MENU ZINFOS
Société

Chroniques de tonton Jules #29 - "Totion marmaille, allez pas déor !"


Les Chroniques de Jules épisode 29 !

Par - Publié le Samedi 31 Octobre 2020 à 00:04 | Lu 1002 fois

« Déconfine pas nous ! Nous lé bien ici… »
« C’qui faut pas entendre comme conneries ! » disait le grand Marielle dans « La valise »… Au JT de ce midi, les journalistes interrogeaient des clients du marché forain sur les mesures à prendre ou pas ; puisqu’il y aura des mesures spécifiques pour l’Outre-mer. Ce qui est une bonne chose à mon avis et faisons confiance au Préfet qui, jusqu’ici, n’a pas dit trop de conneries. Sur le marché, une grosse dinde a eu le culot de dire : « Déconfine pas nous, na gaingn sortir ». Et sa copine en cancrelaterie : « Nous lé bien ici ».

« Nous lé bien ? » Ah bon ! On a le Coro-machin et 12 de nos communes sont au-delà du seuil d’alerte. On a la dengue, qui ravage silencieusement dans son coin. On a la grippe, le cholestérol galopant, le diabète affolant, des AVC en veux-tu en-voilà, un taux d’accidents mortels en roue libre… Que faut-il ajouter pour que cela paraisse assez grave aux yeux de certains ? Le béribéri, la chtouille, la fièvre jaune, la peste bubonique, le coup d’congne ? Pour la sécheresse c’est fait. Pour la connerie aussi. Faudrait peut-être stopper les litanies stupides à base de « ti paradis » et autres « vivre ensemble ». Ce ne sont que des leitmotivs po bouche le zyeux.
Entendre ça et mourir enveloppé dans une peau de banane…

Faut bien que la crise serve à quelque chose !
La chaîne Célio (ça a été annoncé hier soir) affiche son intention de fermer près de 100 magasins sur les quelque 200 qu’elle gère à travers le pays. Avec plus de 300 licenciements à la clef. Pas parce qu’elle est en péril, non, mais « par manque de rentabilité ». Autrement dit, « on gagne de l’argent, beaucoup de fric, mais… pas assez ! » Et vive l’hyper-capitalisme !

Quand sévissent les marabouts
« Marabout/bout’ficelle/selle de cheval/cheval de course/course à pied/pied à terre/terre de feu/feu au cul/cul d’ta mère/merde alors… !!!!! » Considérés en Afrique comme oiseaux de mauvais augure parce que se repaissant de charognes, ailleurs, de par le vaste monde, ils prétendent vous donner le bonheur intégral, un job de milliardaire, les numéros du loto, un haras gagnant, les prochains turfs dans l’ordre, la promise de vos rêves voire une idiote de Kardashian dans votre page, le cul de Sharon Stone, le QI d’Einstein, la prochaine fin brutale de votre belle-mère, etc. Je constate sobrement, moi, que comme nombre de mes concitoyens, j’en ai marre, mais alors là, plein le cul, de voir ma boîte aux lettres encombrée de prospectus de ces diseurs de mauvaise aventure ! Eh mec ! Tu es peut-être « le détenteur des secrets de la grande forêt d’Afrique » mais tu lis comme un cochon. Sur ma boîte, il est bien inscrit, en jolie écriture ronde (c’est pas la mienne) : « Pas de prospectus ni de publicités ». Ceci est d’ailleurs valable pour toutes les marques commerciales d’ici, je ne citerai personne car elles sont toujours de la même eau… fétide.

Opération anti-UV
J’en suis resté sur le flanc comme beaucoup, je pense. Grosse opération communication, à la radio, la télé, dans la presse, concernant la protection de nos petits chéris quand ils vont à la plage. Casquettes, lunettes, gels divers, sans compter les agressives recommandations style « la vie de vos enfants est en pleine lumière ». Oui, je sais, elle est approximative. En fin de compte, en cette période de quasi-confinement, ils auraient presque pu s’écrier : « Totion marmaille, allez pas déor ! » Je sais, je sais, les UV sont plus fournis de nos jours. Mais… à trop élever nos jeunes dans du coton, on les sensibilise outre mesure à tout ce qui dépasse. Je suis de l’avis général qui affirme, à juste titre, que nos jeunes sont plus grands, plus forts, plus beaux que nous au même âge. Oui, camarade, mais dès qui gaingn in coup d’congne i rente l’hôpital. Quand nous té joué fot’balle dan’ temps, èk in pamplemousse bouilli, quand té bite si in galet, le zong’ gros doigt d’pied té qui tourne à l’envers. Nous té qui achève rache à li, té qui entoure le doigt d’pied èk in chiffon sale et i continué jouer fot’balle. Coméla, i sa en chirurgie !


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Dejeunessouvenirs le 31/10/2020 07:44

Bravo.
Eh oui,la Reunion est un pays latin très Sud,on hurle à la mort d’abord,on se plaint,on râle,on gueule,on se tord de douleur,et c’est la faute d’ou.La pa moin lautèr.
Avec un peu de chance,un pti billet et après deux heures de discussion,ça se calme un peu ou ça vire au vinaigre.Mais mieux vaut çà que discuter avec des algorithmes.

2.Posté par y.féry le 31/10/2020 08:19

Ça c'est vrai! S'il fallait aller chez le médecin à chaque fois que l'on se blessait quand nous étions marmailles ( coupures diverses, orteils écrasés, la peau "pluchée" après une chute de vélo, etc... de toute façon ça n'aurait pas été possible: un médecin pour toute une commune, aucun moyen de transport, car pas forcément de route carrossable.
De l'alcool à brûler, un cataplasme de gingembre+ safran, du flavurol, des morceaux de chiffon servant de bandage étaient les remèdes les plus courants.

3.Posté par Ti roquet le 31/10/2020 13:31

Bne analyse tonton, donn à zot du grain à moudre avec l'ironie des mots (meaux)

4.Posté par Mry le 31/10/2020 13:45

Ces nouvelles mesures ne servent qu'à générer de la frustration et seront au final contre productives : les familles vont se réunir à huis clos dans les maisons au lieu d'être en pique-nique à l'air libre...
Des menaces de confinement basées sur des chiffres très mal choisis par des communicants déconnectés du réel : il suffit d'un epad contaminé en plus pour atteindre le taux de contamination des personnes âgées, et idem pour le taux des places en réanimation qui n'est même pas calculé sur celui des places disponibles si plan blanc et nous serons en planc blanc si confinement...Il faut apprendre à vivre avec ce virus et simplement respecter les mesures barrières et limiter les piques niques à 10 personnes car 6 avec les nouvelles familles recomposées est également inadaptée...La seule bonne chose de ces annonces est le rappel du nombre de personnes à respecter dans les lieux clos comme les magasins ! Si on arrive à un confinement sur ces chiffres très mal choisis, il y aura en plus double peine pour les travailleurs indispensables comme ceux de la santé, qui ne pourront même plus décompresser les week-ends où ils ne travaillent pas...

5.Posté par Fred B le 31/10/2020 15:18

FredB
Toujours dépaysant, pas de langue de bois  et agréable à lire: " cancrelaterie", " sur le marché,  une grosse dinde" ( marrant mais très dur quand même ) .🎃

" déconfin pa nou ,  nou lé bien ici ."
Il y a 2 manières de le voir.
Restons comme ça,  il y a peu de victimes dans l'île.
Ou bien, pas besoin d'aller travailler,  l'état prend tout en charge c- a- d les impôts des contribuables et la dette qu'on ( ceux qui travaillent) rembourse tous les jours ( 10 % de la dette par an plus les intérêts ) et que nos enfants continueront à rembourser... alors que ce n'est pas leur dette.

6.Posté par L'Ardéchoise le 01/11/2020 00:26

J'adhère à fond.
Et encore plus sur les enfants en sucre...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes