Courrier des lecteurs

"Cela dérangerait quelqu'un que je prenne votre numéro?"

Vendredi 19 Janvier 2018 - 20:13

Voilà un exemple de phrases qu'on m'a adressé pendant que je faisais mes courses seule à la fermeture d'une grande surface de St Denis. Je me disais toujours que la fin de journée était plus propice à ce genre d'activité: moins de monde, moins de bruit et une température plus douce. Malheureusement, il n'y a pas d'heure pour se faire "importuner". Je sentais déjà des regards insistants sur moi avant de me faire accoster malgré mes éternels jean, t-shirt et baskets de l'époque. Ce jour là, j'ai simplement répondu que oui, ça me dérangeait moi, un être humain qui ne dépend de personne d'autre que d'elle même. J'ai interrompu mes courses, je suis passée à la caisse avec la moitié de ce que j'avais prévu d'acheter et je suis retournée à ma voiture. Bien sûr, j'ai été suivie et j’entendais diverses remarques de loin. 

L'implicite de la question de l'individu était extrêmement choquante. Si je "n'appartenais à personne", j'aurai été contrainte de donner mon fameux numéro. 

Selon certaines femmes ayant signé cette fameuse tribune au Monde, mon comportement castrateur n'est pas approprié.

Ce jour là, il semble que j'ai empêché à la personne de s'exprimer, de libérer ses frustrations. Je n'étais pas le meilleur "défouloir", je n'ai pas été à la hauteur de ce que notre société patriarcale attendait de moi: satisfaire les hommes. Si j'ai été marquée par chacun des événements de ce genre qui me sont arrivés, chacun ayant des conséquences plus ou moins graves, cela m'enfermerait dans le carcan bien étiqueté de "victime". Une victime, c'est moche, ça se plaint, ça aime faire des histoires, ainsi, une partie de la société cherche à s'en débarrasser. Alors, pour citer Leïla Slimani: « Je ne suis pas une petite chose fragile. Je ne réclame pas d’être protégée mais de faire valoir mes droits à la sécurité et au respect ».

Non, nous ne « diabolisons » pas le « désir masculin ». Cependant, le désir masculin prime- t-il sur la volonté féminine? 

Je pense que toutes les femmes peuvent choisir ce qu’elles veulent ou non, qu’elles soient célibataires ou non. Faire des courses, marcher dans la rue ou prendre les transports en commun en se sentant libre et en sécurité en fait partie. Pouvoir sortir et avoir une vie sociale sans avoir cette crainte d’être accostée, touchée ou même pire. La « drague maladroite » n’a rien à voir avec des individus qui se permettent de vous suivre jusqu’à votre véhicule ou votre domicile. La drague ne s’opère pas à sens unique sans consentement. Qu’un homme puisse avoir un certain pouvoir verbalement ou physiquement atteint la liberté de la femme qui voulait simplement être tranquille et ne pas être vue comme une proie. 

Aujourd'hui certaines femmes se présentent comme opposantes à une lutte sociale qui les concerne directement. Entre incompréhension, colère et rancoeur, internet s'est déchaîné ces derniers jours. La Reunion n'est pas épargnée par ces "accosteurs", "agresseurs" et "harceleurs". Combien de réunionnaises préfèrent sortir entre copines ou avec leur conjoint•e afin de ressentir un semblant de sécurité ? Combien d'étudiantes ont signalé des hommes se touchant publiquement aux abords de l'université ? Combien de femmes ont arrêté de fréquenter des établissements nocturnes où leur simple présence sous-entendait qu’elles désiraient entrer en contact avec des hommes? 

Le féminisme n'est pas synonyme de misandrie. Les féministes ne ressentent pas une haine envers les hommes. Elles veulent simplement vivre sans être jugées, importunées. Être libres. 

Au delà du harcèlement, des agressions et des violences, tous les jours des femmes subissent le patriarcat et les normes sociales qu'il impose.
 
Un constat simple: Des hommes assumant leur pilosité de la tête au pied qui imposent aux femmes d'être imberbes, de porter des talons, d’être maquillées et coiffées à chaque occasion. Mais attention, trop de maquillage et une jupe trop courte font d'elles des filles vulgaires et qui cherchent à attirer l'attention. Vous êtes vous déjà dit que la plupart d'entre elles pouvaient agir selon leur bon vouloir sans penser une seconde à la gente masculine ? 

Alors, en 2018, pour nos mères, nos soeurs et nos filles, ne laissons pas des personnalités publiques consoler les hommes violents dans leur parole ou leur geste. Ne les laissons pas banaliser la violence et hiérarchiser les traumatismes. Ne donnons pas de crédit à leur injonction d’éduquer uniquement les filles. Soyons conscientes de notre pouvoir de dire « non », soyons conscientes de l’existence des abus au quotidien et continuons de ne pas vouloir être censurées.
Morgane Andry
Lu 2156 fois



1.Posté par Sick Ranchez le 19/01/2018 20:32

lol
ce ramassis de niaiseries.
how the hell did we get there?

2.Posté par Fallat le 19/01/2018 20:50

Vous n'allez pas nous faire une crise de nerf tout ça par ce que un mec vous a demandé votre numéro
de téléphone, il fallait tout simplement l'envoyer ballader ou alors secrètement vous rêviez d'avoir une
aventure avec lui allez avouez.....

3.Posté par Samwinsa le 19/01/2018 22:41 (depuis mobile)

Société patriarcale = satisfaction des hommes??
Out relation ek out papa i devé vréman pa être sak noré du être.

4.Posté par Marie le 19/01/2018 22:43

j'imagine que cette personne qui vous a importunée doit avoir le même profil que les posts 1 et 2, on reconnait là le mâle dans toute sa splendeur qui se croit irrésistible et quand on l'envoie balader là c'est des insultes.....heureusement qu'il y a des exceptions mais qui ne courent pas les rues!

5.Posté par floflo le 19/01/2018 22:43

Merci Morgane ; je n'ai pas vraiment vu de réactions suite à la tribune du monde signée par quelques vieilles célébrités . Je me demande si c'était pour certaines , le seul moyen de refaire parler d'elles. Il est bien facile maintenant de se désolidariser de ses con-soeurs , qui ne savent pas où se situe " la ligne rouge" peut-être pour celle là à la limite de son string ..... En tout cas pénalement , la ligne rouge c'est quand un être humain dit NON à un autre ; Et encore !! la bataille n'est pas gagnée , car la justice ( pardon , les réprésentants ???? de la justice ) aborde la notion de consentement avec , comment dirais-je , une certaine nonchalence ; En bref , se faire violer , ça c'est clair , à peu près pour tout le monde , même pour le , ou la procureur . Par contre quand on est victime ( pour infomation à madame Deneuve et compagnie , une victime n'est pas dans un "rôle de victime" elle est une victime), et oui madame Deneuve il ne suffit pas de signer , il faut aussi lire...... mesdames le chemin est encore bien long , même si la parole s'est libérée , vous aurez beaucoup d'épreuves à surmonter et de preuves à donner . Je salue bien bas mesdames Catherine , Brigitte ...... j'aime bien les siffler avec leurs prénoms , ça rajoute du peps au coté entremetteuse de ces pauvres filles .

6.Posté par Samwinsa le 19/01/2018 22:45 (depuis mobile)

En fait à l'origine le mot "soumission" i supozé protection, bienveillance et amour. La langue française la complètement transformé le sens profond du mot. La société patriarcale i disparé, la famille i disparé, et le monde i empire. Coïncidence ?

7.Posté par Atterré le 19/01/2018 23:07

Quand je vois les réactions débiles des post 1 & 2, je me dis que c'est pas gagné ! ! !

8.Posté par et puis quoi encore le 20/01/2018 00:12

d apres mon vecu,je vais vous dire c'est pas gagné aussi parce que les femmes se mangent entre elles et ne sont pas solidaires.
Il y a de la jalousie surtout quand elles sont mignonnes.

9.Posté par Oscar DUDULE le 20/01/2018 00:21

Celui ou celle qui a posté le post 2 ( à 18h 20)devrait écrire au livre des records, pour la réponse la plus bête du monde. Il a de fortes chances de gagner.

10.Posté par Kasser le cui st Louis st Denis le 20/01/2018 01:25 (depuis mobile)

Post 8 : il n''''y a pas que chez les femmes il y a de la jalousie !
L''''individu a du être très lourd. Je vous comprends. J''''ai fait comprendre poliment à une cougar que je n''''etais pas intéressé. Elle m''''en a voulu et m''''a fait la guerre. Je suis hétéro.

11.Posté par jiji (non aux lourds!) le 20/01/2018 02:33

BRAVO, bien dit. MERCI.

12.Posté par vanille le 20/01/2018 05:51

Post 1
with people like you

13.Posté par Yab bon des hauts le 20/01/2018 06:55

Où est le harcèlement ?
Où est la violence ?
Faudrait arrêter de devenir paranoïaque, parce ce que quelqu'un vous adresse la parole ?
Et prendre au second degré et à la dérision.
Et l'on mélange tout dans cette lettre pour amalgamer et accuser à charge et dire n'importe quoi (le constat simple de votre diatribe).
Je vous conseille d'aller voir un psychiatre pour voir ce qui n'a pas été dans votre enfance.

14.Posté par soutien le 20/01/2018 09:45 (depuis mobile)

poste 13 elle ne dis pas que parlé c''est mal elle denonce la façon de le faire et la réaction fasse au refus. le fait de demander n''est pas mal mais c''est la façon de demander qui est mal. il y a des choses à faire et des choses à pas faire.

15.Posté par Elle le 20/01/2018 11:49

C'est vrai que cette société nous fait souvent comprendre qu'elle est faite par les hommes pour les hommes.
Il est vrai qu'aujourd'hui encore, être une femme dans certains environnements, notamment professionnels, reste un "handicap ".
Mais doit-on pour autant en toute circonstance, interpréter les paroles et/ou les gestes de nos homologues masculins ? Sortir les griffes ou mordre parce que l'on aurait été "agressée" d'un sourire ou d'un regard ?
C'est sûr, nous aimerions toutes ne pas nous faire draguer (beurk, c'est moche, c'est lourd, c'est vilainpasbeau), mais être séduites avec élégance et subtilité. Mais sommes nous toujours élégantes et subtiles quand nous les rabrouons ? En tout cas, de leur point de vue !
Bon, allez après une dure journée de travail, après l'after work avec les collègues, oups trop tard pour le shopping, les bouchons, le dernier sms de doudouchou pour rappeler qu'il pourra pas rapporter la baguette parce qu'il a du taf lui !
Vraiment le gros lourd à Carrouf, il a des allures de harceleur ! Non seulement il me regarde (alors que je suis en jean-baskets tout de même !), mais en plus il me parle !
Mais savez vous seulement quel numéro il voulait ? Ticket de boucherie ? Loto ? De cirque que ça allait être ?
Crifort et Cran d'arrêt, même combat !
Et pendant ce temps là, de vraies femmes vivent de vraies situations de détresse dans la vraie vie...

16.Posté par L'Ardéchoise le 20/01/2018 12:33

Fallat (le 2), n'a pas pris pour commenter son pseudo "Saint Bernard", parce que là, on aurait pu se marrer...

Pour ce qui est du problème actuel et les femmes qui sont à l'origine du billet du Monde, en réponse à d'autres femmes, l'excès est des deux côtés et j'aurais tendance à aller dans le sens du 8 , qui dénonce un défaut que l'on constate hélas dans des tas de situations.
Ceci dit, ce n'est pas une raison pour se laisser importuner , mais chacune réagit avec son caractère : en ce qui me concerne, j'ai la chance d'avoir un regard qui fusille et la répartie facile et "piquante", lorsqu'il s'agit surtout d'une drague insistante, loin d'une maladroite ; mais la frontière entre les deux est parfois ténue !
Au passage, quelques femmes lesbiennes peuvent agir aussi mal, voire pire que certains hommes...

Elle, votre post vient d'arriver : excellent !

17.Posté par GIRONDIN le 20/01/2018 13:16

15.Posté par Elle
Je ne sais plus où me mettre, je lis tes propos avec délice......

Bon sava on peut faire un compliment, non ?

Je like '' 'Elle' '' et définitivement !

18.Posté par Choupette le 20/01/2018 13:21

Petite anecdote à propos de la Deneuve.

Un jour, un collègue dont la maman adorait cette actrice voit cette dernière attablée en train de prendre un verre -ça devait être du côté de Cannes.
Pour faire plaisir à sa maman, il ose franchir le pas et, le plus poliment possible, lui demande un autographe "pour sa maman qui l'aime beaucoup" précise-t'il.
Cette femme lui a lancé un regard glacial, tellement méprisant qu'il en a été dégoûté (d'elle), le pauvre. Il est reparti sans son autographe ... .

C'est vrai qu'il n'avait pas la carrure d'un Don Juan.

Pour ma part, je n'ai jamais mais jamais aimé cette actrice. Elle passerait à 10 mètres de moi que je ne lui accorderais même pas un regard. A 5 mètres, je retiendrais ma respiration à cause de son parfum ... .

19.Posté par Choupette le 20/01/2018 13:34

Moi, ça m'est arrivé quelques fois. :-)

Un jour, alors que j'attendais mon train pour rentrer, un soldat de je-ne-sais-plus quelle opération militaire de l'époque, me demande mon numéro.
Je lui ai donné celui de ma copine que j'ai vite fait de mettre au courant à mon retour ... . :-)
Si, si, il a appelé !

Il y a plusieurs façons de rembarrer un type. Il faut s'"adapter" à la réalité du terrain. Avec la faune mal dégrossie qui rôde, il vaut mieux prévoir.
Soit avoir 2 téléphones, soit leur donner le numéro en disant que vous ne l'avez pas sur vous (oublié, volé, perdu, prêté).
Faut arrêter d'être godiches aussi, les filles.

20.Posté par Elle le 20/01/2018 14:45

17.Posté par GIRONDIN
Tu dis ça parce que nous suis une fille, hein !
Tu n'aurais jamais osé dire un truc aussi lourd si j'étais un homme !
Laisse parler la part féminine en toi et imagine ce qu'on endure tous les jours !
Etre obligée de porter jeans et baskets et encore on n'a pas la paix !
N'est ce pas L'Ardéchoise ! Heureusement qu'on peut parfois se cacher derrière nos claviers pour décompresser.
Aux voiles citoyennes ?!?

21.Posté par Bricoud le 20/01/2018 14:49

C'est pas le tout de gueuler quand un mec vous abordre , si il vous aborde c'est qu'il pense qu'il peut y avoir
une ouverture et puis tout dépend de votre allure , comportement et tenue vestimentaire si vous voyez ce que
je veux dire, les statistiques disent qu'une fille sur trois à l'air d'une allumeuse j'ai bien dis à l'air .... donc
planquez vos poules je lâche mes coqs......

22.Posté par PATRICK CEVENNES le 20/01/2018 15:55

fukcd473
La pauvre elle a interrompu ses courses ! C'est plus simple de venir pleurnicher ici. Mdr !
Merci à Deneuve pour sa tribune. Pdr !

23.Posté par JACK le 20/01/2018 17:16

Beaucoup de bruit pour rien pour un numéro de téléphone demandé il faut arrêtez de nous humilier il y en a marre! et quand une femme demande à un homme son numéro et si il refuse il se fait traiter d'homo ?vous allez me dire que ça n'existe pas ? il faut arrêtez avec les préjugés je sui désolé mais ce sujet est complètement
nul il y a des choses plus grave que ça dans la vie

24.Posté par Kasser le cui st Louis st Denis le 20/01/2018 18:08 (depuis mobile)

A Paris elles vous demandent votre 06 pour passer un bon moment #sexfriend. Et ici (je suis Réunionnais) c''est pour le mariage. Après il ne faut pas généraliser non plus.

25.Posté par Marie le 20/01/2018 18:22

pauvre Jack post 24 on a osé te faire çà :) allez remet toi c'est pas la fin du monde :)

26.Posté par GIRONDIN le 20/01/2018 19:49

Elle

C'est un plaisir de te lire à chaque fois.

Certain cas i fé rire:

https://youtu.be/VJFSL19Stas

27.Posté par L'Ardéchoise le 20/01/2018 20:31

Fallat, Saint André, Bricoud, JACK...même im-posteur ?
Cherchez l'erreur...

Eh oui, Elle, jeans et baskets ne garantissent pas la tranquillité, sauf si le jean est deux tailles au-dessus, parce que s'il moule un peu, pétard ! (c'est le cas de le dire)...
Est-ce que nous les femmes nous enquiquinons les mecs en pantalons moule-burnes ?
Moi pas, je plains juste les spermatos coincés là-dedans .

Quant aux voiles, si vous saviez comment les nanas sont parfois habillées dessous (j'ai vécu plusieurs années dans un pays musulman) !!!

Choupette, une donzelle qui n'était pas ma copine a donné mon numéro à un type qui la poursuivait de ses assiduités. Résultats, des SMS à faire rougir une actrice de porno !
Au troisième SMS, j'étais à la gendarmerie, et c'est le gendarme de service qui l'a appelé après avoir fait le nécessaire pour retrouver le numéro (caché comme de bien entendu) et mettre le holà.
Mieux vaut donner le numéro de l'horloge parlante...

25, aou koné pa "Chaleurs tropicales" ?

28.Posté par Moi président le 20/01/2018 20:50

Excellent, post 2 !

29.Posté par Kayam le 20/01/2018 21:57

Moi je pense que :

- Si un homme regarde une femme avec insistance, en quête de « regards croisés », c’est qu’elle est attirante et qu’il lui trouve du charme --- mais bien-sûr être dévisagée avec insolence ne plaît certainement pas !

- S’il veut avoir un numéro, il peut d’abord engager une courte conversation, poliment et patienter… ce qui ne veut pas dire que la femme est prête à le lui donner… tout dépend en effet du contexte

- Si un homme pense qu’en portant une jupe au-dessus des genoux, en s’habillant décolleté et en ayant des talons une femme est dans l’optique de faire dans la provocation et pour « allumer », qu’il aille se faire voir ailleurs ! La liberté existe et une femme peut se faire respecter.
….
Dans l’affaire, il faut aussi penser que tous les hommes sont différents, qu’il ne s’agit pas tout le temps de harcèlement.
Pour les femmes, il faut savoir sortir les griffes quand il faut et ne pas tomber non plus dans la paranoïa.

Un rentre-dedans laisse un goût d’amertume. Tout au long du trajet – par exemple jusqu’à la voiture - vous ne vous dites pas « Alé marché don ! spèce… » ? Et ça rumine… ça rumine...

Mais il faut avouer que se faire draguer avec diplomatie fait quand même son effet. Se faire aborder par un inconnu, qui vous dit que vous lui plaisez et le voir insister pour avoir le numéro de téléphone… Cela laisse quand même un petit goût sucré. Et avant de reprendre sa voiture : « je dois avoir quelque chose qui plaît si un inconnu me drague et pourtant je n’ai rien fait pour ça» se dit-on.

N’êtes pas de cet avis, vous ? Surtout s’il y a de la gentlemanie. Vos yeux ne brillent pas un tout’p’tit peu en plus ? --- Allez ! ---- Avouez que ça fait plaisir !!

30.Posté par et puis quoi encore le 21/01/2018 00:59

Mon discours n'est pas fataliste mais Il n'y aura jamais de réelle égalité de genre ,car dès la naissance il y a des inégalités dans les gènes et les berceaux.
Après l'éducation et l'environnement sociétal jouent un grand rôle bien sûr;et c'est ce deuxième volet qui pose problème de nos jours et qui détermine les comportements et relations hommes femmes.
Mais touche optimiste :cela n'empêchera pas la race humaine de se perpétuer naturellement.

31.Posté par Moi président le 21/01/2018 03:47

@31 : espèce

32.Posté par Mdr arrête de te la raconter le 21/01/2018 13:57 (depuis mobile)

"Société patriarcale"
La meuf met un jean-basket, comme un mec
Conduit une caisse, comme un mec
Fais des courses, comme un mec
Donne son avis, comme un mec
Bref, vit librement...comme nous tous. Et elle se sent diminuée parce qu'on a osé l'aborder.

33.Posté par Moi président le 21/01/2018 18:44

"espèce humaine", pas "race humaine"

34.Posté par Nivet Alain le 21/01/2018 18:44

Morgan, il y a des gros( ou grosses) beaufs des deux côtés. Il y a des abus des deux côtés. Aucun genre, masculin ou féminin, n'est blanc. Chaque genre avec ses armes......Les allumés, et les allumeuses !.
Cependant, je comprends très bien votre désarroi offusqué dans la situation vécue. Ce goujat aurait mérité de votre part, un grand coup dans les gougougnettes.

Cordialement,
A.N.

35.Posté par lenoir le 21/01/2018 19:52 (depuis mobile)

Nous sommes dans une société où des mères montrent à leurs filles comment faire du pole dancing, nous voyons des clips où des jeunes filles montrent aux petites comment " twerké "...

36.Posté par Saucratès le 22/01/2018 13:32

Que d'idioties dans ce courrier des lecteurs et dans nombre de réponses de lectrices paranoïaques ! Je pense que ce sujet insupporte tellement certaines femmes que la moindre drague maladroite, ou agressive les transforme en furies. Evidemment, certains mecs sont vraiment craignos, et celui qui a importuné l'auteur peut faire craindre que cette drague dérape. Écourter ces courses et partir seule vers son véhicule n'est peut être pas la meilleure idée. Alors, évidemment, ce n'est pas normal. Mais bon ... Se promener dans un pays arabe en jupe courte n'est guère plus sécuritaire et vous conduira en prison ! Non ? Ou se promener à pied pour un blanc dans une cité autour de Paris !

Ce qui est problématique, c'est que selon l'auteur, ce qui la gêne, c'est que l'on sous-entendre qu'elle doive appartenir à quelqu'un, à un homme ! C'est la suite de la drague qui est une agression, pas le fait de lui demander son téléphone. C'est complètement idiot. Selon ma femme, je lui appartiens aussi ; je ne dois pas adresser la parole à une femme sans lui en rendre compte. C'est que l'on appelle le couple. Pas de quoi en faire une maladie !

C'est bien ce qui m'énerve dans le déferlement médiatique que l'on subit (nous les hommes) depuis l'affaire Weinstein. Un defouloir pour les femmes, la libération de toutes les paroles les plus extrémistes !!!

Enfin pour terminer, concernant Choupette et Deneuve, on croirait rêver. Mme Deneuve ose regarder des admirateurs avec un regard méprisant. Parce que les personnes publiques comme des acteurs et actrices devraient être à notre entière disposition, nous leurs admirateurs ? Ben évidemment ! Ce qui gêne Choupette, c'est que cette dame est signée cette lettre ouverte. Dans le cas contraire, son ami aurait été un porc qui aurait osé importuner la courageuse Mme Deneuve ! Saucratès

37.Posté par Choupette le 22/01/2018 15:21

36.Posté par Saucratès

La Deneuve ne voit rien contre la drague lourde, mais par contre refuse un simple autographe à une admiratrice. J'ai bien précisé que la personne venait pour sa mère.

En plus de ne pas savoir lire, vous interprétez (mal) mes écrits.
"cette dame est signée ... " Qu'est-ce que vous en savez ?

En passant, " ... ait signé ... " correspondrait mieux, vous ne trouvez pas. Essayez l'imparfait et vous verrez.

Qu'elle signe ou pas, ce n'est pas le problème. Partir en écourtant ses courses, c'est ... idiot. Mais bon, c'est son choix.

38.Posté par Saucratès le 22/01/2018 16:27

Choupette, autant pour moi. Quelle faute de grammaire ! Faudrait que j'écrive plus simplement ! Bon, quand à savoir si Choupette est un homme ou une femme, c'est le risque de se cacher derrière un pseudo, avec une connotation féminine. Les hommes prennent un «et» (Lucet) et les femmes un «etre» (Lucette, Georgette, Claudette, Antoinette). Lol, changez de pseudo si vous voulez. Saucratès

39.Posté par Moi président le 22/01/2018 21:56

@37 : subjonctif ?

40.Posté par Sick Ranchez le 23/01/2018 07:01

je vois que saucrates a calmé les hystériques avec ses commentaires bien sentis.
qui résument parfaitement ma pensée.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?