MENU ZINFOS
Société

Christelle, 19 ans, originaire de La Réunion et secrétaire médicale à bord du Mistral


Destiné à la formation des officiers-élèves de la Marine Nationale, Le Mistral a, suite à la décision présidentielle d'envoyer deux bâtiments de la Marine Nationale en renfort, immédiatement réorienté sa mission vers la zone sud de l’océan Indien. Arrivé à la Réunion le vendredi 10 avril, le Mistral embarque à son bord 8 marins réunionnais ainsi que 11 marins mahorais. Nous avons pu interroger le Matelot Christelle, 19 ans, en poste sur le navire depuis janvier 2020. Elle est originaire de La Réunion.

Par - Publié le Lundi 20 Avril 2020 à 10:51 | Lu 12736 fois

Crédit Photo Marine Nationale
Crédit Photo Marine Nationale
Présentez-vous. De quelle ville êtes-vous originaire ou dans laquelle votre famille réside à La Réunion ?

Je suis le Matelot Christelle, j’ai 19 ans et je suis actuellement secrétaire médicale à bord du porte-hélicoptères amphibie Mistral. Je suis originaire de La Réunion, de Madagascar et d’Alsace ! Ma mère habite à Sainte Clotilde à La Réunion, et mon père vit au Laos. J’ai vécu à La Réunion jusqu’à ce que je m’engage dans l’armée, en 2018.

Décrivez-nous votre parcours

Après une première candidature pour l’école de Maistrance qui n’a pas été retenue, je suis partie à Paris où j’ai signé mon premier contrat en tant que volontaire (contrat d’un an) aux écoles militaires de Paris puis j’ai signé un deuxième contrat en tant que Quartier-maitre de la flotte et suis devenue secrétaire dans un CIRFA (Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées).

A l’issue de ce deuxième contrat, j’ai décidé de continuer ma carrière dans la Marine et j’ai signé pour quatre ans, le 24 janvier 2020. J’ai terminé ma formation quelques semaines avant de partir en mer pour la mission Jeanne d’Arc, le 7 février 2020. 

Etait-ce un choix totalement inédit au sein de votre famille ou alors avez-vous suivi l’exemple d’un proche qui était aussi dans l’armée par exemple ?

Je me suis engagée en 2018. Ce n’est pas un choix inédit dans ma famille, l’un de mes oncles était dans l’armée de terre, trois autres dans la Marine. 

Pourquoi votre choix s’est-il porté vers la Marine nationale ?

J’ai toujours souhaité m’engager dans les armées. Dans un premier temps, mon cœur penchait pour l’armée de terre mais en échangeant avec ma famille, j’ai réalisé que la Marine me correspondrait mieux. J’aime la rigueur de l’armée, le cadre qu’elle m’apporte … et faire du sport ! Je voyage beaucoup depuis mon plus jeune âge, et je sais que la Marine m’apportera encore plus d’opportunités de découvrir le monde. 

Le bâtiment a des dimensions immenses, racontez-nous la première impression que vous a donné ce navire lorsque vous êtes montée à bord la toute première fois ainsi que la sensation ressentie lors des premiers jours de navigation ?

Effectivement, c’est un bâtiment immense ! Et je dois avouer que je m’y suis facilement perdue les premiers temps, ce n’était pas évident de s’y repérer. Mais c’est comme pour tout, au fur et à mesure qu’on arpente les coursives, on y trouve rapidement de nouveaux repères. Cela m’a vraiment plu parce que l’on fait beaucoup de choses à bord. 

A bord, je suis à la fois secrétaire mais également brancardière et même factionnaire lorsque nous sommes à terre. Les marins portent toujours de multiples casquettes !

Quelle est votre journée-type en tant que marin ? J’imagine que cela dépend du format de la mission : soit en configuration de navire-école, soit en configuration opération extérieure ?

La mission Jeanne d’Arc est une mission opérationnelle tout en étant une mission de formation des futurs officiers. Avant de rejoindre le sud de l’océan Indien par exemple, le groupe Jeanne d’Arc était intégré à la Task Force 150 (opération de lutte contre les trafics illicites contribuant au financement du terrorisme en mer d’Arabie et dans le golfe d’Aden). 

Nos journées sont assez rythmées et organisées. Pour moi, elles commencent avec le « branle-bas » vers 7h30, puis le petit déjeuner et l’appel au poste de compagnie vers 8h20 où on nous transmet les différentes informations sur ce que l’on va faire le lendemain et la semaine à venir, les changements de programme, les réunions, etc. Puis, nous devons faire le "poste de propreté" c’est-à-dire que nous nettoyons chacun les locaux dans lesquels nous travaillons, les coursives, les échappées …. Je m’occupe donc de nettoyer l’infirmerie.  Ensuite notre journée de travail à proprement parler commence. Pour ma part : prise de rendez-vous médicaux, prise en charge des patients, de leurs livrets médicaux etc. 

Puis l’heure du déjeuner arrive, et si je suis en charge d’un patient, je me charge également de prendre à manger pour lui, ensuite la journée continue jusqu’à la fin de l’après-midi, où nous avons un second poste de propreté (mesure sanitaire mise en place dans le cadre de la lutte contre le COVID). 

A 17h, tous les jours, je file à la salle de sport pour maintenir une bonne forme physique. Le soir, nous dînons vers 19h et nous avons ensuite du temps libre, nécessaire pour nous régénérer pour la journée du lendemain ! Nos journées sont également ponctuées de différents exercices afin que l’équipage reste paré à toute éventualité : avarie de barre, blessé, feu, voie d’eau …

Combien de temps dure généralement une mission ? 

Il n’y a pas de durée "type" de mission, cela dépend de la mission et du type de bâtiment. Pour vous donner quelques exemples, la mission Jeanne d’Arc dure 5 mois et les porte-hélicoptères amphibie ont environ 6 mois d’absence par an. Une mission Corymbe (vers le Golfe de Guinée) dure en moyenne 2 mois, les patrouilles en Méditerranée orientale durent entre 2 mois et ½ et 3 mois, celles en mer Noire ne dépassent pas 1 mois et demi… 

Quel est (ou quels sont) les souvenirs/anecdotes qui vous ont marqué durant vos missions ? Ou une image forte (positive ou négative d’ailleurs) qui vous reste en mémoire dans un pays étranger par exemple et pour quelle raison ?

Je n’en ai pas vraiment étant donné que c’est ma première mission, et je pense qu’elle me marquera longtemps ! D’autant plus que je tenais vraiment à embarquer sur le Mistral. J’y avais fait un passage de quelques semaines en découverte avant d’y être affectée et j’avais vraiment apprécié cette expérience. 

Comment avez-vous appris que le Mistral allait être affecté à une mission « pas prévue », dans l’océan Indien et donc à La Réunion ?

Quand on a su qu’on allait se diriger vers Mayotte et La Réunion, cela m’a bien évidemment fait quelque chose, ma famille se trouve sur une de ces îles ! Mais tout comme elle à terre, nous sommes confinés à bord du Mistral et du Guépratte (frégate qui accompagne le PHA).

J’ai toujours voulu participer à une mission Jeanne d’Arc sur un porte-hélicoptères, et je suis d’autant plus fière de participer à l’opération Résilience, qui plus est pour apporter mon aide aux réunionnais et mahorais. Bien sûr, cela me fait un peu de peine de ne pas pouvoir voir ma famille, mais dès que je le peux et que le réseau à bord le permet, j’appelle ma famille à La Réunion, à Madagascar et en métropole  pour leur donner des nouvelles et savoir s’ils se portent bien. On tient tous le coup !

Au vu de la situation, les permissions avec la famille étaient donc impossibles ?
Nous sommes tous confinés à bord, tout comme la population française à terre. Personne n’a donc pu descendre à terre voir sa famille et ses amis. Je suis rentrée à La Réunion il y a un an, en avril 2019.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un étudiant qui hésiterait à trouver sa voie en allant se former et travailler loin de son île ?

Je dirais que si une personne ne sait pas encore quoi faire dans la Marine, il peut être volontaire, pour se donner une idée de la variété des métiers qui existent dans la Marine (52 métiers).

Je lui conseillerais de se rendre dans un CIRFA près de chez lui. Lorsque que je travaillais au CIRFA, j’ai remarqué que les jeunes envoyaient des mails directement sur le site êtremarin.fr. C’est une bonne prise de contact mais il ne faut pas hésiter à appeler les CIRFA directement afin de prendre un rendez-vous en centre : c’est le meilleur moyen d’avoir des conseils par des marins professionnels qui sauront l’orienter et le conseiller.

Quelle faculté a, selon vous, été primordiale dans votre itinéraire pour mener à bien votre parcours ?

J’aime beaucoup cette phrase "Quand on veut, on peut". Elle résume bien mon état d’esprit. J’étais déterminée à entrer dans l’armée, cela m’était destiné tant pour servir mon pays que ma famille, je n’ai donc jamais baissé les bras.

Jusqu’à quand serez-vous mobilisé sur le Mistral ? Quels sont vos projets de carrière ?

Je serai affectée jusqu’au 1er janvier 2024 sur le Mistral, je passerai donc 3 ans et demi au total à bord du PHA. J’aimerais signer un contrat dit "de carrière" (équivalent d’un CDI), c’est une promesse que je me suis faite. Dans l’avenir, j’aimerais devenir GESTRH (spécialité de Gestion et Ressources Humaines) et sinon, pourquoi pas devenir  fusiller marin, mais je vais devoir m’entraîner encore un peu plus en sport !


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Modeste le 20/04/2020 10:55

ah ah ah .....pourquoi préciser l'origine hein????

2.Posté par Angel974 le 20/04/2020 11:15

C'est intéressant. Bonne continuation.

3.Posté par La vérité si je mens ! le 20/04/2020 11:26

Celles et ceux qui rêvent d'uniforme , un choix !
Tant d'autres s'en fichent

4.Posté par Le vrai réunionnais le 20/04/2020 11:54

Voyons les choses sous un autre angle, au moins le Mistral a servi à quelque chose.

5.Posté par jlc2 le 20/04/2020 12:03

Bonjour! quelqu'un qui a de l'ambition, elle ira loin

6.Posté par Pascale le 20/04/2020 12:32

Oui et? :) je ne vois pas trop l’intérêt d'un tel article! :)

7.Posté par Carol MARTIN le 20/04/2020 13:22

1.Posté par Modeste***** reaction normale !!! car au moins on peut se rendre compte que quelques reunionnais ont choisi une vie pour travailler contrairement a beaucoup d autres qui ne savent que critiquer !!! comme toi certainement

8.Posté par Kiki le 20/04/2020 13:33 (depuis mobile)

Bizarre...Onze marins mahorais, 8 marins réunionnais... et les autres alors ? Toussa y pèp l''île et y fout pas a rien là !

9.Posté par Rest zot kaz le 20/04/2020 13:43 (depuis mobile)

Courage et respect à vous..#nos héros du quotidien

10.Posté par MonGrainDeSeL le 20/04/2020 13:49 (depuis mobile)

Non mais c’est vrai quoi mdrr !! 🤪

11.Posté par LAMPION le 20/04/2020 13:52

Comme on dit souvent aux marins: BONS VENTS !

12.Posté par chikun le 20/04/2020 14:36

Formidable . Il y a 8 marins réunionnais à bord . J'ai hâte de connaître la vie de chacun d'eux .
Merci pour tous nos réunionnais engagés. Ils sont notre fierté.
Vive le Mistral, vive la Réunion et vive monsieur Dupuy.

13.Posté par MaggyBol le 20/04/2020 15:07

@Pascale POST 6 quelques pistes de réflexions pour vous aider à trouver un "intérêt d'un tel article" :

- La venue du Mistral ou plutôt son passage... sous un angle différent, traité sous forme de témoignage... ça change des chiffres du covid et autres bad news... Nan ?
- C'est une jeune ayant des origine réunionnaise de 19 ans qui est interviewée... Cela peut inciter des jeunes d'ici à s'intéresser aux opportunités de carrière dans la marine nationale,
- On découvre un peu le quotidien d'un matelot à bord et quelques détails sur la durée des missions...

Et vous, l'intérêt de votre commentaire ?

14.Posté par Caroline le 20/04/2020 15:22 (depuis mobile)

@post 7.
Merci de remettre l''église au milieu du village.
Je n''aurais pas dit mieux.

15.Posté par papi le 20/04/2020 19:12

@Modeste.. parce que des Réunionnais sont toujours capables de faire un travail.. ce qui devrait vous faire
plaisir.. sauf si vous ne comptez que sur l'assistance péi.

16.Posté par DIDIER NAZE le 20/04/2020 20:39

Post 13....merci pour votre commentaire. ...que je partage TOTALEMENT !!....quant au post 6....JE NE VOIS PAS L INTÉRÊT. ...D UN TEL COMMENTAIRE !!😤😲😱😨.....vous ne devez pas être bien....dans votre peau....et votre corps...😩😧.....je peux ....vous aider ??😲😕...😉....

17.Posté par IN THE NAVY le 20/04/2020 21:14

félicitation j éspere que vous deviendrez amiral ou au moins vice amiral.
et que en cas d attaque de la réunion vous tirerez pleins de missiles sur les méchants.

18.Posté par anonyme_mouse le 20/04/2020 21:48

Peut-on dire alors que c'est grâce à Poutine que ce navire est présent aujourd'hui pour nous aider???

19.Posté par Modeste le 21/04/2020 05:44

à 7.Posté par Carol MARTIN le 20/04/2020 13:22 et 15.Posté par papi le 20/04/2020 19:12 , clair aussi que vous n'avez pas compris l'allusion....juste une précision, mais avant tout je dis bravo à cette jeune fille pour son parcours et lui souhaite une bonne continuation.

Cette remarque en post 1, juste pour faire comprendre à certains que lorsqu'il s'agit d'un fait divers crime ou autre et si les journalistes font référence de l'origine de la personne donc réunionnais tout le monde monte au créneau car on ne voit pas l’intérêt de préciser et puis non on va prouver par A+B que s'en est pas un..... par contre si un réunionnais réussi sa carrière ou un exploit quelconque....il faut le dire haut et fort! d'où mon post 1 bande mal au ki!

20.Posté par Chri974 le 21/04/2020 07:15 (depuis mobile)

Pourquoi préciser sont origine ?A peut être qu elle en a pris plein la gueule étant jeune "non tu n'es pas réunionnaise tu est zoreole ou sorcier malgache'commentaire courant chez les réunionnais débiles

21.Posté par Carol MARTIN le 21/04/2020 12:42

19.Posté par Modeste**** pas compris ????? quoi qu il en soit c est une conclusion logique avancée par moi !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes