Cinor : Le Budget 2019 de 244,3 millions d’€ adopté

Le budget 2019 de la Cinor, d'un montant de plus de 244,3 millions d’€, a été adopté à l'occasion du Conseil Communautaire du 28 mars 2019. 63 M€ (sur les 75M€ du poste investissements) seront consacrés aux dépenses d’équipements liées à l’entrée en chantier des projets structurants tels : la ligne de téléphérique Chaudron-Bois de Nèfles, le réaménagement du Port de Sainte Marie, et la poursuite des aménagements touristiques sur le Bocage.


Le Président Gérald Maillot a défendu avec autorité un budget "audacieux" qui prend en compte "l'innovation et l'emploi".
Le Président Gérald Maillot a défendu avec autorité un budget "audacieux" qui prend en compte "l'innovation et l'emploi".
Particulièrement pour cette année, la finalisation du budget 2019 de la Cinor -résultat des débats orientations budgétaires du 21 février dernier- n'a pas été un exercice aisé, notamment en raison du contexte budgétaire national, ainsi que des effets des mesures économiques et fiscales annoncées en 2019 pour les collectivités territoriales.

Ainsi, les budgets présentés (budget principal, Assainissement et pompes funèbres), et qui ont été adoptés à la majorité -moins une voix, celle du délégué communautaire Christian Annette-, représentent un montant global de plus de 244,3 millions d’€ dont 75 M€ consacrés aux investissements.

"Des efforts ont été demandés à l’ensemble de nos directions ainsi qu'à nos partenaires afin de continuer à maitriser l’évolution de nos dépenses de fonctionnement tant sur les charges à caractère général que sur la masse salariale, ou les subventions", explique le président Gérald Maillot, qui n'a pas manqué de rappeler que la Loi encadre maintenant l’évolution des charges de fonctionnement de la Cinor, laquelle doit être contenue à moins de 1,16%.

Pour autant, au niveau de la fiscalité, la Cinor a fait le choix de ne pas revaloriser, comme les années précédentes, les taux de fiscalité et taxes afin de ne pas augmenter la pression fiscale sur les ménages et entreprises du territoire Nord.

Un choix qui résulte de la stagnation de l’évolution des dépenses de fonctionnement en 2019. Par rapport à celles de 2018, elles ont pu être contenues à 1,05 %.

"Avec de surcroît le maintien de l’effort de solidarité pour nos communes membres", ajoute le président de la Cinor.

 

Une épargne nette de 10 millions d’€

Au sujet des axes de cette gestion budgétaire 2019, il apparaît clairement que la collectivité a veillé à optimiser ses ressources fiscales, sans augmentation de taux , à maîtriser l’évolution de la masse salariale et à contenir les autres dépenses de fonctionnement tout en maintenant un service aux usagers de qualité.

"Pour nous, il s'agit de cibler nos investissements à des projets ne générant pas de nouvelles charges de fonctionnement et créateur de richesses et d’activités par l’emploi dans le secteur privé pour notre territoire", argumente le président de la Cinor.

Des efforts qui, ajoutés au maintien d'une capacité de désendettement raisonnable, a permis de dégager une capacité d’autofinancement pour mettre en œuvre les projets et actions définis dans le Projet de Territoire se déclinant à l'opérationnel au fil des ans.

Ainsi, dès cette année un montant de 63 M€ de crédits de paiement pour les dépenses d’équipements est prévu avec notamment l’entrée en chantier des projets importants tels que la ligne de téléphérique Chaudron-Bois de Néfles et le réaménagement du Port de Sainte Marie, la poursuite des aménagements sur la zone du Bocage, démontrant ainsi que notre EPCI est incontournable dans l’économie du Nord de l’île.

Des investissements ciblés qui ne mettent pas en péril le montant prévisionnel de l’épargne nette à fin 2019, laquelle reste stable avec 10 millions d’€.

 

33 millions € pour la gestion des déchets


Il est à souligner, cette année encore, l’effort effectué par la Cinor dans le domaine des transports collectifs - dans le cadre de sa délégation de service public, avec TENOR- et en matière de transports scolaires.

La contribution de la collectivité pour 2019 s’élève ainsi à plus de 39,2 millions d’euros. Dans son propos introductif, le président de l'Agglomération Nord n'a pas manqué de préciser son souhait de réduire le montant de la contribution de la Cinor sur la DSP de transports urbains.

Enfin, dans le domaine des déchets, le budget alloué reste conséquent avec une enveloppe budgétaire de près de 33 millions €, stable, fort heureusement stable par rapport à 2018.

La Cinor maintiendra ses efforts pour poursuivre une politique volontariste de gestion des déchets axée prioritairement sur la prévention et réduction des déchets, le réemploi et le recyclage des matières contenues dans les déchets et la valorisation des déchets en passant par la sensibilisation et la communication.

Un ensemble d'actions qui concourront à limiter le recours à l’élimination par enfouissement des déchets.
Vendredi 29 Mars 2019 - 09:04
CINOR

Dans la même rubrique :
< >