Courrier des lecteurs

Carton rouge pour « Leclerc » !

Jeudi 9 Mai 2019 - 13:19

Carton rouge pour « Leclerc » !
A l'heure où sont évoqués de graves problèmes concernant nos déchets et l'étroitesse des solutions pour protéger notre environnement et nos finances à la Réunion, certains et non des moindres dans la distribution, font dans la surenchère.

Cela relativise et fragilise d'autant, les dernières déclarations présidentielles, qui soudainement, à des fins stratégiques et dans l'urgence, déclarent vouloir décliner de nouvelles mesures de protection de notre environnement. Nous attendons ce catalogue à la « Prévert » qui probablement tombera juste avant les élections européennes.

Mais restons à la Réunion et notamment avec la marque « LECLERC », qui ne semble pas le moins du monde avoir pris la mesure des problèmes écologiques qui se posent aux citoyens du monde en général et aux Réunionnais en particulier.

Si le développement et la modernisation du tissu économique est indispensable sur notre île, il ne doit pas s'opérer à n'importe quel prix, mais savoir être raisonnable et surtout maîtrisé.

Raisonnable en termes de créations d'emplois pérennes, de lutte contre le chômage endémique qui fait de la Réunion, le territoire champion en termes de jeunes de moins de 26 ans sans activité. Se poser la question de savoir si le fait de prétendre vouloir créer des emplois, ne se confond pas avec l'urgence de faire du profit pour les détenteurs de la licence « Leclerc ».

L'exemple du projet de la nouvelle galerie marchande prévue par la marque des deux frères sur Sainte Marie est exemplaire, voire éloquent. Une surface de 25 000 m², va naître aux côtés de deux centres commerciaux, déjà véritables temples de la consommation au nord de la capitale réunionnaise. Nos nouveaux investisseurs prétendent qu'une offre différente est nécessaire sur cette partie du caillou. Sous-entendue moins onéreuse et meilleure marché. Nous leur savons gré de s'inquiéter du pouvoir d'achat de la population locale et notamment sur le nord. Mais, qu'en est-il vraiment ?

Pourquoi dans ce cas, ne pas diversifier aussi les prestataires et surtout multiplier les centrales d'achats ? Car, cette fausse concurrence est de celles que veulent définitivement voir disparaître les Réunionnais. Le gouvernement ne s'y est-il pas d'ailleurs engagé dernièrement à la Réunion ? Quant à nos élus locaux, inutile de compter sur leur lobbying ou une quelconque action de leur part, qui iraient plutôt dans un sens opposé, pourvu que leurs intérêts propres soient préservés.

De même, il n'est d'ailleurs pas impossible que la création de ce nouveau centre commercial, n'ait pas l'effet escompté, voire même produise l'effet inverse en terme d'emplois et de sociabilité. Qui peut prétendre doctement et de manière certaine que ces 400 emplois en gestation, ne produiront pas plus de faillites et donc du chômage en surnuméraire chez les commerçants déjà établis de longue date, par rapport aux promesses de créations d'emplois de nos amis de chez « LECLERC » ? En tout état de cause, des conséquences sont évidentes et largement prévisibles. L'ubérisation de la distribution est assurément « En marche ».

Un développement et une modernisation du tissu économique maîtrisé également. Hélas, au vu de la modernisation et de la rénovation observées concernant le nouveau supermarché prévu à Saint -Louis, il semblerait qu'il y ait loin de la coupe aux lèvres.

Et l'on regrette déjà à Saint Louis, sans nul doute possible, l'ancienne version du vaste commerce de la marque, qui bénéficiait autrefois d'une vente à la découpe et du sourire des préposées. Aujourd'hui, ne s'offrent désormais que des produits sous films, calibrés et logés dans des barquettes de polystyrène expansé, visant à les contenir sinon à polluer l'éco-système de notre île de la Réunion. Tout est mécanisé, pesé, prêt à être consommé et l'emballage jeté....

A quand une obligation légale pour toute surface alimentaire d'une superficie minimum, de devoir vendre ses produits de viandes ou charcuteries, à la découpe, aux fins de limiter les dégâts causés à l'environnement par le traitement démesurés et coûteux des emballages devenus « déchets » ?

Ces mesures et réglementations sont déjà en vigueur dans nombre de pays et ne génèrent aucune baisse de l'activité économique. Bien au contraire.
Marc Lewitt
Lu 5478 fois



1.Posté par Zarin le 09/05/2019 15:05

« Leclerc » OBSCUR ?

2.Posté par A mon avis le 09/05/2019 16:50

A la Réunion on multiplie les "grandes surfaces", alors que la tendance, en Métropole (et ailleurs) est le retour vers le commerce de proximité, le commerce spécialisé ! (Et les grandes surfaces sont en difficulté. Exemple: les "plans sociaux" chez Carrefour et chez Auchan)

Étonnant non !

3.Posté par Bruno Bourgeon le 09/05/2019 17:18

Vous m'avez "éclairé", M. Lewitt. Leclerc n'est pas clair, c'est le côté obscur de la Force.

4.Posté par Modeste le 10/05/2019 07:43

les jamais contents sont de sorties tiens!

5.Posté par Citoyen 974 le 10/05/2019 13:51 (depuis mobile)

Si les grandes surfaces se multiplient, c''est que les investisseurs savent pertinemment que les Réunionnais iront les remplir massivement. Souvenez-vous de l''inauguration du centre commercial Cap Sacré Cœur : une véritable marrée humaine.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Mai 2019 - 11:07 Macron, "l'enfant roi"?