MENU ZINFOS
National

Charlie Hebdo : Le prochain numéro comportera des dessins de Mahomet


Par SI - Publié le Lundi 12 Janvier 2015 à 15:45 | Lu 5650 fois

Charlie Hebdo : Le prochain numéro comportera des dessins de Mahomet
Le prochain numéro de Charlie Hebdo, qui sera tiré à un million d'exemplaires, contiendra "évidemment" des dessins sur Mahomet a assuré ce lundi sur France Info l'avocat de l'hebdomadaire satirique, Me Richard Malka.

"On n'a jamais le droit de critiquer un juif parce qu'il est juif, un musulman parce qu'il est musulman, un chrétien parce qu'il est chrétien" déplore l'avocat. "Mais vous pouvez dire tout ce que vous voulez, et les pires horreurs, et on les dit, sur le christianisme, le judaïsme et l'islam, car au-delà de l'unité des beaux slogans, c'est ça, la réalité de Charlie Hebdo", a-t-il poursuivi, ajoutant que "l'humour sans autodérision, ce n'est pas de l'humour. Nous nous moquons de nous, des politiques, des religions, c'est un état d'esprit à avoir".

"On ne cédera rien", "l'état d'esprit Je suis Charlie" cela veut dire aussi le "droit au blasphème", a-t-il déclaré.

S'il reconnaît que la préparation de ne nouveau numéro est "compliqué car il faut gérer l'avenir et les enterrements qui ont lieu toute cette semaine", Richard Malka assure tout de même que ce Charlie des survivants "sera bouclé ce soir". "La une sera définie ce soir (lundi), et mercredi les auditeurs pourront trouver leur Charlie dans les kiosques en France et dans le monde".




1.Posté par KLD le 12/01/2015 15:58

Bravo Charlie , Charlie continue et c'est très bien, c'est cela etre debout !

2.Posté par JE SUIS PARDON ! le 12/01/2015 16:09

et oui ils s'en prenaient à tous les ennemis de la liberté dans ce pays , les religions et le fn.
avec ce qu'ils ont tapé sur les curés et la marine faut être un abruti de dernière zone pour
les qualifier d'islamophobes. si vous ne pouvez acheter ce précieux tirage , volez le !
ni dieu ni maitre.

3.Posté par Mr Quennelier le 12/01/2015 16:16 (depuis mobile)

On rigole de tout avec Charlie... Heu!!
Sauf du peuple élue,c''est la liberté d''expression merci Manu V
Encore deux poids,deux mesures.
On nous fait croire que les extrémistes qui combattent en Syrie sont les gentils, on les soutients merci Fabuis.

4.Posté par ced le 12/01/2015 16:24 (depuis mobile)

Oui c est ça continu l a pas gagne assé

5.Posté par Trop con le 12/01/2015 17:14

Je partage ton idée poste 4...

6.Posté par noe le 12/01/2015 17:23

Trop de provocations nuisent au sérieux !

Si tu veux qu'on t'épargne, épargne aussi les autres.
Un homme est bon s'il rend les autres meilleurs.... Pas en les provoquant !

7.Posté par La vox populi.com le 12/01/2015 17:53

cela veut dire aussi le "droit au blasphème"
..................
C'est dire l'état d'esprit de ces journaleux et démontre que les moutons qui ont suivis se sont fait avoir......

Le droit à la liberté d'expression ne donne pas un droit absolu.......

L'Etat serait en droit de les faire taire pour incitation à la haine et trouble à l'ordre public, mais l'Etat ne bougera pas, sauf contre l'autre con de Dieudonné....

8.Posté par William le 12/01/2015 18:08

C'est indispensable de sortir un "vrai" CharlieHebdo !!!
Il ne faut pas un truc tiède et convenu car ce serait injurier ceux qui sont morts...

Post 4, 5 et 6 : vous n'aviez probablement jamais acheté un CharlieHedbo jusque là... Vous ne pouvez pas comprendre l'enjeu.

Que ceux qui sont adeptes des propos policés, du politiquement correct ou qui n'ont pas d'humour passent leur chemin car ils font le lit des extrémistes.
Personne n'est obligé d'acheter et d'apprécier CharlieHebdo mais tout le monde devrait se battre pour qu'il reste ce qu'il était jusque là.

9.Posté par KLD le 12/01/2015 18:08

Je suis un mouton , je suis CHARLIE !!!!!

10.Posté par Titi or not Titi le 12/01/2015 18:35

Je l'achèterai !!

juste pour voir :
"les Mutins Passerent la Berge du raVin ! "

"Il est interdit de parler de mythes à l'abbesse ! "

"Venez à la messe avec foi ! "

11.Posté par Mwa la pa di le 12/01/2015 18:40

Je crois que je n'ai jamais acheté cet hebdomadaire, je ne croix pas que je le ferai, car si j'aime l'humour, j'ai mes préférences. Cependant je suis pour la liberté de presse et d'opinion, mais aussi pour une éthique et un respect des autres. Si des caricaturistes veulent jouer sur la sensibilité des croyants ( de quelques obédiences) c'est leur droit, mais je ne m'y associe pas systématiquement. On peut bien sûr rire de tout et dans notre société laïc il ne devrait pas y avoir de notion de blasphème car il n'y a pas volonté de faire le mal, mais de s'en taper une bonne rigolade quelque soit le thème. Aussi, que mes frères Chrétiens, Musulmans, Juifs et bouddhistes ne se sentent pas concernés par ces caricatures. Etant laïc, je suis aussi tolérant et comprend que certaines personnes aient besoin de croire en un dieu, mais je suis inquiet quand au nom de ce dieu on veut me créer des obligations, et même me menacer si je ne me soumets pas. Alors, pourquoi l'athée que je suis devrait être tolérant envers les croyances des non athées et accepter qu'ils ne soit pas à mon égard tolérant?
Pour répondre à ce problème, il conviendrait que nos élus et nos compatriotes défendent une seule et unique laïcité laissant à chacun sa liberté d'opinion. Nous avons une chance de vivre en France et il convient de défendre coûte que coûte la laïcité qui est le garant de notre liberté de croire ou de ne pas y croire. Le ciment de toutes les religions doit être l'amour de son prochain et le souci de l'autre, chose que les laïcs savent partager.

12.Posté par Zbob le 12/01/2015 19:02

et aussi des caricatures de Dieu et de Yahvé car ces dieux uniques uniquement là pour foutrent la merde, faut pas les rater!

13.Posté par KLD le 12/01/2015 19:09

TOP , Charlie que j'ai suivie et que je suivrais continue !! en dehors des Pseudo démocrates , vive Charlie , Charlie tu gagneras toujours , c'est cela , la liberté et la vraie démocratie , Guidance !

14.Posté par Titi or not Titi le 12/01/2015 19:53

Vivement la Sortie de tomes entier
de Hara Kiri et Charlie Hebdo !!
et des inédits !!

Continuons a caricaturer le monde comme il est !
" Bêtes et méchants !! "

15.Posté par Saphir974 le 12/01/2015 21:13

Maintenant, Charlie Hedbo est devenu hyper célèbre et dans le monde entier. On a voulu faire taire et c'est le contraire qui c'est passé.

16.Posté par Titi or not Titi le 12/01/2015 21:34

Traduit en 16 langues !

Les Suce7tibles devenaient Radins pour la
bonne cause !

laissez moi le mien, dieu reconnaitra les siens !

#Bêtes et Méchants

17.Posté par KLD le 12/01/2015 22:25

ok avec titi , pour une fois : " dieu reconnaitra les siens " , on y croit !!!!!

18.Posté par môvélang le 12/01/2015 23:52

lapa corrige à zot,assez ! banyamine nattanyaou a dit, il est hors de question que nos soldats assassins qui ont commis des crimes de guerre soient traduit devant la cour pénale internationale .................. je ne dis pas ce que je pense, parce que les juifs sont surprotégés par notre dictature !!!!!
Mais si Al quaeda ne peut plus atteindre ceux qui insultent et humilient leur dieu, ils s'en prendront aux innocents

19.Posté par Comarese le 13/01/2015 02:39

"Le prochain numéro de Charlie Hebdo (...) contiendra "évidemment" des dessins sur Mahomet."

Décidément, cette obsession de Charlie Hebdo pour le Prophète Mahomet a quelque chose de puéril et de troublant. Est-ce un TOC? Une islamophobie pathologique? Ou alors une passion rentrée et inavouable?

Imagine t-on une première page du JIR ou du Quotidien avec tout simplement une représentation du prophète? Bien-sûr que non. A la Réunion, le respect mutuel et la tolérance rendent impossible un tel délire journalistique.

En France, cracher sur l'islam et insulter 1 milliard 600 millions de musulmans, on appelle ça: humour et liberté d'expression.

J'ai lu Charlie Hebdo pendant plus de vingt ans, jusqu'à ce qu'il devienne réactionnaire et islamophobe.

Je suis Charlie quand même. Ce qui ne dispense pas de se poser des questions.

20.Posté par matthieu le 13/01/2015 07:14

Remarquons que les Américains chez qui un équivalent de Charlie tomberait immédiatement sous le coup de la loi ne sont pas associés à la marche de dimanche.

21.Posté par hervet le 13/01/2015 08:58

Je ne sais pas bien lire et encore moins écrire malgré les mîtres que j'ai eus:Pascal, Montaigne ,Rabelais, Diderot, Voltaire Montesquieu et kle grand Condorcet
Comme bcp , l'expression sur la liberté de dire ,je la croyais de Voltaire Mais non
Je vous laisse donc lire ce texte, long et instructif et ce au nom de la Laïcité républicaine et autres valeurs de cette République toujours en construction et de moins en moins connue si on en croit ce qu'on lit dans certains posts

« Je déteste ce que tu dis mais je me ferais tuer pour que tu puisses toujours le dire. » Le débat citoyen résonne encore de cette belle et généreuse idée attribuée à Voltaire. Pourtant ce dernier n’a pas la paternité de cette citation. Il n’a jamais écrit ces mots mais nous, les Français, fiers de notre siècle des Lumières et de nos idéaux des Droits de l’homme, aimons à le croire. C’est là un mythe que nous entretenons et que nous aimons voir resplendir comme la flamme de la statue la Liberté éclairant le monde.

On trouve des variantes de cette citation attribuée à tort à Voltaire : Je déteste ce que tu dis mais je me battrai pour que tu aies le droit de le dire, ou encore -sans le tutoiement révolutionnaire- : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire.

Si Voltaire n’a jamais écrit cette devise, il en a exprimé la philosophie. En réalité, m’a-t-on dit, la citation apocryphe serait une extrapolation tirée de ses Questions sur l’Encyclopédie où il dit : J’aimais l’auteur du livre de l’Esprit (Helvétius). Cet homme valait mieux que tous ses ennemis ensemble ; mais je n’ai jamais approuvé ni les erreurs de son livre, ni les vérités triviales qu’il débite avec emphase. J’ai pris son parti hautement, quand des hommes absurdes l’ont condamné pour ces vérités mêmes.

Mais après tout, peu importe que Voltaire n’ait jamais prononcé cette parole. Tant mieux, même, si cette citation se trouve inscrite aux côtés des sentences et proverbes populaires, pourvu que nous en fassions notre viatique, notre emblème dans la conduite de l’expression démocratique de nos opinions.

La formule attribuée à Voltaire exprime deux grands principes défendus par ce philosophe : la liberté et la tolérance. La liberté étant un besoin, la tolérance une vertu, voici les deux faces d’une exigence démocratique dont devrait se réclamer tout citoyen qui aime à débattre dans le respect de l’autre.

Dans Questions sur les miracles, Voltaire défend la liberté d’expression et en particulier la liberté de la presse : Le droit de dire et d’imprimer ce que nous pensons est le droit de tout homme libre, dont on ne saurait le priver sans exercer la tyrannie la plus odieuse (...) Soutenons la liberté de la presse, c’est la base de toutes les autres libertés, c’est par là qu’on s’éclaire mutuellement. Chaque citoyen peut parler par écrit à la nation, et chaque lecteur examine à loisir, et sans passion, ce que ce compatriote lui dit par la voie de la presse. Nos cercles peuvent quelquefois être tumultueux : ce n’est que dans le recueillement du cabinet qu’on peut bien juger (...)

Nos cercles peuvent quelquefois être tumultueux, dit Voltaire, et je ne puis m’empêcher de penser aux débats souvent houleux qui ont cours sur AgoraVox. Voltaire précise sa pensée dans son Dictionnaire philosophique portatif : La discorde est le grand mal du genre humain, et la tolérance en est le seul remède.

La tolérance exige un effort sur soi, nécessite de faire violence à son amour-propre : apprendre à se battre pour permettre l’expression d’idées contraires aux siennes, c’est une gageure permanente. La chose n’est pas aisée, car comme le disait Gabriel Marcel, exister, c’est coexister ; L’enfer, c’est les autres, dit aussi Sartre. Et même Courteline : S’il fallait tolérer des autres tout ce qu’on se permet soi-même, la vie ne serait plus tenable. Pourtant, il faudrait savoir tolérer chez l’autre ce que l’on a toléré chez soi, et même davantage.

La tolérance est ce qui permet la liberté : un Etat tolérant garantit à chacun la possibilité de s’exprimer en toute sécurité. Même en cas d’excès, il garantit sa protection, ainsi qu’on l’a vu dans l’affaire Redecker, par exemple. Dans la société démocratique, la tolérance des uns conditionne la libre expression des autres. Selon le philosophe Emmanuel Lévinas, cette réciprocité ne serait pas posée : Je suis responsable d’autrui sans attendre la réciproque, dût-il m’en coûter la vie, et d’ajouter : La réciproque, c’est son affaire. Mais c’est aller très loin dans l’exigence envers soi-même, et peu de démocrates ont franchi le pas. La perspective de risquer jusqu’à sa propre vie, comme l’expriment ici Lévinas ou la citation attribuée à Voltaire, est assez effrayante.

Au moins, ne sombrons jamais dans l’intolérance qui correspond à "Je déteste ce que tu es". La tolérance démocratique s’arrête là où commencent la haine personnelle ou le fanatisme.

Pourtant, l’idée qu’il ne faudrait pas tolérer l’intolérance renferme une contradiction de taille. Tolérer l’intolérance, c’est trahir l’idéal démocratique en permettant sa transgression. Mais ne pas la tolérer, n’est-ce pas le trahir aussi en combattant un mal par le même mal ? Alors, quelle position tenir face au racisme plus ou moins affiché, à l’extrémisme politique, au fanatisme religieux ?

Aucune opinion ne devrait pouvoir échapper au champ de la critique qui repose sur la Raison au sens qu’on donnait au terme au siècle des Lumières, une critique qui respecte l’autre : rationnelle, et non personnelle. Le rôle de la critique comporte même une part d’altruisme : elle apporte des arguments qui permettent à l’autre de réexaminer ses propres opinions. Une saine critique en somme, pas l’injure ni l’attaque personnelle.

Sur ces bases-là, on peut évoquer tous les sujets : religion, politique... Bonne année à tous les démocrates d’AgoraVox !

22.Posté par ZembroKaf le 13/01/2015 08:58

"On ne cédera rien", "l'état d'esprit Je suis Charlie" cela veut dire aussi le "droit au blasphème", a-t-il déclaré.

tout est dit...le respect des autres....aux...chiottes !!!

23.Posté par Des nullards ! le 13/01/2015 09:04

Ce n'est pas parce qu'ils sont décédés que je vais me mettre à les louanger.
Zinfos fait bien de nous mettre sous le nez un certain nombre de leurs caricatures de mrd.
Il n'y a que ceux qui n'ont rien dans le crâne pour rire de pareils torchons.
Evidemment, des soixante-huitards attardés, anticléricaux et appartenant au Grand Orient de France ont le DROIT (interdit à tous les autres Français) de traîner dans la boue et les étrons ceux et celles dont ils ont envie de se gausser.
Professionnel de la presse écrite depuis 1978, je maintiens qu'il ne faut pas confondre liberté de la presse et liberté de caricature avec droit aux insultes gratuites et mauvais goût caractérisé.
Ce n'est pas faire l'apologie du crime organisé que d'affirmer comme certains internautes qu'à force de jouer avec le feu on finit par se brûler.
Comme douze morts ça ne suffit pas, les talentueux dessinateurs de Charlie et leur avocat assurent qu'ils vont continuer sur la même voie.
Ils pourront toujours continuer à cracher, pisser et shyer sur les chrétiens sans craindre d'être abattus par une kalachnikov.
Ils peuvent, en revanche, se persuader qu'ils encourent la mort violente s'ils continuent à se gausser du "prophète" de l'islam.
Je me permets de les informer que c'est la loi de TOUS les musulmans que doit être punie de mort toute personne, musulmane ou non, qui critique le "prophète". Et il y a plusieurs millions de musulmans en France qui ne peuvent que souhaiter que la loi de l'islam s'applique.
Critiquer l'islam, j'y suis favorable à 100 %.
On est en France dans une République non islamique où la charia ne doit pas avoir sa place.
Mais provoquer et insulter gratuitement des personnalités politiques et religieuses, ça ne porte pas de fruits autres que le terrorisme (et, au minimum, de semer la haine).
Les gens sensés tiennent compte de leurs erreurs.
Il n'y a que des abrutis pour persévérer dans l'erreur.
Armand GUNET

24.Posté par KLD le 13/01/2015 15:09

VIVE CHARLIE !

25.Posté par William le 13/01/2015 17:15

Post 24 : bin voilà... c'est exactement ce que veulent ces assassins ! qu'on deviennent des moutons...
T"as rien compris à Charlie Hedbo.

Le blasphème n'existe plus en France depuis la loi de 1905 !
Nous sommes en France et nous pouvons rire de tout !
Y compris d'un prophète qui a de toute façon été sali depuis longtemps et de manière plus grave par ces extrémistes.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes