Blog de Pierrot

Certains demandent le départ du préfet...

Vendredi 19 Janvier 2018 - 18:00

De nombreux Réunionnais sont en colère et n'ont toujours pas digéré la décision du préfet de ne pas placer la Réunion en alerte rouge très tôt jeudi matin.

Les noms d'oiseaux fleurissent sur les réseaux sociaux et dans les commentaires d'articles sur les sites d'information.

Une page Facebook intitulée "Pour un nouveau préfet pour la Réunion " remporte même un franc succès.

Les débuts d'Amaury de Saint Quentin n'ont pas été un long fleuve tranquille. Sans jeu de mots...
 
Pierrot Dupuy
Lu 3009 fois



1.Posté par GIRONDIN le 19/01/2018 19:52

Le préfet i commande pas moins.

À part ça :

175 000 000 € pour batkaré ou pour des ponts et endiguement des ravines ?????????
- oui
- non

Une page Facebook intitulée "Pour dépense notre argent de manière utile et pérenne " remporterait elle un franc succès ????



2.Posté par Grangaga le 19/01/2018 20:41

Si lé pa kapab'.......fou déorr' !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ni angrèss' kabri, po manz' noutt' saladd' koué...............

3.Posté par areteksa le 19/01/2018 20:51

92 % ? ca ne dit pas combien de personnes ont répondu
c'est au mieux du défouloir ...

4.Posté par A mon avis le 19/01/2018 22:07

Une connerie de plus proposée sur les "réseaux sociaux" défouloir de toutes les haines !

5.Posté par T le 19/01/2018 22:54 (depuis mobile)

Je suis plus favorable à une sectorisation des alertes. Habitant de la Possession, je n'ai eu que 3 branches cassées dans mon jardin. Elles étaient trop grandes de toute façon.

6.Posté par La vérité vraie... le 19/01/2018 23:03

Absolument incroyable : ce n'est pas son premier coup dans ce domaine de la gestion des risques. Voir la colère des Guadeloupéens en 2015 contre ce même préfet après des inondations.
Sachant également que plusieurs de ses arrêtés ont été cassés par le tribunal administratif après l'autorisation de l’épandage aérien des bananeraies en contradiction avec certaines directives européennes et le code rural et des pêches maritime du DROM...
Messieurs les journalistes vous trouverez tout cela très rapidement !

https://www.dailymotion.com/video/xqqg1i
https://blogs.mediapart.fr/la-nouvelle-heloise/blog/270113/deux-scandales-en-guadeloupe-dans-l-indifference-des-medias

7.Posté par Moi président le 20/01/2018 00:16

Une petite question à P Dupuy : vos propres employés ont pu sortir et faire leur travail habituel, vous rapportant de nombreuses vues, ce qui est le but de votre activité.
Si le préfet avait décidé de l'alerte rouge, vous auriez été lésé.
Pourrait-on avoir un avis sincère de votre part sur la question ?
Qu'auriez-vous fait à sa place ?
Désolé, mais votre avis de chef d'entreprise m'intéresse plus que les réseaux sociaux.

8.Posté par Toi méprisant le 20/01/2018 07:48 (depuis mobile)

Mais on s'en fout de l'avis de truc et machin.

Ou sa travail si ou gagne.Si ou gagne pas ou reste ote case
Quand un patron (soi-disant patron) commence à être en boucle sur ce sujet, c'est le moment de changer de boulot.
Fait pitié

9.Posté par Bryandoht le 20/01/2018 14:41

Au delà de l'ampleur de la polémique suite à une mauvaise décision cruciale pour assurer la sécurité de la population, c'est la fonction même du représentant de l'état qui est mise à mal , le préfet a été humilié et son autorité écornée . Je le vois mal continuer d'assumer dignement cette haute fonction d'honneur même s'il serait épargné par son ministère de tutelle.

10.Posté par Pamphlétaire le 20/01/2018 14:51

Voir mon post 3 du 18/01/2018 sur le lien ci-dessous.

11.Posté par JORI le 20/01/2018 19:14 (depuis mobile)

Je rappelle juste qu'en cas d'alerte rouge, aucun des maires et de leurs personnels qui créent aujourd'hui la polémique, n'auraient pu intervenir sur le terrain. Cette même alerte rouge n'ayant pas empêché les dégâts.

12.Posté par Bricoud le 20/01/2018 22:53

Mais foutez lui la paix au Préfet
Vous croyez que c'est facile
Au lieu de vivre dans l'assistanat permanent demandez vous
plutôt à quoi vous pourriez être utile à votre pays.....

13.Posté par Fundisantim le 21/01/2018 09:11 (depuis mobile)

Post 7 les détenteurs d'une carte de presse peuvent circuler en alerte rouge non?
C'est une question dont je ne suis pas sûr de la réponse mais il me semble que oui

14.Posté par Moi président le 21/01/2018 18:39

Post 13 c'est bien possible, et pourtant dans ce cas-là le danger n'est pas moindre pour les journalistes qui le bravent.
Dans la mesure où, certains jours dans l'année, les journaux n'émettent pas, je pense qu'en cas d'alerte rouge je ne serais pas étonné que les journalistes soient également interdits de déplacement.

Mais avec les ondes et Internet, on pallie en partie à ce problème. Les journalistes peuvent "camper" dans leurs locaux, et diffuser des infos émanant des autorités.

Le meilleur pour le savoir, aurait été d'avoir une réponse de P Dupuy, qui connaît son métier et qui nous aurait évité d'avoir à faire des recherches par nous-mêmes.

Mais c'est pas grave, à défaut d'avoir l'avis de P Dupuy en tant que patron, je me contenterais aussi bien de l'avis d'autres patrons.
Pour le moment on a surtout eu l'avis de salariés.

15.Posté par Ancien journaliste le 21/01/2018 20:45 (depuis mobile)

Non la carte de presse ne donne pas l'autorisation de circuler pendant l’alerte rouge.
Par contre la Préfecture délivre des autorisations spécifiques pour l’occasion sur la base de listes proposées par les rédactions.

16.Posté par Moi président le 22/01/2018 20:46

Merci pour cette précieuse info, post 15.
Ce qui m'intéressait de savoir maintenant, c'est comment sont payés les journalistes qui travaillent en période cyclonique, par rapport à ceux des leurs qui ne travaillent pas.
Car l'idée de liste des employés prêts à travailler en cas d'alerte rouge "pluies" (qu'on finira peut-être par instaurer un jour), dans chaque entreprise au début de la période cyclonique, est peut-être à creuser.

17.Posté par Ancien journaliste le 04/02/2018 09:04 (depuis mobile)

Il ne s’agit pas de liste de gens prêts à travailler, il s’agit de liste de gens qui doivent travailler : photographe, faits diversiers, localiers, etc. Les journalistes sportifs par exemple ne sont pas sur cette liste. Logique.

18.Posté par Ancien journaliste le 04/02/2018 09:05 (depuis mobile)

Pour la paie, elle ne change pas dans la presse écrite. Pour la télé, ils doivent probablement avoir une prime.

19.Posté par loyada le 12/02/2018 16:52

18.Posté par Ancien journaliste ...que doivent dire certains en te lisant avec le degré de connerie possédée tu dois etre millionnaire

20.Posté par loyada le 12/02/2018 16:53

18.Posté par Ancien journaliste ...que doivent dire certains en te lisant avec le degré de bétise pour ne pas dire c..... possédée tu dois etre millionnaire

21.Posté par babar run le 20/02/2018 12:41

ET PERSONNE NE RÉCLAME LE DÉPART DES GUIGNOLS MUNICIPAUX..?????
MACRO JUSQU'A LA MORT......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter