MENU ZINFOS
Social

Cirest : Le SDU-CLIAS-FSU va poser un recours au tribunal administratif


- Publié le Vendredi 1 Mars 2013 à 15:23 | Lu 1511 fois

Cirest : Le SDU-CLIAS-FSU va poser un recours au tribunal administratif
Une réunion s'est tenue ce matin entre le président de la Cirest, Eric Fruteau, et le syndicat SDU-CLIAS-FSU. Mais d'après le syndicat, elle n'a rien donné... Depuis plusieurs jours, la FSU soutient une déléguée syndicale, en poste depuis sept ans à la Cirest, dont le contrat n'a pas été renouvelé. Un recours au tribunal administratif s'apprête à être déposé.

Le syndicat soupçonne la direction de la Cirest de vouloir sanctionner la jeune femme qui, en octobre 2012, avait conseillé à une collègue victime de harcèlement sexuel de porter plainte. Le contrat de la déléguée syndicale a pris fin hier et la jeune femme se retoruve au chômage. Pour le syndicat, cette décision de la direction de la Cirest marque "une volonté de sanctionner notre déléguée syndicale de façon déguisée", par ailleurs "victime de sa situation précaire".

Il explique en effet qu'elle n'aurait jamais du recevoir un renouvellement en CDD de trois mois, comme cela été le cas, mais de un an. "Depuis sept ans, elle enchaîne des CDD de un an. Or, ils n'ont pas respecté le préavis pour le renouvellement. Son contrat aurait dû être d'un an", souligne Stéphan Carpaye-Tailamee. D'après le syndicat, elle n'a jamais eu de problème de comportement justifiant ce qu'il appelle un "licenciement".

"Le harceleur présumé continue à travailler"

Le syndicat note que "le harceleur présumé continue à travailler. Dans ce genre d'affaire, on prend généralement un mesure conservatoire qui suspend le salarié en attendant l'issue de l'enquête de la police", s'étonne Didier Bourgoin, sectétaire générale du SNUCLIAS.

Dans un communiqué, la Cirest informe que "le Président (Eric Fruteau, ndlr) a écouté les revendications syndicales", lors de la réunion de ce matin. "Il a indiqué être attaché aux droits et aux obligations de chacun, avant de rappeler les éléments qui ont fondé la décision de non-reconduction du contrat". La Cirest précise que "les services de la Cirest ont fonctionné normalement ce vendredi 1er mars".

De son côté, le SDU-CLIAS-FSU va porter cette affaire devant le tribunal administratif "dans les prochaines heures" en déposant un référé de suspension. D'autres grèves ne sont pas prévues pour le moment.




1.Posté par Sébastien le 01/03/2013 20:36

Bien jouer m.Fruteau.
Ojourdhui ce syndicat NON RECONNU du Conseil supp de la fonction publique et encore moin RECONNU à la Cirest y rôde utilisé un motif bidon pour essayer de ce protéger les fesses!!!
C'est une honte...
Une question la présumée victime est-elle en grève ?
De plus, c'est bizarre lors des précédents articles ce syndicat ainsi que sa representante virée hier accusé ouvertement le collègue d'harceleur sexuel et dans l'article de ce jour il est critiqué de présumé...
Quand on ne maîtrise rien on laisse les pro faire(justice).
J'espère que cet agent portera plainte à la fin de la procédure non pas contre la dispositaire de la prétendue plainte mais contre les représentants de ce sois disant Syndicat inexistant officiellement dans la FPT.
Ojourdhui madame la représentante vous êtes dans le cas de l'arroseuse arroser.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes