MENU ZINFOS
National

Ce qu'il faut retenir du grand débat TV présidentiel


Pour la première fois dans l’histoire des élections en France, l’ensemble des candidats ont débattu à la télévision hier soir, trois semaines avant le premier tour. Près de 4 heures de débat retransmis sur BFMTV et CNews durant lequel quelques "punchlines"ont été décochées par les onze candidats . Emploi, sécurité, moralisation de la vie politique… Chacun a pu s’exprimer durant 17 minutes. De l’avis général, les "petits candidats" se sont illustrés et n’ont pas hésité à bousculer les "favoris".

- Publié le Mercredi 5 Avril 2017 à 09:32

Il n’est pas le premier à lancer les hostilités mais celui qui s’est fait sans doute le plus remarquer. Philippe Poutou, le candidat NPA a commencé, dès son arrivée sur le plateau, à se distinguer en refusant de se faire prendre en photo avec les dix autres candidats. A part Nathalie Arthaud,"le seul candidat a avoir un vrai travail ", n’a pas hésité à fustiger Marine Le Pen et François Fillon sur les affaires en cours qui touchent les deux candidats. "Quand nous on est convoqués par la police, on n'a pas d'immunité ouvrière, donc on y va", a-t-il lancé à Marine Le Pen.

"Fillon, que des histoires, plus on fouille plus on sent la corruption". Accusé également de se "servir dans les caisses publiques ", François Fillon a glissé, "je vais vous foutre un procès vous !"

Nathalie Arthaud, attachée à la défense des travailleurs, s’est elle aussi exprimée sur la moralisation de la vie politique. "Quand on est travailleur, qu'on est ouvrier, qu'on est au chômage, des comptes, on en rend tous les jours. On est contrôlé à domicile. (...) Quand on est au RSA, là aussi il y a des contrôleurs qui viennent. Et dans une entreprise, la caissière qui récupère un bon d'achat, elle est licenciée".

Une analyse sur laquelle Jean-Luc Mélenchon semble être tombé d’accord. "Fichez-nous la paix avec la religion", s’est exclamé le candidat, s'adressant à Marine Le Pen qui défendait l’installation de crèches en mairie. "Vous ne servez à rien" aurait-il également murmuré hors caméra. Le leader de La France Insoumise a été jugé comme le plus convaincant selon un tout premier sondage.

Les échanges ont également été vifs entre François Fillon et Nicolas Dupont-Aignant autour du thème de l’Europe. "Qui peut vous croire, François Fillon, alors que votre gouvernement, et toute votre carrière politique, vous avez signé les traités européens? ". "Vous étiez "chef de cabinet de François Bayrou", a répondu François Fillon avant d’ajouter que Nicolas Dupont-Aignant était "dans le système depuis assez longtemps".

"Fils de berger, frère de berger", Jean Lassalle a décrit son parcours d’homme "d’origines modestes", maire et député qui ne "supporte plus l'hystérie qui s'est emparée de nos vies".

Jacques Cheminade se propose de lutter "contre tous ces héritiers d'un système usé qui n'ont pas voulu prendre le taureau financier par les cornes". En matière de création d’emplois, le candidat souhaite "100 milliards par an pendant 5 ans pour créer 5 millions d'emplois". 

Interpellé par le candidat de Debout la France, Emmanuel Macron est revenu sur son passé au sein de la banque Rothschild. "J’ai toujours, dans les choix qui ont été les miens, été clair pour dire non et préserver mon indépendance", a rétorqué le candidat En Marche!

François Asselineau s’est lui penché sur l’endettement des partis des différents candidats et  souhaite "un casier judiciaire vierge pour ceux qui se présentent à un mandat". "Si je suis élu président, ma femme restera discrète", a-t-il également lancé en direction de François Fillon, mais aussi plus subtilement aux deux derniers présidents de la République dont les aventures amoureuses ont fait les choux gras des magazines people. 

Alors que le débat était orienté sur le modèle social à mettre en oeuvre, Benoît Hamon s’est emporté quand la parole a été donnée à Marine Le Pen. "Mme Elkrief, Mme Ferrari, vous faites votre travail et nous le nôtre. Mme Le Pen est à 17 minutes et 43 secondes, alors faites votre travail ! "

Ce qu'il faut retenir du grand débat TV présidentiel



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par margouillat974 le 06/04/2017 20:43

@Bleu outremer: en parlant Frexit, je n'ai pas penser à MLP, c'est de toute façons une option qu'elle esquisse pour avoir la voix de "souverainistes", mais elle n'aura jamais le courage de le faire, trop dans le sérail politique depuis trop longtemps et ses "économistes à 2 balles" , comme sont papa lui ont déjà dit que c'était dangereux: avec ce genre de discours, on effraye les Français et si l'on se trouve acculé à cette extrémité, on devient impopulaire, aussi elle ne s'y risquera pas, elle VEUT ses 2 ou 3 mandats!Maintenant, à écouter les uns et les autres, aucun n'apporte de solutions inédites: l'austérité, la vente des hôpitaux, des autoroutes, des fleurons technologiques français, de l'eau, des industries, bref, de tout ce que les contribuables Français ont construit et qui appartient au Français et PAS au gouvernement qui n'en a que "l'usufruit" Tout ces beaux parleurs n'ont que des mesures économiques de plus en plus draconienne Contre le peuple. Nous les connaissons pour les subir depuis très longtemps (pour ma part, depuis 1977) et ces mesures imposées à petites doses par la construction européenne ont détruit le tissu social de la France. Depuis 40 ans, on détruit par petits morceaux le code du travail, la famille et la morale. (nombre de fois où j'entends si machin fait mal, je peux en faire autant, l'important c'est de ne pas se faire prendre, et l'exemple est donné par ceux-là même qui nous gouvernent, qui aujourd'hui ne prennent même plus la peine de se cacher) On parle des R.S.A. comme d'assistés, de pestiférés, de feignasses, mais ce ne sont pas eux qui nous coûtent le plus cher, mais bien les commissaires européens, nos sénateurs, nos députés, nos ministres . Cette "caste" s'octroie prébendes, augmentations de "frais", croise ses intérets personnels avec ceux des multinationales, au détriment des gens qu'ils sont censés représenter.Ce n'est pas le "programme" de MLP, elle se garde bien de sortir des sentiers battus, ni de Mr Mélanchon, qui n'a été lui aussi qu'un pur "produit politique" (jamais travaillé dans une entreprise, toujours en campagne et élevé au lait du P.S.) Par contre, concernant la peur pour votre épargne(si vous en avez) revoyez bien les avertissements de votre banque et souvenez-vous de ce qu'il s'est passé à Chypre, en Grèce, en Espagne en ce moment et si vous croyez votre banquier, souvenez-vous aussi du parjure de certains ministres : j'aurais aujourd'hui plus peur de laisser mon épargne dans une banque ou dans une assurance-vie, que de la sortie de la France de la zone euro!!!
Cela fait plus de 40 ans que l'on purge les Français: pour quel résultat? Les multinationales ne paient pas d'impôts sur leur bénéfices réalisés en France, nous apportent des travailleurs détachés( pour casser les travailleurs Français et leur" foutu code du travail") Ce sont nos gouvernements ( de droite, comme de gauche) censés être les garants de notre souveraineté, indépendance qui nous ont rendu esclaves et qui ont permit cela.
VOTER asselineau!!

52.Posté par margouillat974 le 06/04/2017 20:57

@ bleu-outremer: les infrastructures payées par l'EUROPE ? Nous versons 25, il nous en revient 13 (je ne sais pas mettre les zéros, ce sont des sommes que je ne comprends pas) Ce qui revient à dire que les infrastructures ne sont pas payées par l'EUROPE, MAIS AVEC NOS IMPÔTS!!!Quand à la baisse des valeurs en franc, ce sera toujours mieux que la spoliation pur et simple des avoirs, ce que nous concocte doucement la B.C.E avec ses milliards d'euros intégrés depuis quelques mois dans le système bancaire: à un moment ou un autre, il faudra payer l'addition, et vers qui les banques vont se tourner, à votre avis?

53.Posté par grobidul le 06/04/2017 21:10

Une critique tres lourde de la stratégie du ps depuis les années 80 pour expliquer sa déchéance
https://www.vice.com/fr/article/parti-socialiste-abandon-classes-populaires-minorites

54.Posté par rumine le 06/04/2017 21:50

« La volonté d'en finir avec le racisme et le sexisme s'est révélée tout à fait compatible avec le libéralisme économique, alors que la volonté de réduire – a fortiori de combler – le fossé entre les riches et les pauvres ne l'est pas. » – Walter Benn Michaels dans La diversité contre l'égalité

55.Posté par rumine le 06/04/2017 21:54

"Penser combattre les inégalités sociales et économiques en se focalisant sur la lutte contre le sexisme, le racisme ou en défendant les jeunes envers et contre tout s'avère finalement contre-productif, allant dans le sens d'un triomphe absolu du libéralisme sous toutes ses formes. L'Américain Walter Benn Michaels ne prétendait pas autre chose dans son ouvrage La diversité contre l'égalité, paru en France en 2009 aux éditions Raisons d'agir. En effet, écrit-il, « les inégalités entre Blancs et non-Blancs – et entre hommes et femmes, hétéros et homos… – découlent avant tout de discriminations et de préjugés. Et, puisqu'elles procèdent du racisme et du sexisme, il suffirait, pour les éliminer, d'éradiquer le racisme et le sexisme. Mais les inégalités entre maîtres et serviteurs – et entre riches et pauvres, patrons et ouvriers – ne trouvent leur origine ni dans le racisme ni dans le sexisme ; elles résultent du capitalisme et du libéralisme. En matière d'inégalité économique, le racisme et le sexisme fonctionnent comme des systèmes de tri : ils ne génèrent pas l'inégalité elle-même, mais en répartissent les effets. Voilà pourquoi même la victoire la plus complète remportée sur le racisme et le sexisme ne comblerait pas le fossé entre les riches et les pauvres, elle modifierait simplement leur répartition par sexe, inclination sexuelle et couleur de peau. Une France où un plus grand nombre de Noirs seraient riches ne serait pas économiquement plus égalitaire, ce serait juste une France où le fossé entre les Noirs pauvres et les Noirs riches serait plus large. »

56.Posté par rumine le 06/04/2017 22:09

Concernant les manipulations médiatiques, particulierement BFMAcron pour ce qui est du débat du 20 mars entre 5 candidats, voici un cas bien visible.

Profitez en avant que ca disparaisse. Et merci a Ludivine.

https://twitter.com/Ludivine___B/status/844174413251690496

57.Posté par bleu outre mer le 06/04/2017 23:16

52.Posté par margouillat974
Les outils ne sont pas mauvais mais celui qui les utilise laisse à désirer. Quand l'outil ne va pas on s'en prends à celui ci. A aucun moment nous nous remettons en question. L'Europe est un outil le problème n'est pas l'Europe mais les responsables et c'est la qu'il faut un changement, sinon on va déplacer le problème. J'ai pris l'exemple de MLP parce qu'ils sont dangereux. Ils veulent sortir de l'Europe et en même temps créer une Europe gouvernée par des populistes. Ils sont contre les médias et créent des médias dans des régions pour alimenter leur intox et de leur servir leur propagande. Ils sont ambigus. Et il faut dénoncer leur attitude. Il jouent sur une chose la division, sur l'intérêt des partis qui n'en on rien à foutre . Donc pour revenir à L’Europe ou l'Euro se sont des outils bien utilisés ils sont une force pour tous mais travailler pour un collectif c'est difficile. Le Frexit réjouirait la Russie qui souhaite la remise des frontières et après vous voyez ce qui va se passer et comment vous arrêterez cela en étant tout seul avec votre franc. Le repli sur soi n'a jamais permis aux nations d'évoluer mais de régresser. Je pense que la politique participative peut être une bonne chose, il y a dans certains pays des politiques citoyennes qui se mettent en place et même certains responsables de pays voient le bienfait. Nous arrivons ou peut être est ce trop tôt, vers une société plus humaine mais les résistance sont forte parce que cela implique que les gens soient responsable. C'est facile d'élire une personne et puis de dire c'est pas moi, c'est à l'image du vote toujours contre comme cela c'est facile je ne suis pas responsable. Quand est ce allons nous voter pour un projet et d'en faire parti. Si nous restons à voter contre que l'on soit dedans ou pas de l'Europe avec ou sans Euros cela servira à rien. Votons pour des idées, nous avons besoin que nous entraidions, votons aussi pour être responsable de sa vie de ses actes de ses choix......

58.Posté par grossomerdo le 08/04/2017 19:02

Bon je suis pas coco... Je critique pas l'idée mais la trace de merde laissée dans l'histoire par le communisme, encore aujourd'hui (quoique ca se peut se discuter, meme pour la corée du nord dans le sens ou leur isolement leur garantie leur culture, une homogeneité, moins de crimes, moins de modernisme, qui n'est pas lié au communisme non plus m'enfin bref) ... mais moi je ce que j'ai retenu de poutou (j'ai pas vu le spectacle) donc par ce qui se dit sur le net, c'est qu'il defend pas les français... il defend les travailleurs, car les mecs du medef c'est des français mais qui n'ont rien a voir avec les français normaux et poutou n'a pas pour objet de defendre ces detestables bourgeois... Et moi qui suis français, pret a defendre meme les bourgeois (enfin moi le pauvre parmis les pauvres, je crois pas avoir envie aujourd'hui d'aller ramper dans les tranchées pour sauver les biens matériels des grandes famille du 16eme, pour la simple raison que ces familles chient sur la gueule des français... ils sont français, mais eux a l'instar de poutou font une difference entre français et français... dans une certaine mesure a l'image d'un hollande qui se fend la gueule en parlant des sans dents pendant qu'il se goinffre a table. et la poutou il m'a parlé quand meme.

59.Posté par grossomerdo le 08/04/2017 20:11

Il faut toutefois relativiser le discours neo communiste en raison de son usage par le patronat. Pour ces communistes, il n'est pas la priorité d'améliorer des habitants de la france, mais de partager ce qu'il y a avec le monde entier. Et une fois qu'il y a plus rien, il faudra attendre une nouvelle fois la chute du mur. C'est un peu ca le probleme du neo communisme, c'est que les patrons on appris a utiliser son appatridie et son mondialisme pour s'en servir comme outil d'exploitation des masses. C'est comme ca qu'on arrive a un nouvel esclavagisme ou si t'es payé de la merde pour ton boulot tu devrais etre content parce que c'est mieux que rien. Et les communistes, comme les capitalistes qui sont dans le meme camp finalement n'ont rien d'autre non a offrir aujourd'hui (comme hier finalement) que servir un peu plus la soupe au capitalisme et des datcha a ses cadres et commissaires politiques. C'est comme boite de marketing, un emballage, une belle plante mais aux racines pourries. Ca parait joli puis ca devient veneneux. L'histoire l'a montré. Il y a pas eu un seul exemple pourtant nombreux dans l'histoire ou le communisme et assimilé n'a pas dégénéré en total n'importe quoi. Le communisme c'est un truc famillial, peut etre. Dans une famille, on sait partager, on sait peut etre aussi se dépasser pour le bien de ceux qu'on aime, mais dans une société d'inconnus, de contradictions politiques, de religions et de cultures différentes, ca ne peut pas tenir. meme si les mots sont bons, meme si poutou est un bon orateur, la mecanique tombera rapidement en panne. il y a certainement des choses a améliorer, et pas seulement au niveau de la france evidemment, pas la france toute seule, mais il faut des nouveaux outils et des personnes capables de les comprendre et d'accompagner un nouveau systeme.





http://www.rtl.fr/actu/politique/eric-zemmour-leon-trotsky-serait-fier-de-ses-eleves-francais-7787982132

60.Posté par thierrymassicot le 08/04/2017 22:15

@Grossomerdo.....Et au final, tu veux dire quoi??? Ton raisonnement est un tantinet embrouillé et on ne peut pas en retirer grand chose...C'est dommage de balancer autant de lignes, de caractère pour qu'à l'issue il n'en subsiste pas grand chose...Pour te dire, je ne sais même pas si tu agréés Poutou ou le renie......

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes