Education

Charlie Hebdo: Les élèves réunionnais débattront de la laïcité à la rentrée

Lundi 26 Janvier 2015 - 17:03

Photo d'archives
Photo d'archives
À quelques jours de la reprise des cours prévue ce jeudi 29 janvier 2015 et suite aux trois attentats des frères Kouachi et Amedy Coulibaly, le recteur de l’académie Thierry Terret invite les enseignants à "consacrer la première heure de classe de cette rentrée à un dialogue éducatif sur le thème de la laïcité et des valeurs de la République". Le recteur participera d'ailleurs à l’une de ces discussions lors de ses visites de rentrée. 

Il estime en effet que les attaques terroristes survenues entre le 7 et le 9 janvier ont "secoué notre démocratie en visant la liberté d’expression et la laïcité, piliers de notre société", mais qu’elles ont également "questionné le rôle de l’École". Toujours selon Thierry Terret, la reprise des cours en janvier "doit être, en complément des mesures fortes de la ministre de l’Éducation nationale bientôt déclinées dans chaque académie, l’occasion de répondre plus ponctuellement aux interrogations légitimes que peuvent se poser les élèves et aux tentations du complotisme auxquelles certains d’entre eux pourraient succomber".

Il appelle ainsi les enseignants de l’île à débattre en classe, avec leurs élèves, des questions soulevées par ces attentats lors de la première heure de cours ce jeudi 25 janvier. "La laïcité, en particulier, pourra être abordée autour de ses grandes dimensions : respect des différences, séparation des sphères publique et religieuse, distinction entre croyances et connaissances scientifiques", suggère-t-il.

"Ce temps d’échange et de dialogue pourra utilement s’appuyer sur la charte de la laïcité, affichée dans tous les établissements scolaires, ainsi que sur les ressources disponibles en ligne sur le site d’Eduscol".

____

Plus d'informations sur:

http://eduscol.education.fr/pid23591/laicite-principe-et-pedagogie.html
et
http://eduscol.education.fr/cid85297/liberte-de-conscience-liberte-d-expressionoutils-pedagogiques-pour-reflechir-avec-les-eleves.html

- Savoir transmettre et faire partager les principes de la vie démocratique ainsi que les valeurs de la République : la liberté, l'égalité, la fraternité ; la laïcité ; le refus de toutes les discriminations.

- Aider les élèves à développer leur esprit critique, à distinguer les savoirs des opinions ou des croyances, à savoir argumenter et à respecter la pensée des autres
.
Lu 2534 fois



1.Posté par petite prime le 26/01/2015 17:25

l'égalité... le refus de toutes les discriminations.

Les petits réunionnais les plus défavorisés socialement rigolent doucement....

2.Posté par pfff le 26/01/2015 19:02

Pourquoi ne pas commencer le débat par le respect des règles de la laïcité??? Parce qu'en tant qu'enseignante en ville, je peux dire que les parents complètement voilés venant chercher les gamins, il y en a des masses!

3.Posté par Pascal, Le patriote le 26/01/2015 19:42

Lol, c'est une blague! Je n'attends pas les consignes du recteur pour faire cette revue de presse .... et que dire de cette charte affichée dans nos écoles.....elle stipule en gros que les signes religieux sont interdits ....et nous voyons beaucoup de petites musulmanes avec leur foulard sur les bancs et dans les cours...sans que les directeurs réagissent et appliquent la loi ...bref, qu'on ne me parle pas de laïcité!

4.Posté par Laïcien le 26/01/2015 20:45

Impékab mr le Recteur , la RÉUNION c'est la FRANÇE , bienvenu .

5.Posté par L'INDÉPENDANT le 26/01/2015 21:08

Curieux de voir les réactions des élèves dont les parents sont "anti Charlie"...
En parlera t'on ?

6.Posté par noe le 26/01/2015 21:31

J'adhère à cette action !
Je demande à tous les professeurs(es) de bonne volonté de bien parler à nos enfants de la "laïcité" !
Il faut croire en notre école laïque et fraternelle !
A l’école, la laïcité qui est non seulement la neutralité religieuse mais aussi la neutralité politique doit être appliquée avec la plus grande fermeté.
- L’école doit être un sanctuaire, mettant à l’abri des modes et des lubies l’exigence de transmission des savoirs, des connaissances et du goût de l’effort.

La loi de séparation des églises et de l’Etat de 1905 a, dans la douleur, permis l’instauration d’un équilibre tout à fait propre à la France et particulièrement heureux, celui d’une laïcité à laquelle nous sommes profondément attachés. Cette laïcité repose sur deux piliers qui correspondent aux deux premiers articles de cette loi : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes » d’une part ; « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte » d’autre part.
Ainsi, la République française reconnaît la liberté religieuse, tout en séparant très clairement d’une part cette liberté, qui ressort de la sphère privée, et d’autre part l’autorité publique, qui se contente de garantir que les cultes puissent s’exercer librement, mais sans interférer avec la liberté d’autrui.

Vive la laïcité !

7.Posté par KLD le 26/01/2015 21:55

pour la seule et unique fois , d'accord avec "l'independant ": restons curieux ! par les temps qui courent , sa vaut le coup !

8.Posté par boulette le 26/01/2015 22:38

euh laicité à la reun c'est une grosse blague,cette région est bien l'exemple type xénophobe mais qui se taille la part du lion,quel débat,vu les vols au raz des paquerettes,arrétez la zef c'est mon conseil.....

9.Posté par Grangaga le 27/01/2015 01:59

Aprann' a zot' rir' dé kritik'
Et a an fèr' oçi....é sirtou pa fé konm'......KM.
Aprann' a zot' lir' in zournal' satirik'
Parské la pwin ryink' fé diver' dan nout' kotidiènn'

10.Posté par EKOLO PATRIYOT le 27/01/2015 02:00

Les 4-8 ans vont rien comprendre.
Les 9-12 ans vont poser tellement de questions que le professeur se jettera par la fenêtre.
Les 13-16 ans, qui sont dans l'âge rebelle, vont moukater et le lendemain ils reviendront en cours avec tous les signes religieux possibles.
Les 17-25 ans vont s'entretuer, parce qu'à leur âge ils sont déjà politisés.

Mesure surtout destinée à montrer qu'au gouvernement on "fait quelque chose".

Au lieu de ça, ils feraient mieux d'écouter les professeurs comme celui du post 3, et se mettre d'accord sur qui doit faire appliquer la loi dans les écoles.
Et vite si possible, sinon on va encore se retrouver avec des professeurs "patriotes" qui vont se mettre à poil en plein cours à la vue de signes religieux ostentatoires.

11.Posté par Bayoune le 27/01/2015 08:48

Vu les événements qui se passent à la Réunion, parler de l’égalité quand il a des politiques qui se pètent la panse, tandis que des enfants de familles pauvres, plus de 50% vivent en dessous du seuil de pauvreté est une ignominie. Parler de Charlie Ebdo, des assassinats, crapuleux, mais qui semblent davantage être les conséquences de provocations répétées qui durent depuis au moins 10 ans vis à vis de la communauté musulmane semble être un bis répétita de la provocation de la part des autorités françaises qui ont couvert les provocateurs, allant jusqu’à leur rendre hommage au lieu de reconnaître leurs erreurs. En restant à la Réunion, il me semblerait plus judicieux de parler du crime de Grands Bois où des exclus, marginaux se sont acharnés sur des vieux travailleurs pour leur extorquer de l’argent au prix de la mort. Les enfants réunionnais seraient en prise direct avec une réalité plus proche d’eux - que de ce qui se passe en France à 13 000kms - L’administration coloniale entend absolument déménager le cerveau de nos enfants, en attendant que le CNARM et l’ADOM prennent le relais pour le déménagent leur physique dans une déportation qui ne dit pas son nom.

12.Posté par écolaréunion le 27/01/2015 09:15

Dans le monde actuel, les discours ont remplacé la construction et la mise en oeuvre de vraies valeurs, humanistes, fraternelles, permettant de prendre en compte les différents constituants de notre société. Malgré ce que l'on peut dire,à la Réunion, cela se passe naturellement. Après,on peut projeter sa propre peur et l'épandre

13.Posté par Respect de la laïcité le 27/01/2015 16:09

Je suis enseignant et j ai des élèves qui viennent avec un foulard plus un voile sur la tête . On fat quoi ?

14.Posté par zangoune le 27/01/2015 19:45

Les petits vont donc subir un bon lavage de cerveau "républicain", ou la "religion laique" de Peillon sera la seule autorisée, sous peine de ...de quoi d'ailleurs ? Ne pas succomber à la "tentation du complotisme...." : tiens tiens...." Valeur de la République".... : j'espère que des élèves vont leur demander d'expliquer les déboires avec la justice des hommes politiques et l'injustice sociale qui règne en France, et tiens en passant, que le recteur explique le rôle de la franc-maçonnerie dans les décisions que prennent beaucoup d'élus ! Et au sujet des publications moqueuses de charlie hebdo, il va dire quoi le recteur : " on peut se moquer des autres impunément parce que les religions n'ont pas lieu d'exister, c'est anti-républicain"? Et les enseignants qui viennent geindre pour des foulards sur des têtes, ils n'ont pas d'autres causes à défendre pour le bien-être des élèves ? Genre classe surchargée, peu de moyen, pédagogie et programme à revoir car résultats scolaires pas terribles pour trop d'élèves ect ect............

15.Posté par @zangoune le 28/01/2015 14:27

Qui vous dit que les enseignants qui dénoncent le non respect de la laïcité ne sont pas ceux qui dénoncent à longueur d ´ année les classes surchargées , le manque de moyen , le pédagogisme .... Vous ne devez pas en connaître beaucoup des enseignants de toute évidence . Qui accepterait de donner un stage de sensibilisation routière à un jeune conducteur saoul ??

16.Posté par môvélang le 30/01/2015 08:56

ils cherchent par tous les moyens à amener le terrorisme à la Réunion

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter