MENU ZINFOS
Faits-divers

Cilaos : À l’écouter, le bourreau est en fait un héros


Un homme a été condamné à un an de prison ferme pour des violences sur l’une de ses compagnes. Durant le procès, il explique être la vraie victime, prise dans une machiavélique compétition entre ses deux compagnes qui font tout pour le garder.

Par - Publié le Mardi 22 Février 2022 à 12:51

Cilaos : À l’écouter, le bourreau est en fait un héros
Vendredi dernier, une infirmière en consultation entend des cris provenant d’un appartement proche de celui de sa patiente. Elle voit alors une femme tenter de fuir de son appartement par la fenêtre. Elle appelle les gendarmes qui arrivent rapidement.

Sur place, un homme ouvre la porte tranquillement avec son bébé dans les bras. Un calme qui tranche avec la présence d’une femme en pleurs et la bouche en sang. Celle-ci s’évanouit dès l’arrivée des militaires. Interpellé, il est placé en garde à vue où il confesse un coup de poing.

"C’est toujours moi qui finis ici"

C’est pourtant un autre discours qu’il tient à la barre du tribunal. Il explique que sa compagne a glissé dans la salle de bain. Il va même expliquer qu’il n’a fait qu’empêcher la mère de son enfant de se défenestrer. 

Sans complexe, il explique que cette femme passe son temps à s’automutiler, allant même jusqu’à tenter de se trancher la gorge ou boire du dissolvant. Bref, il évite des drames à chaque fois. Mais pourtant "c’est toujours moi qui finis ici", se lamente-t-il. 

À l’écouter, il est la victime dans ce dossier. En premier, il est victime de son succès, car il a eu des enfants avec deux femmes différentes au même moment. Il se retrouve donc pris dans une guerre entre les deux femmes qui veulent l’avoir rien que pour elles et son prêtes à tout.

"On en a fait un menteur aguerri des tribunaux"

Une attitude qui agace la procureure qui relève toutes les contradictions du dossier. Surtout, la représentante du ministère public réalise que le prévenu a réussi à la berner lors des précédents procès. "Les bras m’en tombent de tous ses mensonges. On s’est souvent fait duper. Il s’adapte au fur et à mesure des éléments qui arrivent. On en a fait un menteur aguerri des tribunaux", souligne-t-elle.

La parquetière tient également à préciser que la victime a des comportements parfois troublants. Cette dernière a par exemple copieusement insulté le gendarme qui a interpellé le prévenu quelques heures après l’arrestation. "Il faut la protéger d’elle-même", estime la magistrate. Elle requiert pour le prévenu une peine de 18 mois de prison, dont 6 avec sursis.

Me Alain Le bras, qui assure la défense du prévenu, estime que son client n’est pas assez malin pour duper le parquet. Il explique que la victime "est fragile et vit dans son imaginaire". 

La juge va suivre les réquisitions et le condamner à 18 mois de prison, dont 6 avec sursis.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Mat le 23/02/2022 07:33

..donc… 18 mois requis pour quoi ? Que lui est-il reproché pénalement ?? Comprends rien…

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes