MENU ZINFOS
Sport Réunion

Candidat au CROS, Claude Villendeuil et son Comité régional de boxe doivent 30000 euros à un club


Claude Villendeuil est prétendant à la présidence du Comité olympique et sportif de La Réunion, le CROS. Le sprint s’achève le 17 avril, jour d’élection face à Adolphe Pépin et Johan Guillou. Mais il est engagé depuis 2 ans sur une autre course de fond : un club réclame au comité régional plus de 30.000 euros à défaut d'avoir organisé une assemblée générale en bonne et due forme. Le match ne se joue pas sur le ring mais dans les prétoires.

Par Ludovic Grondin - Publié le Jeudi 1 Avril 2021 à 17:48

Photo d’illustration - Gala international de boxe à La Réunion décembre 2016 (© Pierre Marchal - Anakaopress)
Photo d’illustration - Gala international de boxe à La Réunion décembre 2016 (© Pierre Marchal - Anakaopress)
Le 12ème round du combat opposant deux anciens présidents du Comité régional de boxe approche. Ce 15 avril, le juge de l’exécution du tribunal judiciaire de Saint-Denis doit dire le droit. De sa décision dépendra l’exécution d’une demande faite il y a trois ans par le président du Club de Boxe Dionysien, Michel Lauret.

Une demande renouvelée en novembre 2020 puisque sa demande n'a toujours pas été exécutée par Claude Villendeuil, le nouveau président du Comité régional de boxe. Michel Lauret réclame toujours la révocation du Comité régional de boxe et le versement de 30.000 euros au titre de l’astreinte journalière du fait de la non application de la révocation…

Le Comité régional de Boxe et son représentant actuel Claude Villendeuil sont empêtrés dans un contentieux dont le ressort est à la fois limpide, puisqu’il oppose deux clans qui se sont succédé à la tête du Comité régional de boxe, mais aussi complexe au fur et à mesure que les procédures se sont multipliées. 

Claude Villendeuil, le président actuel du Comité, conteste la capacité à agir du CBD

L’histoire démarre au sortir de la longue présidence de Claude Soupramanien. Le président depuis l’année 2000 range les gants en 2016 et après lui, le déluge.

Pas moins de quatre présidents occupent la fonction en l’espace de quatre ans. Le Comité régional de boxe de La Réunion traverse une tempête comme jamais. Deux clans n’ont jamais cessé de se tirer dans les pattes depuis l’assemblée générale élective qui a vu Jean-Yves Hoarau l’emporter, en 2016. 

Il est élu en novembre de cette année-là. Le tribunal du sport lui donne raison mais le TGI de Saint-Pierre annule l’élection et c’est Danielle Arrighi qui assure l’intérim avant l’élection de Bertrand Lorion. Mais la perte de la présidence par leur favori qui est Jean-Yves Hoarau amène un club acquis à sa cause à citer en référé le Comité régional pour qu’il organise une nouvelle assemblée générale. Ce club qui a pris à sa charge d’aller devant les tribunaux, c’est l’association Boxing Club Dionysien (CBD) présidée par Michel Lauret.

Depuis, les hostilités n’ont jamais cessé. Presque trois ans plus tard, la guerre est toujours ouverte malgré que Bertrand Lorion a démissionné en 2019. 

Claude Villendeuil est à son tour élu en 2019 puis réélu en octobre 2020 mais le Club de Boxe Dionysien n’a toujours pas vu l’ombre des 30.000 euros obtenus de l’ordonnance du référé du 30 janvier 2019. Rappelons que cette ordonnance faisait droit au Club de Boxe Dionysien de réclamer que se tienne une AG dans les règles mais aussi la désignation d’un administrateur provisoire après la révocation du comité. 

L'ancien président Soupramanien estime les présidences Lorion et Villendeuil "caduques"

Sollicité hier pour avoir son sentiment sur ces bisbilles survenues après sa longue présidence de plus de quinze ans, Claude Soupramanien se désole de voir le bourbier dans lequel son ancienne maison se trouve. Selon lui, "toutes les décisions prises par les différentes assemblées" après le départ de Jean-Yves Hoarau, le candidat qu’il avait naturellement désigné puisqu’il était son vice-président en 2016, "sont caduques". 

Toujours est-il que le Comité régional de boxe a fait appel de cette ordonnance l’intimant de régler la somme de 30.000 euros (soit une astreinte de 50 euros par jour) mais la cour d’appel de Saint-Denis, dans son arrêt du 18 février 2020, confirme l’ordonnance du juge des référés et y ajoute même une condamnation de 1000 euros pour frais de procédure engagée par la partie adverse.

Un extrait de l'arrêt de la cour d'appel du 18 février 2020 qui donne raison au CBD :

A ce jour, le Club de Boxe Dionysien tente toujours de faire appliquer l'ordonnance confirmant la révocation des membres du Comité et donc de payer au Club Dionysien les 30.250 euros au titre de l’astreinte qui a démarré le 5 mars 2019 jusqu’au 5 novembre 2020, date du renouvellement de la demande du CBD. 

Le 11 février dernier, les deux parties étaient amenées à présenter leurs conclusions sur la demande d’exécution de l’ordonnance du juge des référés en date du 30 janvier 2019. Une exécution que conteste naturellement le Comité et son représentant Claude Villendeuil. Contacté hier, ce dernier se dit confiant dans le délibéré qui va tomber le 15 avril, soit, hasard absolu, deux jours avant l’élection du CROS à laquelle il prétend. C’est son avocat Me Robert Chicaud qui défend la cause de son comité. Une défense qui consiste à mettre en doute la capacité à agir en justice du Club de Boxe Dionysien. Ce club a en effet changé ses statuts et de président depuis le début du contentieux. Cet argument va-t-il convaincre le juge de l’exécution ? Réponse le 15 avril.

Robert Chicaud est l'avocat du Comité régional de boxe
Robert Chicaud est l'avocat du Comité régional de boxe
Avocat du Comité régional de Boxe, Me Robert Chicaud nous retrace le contexte très conflictuel qui a émaillé la gouvernance du Comité régional de boxe ces dernières années : 

"Une assemblée générale du Comité régional de boxe a lieu le 5 novembre 2016. L’AG désigne Jean-Yves Hoarau président du Comité. Un recours est effectué par l’association sportive et culturelle de Terre Sainte derrière laquelle il y a M. Bertrand Lorion. Un jugement est rendu par le TGI de Saint-Pierre le 29 septembre 2017 qui annule purement et simplement l’élection de M.Jean-Yves Hoarau. 

La cour d’appel saisit par nos adversaires va prononcer la caducité de l’appel de Jean-Yves Hoarau et conforte, de ce fait, l’annulation prononcée par le TGI en 2017.

Jean Yves Hoarau va encore faire appel - on appelle cela un entêtement ! - et une ordonnance sera rendue le 9 juillet 2019 et qui déclare l’appel irrecevable. Donc ça c’est une page qui est tournée mais ça montre quand même la mauvaise foi de nos adversaires et leur volonté à tout prix de tout critiquer par tout moyen, ce qui est dans leur droit après tout, sauf que, à chaque fois M.Hoarau y a laissé des plumes puisqu’il a été condamné à payer des frais irrépétibles, qu’il a payés d’ailleurs.

En parallèle de ça, vous vous doutez bien qu’il y a deux clans : le clan Hoarau et le clan Lorion. Et de chaque côté il y a des sympathisants et parmi les sympathisants de Monsieur Jean-Yves Hoarau, il y a Michel Lauret qui était président du Club de Boxe Dionysien depuis 2015. Or, il y a le PV de l’assemblée générale ordinaire du CBD du 4 septembre 2019 qui désigne M.François Soullière nouveau président. Et parmi les membres du bureau, on ne retrouve plus M.Lauret.

Et il faut dire que, à l’occasion du changement de président, il y a un nouveau statut qui a été adopté. Cet élément est significatif parce que, autrefois, le CBD était affilié au Comité régional de boxe, donc à la Fédération française de boxe alors que dans ses nouveaux statuts adoptés en 2019, il n’y a plus cette affiliation. Son objet social c’est la promotion et le développement des arts martiaux. Donc on ne parle plus de boxe anglaise. C’est important parce que ça veut dire que le Boxing Club sort du giron de la Fédération française de boxe. 

Fait très important, une déclaration est faite en préfecture le 25 octobre 2019 par laquelle l’association Boxing Club Dionysien est dissoute. Elle n’existe plus ! À partir de là, M.Michel Lauret va se sentir autorisé, par courrier en date du 23 novembre 2020, de mettre en demeure le Comité régional de boxe d’exécuter la décision prise par le juge des référés le 30 janvier 2019…

Je rappelle en passant que Michel Lauret n’est plus président depuis le 4 septembre 2019 et que l’association dont il se dit président est donc dissoute depuis le 25 octobre 2019. Bon, peu importe, comme il ne sera pas répondu favorablement à sa réclamation, il prendra l’initiative de saisir le juge de l’exécution afin d’obtenir la liquidation de l’astreinte.

Maintenant venons-en au problème qui occupe le juge de l’exécution. Michel Lauret saisit le JEX en lui disant : « eh bien voilà il y a une décision qui fait obligation au Comité régional de réunir l’assemblée générale pour traiter de la révocation du Comité directeur, ça n’a pas été fait », soutient-il, et demande donc une astreinte de 30.000 euros. 

Tout d’abord, ce qu’on peut dire c’est que si, ça été fait puisque le 26 janvier 2019, l’assemblée générale a statué. Alors en face ils vont vous dire : « oui on n’a pas été convoqués… », mais bien sûr qu’ils n’ont pas été convoqués puisqu’ils ne faisaient plus partie de la Fédération française de boxe.

Le deuxième point est que nous avons soutenu que M.Lauret ne représentait plus le CBD puisque l’association avait été dissoute. Alors là il nous sort du chapeau une nouvelle association Boxing club dionysien qui vient d’être créée et qui soutient qu’elle peut se prévaloir des droits de l’ancienne association, c’est n’importe quoi !

Nous affichons une totale sérénité. L’attitude de Michel Lauret caractérise une escroquerie au jugement. On ne peut pas se prévaloir du contenu d’une association parce qu’on porte le même nom, c’est n’importe quoi !"


Nous avons également interrogé un acteur privilégié de cette énorme mésentente au sein de la famille boxe de La Réunion. Jean-Claude Soupramanien nous retrace sa version des événements. Il a été président pendant 16 ans. Depuis son départ, c’est la guerre entre ses successeurs : 

"En novembre 2016, alors que j’étais encore président du Comité régional de Boxe, j’ai été clair, j’ai dit que je soutenais mon vice-président parce que sa candidature avait été validée par le comité directeur. Au début, le seul candidat officiellement soutenu par le comité et moi même c’était Monsieur Hoarau. Monsieur Lorion a candidaté après.

Le jour de l’élection, les deux candidats n’arrivent pas à se départager : 8 voix chacun. Un deuxième tour a lieu dans la foulée. En tant que président sortant, je me tiens à l’écart de l’élection, ça traîne et puis on me dit « c’est fait ». On m’annonce le même résultat : égalité parfaite ! Là je dis que si le résultat est toujours identique, de mon point de vue naturellement c’est le plus ancien qui est élu. Jean Yves Hoarau est déclaré président mais en face ils ont pris la colère, ils sont partis.

Dès le lendemain, ils ont envoyé un courrier au CNOSF, le tribunal du sport, qui a confirmé l’élection de Jean Yves Hoarau mais le juge du tribunal de Saint-Pierre a estimé que le président élu était M.Lorion… Mais pour moi ça ne repose sur rien, un juge ne peut pas désigner un président d’une association ou de n’importe quelle instance. Un juge ne nomme pas un président, il peut dire qu’il y a une irrégularité mais pas désigner quelqu’un. Après on est à La Réunion, il se passe des choses qu’on ne comprend pas. Bref, il y avait déjà une entourloupe là-dessus. Jean-Yves Hoarau rend les clés à Lorion le jour même du jugement. Mais je n’ai pas peur de dire que la présidence Lorion n'a rien foutu. Il y avait des galas à Saint-André avec vente d’alcool etc., des compétitions sans licences, des compétitions sans arbitre, sans médecin.

C’est à ce moment-là que 7 clubs sur 11 ou 12 je crois, saisissent le juge pour ordonner la révocation du Comité régional pour cause de dysfonctionnement. Lorion démissionne et Mme Arrighi prend la présidence provisoire. Voilà comment cette demande de révocation a eu lieu. Donc pour moi, celui qui devait faire l’AG c’était l’administrateur provisoire à ce moment-là, sur la base des événements de 2016. Pour moi, tous ceux qui ont été élus après Jean-Yves Hoarau ne sont pas légalement élus et iIs essayent de trouver des subterfuges aujourd'hui pour ne pas payer.

Moi ma fierté, c’est que pendant 16 ans sous ma présidence, les sportifs étaient à l’honneur. Désormais avec Claude Villendeuil il n’y a plus rien, c’est la coquille vide. C’est que du comportement mercantile. Voilà ce que je pense de ce personnage. Vous ne pouvez pas être candidat au CROS alors que vous n’êtes pas capable de gérer un petit comité comme la ligue de boxe."




1.Posté par bob le 01/04/2021 18:05

TOUS CES ZOZOS VEULENT ETRE ELU POU COQUE L'ARGENT DE L'ETAT !!!

2.Posté par Roberto le 01/04/2021 18:30

Wahou, énorme!
Mon petit doigt me dit que dans cette liste, d'autres candidats ne sont pas clairs....
Vive le sport!

3.Posté par Forza le 01/04/2021 18:51

LA PLACE EST BONNE HEINNN......COMME TOUT C ELUS QUI CROQUE DANS TOUT LES RATELIERS ET CA DEPUIS DES FOIS UN DEMI SIECLE ENCORE ET ENCORE

4.Posté par Michelle le 01/04/2021 21:38

Ôte quand ton présente un élection il faut par avoir la main salé il faut être honnête dans la vie laisse la place président pour quel qu un. Honnête et qui a la main propre que la jamais passé devant la justice

5.Posté par Uber cut le 01/04/2021 22:30

Terrible orientation que de nommer l'article en gros "Claude Villendeuil doit 30000 euros et il ose se présenter à la présidence du CROS" !
C'est à la demande de Soupramanien et Lauret que l'article a été écrit?
Façon publi-reportage?
Franchement @PierrotDupuy, reprend en main la qualité des "posts" sur ton site stp.
Voilà un moment que je constate que Ludovic Grondin a grandement besoin d'être formé au journalisme ou simplement au relationnel avec les vrais humains...
Histoire de comprendre correctement et enfin relayer la réalité des informations qui lui sont offertes!

Je précise que je ne suis ni un de ses anciens profs, ni un de ses collègues (fort heureusement;)

6.Posté par BinBin le 02/04/2021 03:45

LE POUVOIR et L'ARGENT.
Les mamelles des COCHONS DE TRUANDS...!!!
RiP

7.Posté par Roberto le 02/04/2021 08:24

@5 Uber Cut: Merci pour ce vieux réflexe populiste qui consiste à taper sur le journaliste plutôt qu'apporter des arguments...
Un tribunal condamne (deux fois), ça se sont les faits. L'avocat de la défense et le condamné s'expriment....chacun peut se faire une opinion...
Mais vous voyez le mal partout, Monsieur Villendeuil va profiter de la prime à la condamnation et ça, les électeurs aiment....!

8.Posté par eric le 02/04/2021 08:44

lorsque tu prends connaissance de la " presse "

peu ou pas de personne honnete

même pris les mains dans la confiture

la justice et les lois étant faites par nos élus

ils ne risquent ps grand chose ou moins que le préjudice

il faudrait revoir nos lois qui doivent être identique pour tous





9.Posté par Uber Cut le 02/04/2021 11:30

@Roberto
Bonjour!
Merci d'avoir initié cet échange respectueux.

Mes propos relevaient surtout l'orientation décomplexé de l'article.

C'est à moi d'apprendre à faire la part des choses entre journaliste et chroniqueur.
Il n'y a aucune honte à être un chroniqueur engagé dans la préservation et la communication sur ses intérêts et ceux de son réseau, au sein d'un journal.

Il est néanmoins important de l'assumer !


Cordialement
Joyeuses Pâques

10.Posté par CV le 02/04/2021 16:55

2.Posté par Roberto le 01/04/2021 18:30
Wahou, énorme!
Mon petit doigt me dit que dans cette liste, d'autres candidats ne sont pas clairs....
Vive le sport!

Roberto,
A qui vous pensez ? A la présidente boxe française condamnée aussi pour problème canne combat ?

11.Posté par Roberto le 02/04/2021 19:58

@10....pas seulement, mais oui!
Si mes souvenirs sont bons elle a au moins 3 procès perdus depuis qu'elle est présidente et surtout il suffit de regarder l’état de cette discipline avant son élection et après pour constater les dégâts.... D'ailleurs même constat pour la boxe française ou la savate forme, il y a un avant 2012 et un après. De part son amateurisme, ces disciplines qui étaient fleurissantes à Maurice et Mada sont également dans le chaos...
Éthiquement, je ne vois comment peut on voter pour cette liste.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes