Courrier des lecteurs

Cessons de jouer avec la laïcité

Mardi 19 Novembre 2019 - 14:47

« Ce que je vois, ce que je crains, ce n’est pas la résurgence d’un laïcisme, cette fameuse  "laïcité de combat" qui n’a cessé d’exister et dont les moyens n’ont cessé de se réduire. C’est bien plutôt l’émergence d’une néo-laïcité, qui se crée et se charge de nouvelles exigences, de nouvelles obligations, fort éloignées de cet art de vivre ensemble et de ce code tout en finesse qu’était devenue ce que j’ai appelé "notre laïcité publique"», écrit l’historien et sociologue Emile Poulat, fin connaisseur de la loi 1905 (La Croix, 14/01/2004). Ça y est, avec l’adoption par le Sénat, le mardi 29 octobre 2019, d’une proposition de loi interdisant le port des signes religieux, dont le voile, aux parents accompagnant les sorties scolaires. 
 
Vers une laïcisation de l’espace public
 
En effet, nous assistons avec cette proposition de loi à une véritable restriction de libertés dans l’espace public, une mise en cause du principe de liberté et d’ouverture dans la société civile. Notons qu’à ce jour la loi autorise sans ambiguïté les mères qui portent le voile à accompagner les sorties scolaires (Conseil d’Etat, décembre 2013). L’obligation de neutralité ne s’impose pas aux parents accompagnant les sorties scolaires, précise le vade-mecum sur la laïcité à l'école datant de septembre 2019. Elles ou ils peuvent s’habiller comme bon leur semble. « Les parents d’élèves peuvent, lorsqu’ils participent à l’encadrement d’une classe en sortie scolaire, porter un signe ou une tenue par lequel ils manifestent une appartenance religieuse.» (Vade-mecum, septembre 2019). C’est également la position du premier ministre, Edouard Philippe : « On peut porter un voile quand on accompagne une sortie scolaire » (Valeurs actuelles.com, 15/10/2019)
 
Par contre, tout en étant sur cette même ligne, mais en déclarant à plusieurs reprises que « Le voile n’est pas souhaitable dans notre société » (BFM TV, 13/10/2019), le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, encourage implicitement ceux et celles qui pensent qu’il faut « laïciser » l’espace public en imposant la neutralité religieuse dans les universités, dans les lieux d’accueil de la petite enfance, aux salarié.e.s des entreprises ou dans le monde associatif. Dans l’Oise, tout récemment, des pompiers ont refusé une visite scolaire à la caserne de Creil à cause du voile de deux accompagnatrices (L’exprsss.fr avec AFP, 16/10/2019). 
 
Le ver est dans le fruit depuis les années 2000. En 2003, François Baroin défend l’idée d’une « nouvelle laïcité » qui étend l’exigence de neutralité à l’ensemble de l’espace public, et donc aux citoyen.ne.s, et ce en rupture à la laïcité des origines, dont la loi de 1905 a fixé le cadre. Aujourd’hui, c’est Marine Le Pen qui se pose en championne de cette « nouvelle laïcité », en proposant d’étendre la loi de 2004, qui interdit le port de signes religieux ostensibles à l’école…, à tout l’espace public. Bref, une interprétation de la laïcité, en rupture avec la laïcité historique, qui tend à totalement privatiser le religieux en l’écartant de l’espace social.
 
Une laïcité culturelle et identitaire stigmatisante
 
Pour l’extrême droite et une partie de la droite, voire certaines personnes à gauche, cette nouvelle vision de la laïcité, cette néo-laïcité, est conçue pour cimenter une identité nationale pensée comme mono-culturelle. Elle se traduit conséquemment par une volonté d’invisibilité de ceux et celles dont le comportement relève d’une culture différente, d’un autre mode de vie différent. Cette laïcité culturalisée vise en premier lieu les Français.es de confession musulmane, même si, par un effet de halo, elle touche toutes les religions, comme le souligne Philippe Portier, directeur d’études à l’école pratique des hautes études et titulaire de la chaire d’histoire et de sociologie des laïcités (Cf. La Croix, 12/03/2015). 
 
Pour une fraction importante de la classe politique française, la laïcité est devenue un moyen de stigmatiser les français.es de confession musulmane, jugeant l’islam incompatible avec les valeurs de la société française Et pour déchaîner les passions, elle agite l’épouvantail du "communautarisme", comme si les Musulman.e.s de France formaient un bloc cimenté et homogène. Pour le sociologue et politologue Philippe Portier, « les études nous montrent bien que l’islam de France n’est pas en rupture avec la société globale et s’inscrit dans un cadre démocratique tout à fait accepté. Le problème se pose en revanche pour des « poches » de jeunes musulmans qui échappent à ce schéma » (Entretien / Place Publique, janvier-février 2016). En tout état de cause, l’agitation de la menace communautariste n’est pas le bon outil pour lutter contre ceux et celles qui veulent défier la société au nom du jihad. D’autre part, « en dénonçant le communautarisme, paradoxalement on le fait encore plus exister : cela avive un sentiment d’appartenance, alors que les musulmans de France n’ont pas forcément envie d’être enfermés dans une communauté », déplore le père Christian Delorme (La Croix, 29/10/2019).
 
Laïcité, mais dans la pluralité
 
Quoi qu’il en soit, il nous semble que le problème de fond est ailleurs. Il est, comme le souligne l’historienne Mona Ozouf dans la Composition française (Gallimard, 2009), dans « la constante difficulté de la politique française à faire place à la diversité ». Et d’évoquer dans la foulée le refus du Conseil constitutionnel, le 20 juin 1999, de ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires (1992) « au motif, si emblématique de notre culture politique, que la Charte, en conférant "des droits spécifiques à des groupes de locuteurs de langues régionales ou minoritaires, porte atteinte aux principes constitutionnels d’égalité devant la loi, et d’unicité du peuple français". Dans tous ces débats [sur le problème des langues régionales], on a senti rôder le monstre du communautarisme, le spectre de la destruction de l’unité nationale » (p.256). A ce jour, la Charte européenne des langues régionales, signée par la France le 7 mai 1999,  n’est toujours pas ratifiée.

Et ce, par refus de reconnaître que la société française est plus que jamais une société multiculturelle et pluri-religieuse où coexistent plusieurs langues, plusieurs cultures et plusieurs religions. L’islam, deuxième religion de France, fait aujourd’hui partie du paysage religieux et culturel français. Une  politique d’intégration digne de ce nom implique la reconnaissance du pluralisme culturel de la société française . La France a besoin d’affirmer son identité, qui est faite de la  riche diversité de son patrimoine linguistique, culturel et religieux.
 
Cessons donc de jouer avec la laïcité contre les Français et Françaises de confession musulmane pour faire le contraire de la laïcité, c’est-à-dire pour limiter les libertés (Françoise Lorcerie, Cercles des Cahiers, 7 février 2015). La laïcité est un atout dans un monde ouvert ; elle est, en France, la pierre angulaire de notre système des libertés publiques. La laïcité, c’est la liberté imposée à toutes et à tous. C’est la liberté de croire ou de ne pas croire, tout en garantissant le libre exercice des cultes, sous la réserve de l’intérêt de l’ordre public. C’est la liberté de vivre ses multiples appartenances culturelles, communautaires, religieuses et spirituelles. Bref, la laïcité nous permet de vivre ensemble avec nos différences et nos ressemblances, tout en créant le commun dont nous avons tous besoin.
Reynolds MICHEL
Lu 936 fois




1.Posté par C.J. le 19/11/2019 16:18

Plus qu'une production personnelle, c'est la voix de l'Eglise qui est réaffirmée là.Elle est connue par tous ceux qui a un degré ou à un autre, milite, travaille dans les diverses instances de cette doctrine. Tout le temps qu'on est entre soi, pas de souci, le problème demeure quand on franchit l'espace public. Il y ceux qui sont d'accord pour préserver cette liberté de signe distinctif à condition qu'ils soient les seuls à avoir ce droit, au nom de racines qui ont fait le pays . Puis d'autres prêts à partager cette liberté avec d'autres communautés,dans le souci de partager une pluralité d'identités....ce qui est contesté par les premiers.. Les laïcards à outrance en face qui veulent gommer tout ça et n'entendent pas parler de signes distinctifs du tout. De part et d'autre, on joue bien avec la laïcité! Je crains fort, malgré le respect que je vous dois, que votre écrit n'apporte rien de nouveau dans les changements d'attitude.Les laïcs qui ont deux ennemis communs(pour ne parler que des principales religions qui dominent)pratiquent la division en bafouant l'une et en épargnant l'autre et faisant même semblant de la défendre, dans un premier temps.Mais quand on a deux ennemis, la meilleure stratégie est bien de s'unir provisoirement avec l'un pour mieux attaquer l'autre., plutôt que diviser ses forces.

2.Posté par République le 19/11/2019 17:57

« Cessons de jouer avec la laïcité », oui ! Mais à condition de ne pas décoller, pour toutes sortes de motifs, du respect des 3 valeurs de la république, et principalement de l’égalité des citoyens. Si, par exemple, la femme n’est pas reconnue comme l’égal de l’homme dans la société républicaine, il y a problème… et là il appartient aux politiques de rétablir au plus vite la situation. Il faudrait revenir à un espace public sans signe religieux distinctif (en tout cas dans les divers services publics) et bien arrêter des jours de fête pour les religions 1, 2, 3, 4 etc. où les fidèles pourraient arborer ou pas les signes de leur appartenance à telle ou telle croyance. Respecter l’héritage de la Révolution française.

3.Posté par A mon avis le 19/11/2019 22:56

Vous écrivez :

"Jean-Michel Blanquer, encourage implicitement ceux et celles qui pensent qu’il faut « laïciser » l’espace public en imposant la neutralité religieuse dans les universités, dans les lieux d’accueil de la petite enfance, aux salarié.e.s des entreprises ou dans le monde associatif. "


"Laïciser" l'espace public !
Ne faites vous pas un contresens en employant ainsi cette expression ! En effet, la laïcité, c'est la liberté.
Interdire le voile dans l'espace public, c'est justement tout le contraire de la liberté., de la laïcité.

Mais, les entreprises, les lieux d'accueil de la petite enfance, et même les universités, ce n'est pas l'espace public !
Le problème des mères qui accompagnent les sorties scolaires ne se poserait pas si les écoles avaient suffisamment de moyens en personnel, pour ne pas avoir recours aux parents pour encadrer les classes en sortie.

4.Posté par A mon avis le 19/11/2019 23:06

Quand vous écrivez :
"Pour une fraction importante de la classe politique française, la laïcité est devenue un moyen de stigmatiser les français.es de confession musulmane, jugeant l’islam incompatible avec les valeurs de la société française"


Vous avez raison ! Et c'est principalement le FN (pardon le RN) qui a dénaturé le principe de laïcité pour en faire un étendard anti-musulmans ! Et Marine Le Pen est suivie par une bonne fraction de la droite sur ce terrain.

5.Posté par A mon avis le 19/11/2019 23:48

@ 2.Posté par République
Pour abonder dans votre sens, toutes les religions ont de tous temps combattu ce principe de laïcité, et continuent de combattre cette loi de 1905 qui les dérangent tellement !
Et chacun veut modifier cette laïcité en l'affublant de qualificatifs "laïcité publique","nouvelle laïcité" "laïcité ouverte", "laïcité inclusive" "laïcité apaisée" etc.

Et bien sûr il y a ces terribles opposants : les "laïcards", (qui ne font en fait que demander le respect et l'application de la loi de 1905.)

Que demande la loi de 1905 ? Tout simplement la séparation des églises et de l'Etat. De réserver la religion à la sphère privée.
Mais ça, les religions ne peuvent pas le supporter. Et chacune y va de son influence pour contester cet aspect de la laïcité.

La religion catholique n'est pas en reste, ni d'autres religions plus discrètes.

Mais actuellement, c'est la religion musulmane qui est la plus virulente, avec ses demandes de salles de prières dans les entreprises, ses menus hallal, et avec ce "voile islamique" brandi comme un étendard politique ! Ce "voile" symbole d'asservissement de la femme, femmes qui sont emprisonnées si elles tentent de l'enlever dans les théocraties islamiques. Et dans nos pays de liberté, c'est un comble, on a même des partis et/ou des personnalités politiques qui manifestent pour que les femmes n'enlèvent pas ce "voile" !
On n'est plus dans le cadre la liberté de pratiquer sa religion, on se situe là dans le cadre d'un islam politique.

6.Posté par A mon avis le 19/11/2019 23:59

"En France, l’État est athée. L’article 2 de la loi de 1905 dit que la République ne reconnaît « aucune »
religion, pas qu’elle les reconnaît toutes. La République ne croit pas en Dieu. Elle n’a pas hésité à couper la
tête à son soi-disant représentant sur terre, le roi. Elle n’est pas neutre envers les religions, comme on le
répète à tort et à travers, elle les considère comme une idée parmi d’autres, ce qui n’est pas la même chose.
Idée qui plus est farfelue, puisque la République veille à maintenir les religions le plus possible à l’écart de
la chose publique."


RISS; CHARLIE HBDO 05/11/2019

7.Posté par klod le 20/11/2019 00:54

bien d'accord avec M. Reynolds, la laicité devient étouffante en France avec la complicité d'une extrême droite et d'autres, mais rien de bien nouveau en fait.

8.Posté par Nivet le 20/11/2019 09:45

Il est impossible, voire inconscient, voire irresponsable, de comparer la laïcité de 1905, à celle prônée aujourd'hui ! La société a évolué, les problématiques ne sont plus les mêmes !

A.N.

9.Posté par A mon avis le 20/11/2019 13:09

@ 8.Posté par Nivet : Si ,la société a changé, la laïcité n'a pas changé parce que la laÏcité :

qt["C’est un principe fondamental, défini par une loi qui permet son application.
[...] La loi de 1905 est bien l’aboutissement d’un combat contre une religion, le catholicisme, contre ses règles sociétales asservissantes et, surtout, contre sa soif de pouvoir politique, qui n’a cessé de s’exprimer de manière toujours plus acharnée tout au long du XIXe siècle, comme une revanche à prendre sur cette «gueuse » de République. Et ce combat fut violent. Des congrégations furent fermées manu militari, des prêtres expulsés, les relations diplomatiques avec le Vatican rompues… Le savant équilibre de la loi de 1905 ne ramena d’ailleurs pas le calme immédiatement. L’apaisement n’arriva vraiment qu’en 1914, l’État ayant
d’autres ennemis sur le feu…

Nous sommes aujourd’hui peu ou prou dans le même contexte qui a précédé la conception et l’adoption de
la loi de 1905. La religion a changé, mais son offensive est de même nature : sociétale et politique.
Mais il y a une différence, de taille : aujourd’hui, nous avons une loi, et le principe qui lui est attaché." ]qt

Gérard Biard · CHARLIE HEBDO 5/11/2019

10.Posté par Nivet le 20/11/2019 15:29

9) Ama, votre sentiment sur la religieuse interdite de maison de retraite ? Le maire lui-même , président du CCAS en question, a déploré cette décision.

Une loi datant de 1905, soit, il y a plus d'un siècle, doit évoluer.
Vos propos sont révélateur d'un anti- claricanisme avéré . C'est votre droit .
Mais vu le tollé que cette histoire a généré, vous n'êtes pas dans la bonne direction.

PS : Charlie Hebdo n'est pas une référence sauf pour les gauchistes en voie de disparition.

A.N.

11.Posté par A mon avis le 20/11/2019 17:30

@ 10.Posté par Nivet : c'est quoi cette histoire de maison de retraite ?
Les religieuses n'ont-elles pas de couvents pour les accueillir ? La charité chrétienne n'est décidément plus ce qu'elle était ! Tout se perd mon bon Monsieur !

12.Posté par Nivet le 20/11/2019 19:20

11) Ama,Alors vous, vous dépassez les bornes et vous vous permettez de critiquer dans l'ignorance la plus totale ! Cette histoire est sur tous les réseaux sociaux et les chaînes d'info depuis 24 H ! ! !

A.N.

13.Posté par polo974 le 20/11/2019 21:20

est-ce que les signes genre NIKE et APPLE seront considérés comme religieux ? ? ?

""" Vers une laïcisation de l’espace public """ : non, ce n'est pas ça la laïcité!

et puis si on interdit les signes religieux dans l'espace public, il faudra interdire les cloches et peut-être même planquer les clochers...

bref, les fâcheux de droite font du stalinisme sans le savoir...

14.Posté par A mon avis le 20/11/2019 21:35

@ 12.Posté par Nivet :
Vous n'avez rien compris ; je ne critique pas, j'ignore votre "information" !

Désolé de vous décevoir, je ne fréquente pas les réseaux sociaux et ne regarde pas les chaînes d'info.

Si Zinfos n'en a pas parlé, c'est que l'info n'a pas d'intérêt !

P.S 1 :. je ne lis que des médias sérieux : Zinfos et Charlie Hebdo ! 😊😊😊

P.S. 2 : vous critiquez Charlie Hebdo, que vous n'avez jamais lu ! Pour votre info, ce n'est pas un journal gauchiste, mais un média principalement athée et écologiste. Si vous le lisiez, vous seriez surpris de la qualité de ses reportages, et ça vous sortirait un peu de votre addiction aux chaînes d'infos.

15.Posté par Nivet le 21/11/2019 08:53

14) Ama, Moi non plus, je ne vais pas sur les réseaux sociaux, vecteurs de fake news, mais je regarde Les 3 chaînes d'info à ma disposition sur CANAL +, toutes trois différentes, ce qui me permet d'avoir des avis différents, de gens de tous bords.

Et je vais aussi sur les sites des grands Quotidiens ! Alors, vous allez m'écrire, bien sûr, que le retraité que je suis n'a rien à faire ! Faux , je suis dans plusieurs associations et SAS , dont une qui soutien l'Armée Française Pour certaines j'en assume la Présidence, donc, je travaille .. Bien sûr, vous allez écrire aussi que je fais étalage de ma vie ! NON ! ! je vous réponds !

Quand à Charlie Hebdo, il ne se vendait plus avant l'attentat ! Heureusement, pour lui, il y eu un sursaut d'abonnements de compassion qui lui a permis de tenir. En clair, peu le lisaient ! Donc , votre référence......!

Maintenant, si vous ne vous tenez pas au courant de l'actualité, pourquoi écrivez-vous ?

A.N.

16.Posté par A mon avis le 21/11/2019 12:53

@ 15.Posté par Nivet :
Pourquoi j'écris ?
... mais j'écris pour avoir des nouvelles de votre vie passionnante et palpitante, Monsieur NIVET !
(J'adore les caricatures ! 😊😊😊)

17.Posté par Nivet le 21/11/2019 14:59

16) Ama , Non..........................un admirateur !
Je fais une dédicace prochainement à la librairie G........! En fait ce sera un recueil de tous les commentaires de mes détracteurs. Les lecteurs vont s'amuser ,c'est l'objectif ! En sus, ils pourront mesurer leur haut niveau intellectuel !
Promis, je vous le dédicacerai, et serez dans ma préface .

Je compte sur votre présence.

A.N.

18.Posté par Lesseps le 22/11/2019 07:45 (depuis mobile)

Pour ce qui est de la nonne refusée car elle portait son voile, c’est logique ! On refuse des musulmans pour le même motif ! Tous les porteurs de signes religieux doivent se plier aux lois ! Cathos ou autres . Ces religions nous fatiguent

19.Posté par Lesseps le 22/11/2019 11:08 (depuis mobile)

@ NIVET : s’informer sur BFM c’est comme aller en thalasso à Fukushima...

20.Posté par Nivet le 22/11/2019 12:27

19) Lesseps, comme d'hab,, ce donneur de leçons n'a pas lu mon post 15 !
Ce gars là veut contester à tout prix dans l'ignorance la plus totale. !

Au chef d'escadrille , et dans l'attente de vos commentaires foireux,
A.N.

21.Posté par A mon avis le 22/11/2019 17:07

@ 18.Posté par Lesseps :
La religieuse n'a pas été "interdite de maison de retraite comme l'affirme NIVET ; mais elle a refusé de se soumettre au règlement intérieur !

Contacté par France Bleu, le président du CCAS de Vesoul évoque de son côté «une affaire classée». «La religieuse a refusé la place qui lui était proposée, elle n’a pas voulu accepter le règlement intérieur qui est le même pour tout le monde», estime Claude Ferry.


https://www.liberation.fr/checknews/2019/11/19/une-maison-de-retraite-a-t-elle-vraiment-refuse-d-accueillir-une-religieuse-a-cause-de-son-voile_1764288

22.Posté par Nivet le 22/11/2019 19:45

21) Ferdinand, le résultat est le même !
Vous occultez l'interview du maire du village, patron du CCAS qui déplore cette situation !

A.N.

23.Posté par Lesseps le 22/11/2019 20:27

@ 21 ama : ce ne sera pas la première fois qu’il aura tronquée/truqué une info pour la faire correspondre à son propos .. une certaine idée de l’objectivité comme savent le faire les militants politiques borderline.... la fameuse fakenivet

24.Posté par klod le 23/11/2019 21:39

Nivet à la librairie G.................... ben mounoir , la culture locale ................ va en prendre un coup,

déjà qu'elle n'est pas si "enthousiasmante que ca" , si ce n'est morose pour être lucide !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! pov librairie G.

25.Posté par Nivet le 24/11/2019 09:50

24) Klod, de quel droit répondez-vous à la place de Ama ?

En tous cas , ce ne sont pas vos articles qui vont améliorer la culture locale.....vous n'écrivez pas ! Quand je dit"écrire", c'est assumer SON article , et comme vous ne produisez pas !

Je vous laisse, vous allez manquer la messes .

A.N.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Décembre 2019 - 09:27 Le décalage !