Social

Canne : Les planteurs toujours mobilisés ce lundi

Lundi 29 Mai 2017 - 08:07

Après l’échec des négociations mercredi à la DAAF, les planteurs ont décidé de maintenir la pression sur les sites de Tereos ce lundi. Des blocages sont en effet à prévoir.

Les planteurs réclament toujours un prix au tonne de la canne de 45 euros contre 39 euros actuellement.

La pression est montée d'un cran en milieu de matinée. Les planteurs ont mis le feu à plusieurs pneus devant l'entrée de l'usine du Gol.
 



Zinfos974
Lu 3094 fois



1.Posté par mi dit sake mi pense le 29/05/2017 09:02

tous les ans c'est la même chose! le jour où Bruxelles fermera les robinets, il faudra bien penser à changer de "culture" dans le sens large du mot! la diversification est une des solutions qu'il faudra certainement prendre au sérieux!

2.Posté par cmoin le 29/05/2017 10:19

Rien pou vous!Vous gagnez déjà des millions de subventions!Vous n'avez qu'à être compétitif ou fermez boutique!
Vivement la fin des quotas sucriers!

3.Posté par krillin le 29/05/2017 10:38 (depuis mobile)

Subvention pour planter , subvention pour traiter , subvention pour couper , subvention pour vendre ... et ils ont tous de gros 4x4 ! coupez leurs ces subventions

4.Posté par Tanguy le 29/05/2017 10:57

après la Métropole, voilà le festival de canne à la Réunion,...!!!!!!

5.Posté par Antiflic le 29/05/2017 11:00

Ils nous emmerdent ces pleurnichards


6.Posté par Mich le 29/05/2017 11:19

Bravo!!! bandes de pollueurs agriculteurs, subventionnés à 100%
Brûlezdes pneus c'est bon pour la planète
Laissez vos bidons et plastiques sur vos exploitations c'est bon pour la planète
roulez avec vos gros 4x4 c'st bon pour la planète ect!!! ect!! vous faites vraiment pitié vous voulez une pièce jaune????

7.Posté par jean claude payet le 29/05/2017 11:24

la canne noot fierte, comment peut on parler de la sorte?c'est la seule chose que l'ile produit avec les assistes alors battons noo pour noot canne, noo la paille pei

8.Posté par gilou974 le 29/05/2017 11:35

La canne, c'est l'image, l'identité réunionnaise, elle constitue l'un des principaux éléments fondateurs de notre île, de notre peuplement, de notre culture.
La canne, c'est l'économie réunionnaise (première source d'exportation), et l"emploi (15000 directs et indirects), un des piliers du tourisme.
Il faut donc la sauver en valorisant la filière, en montant en gamme les produits dérivés, et notamment en mettant en place une structure de fabrication de biocarburant péi. Car le biocarburant, a long terme pourra participer au sauvetage de la filière.
En effet, 1 tonne de canne produit environ 100 litres d'éthanol, éthanol élément majeur de biocarburant que l'on pourrait intégrer à l'essence de nos véhicules (SP E10, E85...) pour davantage d'autonomie énergétique, davantage d'écologie (moins de tankers pour l'approvisionnement, moins de nocivité que le diesel...), tout en étant économiquement rentable pour sauver la filière (avec les prix de la canne actuels maintenus, le coût de revient du litre de biocarburant serait encore très inférieur à 1€, soit un coût à la pompe concurrentiel), et un impact touristique excellent (maintient durable de la canne, moins de pollution et de dépendance énergétique).
On sait faire une route à plus d'un milliard, on saura mettre en place une filière biocarburant si on le veut.
Cela nous permettra aussi de sortir du "tout diesel", néfaste à notre santé et au tourisme...

9.Posté par faut maintenir la canne le 29/05/2017 11:43

La canne à sucre empêche l'érosion des terres. Il faut la maintenir pour préserver la fertilité de nos terres (déjà que la Région ôte les galets des parcelles qui freinaient l'érosion!). Bientôt, sans la canne, nous ne produirons plus grand chose. Faire de l'excellent rhum, du sucre haut de gamme, des produits transformés, de la bagasse et de l’éthanol, tout est possible mais il faut maintenir la canne. Si certains pensent se faire de l'argent en vendant des terres cannières pour y construire des immeubles, ils se trompent. ça va rendre notre île infertile, sans production et sans viabilité sur du long terme. Exportons notre sucre bien meilleur que la betterave, notre rhum (80% produits ici sont consommés ici!), ne laissons pas faire les lobby qui s'enrichissent sur le dos des îliens.

10.Posté par Lectrice indignée le 29/05/2017 12:03

QUELS MEDIAS LOCAUX VONT OZER,...

dénoncer la lâcheté de l'ensemble de nos " fiers élu-e-s " cumulard-démago, qui par clientèlisme afin de conserver leurs propres privilèges, refusent de dire tout haut ce que pense tout bas leurs concitoyens, sur cette HONTE, consistant à vouloir continuer de subventionner à perte, avec de l'argent public,...

cette production de canne à sucre, symbole le plus exécrable de l'esclavage qui a tant meurtri notre île,...

alors que La Réunion est obligée d'importer, chèrement, la majorité de ce qu'elle consomme !!!

Combien de temps encore ce SCANDALE va-t-il durer ???

11.Posté par bagatelle le 29/05/2017 12:10

au cas si vous avez oublier faite appel au MEMBRE DU PCR ils ont des solutions qu est ce qu ils attentent
maintenant la table est dresser pour ses espères cuit
et SURTOUT pas loin de vous il y a un grand crieur que son son entreprise aussi est bloqué on va voir si il bouge encore

12.Posté par Lo974 le 29/05/2017 13:08 (depuis mobile)

Trop fort pense les gens i travaille chez tereos zot i gagne pas subvention

13.Posté par HISTORIEN DU FUTUR le 29/05/2017 14:48

Il faut se mettre dans le crane que la canne reunionnaise c'est terminé !! Aujourd'hui on achète de la canne sud américaine et asiatique, beaucoup moin cher.
En métropole il n'y a presque pas de canne made in reunion, qui se vend en grande surface.
Cela fait déjà dix ans qu'on rabache aux planteurs de ce diversifier! Mais lé borné! Tant que l'Europe paie gracieusement, bin y profite ! Mais quand va ferme le robinet l'euros, bin vien pas pleurer !!

14.Posté par no comment le 29/05/2017 18:01

J'ai demandé ce dimanche à un planteur cannier pourquoi il ne transformait pas une part de son exploitation pour du maraichage...Réponse: car une loi stipule qu'en cas de changement de culture, leurs cotisations sont multipliées par 5...
De fait, il s'agit d'une loi promulguée sous la pression des lobbies d'importation de denrées périssables...CQFD
Demandez vous pourquoi la famille Isautier a renoncé à la canne (ils avaient des centaines d'hectares)...Et se sont reconvertis dans l'import de fruits et légumes ;)

15.Posté par mortier le 30/05/2017 08:02 (depuis mobile)

Loin d''être jaloux ou méprisable, mais comment pouvez-vous d''un cote critiquer un travailleur demandant de l''aide et de l''autre coté fermer les yeux sur le rsa? Je pense que l''Etat doit aider tout le monde, autant le travailleur que les autres.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter