MENU ZINFOS

Chasse aux fraudeurs: "Tolérance zéro" sur le réseau Citalis

"Tolérance zéro". C’est le slogan choisi pour la nouvelle campagne du réseau Citalis. Parce que le manque à gagner s’élève à plusieurs centaines de milliers d’euros chaque année ; parce que transporter des fidèles clients dans de bonnes conditions, et en sécurité, est essentiel, la Sodiparc entend installer un nouveau réflexe "Je monte, Je valide" (mon ticket). Il en va de l’avenir du réseau et de l’amélioration de sa qualité de service.

Jeudi 30 Novembre 2017

La Sodiparc, délégataire de la Cinor , pour les transports urbains, s'implique fortement à redresser l'image du réseau Citalis au prix d’efforts réguliers. Mais son talon d'achille reste la fraude.

La récente Loi SAVARY, avec son arsenal de sanctions, permet désormais d’afficher l’objectif de la "tolérance zéro", voir article "Transports en commun: la loi Savary punit plus sévèrement les délits".

Outre le manque à gagner considérable (+ d'un million), la situation de fraude (touchant 30% des voyageurs) constitue une source d’insécurité "qu’il n’est plus possible de tolérer".

Les constats répétés ne sont pas sans conséquences. Le réseau Citalis connaît indéniablement depuis plusieurs années une régulière érosion de sa notoriété et de son image.

En 2016, le début de la mise en place de délégation de TENOR, installée selon la Sodiparc "dans le mécontentement de plusieurs usagers et clients n’a pas amélioré la situation".

Une offre de services considérablement améliorée

Pourtant la Sodiparc, délégataire de la Cinor , pour les transports urbains, s'est impliquée à redresser l'image du réseau CITALIS , au prix d’efforts réguliers.

"Depuis bientôt 2 ans maintenant, nos équipes se sont appliquées à réviser les temps de parcours dégradés du fait de la congestion routière,  renouveler le parc de véhicules avec plus de 80 bus neufs déployés, installer les informations dynamiques et les annonces vocales à l’intérieur des bus, et améliorer l’offre et la régularité des lignes sur plusieurs secteurs".

"Tout n'est pas parfait, explique Jean-Jacques Fung, mais nous partons de l'avant et les retours des usagers sont en majorité positifs".
D'autant plus que la CINOR, sur le terrain, et à l'écoute de ses administrés, accompagne financièrement la modernisation de ce réseau.

"En moins d'un an, nous avons concrétisé la mise en accessibilité d’une centaine d’arrêts de bus, mis en place de nouveaux abris bus, des poteaux neufs et un support d'information voyageurs renouvelée", confirme le Président Gérald Maillot.

Pour rappel, Citalis accueille de plus en plus de voyageurs avec 85 000 déplacements par jour.

"Et on peut faire encore mieux... " optimiste Jean-Jacques Fung, Directeur général de la Sodiparc.

Ce n'est pas la Cinor qui dira le contraire...
--------------------------------------
 
"Frauder c’est voler"...

"C’est se soustraire au paiement qui aurait dû être effectué", rajoute la Sodiparc. Il y a deux taux de fraude dans les transports:
1. Le taux de fraude apparent: c’est le nombre de PV dressés par l’équipe de contrôle sur le nombre de voyageurs contrôlés.
2. Le taux de fraude réel: c’est le rapport entre le nombre de voyageurs en situation irrégulière sur le nombre de voyageurs soumis à une enquête par un organisme spécialisé.



Chasse aux fraudeurs: "Tolérance zéro" sur le réseau Citalis



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Juillet 2020 - 08:09 Le Conseil Communautaire de la Cinor en direct

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes