MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Santé

Centre de vaccination : démarrage très timide


Les publics les plus fragiles sont invités à se faire vacciner dans les neuf centres de vaccination qui seront ouverts dès aujourd'hui et pendant quatre mois sur l'île. Ce matin, le centre de Saint-Denis n'avait reçu qu'une seule personne entre 8h et 10h30...

Par Karine Maillot - Publié le Jeudi 12 Novembre 2009 à 15:44

Même s'il est vrai que La Réunion est désormais en période d'été et que le pic de l'épidémie de la grippe  H1N1 est déjà passé, la Drass s'est calée sur le dispositif national pour le lancement de la campagne de vaccination de masse. Mais, sans surprise, les gens ne se bousculent pas au portillon pour se protéger de la grippe A. Et pourtant, ce sont neuf centres de vaccination dispersés aux quatre coins de l'île, à Saint-Denis, au Port, à Saint-Paul, Saint-Leu, Saint-Louis, Saint-Pierre, Le Tampon, Saint-Benoît et Saint-André qui sont ouverts pendant quatre mois.

Le centre du Moufia a ouvert ses portes dès 8h ce matin mais n'a reçu qu'une seule personne jusqu'à 10h30. "Je suis une personne à risques" nous assure Jean, un quinquagénaire atteint du diabète, mais qui craint surtout que sa femme, qui voyage régulièrement entre La Réunion et la métropole, ne lui ramène "un vilain cadeau".

Toute la population est concernée, en priorité la petite enfance, jusqu'aux transporteurs sanitaires. Dès que vous recevrez votre bon de vaccination en provenance de la CGSS, vous serrez donc invités à vous faire vacciner gratuitement et de manière volontaire. Chaque personne qui se fera vacciner repartira avec un certificat de vaccination et un bon pour la deuxième injection.

Mais si vous n'avez pas encore reçu votre bon de vaccination, ne soyez pas surpris. La campagne démarre effectivement aujourd'hui en métropole et dans les DOM, mais les bons arriveront avec du retard sur l'île...

Deux injections sont donc prévues dans la campagne, la deuxième se faisant trois semaines après la première. Pour le moment, les bons de vaccination "arrivent par catégories de personnes" indique Elisabeth Claire, responsable du centre du Moufia. Pour l'instant, c'est notamment la petite enfance qui est concernée. "Ça va du papa à la maman, à la nourrice, à l'institutrice...". Les nourrissons doivent se faire vacciner non pas dans les neuf centres de vaccination mais plutôt dans les centres pédiatriques.




1.Posté par Madone le 13/11/2009 01:00

des vaccins contre une grippe banale aux ALLURES DE BUISNESS D'ÉTAT ou les laboratoires ( DONT LES COPAINS DE SARKO ) vont faire une veritable JACKPOT et dont on s'accorde à dire que certains composants présentent des risques sanitaires GRAVES

2.Posté par malolle le 13/11/2009 01:02

que les citoyens ne se laissent pas endormir - NI VACCINÉ - par cette escroquerie mondiale . Des laboratoires ont demandés la licence pour faire ce vaccin bien AVANT QUE LE VIRUS N'APPARAISSE !!! BIZZARRE NON ?

3.Posté par DocKnock le 13/11/2009 10:19

Et hop on s'en doutait mais la première paralysie progressive de Guillain Barré s'est déclarée chez un vacciné !

La peur regne

4.Posté par Blek le roc le 13/11/2009 10:48

Guillain Barré, c'est un frère de Yann Barré, de chez Antenne? lol

5.Posté par Docteur le 04/12/2009 02:02

Nous venons juste de mettre en place un site qui recense mieux les adresses et horaires des centres de vaccination.

http://www.vaccin-grippal.fr

Cordialement,

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes