Courrier des lecteurs

Capitalisme et écologie : l’impossible réconciliation

Vendredi 30 Novembre 2018 - 08:52

Capitalisme et écologie : l’impossible réconciliation

Les Gilets Jaunes, ne se revendiquant d’aucune obédience politique particulière, ébranlent depuis quelques jours notre pays suite à l’annonce d’une “taxe carbone” se présentant comme la première d’une série de mesures incarnant la transition écologique. Que cela signifie-t-il ?

À première vue, il s’agirait d’une contestation populaire qui réclamerait plus de pouvoir d’achat et moins de taxes et d’impôts pour les plus démunis. Or, la taxe carbone imposée aux contribuables n’est rien de moins qu’une autre mesure infligée aux classes populaires dans le but de détourner l’attention de l’opinion publique sur les réels enjeux de la transition écologique et de faire le jeu de la culpabilisation.

Cette mesure s’aligne dans ce qui semble être une véritable crise du capitalisme qui doit redoubler d’efforts afin de trouver un compromis avec l’écologie et, par là, tenter d’assimiler ce même mouvement en l’étouffant dans l’œuf. Bémol : écologie et capitalisme, placés dans la même phrase, sonnent comme un véritable oxymore. Le capitalisme, en tentant d’assimiler l’écologie, se rend compte de la caducité de ce projet : ça ne prend pas.

Le Président Macron avait annoncé la suppression de l’ISF au moment où l’on apprenait que 10 % des habitants les plus riches de la planète étaient responsables de plus de la moitié des émissions mondiales de CO2. Or ce gouvernement s’obstine à se réclamer de l’avant-garde de la transition écologique, au point d’avoir créé un ministère portant ce nom, tout en soutenant les moyennes et grandes entreprises, au prétexte que la France aurait besoin d’investisseurs pour créer plus d’emplois et de richesses. Alors qu’une étude révélait qu’en 2017, le 1% des plus riches avait accaparé 82% de la richesse mondiale.

Cependant, cette transition écologique prend, dans le discours officiel des pays industrialisés, une connotation qui la relègue à la simple rhétorique, au simple argument sur fond d’élections, pour surfer sur la tendance actuelle avant de passer à une autre. Rien de plus, rien de moins. Et ce discours se focalise sur la culpabilisation individuelle.

La transition écologique est un projet civilisationnel, pas seulement une série de promesses électoralistes. Ce glissement orchestré se focalise justement sur la culpabilisation individuelle lorsque le problème se trouve au cœur même des pays industrialisés : la consommation de masse et les industries. Par exemple, l’usine russe Norilsk Nickel spécialisée dans l’extraction et la transformation de métaux, produit à elle seule plus de gaz toxiques que la France entière. Les symptômes de ce double discours, la démission de Nicolas Hulot et le mouvement populaire des Gilets Jaunes, témoignent de la cristallisation de cet oxymore et de l’effectivité du paradoxe.

Difficile d’imaginer une coexistence entre capitalisme et écologie. Cet échec se cristallisera au fur et à mesure que le capitalisme sera confronté à ses propres limites. La chute est inexorable : plus l’on tiendra de doubles discours, plus l’échéance sera proche.

Les véritables paramètres à considérer sont au cœur du paradigme écologique : la décentralisation des pouvoirs économique, social et politique ; la déconstruction de certains dogmes, tels la croissance économique infinie ou le recours à la dette ; l’amoindrissement des écarts entre riches et pauvres. En un mot, ce que ne sont ni le capitalisme ni la Macronésie. En faisant de la transition écologique une récupération politique pour s’accaparer le mouvement écologiste, le capitalisme est plus que jamais sur la sellette. Il n’y a pas d’échappatoire possible.

 

Bruno Bourgeon
D’après le blog Huffpost Maghreb

 

Zinfos974
Lu 379 fois



1.Posté par Luc-Laurent Salvador le 02/12/2018 19:30

Si je comprends bien, la réconciliation est impossible tant que c'est le capitalisme qui fait les lois.
Alors venons (enfin) à une véritable démocratie, sortons du système de la représentation parlementaire qui nous fait élire nos maîtres une fois tous les cinq ans et instaurons une démocratie participative avec des citoyens tirés au sort pour exécuter un mandat impératif fixé par le peuple.
Il me semble qu'avec la raison (populaire) retrouvée, l'écologie a une chance sérieuse face au capitalisme.

2.Posté par youssef le 03/12/2018 01:32

dans cette marmite de la terre il ya un eu de tout. l'ennemie jurée de l’être humain c'est le satanisme c'est connue. ce club satanique s'introduit dans les débat souffle son idées et se retire.
il faut retourner toujours a l'université et assister aux conférences débat et assister aux soutenances de thèse car a l’université l'étude se base sur un protocole bien précis pas sur des paroles populistes que certains savent bien l'exploiter pour introduire les peurs imaginaires ..
si il ya une volonté de détruire ya pas en face au moins d'y faire face car n'allant pas dire une volonté de faire le bien.
la confrontation actuelle sur la planète ce n'est pas le discours obsolète capitaliste socialiste car les deux etaient dans la production sauf que chacun avait son propre idée et méthodes de produire. le socialiste se base sur le principe de la coopérative et le capitaliste se base sur l'initiative personnelle. les deux ont des avantages et des inconvénients, ils peuvent coexister. c'est le milieu qui impose son choix ce n'est pas a chacun d'imposer son idée au milieu. ce que les socialistes n'ont pas prévue c'est la formation en leurs saints d'une oligarchie qui profite de la collectivité en isolent sa présence dans les séances débats. l'avantage chez le capitaliste ya qu'une seule personne qui commande la formation d'une oligarchie est pratiquement impossible et ça peut se réduire a une famille la femme les parents du capitaliste..n’empêche certaine coopératives ont eu du succès et ont bien réussi car par un arsenal de lois et de règlement ils ont pu empêcher la formation d'une oligarchie
les deux points de vues sont nécessaires.

sur le ^plan historique toutes les civilisation monothéistes qui a été crée en leurs saint le principe de la dime chez les judeo chretiens suivies plus tard par les musulmans en reprenant le mémé schéma celui de la zakate sadakte infake. sauf qu'en islame c'est plus détaillé.
lorsque tu crées un tresr publqiue c'est normal au court du temps il sera visé par les gens de l’intérieur qui sençaient le gerer. un bande de profiteurs détaché complétement des peuple surtout si le territoire est redevenue un empire. un juge sencé tenir en main le trésor en main de fer est toujours loin soit a Rome a jerusaleme a baghdade a paris a londre ou a moscou et ailleurs ça dépend de l’équilibre des forces des époques.

dans le système monothéistes le Tresor appartiens a Dieu si on l'avait changé de nom de Dime en impôt ce n'est que pour le détourner dans ses objectifs initiaux.

bon si la recette fiscale est toujours protégé des prédateurs internes et si tout le monde en bénéficie c'est a la rigueur acceptable, le fait de le changer de nom ça reste dans la forme mais le fond reste le mème. la recette fiscale c'est un prélèvement qui va aux multiples secours. en biologie l’être humain peut avoir un accident dans sa vie, la biologie n'a pas prévue de faire pousser un bras ou un pieds comme pousse un cheveux a chaque coupure. les membres ne se repoussent pas. c'est normal vue cette situation il me semble que l'introduction par Dieu d'un petit prélèvement obligatoire suivie d'un dons. le prélèvement est obligatoire mais les dons sont illimités mais libre a chacun de donner selon ces propres capacité car l'etre humain est en face en premier de l'entretient ce qu'on appelle en islams el infak qui est lui aussi obligatoire nourire sa famille c'est une obligation donc un impôt sur le dos des parents.
deja il donne l’impôt a sa propre famille a ces parents des fois i l ne lui reste presque rien a donner comme impôts ou comme dime ou comme zakate..
le monothéiste en s’acquittant de la dime versé a sa famille et ces proches sont considéré comme sacrifice.
ou va l'argent de l’impôt??
c'est cela que doit répondre les gouvernements
si certaine oligarchie ont prie l'assaut du trésor publique et puise dedans c'est un problème sur le dos des gouvernement c'est ton problème. tu étais censé récolté ou lieu de la collecter l’Impôt tu dois assumer. si il ya des prédateurs en ton sein et que tu ne pas les délogé dits le.

donc ya une nuée de prédateurs qui puisent sous plusieurs forme dans le trésor publique tout le monde le sait c'est un secret de polichinelle. ou trouves l'argent un politique pour se taper une reunion alors que la technologie moderne lui permet de la faire a travers son téléphone portable. tout cette argent c'est tirée du trésors publiques.. tout le monde le sait..

j’insiste sur ce sujet car c'est la base de discorde entre Dieu et les monothéiste les laïque n'ont que faire reprendre le même système déjà existants mais ils ne l'ont pas abolie c'est normal ya de l'argent a se taper dans ce système mis a l’abandon entre les mains des pillards qui sont redevenus des raquetteurs, bien comme partout ya des gens laïque ou religieux qui sont sérieux et travaillent dans l’Intérêt général il faut les isolé de la diffamation organisées et orchestré car il apparaissent comme un gardien voulant chasser les hyènes qui s'attaque aux cadavres abandonnés par les lions après leurs repas de Rois et de reine et de princesses et les laïcs qui se font passés pour cette catégorie mais portant cravate et bleu Shanghai jupe et sac a main ..dans le Serengeti tu peux trouver de tout .
IL FAUT FAIRE AVEC ET LIMITER LEURS CHAMPS D'ACTION OU LEURS PARCOURS DE NUISANCE.
t'as pas le choix devant les tics qui s'attaquent aux oreilles des chiens, pas la peine de les insulter ils comprennent pas ce que tu est entrain de dire, la seule choses frapper le chien d’arrêter sa mauvaise fréquentation, la planète ou chaque peuple chaque pays est en face d'une contamination lorsque le milieu redeviens fortement contaminé et plus contagieux le recours a la décontamination et la le rasage du milieu redeviendra la seule solution, ce qui a deviendra aux peuple l'exemple de Sodome et la meilleurs des illustrations. y avait pas de solution..si quelqu'un avait une proposition qu'ils nous la ramène..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Août 2019 - 15:26 Lettre ouverte à Charles Marimoutou

Mercredi 21 Août 2019 - 11:14 À quoi servent les profits des entreprises ?