MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

"Ces voyous de salariés et leurs complices syndicalistes ou le crime de lèse capital"


Par . - Publié le Vendredi 23 Octobre 2015 à 15:20 | Lu 964 fois

"Extraire un fait d'actualité de son contexte pour confondre la poutre et la paille. Délivrer le message idéologique et mieux faire dire à la réalité, qu'importe, ce qu'elle ne dit pas. « Ces s…ps de travailleurs  qui se criminalisent : trop c'est trop : c'est le moment de sévir, Justice doit rester à la force …patronale.

Exit le climat de violence créé par la direction : après 15 000  emplois supprimés, 2900 en plus. Des milliers de familles brisées sur l'autel du roi Mammon.

La banalisation quotidienne de la violence du capital contre la mise en boucle intempestive de ce fait d'actualité sociale  sur les principaux médias dans le monde.

L'opération idéologique menée tambour battant par le patronat et ses affidés politiques avec la complicité active du quatrième pouvoir aux mains du grand capital!

La violence, c'est les mots et coups de menton de Valls et  de Macron : les patrons voyous ça n'existe pas pour eux, ils vont les chercher chez les sans dents.

La violence, c'est le coup de force du gouvernement  pour imposer l'accord minoritaire lors des négociations du PPCR se décrédibilisant totalement quant à sa volonté de voir émerger une démocratie sociale, portant un coup au "dialogue social" pourtant son alpha et oméga en la matière.

La violence, ceux sont les propos d'un dirigeant d'Air France plus qu'équivoques sur ce que c'est qu'un enfant aujourd'hui et ce qu'il était hier en parlant de l’interdiction du travail des enfants.

La violence contre le peuple et la nation grecs coupables de vouloir décliner la démocratie et la souveraineté nationale.

Violente, immorale, la loi Macron qui dit qu'un travailleur licencié à tort ne sera pas pour autant indemnisé ni réintégré !

La violence dans la tromperie : « n'ayez crainte, on ne touchera pas aux 35h » dit Hollande alors que Smart fait le contraire dans le silence assourdissant des donneurs de leçons es responsabilité et que la loi Rebsamen permet de négocier la durée du travail par accord d’entreprise.
 
Nos revendications (emploi, salaires et minimas sociaux, conditions de travail, services publics, égalité de genre….) sont notre antidote à la violence patronale et gouvernemental."

 
La CGTR le 23 octobre 2015
Ivan Hoareau CGTR


 




1.Posté par noe le 23/10/2015 15:33

C'est le Patron qui commande !
C'est lui le cerveau de l'entreprise qui lui appartient !
Les employés doivent bosser pour toucher leur fin de mois !

2.Posté par tiorpia le 23/10/2015 16:05

dans ce monde de brutes seul la cgtr est bon a en croire a mr yvan.Donc si j ai bien compris sa demarche les entreprises qui perdent de l'argent doivent toujours embaucher et garder leurs salaries.ben voyons!!!!le ridicule ne tue pas heureusement il y a des lois en france aussi bien que le patronat et le salariale donc respectons les arretez de dire que tjs le patronat abuse je vous sugeres d'ouvrir votre propre entreprise ou pourquoi pas incitez les salaries de meme je le sais vous n'avez pas le cran d'en faire.

3.Posté par La Réunion sans octroi de mer le 23/10/2015 17:46

A Mr Hoareau : La violence est aussi dans les mots que vous utilisez en général tels que "voyous de patrons" ou "salauds de capitalistes"...

Mais j'aimerais savoir qui sont ces voyous de patrons :

Serait-ce, les employeurs de gens de maison déclarés ou pas, les artisans, les commerçants, les agriculteurs, les "patrons" de syndicats, les dirigeants de partis politiques, les maires, les directeurs salariés des sociétés, etc. ... ? n'ont-ils pas tous des salariés à "gérer" ?

J'aimerais aussi savoir qui sont ces "salauds capitalistes" :

Serait-ce, les actionnaires qui investissent dans des entreprises pour faire fructifier leur argent, les dirigeants et salariés de ces entreprises qui profitent de cet argent, ceux qui épargnent leur argent pour le faire fructifier, ceux qui bénéficient des crédits pet font fructifier l'épargne des autres, etc. ...

Aussi, je suis désolé de vous l'apprendre, nous sommes alors tous des "voyous de patrons" et des "salauds capitalistes", vous y compris... même si cela va vous irriter d'être assimilé à nous autres !

4.Posté par Référendum le 23/10/2015 18:36

"accord minoritaire lors des négociations du PPCR"

Docteur Hoareau, pourrait-on organiser un référendum chez les travailleurs pour savoir
s'ils sont pour une augmentation de leur rémunération ou contre comme vous l'êtes ?

5.Posté par kamarad le 23/10/2015 20:07 (depuis mobile)

Pas foutu d obtenir depuis le temps, l abrogation des dispositions PERBEN..

6.Posté par kld le 23/10/2015 20:14

intéressement des salariés aux bénéfices de l'entreprise ...en attendant stand up .........., la lutte continue ! tire chemise !

7.Posté par Titi or not Titi le 23/10/2015 20:24

Hahaha !! 😄👍
Salauds De Patrons Du CAC40, Je Veux Bien !! 😜

Vous En Etes Ou Ek Cette Affaire ?? 😡😡
http://m.zinfos974.com/Empietements-illegaux-des-hierarques-du-PCR-La-mairie-de-la-Possession-attend-900-000-dans-ses-caisses_a80677.html

De La Part D'Un Patron !! 👍
Ta Boug´ Enkor ? Allez Cachette En Thaïlande !!

ANouLa©®

8.Posté par kld le 23/10/2015 22:04

mais non , titi , ya des patrons sympas , tout le mode, pardons, tout le monde , le sait .juste .......... "intéressement des salariés aux bénéfices de l'entreprise " , c'est ce que l'on demande depuis 1848 , hein . pas plus ,pas mwin .

9.Posté par kld le 23/10/2015 22:09

hey , titi ,je veux bien , patrons sympas ....je suis pour "la libre entreprise" , et oui ...........mais va causer , comme j"ai pu le faire avec un ouvrier ( ds une entreprise lambda en France) qui part à la retraite avec à peine le smig pendant que "le patron sympa" .s'ets fait des pepetes sur le dos de ses salarié s pour partir à la retraite tranquille ...ça existe encore , non ? donc , pour que "tous les patrons soient perçus comme "sympas" ............. "intéressement des sa lariés aux bénéfices de l'entreprises" .......à chaqu"un son "vécu " .hein !

10.Posté par kld le 23/10/2015 23:37

post 3 ne nous apprend rien ............ mais oui allo quoi qui sont ils ? nabilla , t'as une réponse , on a quelque chose de nouveau depuis le temps ?

11.Posté par kld le 23/10/2015 23:39

post 3 , certains ont les réponses et , ce depuis trois siècles .mais on peut continuer de "tourner en rond" , on a le temps , hein ?

12.Posté par Titi or not Titi le 24/10/2015 10:02

@KLD

Je te comprends ! Mais ...
Tu ne peux pas nous mettre au même niveau que
des grands groupes dont c'est les actionnaires
voyous qui dirigent la boite et non le patron !
Il suffit de regarder l'histoire des hauts fourneaux en France !
Ces Syndicalistes sont de mèche avec ces voyous !
Le syndicaliste emblématique Edouard Martin n'est pas parti au PS ?
( Député Européen )

Combien de fois la cgtr, c'est fait attraper avec ses
largesses ?? Téléphone, Voiture, Dons de la gtoi ...
Il ou l'Ouvrier La Dedans ?? La dernière roue de la charrette !

Les combats de Xavier Mathieu ( ancien conti ), sont de vrai combats ! 👍
Dernièrement sur le cas d'air france ! 👍

13.Posté par kld le 24/10/2015 15:56

ok titi , ne confondons pas tout , les haut fourneaux sont effectivement la collusion de "certains" syndicalistes" avec les financiers. néanmoins "restons vigilants". et d'accord avec toi , à ne pas confondre une PME et les grandes entreprises .

14.Posté par H. DEZAERT le 24/10/2015 16:31

Tout est dit dans le titre ; faut donc excuser 'l'auteur' qui s'est fourvoyé dans le développement de sa pensée première !

15.Posté par Titi or not Titi le 24/10/2015 17:27

@KLD 👍

16.Posté par Titi or not Titi le 24/10/2015 17:30

@KLD
Bon week a toi !

17.Posté par pfff le 24/10/2015 18:40

La France possède les syndicats les plus bêtes et politisés du monde. Ils crient sur le grand patronat mais ce qu'ils ne disent pas c'est que les entreprises comme air france ou total ne représentent pas la majorité des patrons. La plupart des patrons dirigent de petites voir de très petites sociétés qui se battent tout les jours pour ne pas fermer et mettre leurs salariés en licenciement économique. D'ailleurs la CGT boycotte chaque discussion sociale avec tout les gouvernements succéssifs. Comment voulez vous faire passer votre message si vous ne vous exprimez pas directement en face de ceux qui décident? Surement parce que vous n'avez rien à proposer.

18.Posté par kld le 24/10/2015 19:05

bon week titi !!!!!!

19.Posté par kirikou le 24/10/2015 19:27 (depuis mobile)

..Les patrons se battent tout les jours pour ne pas fermer et mettre leurs salariés en licenciement économique...

Les patrons se battent sûrement pendant que les salariés sont à la plage, évidemment, salo de salarié profiteur..

20.Posté par rene le 24/10/2015 21:39

voila YVAN HOAREAU défenseur des salariers . ce n'est pas lui qui a écrit au patronat local pour retirer les mandats a ces anciens camarades du sud ?

21.Posté par Veux Créole le 24/10/2015 21:47

MONSIEUR YVAN HOARAU , la colère , les manifestations de mécontentements , les Citoyens lambdas les comprennent souvent ...Mais les débordements musclés ,les violences de toutes sortes qui dégénèrent en "casses , destructions ,coups etc...sont plus difficiles à admettre! En tout cas ,ils ne sont pas "des solutions démocratiques acceptables pour régler des conflits, d'autant plus que jette toujours la responsabilité sur le voisin ...La réalité , la triste réalité , c'est que ni les Patrons ,ni les syndicats ne comprennent que les temps ont changé et que le monde a considérablement évolué . Nous ne sommes plus ,quand même, au temps"des maîtres des forges "ou au début du machinisme et du travail à la chaine ." La lutte des classes pour faire plier les patrons , les mettre à genoux " à tout prix est-elle toujours de mise ? C'est une question qu'on doit calmement se poser quand on voit ce qui se passe dans des Pays européens où existent moins de conflits sociaux violents ! QUATRE RAISONS ,quatre grosses difficultés ,à mon avis ,empêchent un " dialogue social apaisé" en France....
1 ) La faiblesse de syndicalisation des salariés (moins de10 % je crois; les syndicats sont pourtant nombreux ! . Des syndicats forts ont plus de change d'obtenir satisfaction (peut-être pas en totalité) ...
2 ) La division et les querelles intestines des syndicats renforcent le "pouvoir des patrons " . Des syndicats recherchent et acceptent des" compromis" ( " compromis n'est pas compromission "!). D'autre sont plus radicaux et sont même parfois" jusqu'au- boutistes".
3 ) L'arrogance et l'intransigeance de certains patrons sont connues !
4 ) L'appartenance affichée de quelques Dirigeants syndicaux complique parfois les relations inter-syndicales ou avec les patrons.
5 ) Un certain nombre de patrons voient d'un" trés mauvais œil" la création d'un , des syndicats dans leurs entreprises ....
N'est-il pas possible ,envisageable (en" période calme "où aucun confit n'est prévisible ")
de discuter calmement entre patrons et syndicats sur des solutions raisonnables et raisonnables qui permettraient de régler par des dialogues les désaccords avant le déclenchement de toute gréve ? Cela existe en EUROPE EST-CE UNE UTOPIE dans notre Pays ???Je précise que j'étais " un salarié syndiqué" qui a participé aux grèves décidées par son syndicat .

22.Posté par voyous de syndicalistes le 25/10/2015 14:12

Le directeur que l’on a vu la chemises déchirée n’est autre que le fils de Gaston Plisonnier, dirigeant du parti communiste pendant des décennies, assurant l’intérim de Marchais malade. Décidément les cégétistes ne respectent plus rien, pas même le fils d’un vieil apparatchik du parti !

23.Posté par kld le 25/10/2015 14:29

a post 22, à ma connaissance , mais je peux me tromper "la fibre" ouvrière n'es pas génétiquement transmissible ...........

24.Posté par Fidol Castré le 25/10/2015 16:44

Rien de nouveau sous le soleil. Les syndicats ont trouvé un bon business ; l'exploitation de la misère de l'Homme par l'Homme. Ça rapporte pas mal et en plus ça permet de vivre aux crochets du patronat et du salariat.

Un syndicat a-t-il déjà sauvé ne serait-ce qu'un emploi en France ?

Mouarf....

25.Posté par Titi or not Titi le 25/10/2015 17:45


@22 😜👍
Bien Trouvé ! 👍

26.Posté par Titi or not Titi le 25/10/2015 21:13


@24 Bien Résumé ! 👍

27.Posté par le syndicalisme, c’est bien pour les syndicalistes, mais moins choupinet pour les salariés qui en « bénéficient ». le 26/10/2015 09:05

Les syndicalistes ont la tendance à saboter l’entreprise dans laquelle ils opèrent, surtout si cette entreprise a été grassement subventionnée par l’État. L’exemple encore récent de Seafrance doit revenir aux oreilles de tous. Les nombreux rebondissements qui ont accompagné la lente descente vers la déroute complète de la SNCM forment un autre exemple, bizarrement proche du cas précédent.

On pourrait évoquer les méthodes de gros-bras, parfaitement illégales, parfois à la limite d’un terrorisme qui ne veut pas dire son nom, rarement poursuivies ou accompagnées de peines symboliques le cas échéant, des salariés dès lors qu’ils sont syndiqués et soutenus par les grandes centrales de la « négociation » salariale à coup de clef à molette dans les gencives. Evidemment, le Syndicat du Livre CGT représente à ce sujet un chapitre entier de techniques parfaitement mafieuses, et, j’insiste, sans aucune exagération : trafic d’armes, détournement de stocks, censure, étouffement des affaires judiciaires correspondantes, intimidations, tout y est.

Une mafia ne serait pas une mafia sans quelques séquestrations, de-ci, de-là, parce qu’après tout, en République Démocratique du Bisounoursland, il est admis qu’une entreprise appartient à ses employés en premier lieu, que les syndicalistes décident de ce que le patron a le droit de faire ou pas, et que si ce dernier se la joue un peu trop autonome, pif, paf, pouf, on séquestre et on en discute. Ce serait caricatural, si cela ne se répétait pas de façon assez mécanique, assez régulièrement, dans l’actualité.
Tout ceci serait caricatural si on ne trouvait pas, là encore avec une régularité de métronome suisse, des affaires sordides de détournements de fonds, de manoeuvres camouflant des privilèges ahurissants et un comportement en interne de ces syndicats parfaitement en accord avec leur comportement à l’extérieur (Marc Blondel de FO fut par exemple condamné aux prud’hommes, la CGT pour licenciement abusif, …)

l’actualité remet le couvert, régulièrement, sur les efforts syndicaux pour accroître le chômage en France. Exactement à l’instar de l’État dont seul les naïfs pensent encore qu’il est là pour les aider, et dont le seul but réel est sa propre survie, au détriment logique et terminal de son hôte, les syndicats sont rapidement devenus, à la suite du cocon juridique douillet et inattaquable qui leur a été construit, de véritables bastions d’un autre âge, arcboutés sur leurs méthodes et qui visent non pas à protéger les salariés, mais à perdurer par toutes les manigances et magouilles possibles. Parfois, cela peut se faire au bénéfice du salarié (et dans ce cas, comptez sur une publicité maximale des actions menées). Le plus souvent, c’est à son pur détriment, que ce soit par l’organisation de grèves dont il aura à souffrir, ou … en attaquant obstinément les entreprises qui l’emploient.
Conclusion
Avec des syndicats qui sabotent les entreprises de l’intérieur, je ne vois pas très bien comment, au juste, le pays pourrait subitement échapper au sort qui l’attend. Pour moi, cela me semble clair : ce pays est foutu.

28.Posté par chikun le 26/10/2015 09:38

.Aujourd'hui, l'idéal de nos syndicalistes est celui des aristocrates décadents de la fin de l'ancien régime : profiter, ""parce que je le vaux bien"", de privilèges exorbitants, rouler carrosse, vivre dans des palais somptueux et se faire servir par une domesticité pléthorique et soumise de "salaud de patrons".

29.Posté par Le Jacobin le 27/10/2015 11:32

@27 tout est dit.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes