MENU ZINFOS
National

Ce qu'il faut retenir du premier débat de la primaire à gauche


- Publié le Vendredi 13 Janvier 2017 à 11:52 | Lu 1040 fois

Ce qu'il faut retenir du premier débat de la primaire à gauche
Les sept candidats à la primaire de la gauche se sont retrouvés hier soir pour un premier débat télévisuel. Un débat qui s'est déroulé dans le calme, pendant lequel ils ont abordé le bilan de François Hollande, le terrorisme, la loi Travail ou encore l’islam de France. Véritable seul point de divergence entre eux : la question du revenu universel, défendue par Benoît Hamon et Jean-Luc Bennahmias.

Sur le quinquennat de François Hollande, les avis on été très partagés. Manuel Valls n’a pu que le défendre en tant que premier ministre de l’actuel chef de l’État, Sylvia Pinel a parlé pour sa part de "bilan qu’il convient de porter".

D’’autres en revanche n’ont pas hésité à le critiquer notamment sur la loi El Khomri (une "avancée" pour Manuel alors que Benoît Hamon et Arnaud Montebourg ont demandé son "abrogation"),  les aides aux entreprises via le CICE ("sans contreparties avec des résultats décevants", estime Benoit Hamon).

Autre mesure qui a divisé les candidats : le revenu universel, mesure phare de Benoît Hamon, très en verve hier. Hormis Jean-Luc Bennahmias, Vincent Peillon, Manuel Valls, Arnaud Montebourg ou encore François de Rugy ont attaqué cette mesure. Vincent Peillon a même déclaré à ce sujet que le revenu universel "est philosophiquement une idée qui pose un gros problème".





1.Posté par boson de higgs le 13/01/2017 11:28

Et sur la parité homme/femme ils n'ont plus rien à nous dire au PS.
Comme d'habitude avec eux c'est faites ce que je dis, pas ce que je fais !

2.Posté par sonnia le 13/01/2017 16:11

Et on attend toujours leur programme pour la condition animale (s'ils en ont un) qui soulève de grandes inquiétudes avec la perdurance des grande souffrances animales que nous connaissons (surexploitation animale, conditions de vie abominables des animaux dans les élevages intensifs, égorgements massifs à vif en toute conscience, expérimentations animales cruelles et aberrantes sur des chiens, des singes..., euthanasies abusives dans certaines fourrières, horreur dans les abattoirs, corridas et chasses honteuses, sanctions angéliques pour les tortionnaires d'animaux, élevages horribles de visons, etc....) d’autant plus que l’Assemblée Nationale a reconnu les animaux comme des êtres vivants doués de sensibilité. De plus, je trouve vraiment regrettable qu'il n'y ait pas d'émissions TV sujets débats avec des politiques et des représentants des associations de protection animale pour faire bouger les choses et les associations animalistes sont très rarement invitées sur les chaînes de plateau TV. Les animaux ne peuvent voter mais leurs amis et protecteurs sont nombreux à pouvoir voter et attendent des mesures efficaces rapidement pour améliorer la protection animale qui en a grand besoin (idem en Europe).

3.Posté par Pif le yinch le 13/01/2017 16:15

Sur les questions économiques, ça a été un concours de "je prends ici pour mettre là". Ce que j'ai surtout retenu dans ce concours, c'est que Hamon et Montebourg sont des frères jumeaux qui ne dédaignent pas de plumer les patrons encore plus.
Je me souviens de rien sur les histoires de revenu universel.
Le plus intéressant a été le jugement de la loi travail. Hamon et Montebourg ont surtout avancé comme arguments que c'était une loi illégitime (recours à la force avec le 49.3, tout n'a pas été négocié avec les syndicats). C'est un peu court, jeunes hommes !
Dans cette 1ère partie, on voit nettement d'un côté Valls-Rugy-Pinel et de l'autre Hamon-Montebourg. Peillon en arbitre, et Bennahmias assez flou, pas à l'aise.

Dans la partie défense, politique internationale et sécurité : en gros tous d'accord sur un bilan positif de Hollande sur l'international.
Sur la sécurité, rien d'autre que "plus de flics, plus de gendarmes" et des piques sur Fillon et les réductions d'effectifs dans les forces de l'ordre. Donc j'en conclus qu'ils sont tous pro-fonctionnaires (perso je suis pour la privatisation de certains services publics, y compris dans la sécurité publique).
Surpris par Hamon qui plaide pour un budget de l'armée costaud.

Enfin, dans la partie sociétale, franchement déçu par tous : je n'ai pas vu de progressisme digne de ce nom, mais plutôt "continuons comme on vient de faire". En gros, tout se règlera grâce à l'école, avec la mixité sociale (en gros, la tolérance viendra toute seule du fait du mélange : je suis pas d'accord).
Sur la laïcité, rien que du banal, à part une tentative audacieuse de Pinel : la laïcité qui sert de prétexte pour attaquer l'islam, alors que les attaques à la laïcité viennent aussi de cathos de droite et d'extrême-droite.
Sur les institutions, une 6ème république a été évoquée très brièvement par Hamon, mais sinon rien d'extraordinaire (par exemple, sur les régions : rien). Sur la question de l'abstention, rien que des belles paroles un peu bisounours à mon goût (pas de vraie remise en cause sur la qualité du dialogue avec les citoyens).
Une grande bourde à mon avis de la part de Rugy, qui propose le vote obligatoire.

Sur les personnalités,
Valls : force tranquille, pourtant il a avoué regretter l'abrogation de la défisc des heures sup et proposé d'y revenir s'il est élu.
De Rugy : m'a impressionné positivement dans l'ensemble, en particulier parce qu'il est le seul à avoir évoqué le problème de la guerre subversive en Europe. Seul hic (de taille) : le vote obligatoire.
Peillon : a joué le rôle du vieux sage, de l'arbitre qui pointe du doigt les excès des autres.
Pinel : tient la route sans problème parmi les candidats, mais manque complètement de charisme dans sa manière de parler (monotone, fade). Je la soupçonne de vouloir camoufler son bel accent méridional. Elle aurait pu développer sur l'UE dans la partie économique.
Montebourg et Hamon : identiques, ils feraient mieux de n'en présenter qu'un seul des 2 s'ils veulent avoir des chances pour le 2ème tour. Hamon parlait sans complexe, Montebourg un peu plus diplomate.
Bennahmias : mal parti, a fini un peu mieux, mais nettement en-dessous de la moyenne.

Certains n'ont pas hésité à mettre la droite et l'extrême-droite au même niveau, en terme de dangerosité, ça me paraît assez vache de leur part !
Et ils se sont bien gardés de s'en prendre à Mélenchon ...

Dans l'ensemble, c'était une 1ère confrontation comparable à celle des LR-UDI, sans éclat, sans grande pertinence, avec des questions relativement faciles. Sur les quelques questions inconfortables, c'est les réponses qui ont été faciles.
J'espère que la prochaine confrontation sera plus pimentée.
Pour le moment, seuls Valls, De Rugy et Pinel pourraient récolter mon suffrage, mais ça sera pas grâce à leurs positions sociétales !

4.Posté par Bleu outre mer le 13/01/2017 16:20

Je retiens l'objectivité du Figaro deux heures avant la fin du débat de la primaire de la gauche, "Le Figaro" avait déjà sa Une. Mr Dupuy vous avez rater cela ou est ce délibéré?

5.Posté par Alwatani (الوطني le 13/01/2017 18:13

Un débat de "vaseux communicants".
Le PS est mort et Mitterrand ne pourra plus le ressusciter.

6.Posté par le taz le 13/01/2017 21:29

aucun de tous ces bouffons ne seront au second tour de la présidentielle.

et pour ce qui est de la démagogie je rase gratis et je donne des revenus à tout le monde,
basta, y'a rien qui tient la route en guise de programme présidentiel.

le chômage, y savent ce que c'est ???? à part des chiffres abstraits ????
la compétitivité,
les carnets de commandes,
la fiscalité....

bref, les bouffons habituels et leurs absurdités.

7.Posté par pepete le 13/01/2017 22:03

Moi je suis amoureux de Sylvia ca y'est.

8.Posté par Dazibao le 13/01/2017 22:23

Si ça c'était un débat, qu'est que ça doit être pauvre leurs ébats........

9.Posté par Am"diter le 13/01/2017 23:06

votez mélenchon

10.Posté par le taz le 14/01/2017 04:05

@9
excellente idée.
mélenchon....

encore plus absurde que ces bouffons, en digne soutien de chavez....

vous savez le vénezuela... qui fait faillite...

11.Posté par La vérité vraie... le 14/01/2017 09:41

Rien à retenir : TOUS NUL !

Votez Mélenchon oui !

@Taz
Entre F. Fillon qui a programme digne de Augusto Pinochet (cherchez, les medias ont relevé un nombre assez incroyable de similitudes) et celui de Mélenchon qui ne reprend pas à Chavez mais à Rafael Correa, et à l'Alianza pais le président équatorien. Mon choix est vite fait, très vite fait :

Les résultats en Equateur sont absolument dingos :
L'espérance de vie qui augmente de 2 ans en moins de 10 ans (chez nous, pour la première fois elle vient de baisser)
Taux d'analphabétisme passé de 9% à 2% entre 2007 et 2009
Refus de payer la dette (pourquoi mes enfants paieraient pour mes conneries ?)
Doublement du SMIC
Salary cap pour les patrons dans les entreprises
La pauvreté est passé de 37% à 22.5% en 7 ans
L'indice de gini a drastiquement diminué
J. Assange protégé
Refus des contrats miniers/refus de l'exploitation du pétrole (bien évidemment les Equatoriens friqués ont crié)


Sa fiche wikipedia (j'aime pas ça) est une bonne entrée :

Tout a tellement bien marché que l'opposition n'a rien de trouvé de mieux que d'organiser deux tentatives de coup d'état en manipulant la police et l'armée pour tenter de le renverser. Résultat des courses : Correa réélu avec 57% au premier tour avec une violence inouie de l'opposition bancaire et mondialiste.
Même si le modèle est actuellement à bout de souffle, il a sauvé l'Equateur après des années de droite débile. Aujourd'hui avec un Correa affaibli et qui ne se représentera plus, l'opposition ne remporte aucune élection démocratique. Même la Banque mondiale reconnaît les succès du modèle.

Donc oui Mélenchon !!! La France à besoin d'une vraie gauche.

JE VOTE, ILS DEGAGENT !

12.Posté par potatoes le 14/01/2017 13:23

Le modele economique communiste c'est la ruine, C'est juste du populisme au dernier degres que de stigmatiser ceux qui reussissent et construisent, ceux qui ont l'esprit de construire. C'est vieux comme la mort, pour se retrouver a faire la queue pour une baguette de pain et des tickets de rationnement et avoir des status a la gloire du guide a chaque coin de rue.

Ce qu'il faut ce sont des patriotes, pas des idéologiques, mais des gens pragmatiques, intelligents, qui aiment leur pays, avec une forte volonté de reussite en tenant compte des priorités de TOUS LES français, donc du chomage, pouvoir d'achat, securité, social, international, immigration, innovation, recherche, public, solidarité, libertés, etc.

A mon avis, vous devez trouver le candidat qui reponde le mieux a tous ces criteres et pas agir par colere. Pour vous même, comme pour les autres.

13.Posté par tonton le 14/01/2017 16:51

Ce que j'ai rétenu: Avec QUI ils veulent (ou peuvent) former un gouvernement - voir même une alliance pour le prémier tour ?

N'importe qui sera le gagnant: certains des autres ne vont même pas se déplacer pour voter pour l'autre: leur opions sont trop différents, entre ciel et terre, qq. part dans les nuages.

Certainement il aura un gagnant - mais si jamais il gagnera les élections, il sera dans l'impossibilité de former un gouvernement.

Le gagnant de ce débat: Macron, sans doute

14.Posté par maresco le 14/01/2017 20:36

Effectivement, il n'y a qu'un candidat, à gauche et pour toute la France, c'est Mélenchon.

Les Pinel, Hamon, Valls, Peillon, Bennahmias, de Rugy... sont minables et ne représentent qu'eux-mêmes et la haute-bourgeoisie d'où ils viennent.

Effectivement, il n'y a qu'un candidat, à gauche et pour toute la France, c'est Mélenchon.

15.Posté par y.féry le 14/01/2017 21:14

Un seul candidat valable à mes yeux, on ne l'a pas vu dans ces primaires . Et il avait raison de ne pas y être. Il est tellement différent ...Il n'y a que lui qui soit porteur de changements nécessaires au pays. Tous les autres, droite ou gauche, ne veulent que continuer ce qui a été fait depuis toujours.

Posté par potatoes le 14/01/2017 13:23:
Vous avez raison et le candidat pour lequel je voterai remplit ces critères que vous mentionnez.Si certains voulaient bien comprendre ce qu'il nous propose, sans à priori, calmement, lire attentivement ses propositions...
Vous voulez rompre avec la politique qui a été menée jusqu'à présent ?...il n'y a pas deux solutions. Mo,i il m'a séduit!

16.Posté par y.féry le 15/01/2017 20:29

Je n'avais pas fait attention à la dernière phrase de Tonton post 13.

A méditer!

17.Posté par rambouille le 16/01/2017 00:52

Je pense qu'il faudrait supprimer tous les heritages. De cette manière les riches de gauche (et de droite) verraient d'un oeil différent ce qui signifie endetter les prochaines générations. J'ai l'impression que pour ces riches (de gauche pour l'essentiel) ils savent leur progéniture protégée et ont moins de scrupules a endetter la société (et donc les prochaines generations des autres). Donc en supprimant l'héritage, la charge future devient tout de suite plus évidente et ca laisse moins de place aux utopies de quelque uns. Maintenant que faire de la captation des héritages par l'état, c'est une autre question mais voila qui redonnerait déjà quelques bases réalités a ceux qui se nourrisent du pouvoir sans avoir de contact avec la réalité depuis top longtemps.



18.Posté par dramator le 16/01/2017 01:03

Bref, ca se mouille pas, ca se limite au revenu universel qui est la reconnaissance de leur incapacité a penser la france de demain, une incapacité a produire des emplois, des technos, la relance, de faire face a la concurrence, repenser l'entreprise, les rapports, etc. bref, ca craint pour les français.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes