MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Chroniques réunionnaises


Par CRAPA (Collectif Réunionnais d’Assistance et de Protection des Animaux) - Publié le Lundi 28 Décembre 2015 à 09:16 | Lu 695 fois

Chroniques réunionnaises
Début décembre le propriétaire d'une maison à La Ravine des Cabris est hospitalisé à la suite d'un AVC. Ses huit chiens sont laissés à l'abandon dans la cour de la maison, nourris le plus régulièrement possible par le fils du propriétaire qui habite Saint-Denis.

Le 10 décembre l'occupante de la maison voisine alerte le CRAPA dont elle a trouvé les coordonnées sur un flyer ramassé on ne sait où. Plus que le sort des chiens, ce qui la préoccupe c'est la gêne occasionnée par les aboiements et, depuis peu, l'odeur dégagée par deux cadavres de chiens. Nous lui recommandons d'alerter la police.

Le 10 décembre,  la police municipale et la fourrière interviennent. Ils rencontrent le fils du propriétaire des chiens qui leur donne accès à la maison pour enlever les cadavres des deux chiens, On aurait pu croire le problème réglé, les cadavres enlevés, les survivants mis à l’abri.

Il n'en est rien, la fourrière ne peut que récupérer les cadavres car le fils du propriétaire refuse que les autres chiens, identifiés donc en règle et apparemment nourris soient emmenés.

Le 11 décembre à l'occasion d'une réunion organisée par la DAAF sur le thème de la protection animale, son représentant est interpellé sur ce cas et se défend de toute inaction de ses services puisqu'ils n'ont pas été informés. Il recommande de faire appel à eux en toutes circonstances car ils disposent d'agents formés et assermentés pour ce type d'intervention.

Le 21 décembre nouvel appel de la voisine : un autre chien est mort, l'odeur est insoutenable. Depuis le début le voisinage parle de chiens qui s'entre-dévorent ; en réalité il s'agirait plutôt d'empoisonnements volontaires.

Suivant les recommandations de la DAAF nous appelons donc leur numéro de téléphone consacré à la maltraitance, pas de réponse. Nous téléphonons donc directement au responsable : hélas les agents spécialisés sont tous en vacances, rien n'est possible.

22 décembre : le problème est enfin réglé grâce à l’intervention de la police et de la fourrière, avec la présence de la DAAF tout de même : le fils du propriétaire emmène avec lui 2 des chiens, les 3 autres sont abandonnés à la fourrière. Il n’est pas difficile de deviner le sort qui leur est réservé. Le cadavre, quant à lui, est retiré également. 

Les voisins semblent très satisfaits de l’issue de cette affaire : plus de chiens gênants, peu importe qu’ils soient euthanasiés !

On ne peut que constater à nouveau une indifférence quasi générale à l’égard des animaux. Des chiens aboient trop, on les empoisonne. Des chiens sont plus ou moins à l’abandon, on attend d’être incommodé par l’odeur putride dégagée par un cadavre en décomposition pour alerter !

On ne pense même pas à les nourrir et leur donner de l’eau fraîche !

CRAPA (Collectif Réunionnais d’Assistance et de Protection des Animaux)




1.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 28/12/2015 11:02

Pourquoi Chronique Réunionnaise ?

2.Posté par justedubonsens le 28/12/2015 11:13

M. ou Mme du CRAPA. On peut comprendre votre émotion en raison de votre amour pour les animaux. Mais je comprends moins votre acrimonie à peine déguisée à l'égard des voisins empestés et emm...dés par les aboiements. Il y a là un évident cas de santé publique et à défaut du propriétaire hospitalisé et puisque le fils s'opposait à l'enlèvement des chiens, il n'était que de le mettre en demeure de procéder à toutes mesures utiles pour éviter et empêcher la mort des chiens certainement de faim ! Et puisque votre sensibilité est à ce point écornée que n'avez vous vous même pris des mesures allant dans le sens de la protection des animaux ? Crier au loup est toujours facile quand on n'en supporte pas directement les inconvénients !

3.Posté par U D I le 28/12/2015 16:24

Nèna monde la pou crève faim, et la ou les tracasser pou 2 chiens ?sauve de moune avant après na voir le chien

4.Posté par Simandèf le 28/12/2015 18:46

Les associations de protections des animaux sont souvent hypocrites, elles choisissent de défendre qu'un certain type d'animaux.

5.Posté par noe2016 le 29/12/2015 07:33

"Un mot prononcé avec bienveillance engendre la confiance. Une pensée exprimée avec bienveillance engendre la profondeur. Un bienfait accordé avec bienveillance engendre l'amour. -" (Lao-Tseu)

6.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 29/12/2015 15:17

Cliquez sur le site WEB et vous découvrirez un chronique Métropolitaine (c'est pas mieux)
ALORS ARRÊTER D ACCUSER LES RÉUNIONNAIS DE FAIRE DU MAL ANNIMAUX

7.Posté par @ 3 le 30/12/2015 10:06

Je suis entièrement d'accord avec vous

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes