National

Ces jouets connectés qui peuvent se transformer en véritables espions

Jeudi 7 Décembre 2017 - 16:52

Capture d'écran Youtube UFC Que Choisir
Capture d'écran Youtube UFC Que Choisir
Ce n'est pas de la science-fiction. Les jouets connectés peuvent devenir de véritables espions, nichés en plein cœur de votre maison. La CNIL (commission nationale informatique et libertés) vient de publier un rapport mettant en cause deux jouets du fabriquant chinois Genesis Industrie : la poupée Cayla et le robot I-QUE. Elle relève en effet "atteinte grave à la vie privée en raison d'un défaut de sécurité", et met demeure le fabriquant de sécuriser ces deux objets.

Car de tels produits, équipés de microphones, pourraient permettre à un tiers se trouvant à plusieurs mètres de prendre le contrôle des jouets via son smartphone, et ainsi non seulement écouter l'enfant, mais aussi communiquer avec lui, comme avait alerté l'UFC Que Choisir.

La CNIL souligne en outre un manque de sécurité quant aux données personnelles, ces deux jouets n'utilisant pas de canal chiffré pour garantir leur confidentialité. Sans en avertir les consommateurs, l'entreprise collecte des données sur l'enfant, comme ses conversations, mais aussi (c'est le cas de la poupée) le nom de son école et même le lieu où il habite, en lui proposant de remplir un formulaire. De quoi y réfléchir à deux fois avant d'offrir ce type de jouet pour noël.

N.P
Lu 1115 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter