Courrier des lecteurs

Christ de la foi et Jésus de l’histoire: La double face de l’Évangile

Lundi 12 Février 2018 - 08:45

Le mercredi des Cendres, les catholiques du monde entier seront invités à commencer leur marche vers Pâques. Autrement dit, à préparer leur cœur à la fête de la résurrection de Jésus : « Ce Jésus que vous avez crucifié, Dieu l’a ressuscité… Dieu l’a fait Seigneur et Christ » (Actes 2, 32-36). Et l’apôtre Paul d’ajouter : «  Mais si le Christ n’est pas ressuscité, alors notre prédication est vide, vide aussi votre foi » (1 Corinthiens 15,14).

L’homme  de Nazareth, nommé Jésus, que les disciples ont connu et suivi sur les routes de Palestine comme maître et ardent défenseur du royaume de Dieu et dont la vie s’est achevée tragiquement à Jérusalem, est désormais reconnu et confessé comme le Messie (Mashiah en hébreu et Christos en grec) annoncé  par les prophètes et attendu par Israël.

Le Jésus, fils de Marie, est désormais désigné et proclamé par ses disciples comme le Christ, "établi Fils de Dieu avec la puissance de l’Esprit Saint" (Romains 1,4). Nous sommes là devant une profession de foi, devant un appel à un “ je crois ” et non pas à un “ je sais ”.

C’est à la lumière de cette proclamation solennelle, que la vie de Jésus de Nazareth est dorénavant actualisée, que ses paroles et ses actes sont rendus présents. C’est dans le creuset de cette proclamation de foi que sont coulés les écrits évangéliques qui racontent sa vie, qui font jaillir le passé du Nazaréen dans le présent.

Dit plus simplement, les épisodes de la vie du Nazaréen sont réinterprétés à la lumière de cette confession de foi pascale ‒ mort et résurrection. C’est dire qu’entre Jésus de Nazareth et nous se dressera toujours la foi des apôtres et des disciples qui nous ont légué les évangiles.

Si donc les évangiles (Marc, Matthieu, Luc et Jean), qui ont retenu de la vie de Jésus un certain nombre de récits et des paroles, sont des témoignages de foi, comment est-il alors possible de rejoindre le Jésus historique, devenu le Christ de la foi chrétienne ? Est-il possible de dire qui était Jésus en son temps et pour son temps ? Est-il possible de découvrir, sous le texte des Evangiles, au mot près, ce qui revient au prédicateur charismatique de Galilée, et ce qui est dû aux Communautés croyantes qui le proclament "Christ et Seigneur" ?

C’est tout l’objet de la quête du « Jésus de l’histoire » ; quête qui prend sa source dans la seconde moitié du  XVIIIe siècle et qui continue à mobiliser nombre de chercheurs de toutes confessions. L’histoire passionnante de cette quête n’est pas l’objet de ce texte.

Étant un personnage historique, la recherche historique de l’homme de Nazareth, sur ses faits et gestes, est parfaitement légitime. Pour les chrétiens, l’histoire de Jésus est du plus grand intérêt pour leur foi. Car sans Jésus historique, le christianisme, religion de l’incarnation, n’est qu’un mythe. « S’il n’est pas né, il n’est pas mort non plus ; et s’il n’est pas mort, il n’est pas non plus ressuscité des morts », disait déjà Irénée de Lyon au IIe siècle. Il est donc « essentiel pour la foi chrétienne qu’elle puisse se référer à des  événements réellement historiques », parce que, si « nos écartons cette histoire, la foi chrétienne est abolie en tant que telle et refondue dans une autre forme de religion », dit à son tour Benoît XVI.

Allons plus loin. Les évangiles, rédigés entre les années 70 et 100 de notre ère, sont, on le sait, postérieurs aux plus anciennes confessions de foi pascale qui datent d’une vingtaine d’années à peine après la  mort de Jésus (1 Corinthiens 15). Que nous proposent les évangélistes Marc, Matthieu, Luc et Jean ? Ils nous proposent quatre récits différents, mais qui tous partent de la personne historique de l’homme de Nazareth tel qu’il a vécu : ses faits et gestes, son message, sa pratique de vie et de mort. Pourquoi ? Parce que le "Jésus de l’histoire" met en relief l’essentiel de la foi chrétienne qui est de le suivre dans sa vie et sa pratique en s’ouvrant à la bonne nouvelle : « Après que Jean-Baptiste eût été livré, Jésus vint en Galilée. Il proclamait l’Evangile de Dieu et disait : le temps est accompli, le Royaume de Dieu s’est approché » (Marc 1, 14), il est « parmi vous » (Luc 17,21), il commence ici-bas. Mettez-vous au travail.

L’approche par le "Jésus de l’histoire" liée à l’annonce de l’irruption du royaume parmi nous s’avère essentielle. Si nous prenons l’exemple d’une pièce de monnaie avec ses deux côtés : pile et face, c’est le côté pile. Le côté face est la proclamation de Jésus comme "Christ et Seigneur". La pièce est une, aucun côté ne l’emporte sur l’autre. Les évangiles parlent de l’un et de l’autre dans un même mouvement
Reynolds Michel
Lu 750 fois



1.Posté par JORI le 12/02/2018 10:33 (depuis mobile)

Et bien quand on voit les richesses de l''église catholique on a du mal à croire que c''est à l''image de ce que ce jésus a vécu, que ce soit le message qu''il ait voulu faire passer. Et je ne parle même pas des conversions par la terreur parfois.

2.Posté par bel air le 12/02/2018 11:57

quand on voit le comportement de certaine personne se trouvant dans l église en cachant leur défaut
a travers la religion et l église ON LEUR DONNERAIT LE BON DIEU SANS CONFESSION

3.Posté par L'Ardéchoise le 12/02/2018 12:16

Zinfos ou La Croix ?
Du prosélytisme pour une religion (ou une autre)...
Je suis bien d'accord avec le commentaire de JORI, et je trouve même très dérangeant que l'on puisse "zapper" toutes les dérives !

4.Posté par Choupette le 12/02/2018 14:34

1.Posté par JORI

" ...des conversions par la terreur parfois".

Oui, c'est bien triste n'est-ce pas, toutes ces décapitations, ces pressions exercées encore aujourd'hui par l'église catholique (bien sûr) et ce un peu partout dans le monde.

Ce qui serait juste, c'est que vous vous inscriviez sur la liste des héritiers [de l'Eglise] pour bénéficier un peu de ces richesses.

5.Posté par Marie le 12/02/2018 14:54

bah vaut mieux avoir à faire au bon Dieu qu'à ses saints.....c'est connu! après cela bon on a vite fait le tour sans se prendre la tête dans les évangiles, curés et grenouilles de bénitier!

6.Posté par Zarin le 12/02/2018 15:01

Jésus ou le mortel secret des Templiers
Robert Ambelain

Résumé :
Il y a encore mille choses à dire sur ce livre foisonnant, passionnant, qui relève l'essentiel des contradictions dont est tissée l'histoire du christianisme et qui invite tout lecteur conscient de sa liberté de pensée à s'interroger encore, et encore, et encore, non pour se dresser contre les abus d'une religion (le christianisme n'est pas la première religion bâtie sur l'escroquerie et le mensonge) mais tout simplement pour avancer un peu plus dans la compréhension de soi-même et, qui sait, de l'univers.

https://www.babelio.com/livres/Ambelain-Jesus-ou-le-mortel-secret-des-Templiers/67160

7.Posté par JORI le 12/02/2018 17:51 (depuis mobile)

4. Choupette. Et d''après vous qu''a été la St Barthélémy, qu''ont fait les missionnaires en Afrique ou en Amérique du Sud ?. Revoyez votre histoire. Pourquoi voulez-vous que je m''inscrive sur cette liste ?. Y êtes vous ?.

8.Posté par JORI le 12/02/2018 17:55 (depuis mobile)

4. Choupette. Revoyez en même temps la période de l'inquisition.

9.Posté par klod le 12/02/2018 18:23

in god we trust ?



qui peut dire "ma religion est la seule vrai"? HIN , à part les arrogants et les fanatiques de TOUT BORD ?



humilité et tolérance .............................. en 21 056 980 de l'"an de graaaaaaaaaaaace" .................

dieu existe certainement mais qui est il ????????????? adonai, jésus le christ , allah ? pour ne parler que des "religions révélées" ............ sans compter l'hindouisme ou la "trinité" existe aussi et


in finé , le boudhisme , qui n'est pas une religion mais une course à "plus de sagesse "

sans parler des autres "croyances" ( confucianisme , apocryphes , et j'en oublie ................) et bien sur l'humanisme athée qui vaut bien nombres de "religion" !!!!!!!!!!!!!!!

"respectons la nature "et " ne faisons pas aux autres ce que l'on ne voudraient pas que l'on fasse à soi" .................. ce serait un début , au delà de l'arrogance de certaines "civilisations" et des "j'ai la vérité" .............................

pov monde arrogant / certains s'évertuent à le perpétuer , ce monde arrogant , de générations en générations .............

one by one .........more wisdom ?????????????????

10.Posté par Marie le 12/02/2018 20:12

ah là là i sa va bataille pour la religion, allez marmailles laisse tomber zot i trouvera pas le bout! chaque religion traine un lourd passé allez en sorte à zot avec çà! si cela se trouve derrière c'est le néant qui nous attend......!

11.Posté par Zarin le 12/02/2018 20:28

La Vie des maîtres est un récit de la rencontre avec des maîtres spirituels par Baird Thomas Spalding

La Vie des maîtres — Wikipédia
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Vie_des_ma%C3%AEtres

12.Posté par Lesseps le 13/02/2018 16:33

Toutes les religions sont les poisons de notre société...Elles sont synonymes de millions de mort, tortures, viols ... les pires énergumènes sur terre sont dans leurs rangs .... Faudrait une bonne purge

13.Posté par A mon avis le 13/02/2018 17:34

Très bonne analyse des deux aspects de chaque religion : ce qui relève du domaine historique et ce qui relève de la légende.
Pour qu'une religion soit attractive, il faut bien stimuler l'appétit du merveilleux propre à l'humain. Et en la matière, la petite start up chrétienne au logo du poisson à ses débuts a fait merveille en créant la légende biblique, remaniée au fil des siècles afin de s'adapter à la demande. Aucun récit légendaire n'a jamais atteint la valeur et le succès de la bible. Un chef d’œuvre !

Et aujourd'hui c'est une puissante multinationale reconnaissable par tous grâce à la croix, son logo chargé de symbole, siège social somptueux au Vatican, avec une croix chargée de symboles pour logo, des succursales répartis dans le monde entier, qui bénéficie même de subventions nationales dans de nombreux états, dont les biens et revenus sont souvent exonérés d'impôts, et mieux que n'importe quelle multinationale, l’Église catholique traite d'égale à égale avec les Etats grâce à ses ambassadeurs. Elle a même régné en maître absolu sur l'Europe.

C'est vrai que le Talmud, la Coran, ou autres textes orientaux sont de sérieux concurrents en ce qui concerne la mainmise sur l'esprit, l'intelligence humaine.

14.Posté par Choupette le 13/02/2018 20:27

7.Posté par JORI

Parce que c'est vous qui soupirez après les richesses de l'Eglise. Pas moi.

8.Posté par JORI

Ah oui, l'Inquisition. Elle décapitait tout ce qui passait à sa portée, n'est-ce pas ... ?

Je vous retourne le conseil sur la Saint-Barthélémy.

15.Posté par JORI le 14/02/2018 10:41 (depuis mobile)

14. Choupette. Je vois que vous savez éluder les questions qui vous embarasse. Ceci dit puisque vous savez qu'il existe une liste pour postuler à une part du gâteau de l'église catholique, donnez donc moi ses références. C'est vous qui l'avez évoqué

16.Posté par JORI le 14/02/2018 10:44 (depuis mobile)

14. Choupette.
Vous faites une différence vous entre les façons de trucider les gens !!.
Et qui décapite tout ce qui passe à sa portée ?. Revoyez doublement votre histoire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?