MENU ZINFOS
National

Cazeneuve refuse de communiquer la liste des fichés "S" aux maires


- Publié le Lundi 10 Octobre 2016 à 11:19 | Lu 429 fois

Cazeneuve refuse de communiquer la liste des fichés "S" aux maires
Interviewé dans le Journal du Dimanche, Bernard Cazeneuve a dit "non" aux maires qui souhaitent connaître le nom des fichés "S" résidant dans leur commune. Le  ministre de l'Intérieur a notamment  invoqué des raisons constitutionnelles pour justifier sa décision. Il comprend toutefois leurs préoccupations mais rappelle : "Les élus sont légitimes à demander une meilleure information sur le phénomène de radicalisation, dans le respect scrupuleux du droit".

Selon lui, "les individus concernés sont surveillés et non judiciarisés, ce qui implique que leur dangerosité n'est pas avérée". Sans décision judiciaire et sur la simple base d'un renseignement policier, l'information ne peut donc pas être transmise.
Le ministre reconnaît néanmoins la nécessité d'associer les maires pour les aspects préventifs et ceux  liés à la lutte contre la radicalisation mais réaffirme le besoin de confidentialité pour que les enquêtes soient efficaces. 

"Si nous avons arrêté 355 personnes, c'est parce que les policiers ont pu travailler en toute confidentialité avec efficacité. D'un autre côté, nous devons trouver un dispositif qui permette d'associer les maires au processus de prévention et de dé-radicalisation et qui n'obère pas l'efficacité des services de renseignement - ce que les élus, dans leur immense majorité, comprennent très bien. Nous le faisons", a souligné le ministre.

Un référendum inconstitutionnel et contraire aux valeurs de la République 


Enfin, sur la proposition de Nicolas Sarkozy d'organiser un référendum le jour du second tour des législatives, pour les fichés "S" les plus dangereux, Bernard Cazeneuve a rappelé l'inconstitutionnalité de la mesure et l'incohérence avec les valeurs de la République :

"Vouloir placer en détention des individus qui n'ont commis aucun crime au seul motif qu'ils ont retenu l'attention des services, c'est inefficace et contraire à la Constitution (...) On ne combattra pas les terroristes qui veulent s'en prendre aux valeurs de la République en renonçant nous-même à ces valeurs."

Selon les chiffres officiels, environ 20.000 personnes sont soupçonnées de constituer une menace à la sécurité de l'Etat en France et font l'objet d'une fiche "S". Ils seraient plus de 10.000 à l'être pour des raisons liées à une radicalisation islamiste.




1.Posté par Pif le yinch le 10/10/2016 14:10

"Selon les chiffres officiels, environ 20.000 personnes sont soupçonnées de constituer une menace à la sécurité de l'Etat en France et font l'objet d'une fiche "S". Ils seraient plus de 10.000 à l'être pour des raisons liées à une radicalisation islamiste. "

Ca en fait quand-même pas mal qui sont fichés S pour d'autres raisons qu'un rapport avec l'islamisme ...

2.Posté par Alwatani (الوطني) le 11/10/2016 10:37

Et le P'S' ?
Ce parti fiché 'S' comme 'socialiste'...

3.Posté par Vieux Créole le 11/10/2016 12:29

- MONSIEUR CAZENEUVE , il faut "classer S ", tous Djihadistes radicalisé bien sûr , MAIS AUSSI , TOUS LES ADMIRATEURS PATENTÉS ET DÉCLARéS ( il suffit de les écouter ! ) DE " CE FOU DANGEREUX" ( POUR LE MONDE ENTIER) DE " CE DONALD TRUMP" QUI DÉLIRE CONSTAMMENT !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes