi bien en terme économique, social ou encore environnemental". "Cela veut dire que nous entrons dans une nouvelle ère de rattrapage structurel de notre territoire qui ne regardera plus le train passer", assure le président. Patrice Selly veut voir le territoire Est "prendre le chemin de la responsabilité" afin que la micro-région "devienne ce poumon économique à travers les atouts qui sont les nôtres pour soutenir la population et nos entreprises". Ainsi, les travaux d'extension de la ZAE Paniandy à Bras-Panon se poursuivront sur la tranche 4, 10 hectares qui devraient être commercialisés à compter de 2023. Les acquisitions foncières et les études se poursuivront du côté de la Cressonnière pour offrir une nouvelle ZAE à Saint-André mais aussi à Sainte-Rose pour l'aménagement d'une zone artisanale.

Par ailleurs, la Cirest s'associera aux communes membres pour identifier les secteurs pouvant accueillir à terme des écoboxes pour favoriser, via une politique tarifaire incitative, l'installation de porteurs de projet aussi bien pour les activités de production que de services artisanaux.

Tourisme

"Il ne peut pas y avoir d'économie forte sans un tourisme fort", a rappelé Patrice Selly, en présentant un des projets touristiques majeurs de la Cirest, à savoir la création d'un sentier littoral Est, "qui va entrer dans sa phase opérationnelle dès cette année". Long de 62,5 km, ce sentier suit la côte Est de l'île en reliant la Grande Rivière Saint-Jean à Saint-André, en passant par les communes de Bras-Panon et de Saint-Benoit avant de rejoindre le sentier des Laves à Sainte-Rose. Montant estimé du projet: 3 millions d'euros par an sur les cinq prochaines années "avec un cofinancement déjà identifié". "Ce sentier ne doit pas laisser de côté les deux communes des hauts (Salazie et la Plaine-des-Palmistes, ndlr) mais nous en avons déjà parlé avec les maires concernés. Nous sommes en train de réfléchir à associer les six communes membres sur ce projet d'aménagement, que nous voyons plutôt comme un sentier touristique de l'Est", explique Patrice Selly. En effet, les communes de Salazie et de la Plaine-des-Palmistes seront concernées par un Plan d'interprétation et de valorisation écotouristique (PIVE) et bénéficieront en 2021 d'un montant de 300 000 euros pour la réalisation et l'installation d'aménagements paysagers, de mobiliers d'interprétation, de signalétiques, de belvédères et de kiosques.

La Cirest continuera à promouvoir la destination touristique Est Réunion via l'OTI, en reprenant la main sur cette dernière. "Nous avons décidé avec les collègues maires de décentraliser notre action en matière de tourisme. Le bilan de l'OTI Est n'est pas bon. Je prends l'exemple de Saint-Benoit: en matière de promotion de tourisme, c'est zéro. Une chose est sûre, il va falloir de nouvelles ambitions, plus fortes", conclut Patrice Selly.





1.Posté par Mise en scène trop poussé les gars le 13/03/2021 13:40

Une Réunion d'intercommunalité sur des tables de pique nique pliantes et des nappes en papier. Elle est vraiment très pauvre la CIREST ? Qui pourtant a un budget colossal qui vient en majorité des impôts des habitants de l'Est.

2.Posté par MôvéLang le 13/03/2021 13:47

Gratuit ? C'est plutôt payé par l'ensemble des contribuables, c'est le '' Fasso Transport. '' individuellement ça revient moins cher, mais ceux qui ne voyagent jamais en bus payent le même prix.

3.Posté par Popol 1er le 13/03/2021 15:29

Si zot lé pas content quand Vira sera de retour va refait paye a zot

4.Posté par yab le 13/03/2021 16:11

Cool, déjà que certains marmailles prennent le bus alors qu'ils habitent à 500 m de l'école.

5.Posté par ASSISTANAT le 13/03/2021 17:22

C'est irresponsable ! Toute consommation de bien ou de service implique un paiement, même symbolique. Si une famille a besoin d'aide il y la CAF, le Département, les CCAS.
Là ce sont les contribuables qui vont payer. Au détriment des investissements.
De plus cela avilit encore les assistés.
Ces socialistes ont toujours asservi les masses pour pouvoir se maintenir au pouvoir. Creol y vaut mieux k'sa

6.Posté par Nono le 13/03/2021 18:45

Avec cochon on fera jamais un cheval de course

7.Posté par Red BULL le 13/03/2021 18:54

La gratuité n'existe pas pour ce genre de choses.
Mais la démagogie oui.

8.Posté par martin lane le 13/03/2021 19:08

Ne vous inquiétez pas ; une fois les élections régionales passées, tout redeviendra comme avant §

9.Posté par Cloclo le 14/03/2021 06:54

Politique socialo: faire croire à la population qu'ils sont généreux , sociaux..en distribuant des miettes, en exploitant la misère, bouche les yeux domoun..tout en profitant du système.Quelle démagogie .

10.Posté par DOGOUNET le 14/03/2021 08:33

"Pauvre" Selly qui enfile les mêmes chaussures, marque démago, que ses prédécesseurs mais couleur zavoca marron !

11.Posté par MirAU le 14/03/2021 12:18

Ah bon ! ..... les écoliers ne relevant pas de la CIREST sont donc des bâtards ? .... justice et égalité de traitement pour TOUS les écoliers de notre île. Sinon, attention il y aura discrimination et les parents des enfants écartés de cette mesure de gratuité vont boucher les routes et personne ne ciculera plus sur notre réseau routier ! ....

12.Posté par Etheve jean-Paul le 14/03/2021 17:14

On ne devrait jamais accorder la gratuité pour un service de transport public car qui vont payer le bus et les chauffeurs et les adminitratifs..ce sera lensemble des contribuables...
On devrait faire payer une somme en fonction des revenus...
Cela sappelle de la logique...
Mais la logique se nos jours ...

13.Posté par La vérité rien que la vérité le 14/03/2021 19:10

l’Etat pose qu’une communauté de communes peut prendre la compétence tout en laissant la région opérer certaines fractions de la compétence dont le transport scolaire.

Rappel : communautés de communes vous avez jusqu’au 31 mars 2021 pour arrêter un choix important en matière de mobilités (avec un traitement à part pour le transport scolaire ?)
Articulation région/communauté de communes AOM dans l’organisation des
services réguliers, à la demande et scolaire
La loi n° 2019-1428 du 24 décembre 2019 d'orientation des mobilités (LOM) vise à améliorer l’exercice de la compétence d’autorité organisatrice de la mobilité (AOM) en la généralisant à l’ensemble des communautés de communes (article L. 1231-1 du code des transports, modifié par l’article 8 de la LOM), sous réserve que celles-ci délibèrent en ce sens avant le 31 mars 2021 (III de l’article L. 1231-1).
A défaut, la compétence est exercée par la région sur le territoire de la communauté de communes
concernée à partir du 1er juillet 2021.
Toutefois, compte tenu des moyens et du périmètre de ces EPCI à fiscalité propre, la loi comporte une disposition particulière (article L. 3111-5 du code des transports, modifié par le I, 24° de l’article 8 de la LOM) prévoyant que la communauté de communes qui prend la compétence d’AOM n’est
substituée à la région dans l’exécution des services réguliers de transport public, des services à la
demande de transport public et des services de transport scolaire intégralement inclus dans son
ressort territorial que si elle en fait la demande.
Cette disposition introduisant une exception à l’exercice de la compétence d’AOM, la présente note
explicite ses conséquences pratiques pour la communauté de communes et pour la région, notamment vis-à-vis des services des catégories susmentionnées qui seraient créés ultérieurement.
Pour rappel, et pour éléments de comparaison, le cadre de gouvernance issue de la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe), dans lequel la loi LOM est venue s’inscrire et qui est applicable aujourd’hui pour les communautés d’agglomération, les
communautés urbaines, les métropoles AOM, dispose que :
• les AOM sont compétentes pour tous les services de mobilité dans leur ressort territorial
(L. 1231-1 du CT) qu’il s’agisse de services non urbains ou urbains ( L. 1231-2 du CT), ou
scolaires (L. 3111-7 du CT) ;
• les régions sont compétentes pour les services non urbains, réguliers ou à la demande (L.
3111-1 du CT) et scolaires (L. 3111-7 du CT). Elles informent les AOM territorialement
compétentes de toute création ou modification de dessertes locales qu’elles organisent (L.
3111-4 du CT). Enfin, les services intégralement effectués dans le ressort territorial d’une
AOM sont transférés à l’AOM lors de la création ou de l’extension du ressort territorial (L.
3111-5 du CT, L. 3111-7 du CT pour le scolaire). Elles peuvent déléguer tout ou partie de
services (art. L. 1231-4).
La LOM a créé pour les communautés de communes AOM (CC AOM) un dispositif spécifique qui
dispose que :
• les CC AOM sont compétentes pour tous les services de mobilité dans leur ressort
territorial (L. 1231-1 du CT) qu’il s’agisse de services non urbains ou urbains ( L. 1231-2 du
CT) ou scolaire (L. 3111-7 du CT) ;
• les régions sont compétentes pour les services non urbains, réguliers ou à la demande (L.
3111-1 du CT) et scolaires (L. 3111-7 du CT). Elles informent les AOM y compris les CC AOM
de toute création ou modification de dessertes locales qu’elles organisent (L. 3111-4 du
CT). Les services intégralement effectués dans le ressort territorial d’une CC AOM sont
transférés à la CC AOM à sa demande et dans un délai convenu avec la région (L. 3111-5
2/8 du CT, L. 3111-7 du CT). Elles peuvent déléguer tout ou partie de services (art. L. 1231-4).
Cette exception a été introduite afin d’éviter l’émiettement des services réguliers et scolaires
régionaux actuels et également de ne pas imposer aux communautés de communes l’organisation
de tels services. Elle garantit par ailleurs la prévalence de l’AOM sur son ressort territorial.

14.Posté par Aïl landeur le 15/03/2021 19:12

demagogie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes