MENU ZINFOS
Faits-divers

Caroupaye devrait 2 millions d'euros au Fisc: "Ma tête est mise à prix mais j'irai jusqu'au bout"


- Publié le Vendredi 19 Juillet 2013 à 10:45

Caroupaye devrait 2 millions d'euros au Fisc: "Ma tête est mise à prix mais j'irai jusqu'au bout"
L'information sortie par le Jir ce matin a fait l'effet d'une bombe. Le journal affirme que Jean-Bernard Caroupaye, chef d'entreprise et fer de lance du combat pour le gel des dettes fiscales et sociales des entreprises réunionnaises, doit plus de 2 millions d'euros au Fisc. Une fraude qui serait "intentionnelle", explique l'administration fiscale dans un courrier de 51 pages adressé à Jean-Bernard Caroupaye et dont nos confrères se sont procurés une copie.

Joint par téléphone, Jean-Bernard Caroupaye donne sa version des faits. Il en a une vision différente. "Je ne dois pas d'impôts pour le moment, je suis à jour car je peux répondre aux appels d'offres", explique Jean-Bernard Caroupaye.

"On avance le chiffre de 2 millions d'euros, mais je demande la preuve de ce montant que je devrais aux impôts", poursuit-il. Toutefois, il reconnaît bien qu'il est actuellement sous le coup d'un contrôle fiscal qui n'est toujours "pas terminé" à ce jour. "Les impôts ont contrôlé tous mes comptes en banque, même celui de mon fils de huit ans. Un résultat est tombé mais je suis toujours en tractation avec le Fisc. J'ai demandé un délai mais rien n'a été arrêté et je n'ai rien à payer pour le moment", précise-t-il.

Une plainte sera déposée contre les services fiscaux

"Ce contrôle est confidentiel, j'ai le droit à la confidentialité dans mes affaires", ajoute-t-il. Pour lui, la révélation de ce courrier est une "bavure" de l'administration fiscale. "Je vais déposer une plainte !", lâche-t-il. Une décision prise en concertation avec son avocat.

Selon lui, ces informations sont sorties uniquement pour lui nuire et faire stopper "combat" sur le gel des dettes fiscales et sociales à la Réunion. "Il faut se demander pourquoi j'ai autant de contrôles. La dernière fois que je m'étais mobilisé avec Joël Mongin j'ai eu le droit à un contrôle fiscal en 2008. J'ai tout payé à l'époque (…). On me met la pression, mais je ne baisserai pas les bras, même si je me demande pourquoi je suis toujours la cible de contrôles", lâche-t-il.

"Je prépare un grand combat à la rentrée. C'est uniquement pour ça que l'on cherche à me mettre des bâtons dans les roues. Ma tête est mise à prix mais je me battrai jusqu'au bout même si je perds tout", conclut-il.



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

2.Posté par fabrice le 19/07/2013 11:10

a mr le préfet et l’état si se monsieur s'en sort sans payer et que l'on trouve ses camions et autre sur un marcher public sa va être la guerre et je mâche mes mots car s'est inadmissible avec une telle ardoise il puise déroche un appel offre alors chère camarade nous qui payions nos dette ne laissez pas passer se monsieur et on seras la pour le surveiller si l’état ne peu pas ou ferme les yeux

1.Posté par ASSENJEE.M le 19/07/2013 10:58

Fais pitié!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes