Société

Centres de loisirs: 2.400 enfants et ados accueillis à Saint-Paul

Mercredi 4 Janvier 2017 - 15:18

Joseph Sinimalé a donné une conférence de presse ce mercredi pour évoquer les ALSH
Joseph Sinimalé a donné une conférence de presse ce mercredi pour évoquer les ALSH
Ils sont destinés aux enfants et aux jeunes âgés de 3 à 17 ans. A Saint-Paul, vingt-six centres de loisirs ont ouvert leurs portes depuis ce lundi. Plus de 2.400 écoliers, collégiens et lycéens sont inscrits.
 
Pour Joseph Sinimalé, ces ALSH (accueils de loisirs sans hébergement) "préparent la rentrée scolaire" et s’inscrivent d’une certaine manière dans la lutte contre le décrochage scolaire, notamment pour les plus âgés.  

"Il faut prendre en compte les 13-17 ans. C’est une catégorie difficile sur laquelle il faut travailler, car c’est à cette période que les jeunes décrochent du système scolaire et se retrouvent oisifs", déclare en effet le maire de Saint-Paul à l'occasion d'une conférence de presse donnée ce mercredi. Le premier magistrat assure prôner "une nouvelle vision des centres de loisirs" et estime qu'ils peuvent être "une base pour faire décoller les jeunes qui sont à la traîne".  

 

Le programme des activités du centre situé dans l'école Eugène Dayot, qui reçoit 180 enfants
Le programme des activités du centre situé dans l'école Eugène Dayot, qui reçoit 180 enfants
L’idée est aussi de favoriser "l’inclusion", selon ses termes, en permettant à tous les enfants de la commune, où qu’ils se trouvent, de pouvoir se rendre dans l’un de ces centres. 23 navettes sont ainsi mises en place pour amener les enfants des secteurs les plus éloignés. Ils sont 657 à bénéficier de ce service.
 
Faire entrer le livre dans le quotidien 


La thématique retenue cette année pour les ALSH de Saint-Paul est celle du livre. L’ambition est de rapprocher le jeune public de cet outil, via diverses activités, pour le faire entrer dans leur quotidien. Les trois à 12 ans bénéficieront ainsi notamment de spectacles et réaliseront une BD ou des illustrations.

D'autres activités culturelles sont prévues, comme une visite du musée de Stella Matutina, de celui de Villèle, de l'espace Sudel Fuma ou encore une initiation au Maloya. Et parce que les enfants ont aussi besoin de se dépenser, de multiples activités sportives sont aussi au programme. Kayak, beach-soccer, paddle, tennis, sand-board, baignade... les jeunes inscrits profiteront de multiples sorties selon leur âge, en plus des animations sur sites.
 
Pour ce qui est du coût, le budget de fonctionnement pour ce séjour s'élève à 950.000 euros. "Comme les années précédentes", souligne la municipalité. De manière globale, les familles participent à hauteur de 123.500 euros. Le montant par foyer dépend du revenu et du nombre d’enfants à charge. Il varie entre 5 et 215 euros, selon les situations.

Les centres refermeront leurs portes le 24 janvier prochain.

MA (marine.abat@zinfos974.com)
Lu 2072 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter