MENU ZINFOS
Faits-divers

Cilaos : Elle a plus de 60 ans, mais les gendarmes n’avaient jamais vu une telle furie


Une habitante de Cilaos a été condamnée par le tribunal de Saint-Pierre pour des menaces de mort sur ses voisins et des dégradations, ainsi que pour outrage et rébellion contre des gendarmes. Le caractère volcanique de la sexagénaire a surpris l’audience et mis en difficulté sa défense.

Par - Publié le Mardi 12 Avril 2022 à 15:11

Dire que Sandra* à du caractère est un euphémisme. À 60 ans passés, la Cilaosienne est présente au tribunal ce mardi pour avoir menacé de mort ses voisins à plusieurs reprises et pour s’être farouchement opposée aux gendarmes qui tentaient de calmer la situation. Ces derniers ont dû user de la force pour mettre fin à la situation.

Si les tensions entre les deux familles remontent à longtemps, c’est le 26 septembre 2020 que l’étape de la violence est franchie. Sandra nettoie simplement la location saisonnière qu’elle loue, mais le fait en pleine nuit avec la musique à plein régime. Vers 1h du matin, la famille voisine finit par appeler les gendarmes pour le tapage.

Lorsque les militaires arrivent sur les lieux, Sandra réalise qu’elle a oublié d’éteindre la musique dans la maison de location et va l’éteindre. Cependant, elle refuse de présenter ses papiers d’identité. La tension monte, mais les gendarmes préfèrent repartir, tout en restant sur le qui-vive.

Une décision judicieuse puisque Sandra se rend chez ses voisins pour leur reprocher d’avoir appelé les gendarmes. Elle jure de tuer la famille, dont les enfants, avant de jeter une poubelle sur la tête de la voisine et de menacer de mettre le feu à la maison. 

Les gendarmes reviennent en urgence et tentent de calmer la sexagénaire. Celle-ci file dans sa cuisine pour se munir d’un couteau qu’elle menace d’utiliser contre elle. De plus, elle refuse catégoriquement de signer le papier de convocation pour une future audition. Le tout sous un flot d’insultes digne d’une grossiste en poissonnerie. 

Les gendarmes conseillent à la famille de déposer plainte, ce qui sera fait.

Round 2

Le 19 novembre suivant, les militaires se rendent chez Sandra pour lui rappeler qu’elle est convoquée à la gendarmerie. Connaissant le caractère de la mise en cause, ils préfèrent y aller à quatre. Encore une fois, c’est un torrent d’insultes qui les attend.

À peine les gendarmes se sont-ils éloignés que Sandra veut aller en découdre avec les voisins. Elle va les insulter et les menacer à nouveau avant de repartir. Au passage, elle met un coup de poing dans la boîte aux lettres.

Les militaires reviennent et la colère de la Cilaosienne atteint son paroxysme. Elle tente d’abord de se jeter sous un bus qui passe, mais heureusement, celui-ci parvient à s’arrêter à temps. Sandra part se réfugier chez elle et s’accroche à une table pour ne pas être interpellée. Les gendarmes finissent par se décider à employer la force pour la maîtriser et la plaquent au sol pour la menotter.

Les forces de l’ordre ont tant de mal à la maîtriser qu’ils appellent les pompiers. Ces derniers doivent lui injecter un calmant. C’est finalement arrivée à l’hôpital qu’elle commence à se calmer.

Les voisins ont préféré s’éloigner de la maison durant six mois.

"Vous n’êtes pas folle, mais vous êtes très obtuse"

À la barre du tribunal, Sandra tente de se contenir, mais n’y arrive pas toujours. Elle coupe sans cesse la parole aux magistrats et avocats lorsque les débats ne lui plaisent pas. "Vous n’êtes probablement pas folle, mais vous êtes très obtuse", finit par lui dire le juge.

Chose rare, un des gendarmes présents est descendu de Cilaos pour témoigner. "J’ai 20 ans de carrière et je n’ai jamais vu autant d’insultes et d’hystérie de la part d’une personne. Elle était dans un état de folie extrême", témoigne-t-il.

Me Brigitte Hoarau, qui défend les victimes, souligne que "la prévenue ne reconnaît rien. C’est une voisine qui pourrit la vie de ses voisins. Ils ont vécu l’enfer, les enfants ne veulent plus sortir de peur de la croiser". Elle explique les troubles psychologiques que cette histoire a développés chez les enfants, dont la fille est à présent suivie de manière constante suite au développement d’une pathologie.

Un point important que met en avant la procureure : "Elle a une colère très forte en elle, mais derrière cette colère, elle crée des traumas. Il est essentiel que ces faits s’arrêtent", explique-t-elle avant de requérir 6 mois de prison avec sursis, une obligation de soins et l'interdiction d’entrer en contact avec les victimes.

"Il y a un trop-plein"

Me Béatrice Fontaine a dû intervenir à plusieurs reprises pour tempérer sa cliente. Lors de sa plaidoirie, elle explique que cette colère est due aux gestes qu’elle a faits en faveur de ses voisins lors de leur arrivée et dont elle se sent injustement récompensée.

De plus, la robe noire explique la situation familiale dans laquelle se trouve sa cliente. Son mari étant tétraplégique, elle doit lui prodiguer des soins toutes les deux heures, nuit et jour. "Il y a un trop-plein. Tout ceci est arrivé parce qu’elle ne dort pas. Elle doit être H24 avec son mari. Quand elle a demandé de l’aide aux institutions, elle a obtenu une fin de non-recevoir", indique-t-elle avant de préciser que les experts médicaux ont diagnostiqué chez sa cliente un état de stress intense et des réactions anxio-dépressive.

Malgré ces explications, elle est condamnée à six mois de prison avec sursis. Elle doit de plus verser environ 7.500 euros de dédommagements pour les préjudices commis envers les différentes victimes. Enfin, elle a interdiction d’entrer en contact avec ses voisins pendant une durée de 3 ans.

* Prénom d'emprunt


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par tantine le 12/04/2022 15:50

donc, on n'aide pas cette dame qui est aidante familiale et pète les plombs, elle se met à faire n'importe quoi, est un danger pour les autres et pour elle-même et au lieu de l'hospitaliser (et son mari aussi !) pour qu'elle se repose et reprenne ses esprits on laisse la situation pourrir et on va lui ponctionner 7500 euros ?

pourquoi ne pas l'avoir emmené au poste le jour du tapage pour la mettre en cellule de dégrisement ou hospitalisation de force ?

les fdo sont plus empathiques avec les fouteurs de bordel que les plaignants c'est quand même hallucinant, pauvres voisins

n'importe quoi

2.Posté par Sylvain le 12/04/2022 17:50

A présent que les gens savent...il faut l aider....

3.Posté par Tardepeu le 12/04/2022 18:30

Bien sûr, il y a de la souffrance chez cette dame. Elle a besoin d'accompagnement, de conseils, d'aides physiques. Elle a besoin de se promener. De lâcher prise quelques jours pour prendre des forces....
Aidez la et ne l'appauvrissement pas davantage. Soyons humains.

4.Posté par Choupette le 12/04/2022 18:40

2.Posté par Sylvain

A toi l'honneur ... .

Ce n'est pas parce qu'un jour, vous avez eu des geste de gentillesse envers vos voisins qu'ils doivent vous être redevables toute votre vie.

Elle est vraiment barge.

5.Posté par HeLLfirE974 le 12/04/2022 18:49

7500 c'est vraiment exagéré ! Le tribunal me fera tjrs halluciner !

6.Posté par MDR. le 12/04/2022 20:46

Qui dit que ces voisins ne l'a pas emmerdé ou manquer de respect aussi auparavant ?
Il n'y a pas de feu sans fumée.
Est ce qu'ils sont partis la voir cette dame pour la calmé ou lui dire le lendemain ce qu'elle fait c'est pas bien?
Est ce que quelqu'un a essayé de comprendre ça furie? C'est normal c'est un appel à l'aide.
Surtout de nos jours on porte plainte pour n'importe quoi, sans compréhension ?
Par contre personnes ne porte plainte contre ceux qui abuse du pouvoir de l'argent de classe sociale.
Oppression. Et les délinquants il sans tire pour moin que ça ? C'est quoi le problème on minimise la délinquance il y a plus d'enjeux de pouvoir, d'argent avec des magouilles.
A oui j'ai oublié chute il faut rien dire. 🤫
C'est tellement plus facile de maltraiter des personnes vulnérables. Moin de représailles. Qu'elle débilité. Ou sont les associations? ces aides de gouvernement tant promis pour ces personnes. A quoi sert nos impôts? Nourrir le vice pour les bulletins de vote? C'est sont seul moment pour faire ces choses qu'elle ne peut pas de jour avec de la musique c'est mieux ça lui donne de la force à ces personnes abandonné par la société.

7.Posté par Ouais... le 12/04/2022 21:41

Interdiction de rentrer en contact avec ces voisins... Elle doit compter les jours. L administration, c est toujours pareil l humains c est de la merde. Une fois pour une dame en phase terminale de cancer, ou on a du faire des demandes pour obtenir des aides pour les changes, on a été contacté, 3 mois après son décès... Quand on voit comment les plus fragiles sont traités...

8.Posté par Mme Kieffer le 12/04/2022 22:11

Elle a beaucoup de mérite à plus de 60 ans, de s'occuper toute seule de son mari tétraplégique.Je ne sais pas trop en quoi cela consiste cet handicap, mais 24h/24 elle s'occupe de lui, sans personnes de médical pour l'aider, la soulager dans cette tache que je pense difficile et éreintante pour une femme.Si on pèse 100kgs encore, çà va mieux, mais si on est menue et des petits os...dur dur.Et si le mari est gros lui aussi???
Elle a du mérite pour çà.
Espérons que ces problèmes de voisinage vont se calmer et rentrer dans l'ordre.

9.Posté par Non 👍🏼 le 12/04/2022 22:40

Un violeur, un assassin, un voleur ou un politicien aurait eu une peine moins lourde, vu tous ce que la prévenue assume dans sa vie. L’aide qu’on lui apporte c’est de payer et un sursis. Ça rajoutera au stress quotidien..

10.Posté par Dijoux le 12/04/2022 22:44

Toute et dénigrer dans cette histoire, déjà pas de militaire, les journalistes que des mouche caca mais qui es même pa capable de voir les source,
Déjà à ces chers voisin que ces elle a donner un bout de terrain pour pour voir construir, à ces enfants sois disant avoir à des problèmes, c'est grace à elle qui On un toit !

11.Posté par Lerrunionnais91 le 13/04/2022 09:48

Incroyable d'être énervée ainsi. Le tribunal est bien gentil pour l'absence de prison ferme normal que son avocat joue sur la pitié. Les affaires de voisinage sont toujours compliquées

12.Posté par pff le 13/04/2022 12:14

fort avec les faibles, faibles avec les forts
Bizarre que des voleurs, violeurs et autres petite délinquance qui pourrit le quotidien n'obtiennent que des rappels à la loi et entrent et sortent du poste,

13.Posté par jojo le 13/04/2022 12:44

il est dit que " la valeur n'attend pas le nombre des années !" ... "Obtuse" c'est bien le féminin d'obtus"'... ? ..... qu'en pensez vous ?

14.Posté par Pascale le 13/04/2022 12:50

@Choupette: On est dans une société d'hypocrites, de profiteurs, de jaloux etc... ou c'est chacun pour sa gu*ule et ou les gens sont de plus en plus malsains! Il suffit de voir ce qui s'est passé dans lors des confinements et ce qui se passe pour l'huile pour comprendre... Les gens aiment surtout quand on les aident gratuitement mais faut rien attendre d'eux, même pas un minimum de respect ou d'humanité! C'est pour cela qu'il ne faut aider personne!!! C'est mieux... :)
Pour ma part moi, peu importe ma situation, dans la misère ou pas... je ne demande rien à personne, je ne veux de l'aide de personne et je n'aide personne!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! comme ça aucun regret de part et d'autre, aucun reproche............................ :)

15.Posté par luco le 13/04/2022 13:30

ET Y a obligation de soin pr cette dame ??

16.Posté par kikadisa le 13/04/2022 20:10

et Mlle Sinamalé a écoper de juste 10 000 euros d'amende pour des "extorsions de biens publics" , cherchez l'erreur !!

17.Posté par jojo le 13/04/2022 20:55

nana un peu de monde que lé capable foutre la trouille à plus forts qu'eux . ! ... mi encourage pas ... mais .. ! (?)

18.Posté par romain le 14/04/2022 12:01

Je suis son voisin je la tape.

19.Posté par Inconnu qui passe le 15/04/2022 22:39

Et on en parle des personnes de 40taine qui agresse les jeunes dans son lieu travail .... Et que l'employeur ne fait rien et continue à faire travailler cette même personne.

Vive la nouveauté de Cilaos

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes