MENU ZINFOS
Faits-divers

Cilaos : 5 ans de prison pour avoir poignardé son dalon dans son lit


Le tribunal correctionnel de Saint-Pierre a condamné à 5 ans de prison un Cilaosien pour violences aggravées. Il y a un an, il avait donné un coup de couteau pour un motif futile à son ami qui l’hébergeait. L’individu avait déjà été condamné en 2009 pour homicide involontaire.

Par - Publié le Vendredi 4 Mars 2022 à 09:21

Cilaos : 5 ans de prison pour avoir poignardé son dalon dans son lit
Le 10 mars 2021, Yves passe sa journée à boire avec 3 amis. Ils se sont retrouvés chez Jules* dans l’après-midi. Celui-ci héberge Yves contre un coup de main pour son travail. La soirée passe aussi vite que les bouteilles se vident.

Vers 4h du matin, Jules veut dormir et demande à Yves de baisser le son de la télévision et d’aller se coucher. Une remarque qui ne lui plaît pas. Il se saisit alors d’un couteau et va dans la chambre pour frapper son hôte. Celui-ci parvient à se protéger avec son bras, mais sera blessé à la main et au thorax. Yves, lui, reprend sa soirée comme si de rien n’était.

Les secours arrivent et prennent en charge le blessé. Il présente une plaie de 7cm de long pour 7 cm de profondeur près du foie. Yves reste assis à regarder la scène avant d’être interpellé par les gendarmes. La victime passera 5 jours à l’hôpital avec un pronostic vital engagé et recevra 28 jours d’ITT.

Déjà condamné pour des faits criminels

Une enquête est ouverte pour tentative de meurtre, ce qui aurait valu un procès aux Assises pour Yves. Finalement, les faits sont requalifiés en violences aggravées avec arme et en récidive. Car Yves connaît très bien la justice. En 2009, il avait été condamné à 10 ans prison pour homicide involontaire. Il avait mis le feu à un squat, ce qui avait causé la mort d’une personne. 

À barre du tribunal, Yves affirme qu’il ne se souvient de rien, tant pour cette affaire que pour sa condamnation de 2009. La seule chose qu’il explique, c’est que Jules "m’agaçait à chaque instant". De son côté, la victime indique encore souffrir physiquement de la blessure, mais qu’elle est surtout traumatisée psychologiquement.

Pour Me Alexandre Volz, qui représente la victime, ce dossier "est affreusement simple". Il assure que le geste de défense de son client lui a probablement sauvé la vie. "Le pire, c’est de ne pas savoir pourquoi il a fait cela. Imaginez être poignardé alors que vous êtes dans votre lit. Imaginez-vous vous sentir mourir et voir votre agresseur vaquer à ses occupations. La victime est plus apeurée d’être face au juge aujourd’hui que le prévenu. Il est traumatisé et angoissé de le revoir", souligne-t-il.

"Important de l’écarter de la société"

Lors de sa plaidoirie, la procureure Caroline Calbo rappelle qu’elle était aux Assises la semaine précédente pour une affaire similaire, mais dont la victime n’avait pas survécu. Elle mentionne l’expertise psychiatrique qui indique que la consommation excessive d’alcool pousse Yves à un niveau psychologiquement dangereux. Elle requiert donc 8 ans de prison, car "il est important de l’écarter de la société".

Me Nicolas Diall, qui défend le prévenu, va de son côté mettre en avant le fait que le ministère public reste inconsciemment bloqué sur l’idée de la tentative de meurtre. Après avoir présenté le parcours de vie chaotique de son client, il met en avant les efforts qu’il fournit pour s’en sortir. "Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il a été volontaire pour les soins. Il a une vraie prise de conscience et fait un suivi addictologique. C’est sûr que la peine de prison est un verrou moins difficile pour la société, mais cet isolement va créer des difficultés pour son suivi", plaide-t-il.

Le tribunal va le reconnaître coupable et le condamner à 5 ans d’emprisonnement.

*Prénom d'emprunt


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes