Alertes infos :

Société

Changement climatique: "Nous, les belles îles du monde, nous risquons de disparaître"

Jeudi 5 Octobre 2017 - 16:58

Cet après-midi, le coup d’envoi de la Conférence Internationale sur l’adaptation au changement climatique a été donné. Deuxième du genre, cet événement rassemble un véritable réseau d’experts et d’acteurs gouvernementaux, tous sensibilisés à la problématique des changements climatiques.


Un conglomérat d’acteurs de régions venant du monde entier se réunit au domaine du Moca depuis cet après-midi afin de discuter ensemble des problématiques liées aux changements climatiques mais également afin de proposer des solutions et une feuille de route à présenter en vue de la COP23 qui se tiendra en Allemagne en novembre 2017.

Le point commun de tous ces acteurs: ils travaillent à une échelle régionale et donc au plus proche des préoccupations des populations.

"Les îles sont les premières sentinelles"

"Nous, les îles, nous sommes les premières sentinelles affectées par les conséquences des dérèglements climatiques" a déclaré Didier Robert, le Président de la Région Réunion lors de l’ouverture de la conférence, suivi par son homologue Mauricien, Etienne Sinatambou. "À Maurice, le niveau de la mer a augmenté en moyenne de 5,6 mm par an et la température augmenté de 1,1 degrés alors que nous, populations insulaires n’émettons que moins d’un pourcent des émissions de gaz à effets de serre! Nous, les belles îles du monde, nous risquons de disparaître."

Une nécessité semble unir tous ces acteurs, l’urgence de responsabiliser "les grands de ce monde" comme les qualifie Didier Robert. "Il faut une prise de conscience des conséquences lourdes de nos actions" conclut-t-il.

Pour Maria Cecilia Alvarado, la Vice-Présidente de la région d’Azuay en Equateur, "économie et écologie ne doivent pas s’affronter mais se concilier", point de vue partagé et développé par son homologue seychellois, qui voit un "besoin urgent d’adapter les domaines des énergies propres, des nouveaux modes de transports, la gestion des ressources en eau et l’agriculture. Nous devons bâtir notre résilience, de nouvelles manières de travail."

La marraine de l’évènement, Pauline Hoarau a conclu en racontant son île, qu’elle a connue "avec un récif corallien incroyable. L’année dernière, j’ai pour la première fois remarqué que nos récifs avaient changé. Nos coraux se décolorent et nos poissons sont moins nombreux. Cette conférence nous permettra de comprendre ce que chacun, à son niveau peut apporter à cette question primordiale de l’adaptation aux changements climatiques".

Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 2492 fois



1.Posté par Jean le 05/10/2017 17:26

Feu Paul Vergès a été le premier visionnaire et précurseur dans ce domaine.
Quant à Pauline Hoarau, elle doit se tromper d'île et ne pas venir souvent se baigner dans notre lagon.
Au passge je remarque que notre Dider national ou plutôt régional fait plus envie que pitié...Ma grand mère serait ravie pour lui.

2.Posté par klod le 05/10/2017 17:29

"les iles" sont les 1ers faiseurs de rêves de l'humanité .

3.Posté par JORI le 05/10/2017 17:43

"Nos coraux se décolorent et nos poissons sont moins nombreux", pourtant certains prétendent que les poissons sont plus nombreux dans la réserve marine au point d'attirer les requins!!!. Faudrait savoir!!.

4.Posté par Tanguy Proquo le 05/10/2017 17:51

Pourquoi ce ne sont pas les parasites politiques qui disparaîtraient en premier ? Au moins pourrions nous prendre les choses en main. J'ai espéré depuis longtemps qu'un homme providentiel qui tel Hercule viendrait nettoyer les écuries d'Augias, cet homme providentiel est arrivé et a nettoyé l'assemblée nationale de tous ses parasites. La prochaine fois ce sera le sénat et ses grabataires . Ma grande peine, ma plus grande déception, c'est qu' Hercule se soit dégonflé de nettoyer notre île qui restera un furoncle politique tant qu'il existera des panaris tel Thierry Robert et ses Pom !!!! Pom !!!girls et marionnettes genre nabenesa . Plus dangerueux ce type que la peste Malgache

5.Posté par GIRONDIN le 05/10/2017 18:49

.... "Les îles sont les premières sentinelles"
..... "Il faut une prise de conscience des conséquences lourdes de nos actions".... Dixit DR !

Sa réponse :
https://goo.gl/images/z2Hxt0
Et
https://goo.gl/images/G1mvMy

Alors:
.... Assis sur un banc devant l'océan
Devant l'océan égal à lui-même
Un homme pensif, se masse les tifs
Interrogatif, à quoi pense t il
A quoi pense t-il livré à lui-même
Il pense à son île, son île Hélène
Est-ce que l'île l'aime

Assis sur un banc devant l'océan
L'océan jamais tout à fait le même
Dans le bruit lascif autour des récifs
Que la vague enchaîne
A quoi rêve t il l'éternel bohème
Il rêve à une île dont le littoral
A le pur profil de l'amour total

Assis sur un banc devant l'océan
Devant globalement la terre tout entière
Qui jamais n'enterre ses haches de guerre
Ou si peu si guère que c'est faire semblant
Il pense que le vent fraîchit sur sa joue
Il pense que l'amour sait vous mettre en joue
Ban ban ban.....
M. Nougaro

6.Posté par Les sornettes du réchauffement climatique mdr... le 05/10/2017 18:58

Claude Allègre : "L’imposture climatique ou la fausse écologie"
A lire pour tout ceux qui veulent arrêter de se faire berner par les médias, leurs amis politique et économique.

Combien coute ce type de réunion stérile? Et les différents acteurs ont du tous prendre un bel avion pour venir donc contribuer grandement au soit disant réchauffement climatique mdr...

Ps: L'hypocrisier humaine un exemple: Di Caprio qui parle de l'écologie mais n'a pas hésité récemment à venir un avion ( Vol USA-Australie) pour faire venir sa maquilleuse ou sa coiffeuse perso :).

7.Posté par Choupette le 05/10/2017 19:18

L'île va disparaître sous les montagnes de bouteilles en plastique que les malpropres jettent n'importe où.
Ça c'est sûr.

8.Posté par brahmine de compet le 05/10/2017 19:27

Pas de soucis, suffit de faire une taxe et la ministre de la santé va appliquer le principe de précaution en achetant 200 000 scaphandres a un ami au cas ou comme ça vous risquez rien


9.Posté par DOGOUNET le 05/10/2017 19:37

...sous les tonnes d'ordures !

10.Posté par politique mafieuse... le 05/10/2017 19:39

pure fumisterie...

11.Posté par natir le 05/10/2017 20:05

grande messe pour faire croire qu'on fait des choses mais quand est ce qu'on va vraiment agir et vivre en harmonie avec la nature....
continuons à la détruire et ce sera bientot notre fin

12.Posté par Antipode le 06/10/2017 06:39

Post 6 :) avec Allègre, l'imposture c'est lui ;) il n'est pas climatologue (au passage) mais la risée de l'ensemble de la communauté scientifique climatique mondiale ; consommez végétal, diminuez la fréquence de vos déplacements individuels au profit des transports en commun et oubliez les vacances par avion.

Ces messieurs-dames ont-ils évoqué les incinérateurs que la Droite veut imposer et la NRL, à l'encontre de l'écologie ?!

13.Posté par jean claude payet le 06/10/2017 10:03

on le savait deja mais vu que c'est le 5 on s'en fou, pas vrai kevin?bin

14.Posté par roro 61 le 06/10/2017 12:53

À Les sornettes du réchauffement climatique Mdr... le 05/10/2017 18: 58 . Claude Allègre : "L’imposture climatique où la fausse écologie" dégraisseur de mammouth ou est-il passer celui-là on entend plus parler, Il faut beaucoup d’amour de son prochain pour soutenir un Claude Allègre .Il devrait briguer un poste dans le gouvernement de Trump..

15.Posté par Paul HOARAU le 06/10/2017 13:40

J'ai bien envie de réagir, mais je sais que cela, ne servira à rien ; bon je le dis quand même en espérant que monsieur notre président de région me lira, puisque avec certitude nous savons que nos Iles sont en voie de disparition, du fait de la montée des eaux, et que nous devons prendre conscience des conséquences lourdes de nos actions, a quoi bon continuer à bâtir ce que l'on sait destiné à disparaître le premier, je veux parler de cette merveille située a que mètres au-dessus du niveau zéro de notre Île, d'autant que balancer tout les roches de la Réunion dans l' Océan cela ne fera surement pas baisser le niveau de la mer !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Janvier 2018 - 18:56 Berguitta : Le point sur le réseau routier