MENU ZINFOS
Santé

Cancer du col de l'utérus : Il est possible de vaincre ce cancer qui touche 50 à 70 Réunionnaises chaque année


Juin Vert est un mois dédié à la promotion du dépistage du cancer du col de l’utérus. Il est possible de vaincre ce cancer qui touche 50 à 70 Réunionnaises chaque année.

Par N.P - Publié le Vendredi 10 Juin 2022 à 14:55

Le communiqué du CRCDC :
 
Révisons nos infos prévention pour la santé de l'utérus !  Qu'est ce que le cancer du col de l'utérus ?  Comment le prévenir ?  Qu'est ce que le HPV ? Qui est concerné ? Eléments de réponse avec le Docteur Phuong Lien TRAN, gynécologue obstétricienne au CHU Réunion, chercheuse à l'Université & membre du comité technique du CRCDC - La Réunion.


1. Parlez-nous de votre métier, de vos missions quotidiennes dans le cadre de la lutte contre le cancer du col de l'utérus. 
Ma lutte contre le cancer du col de l'utérus commence dès l'adolescence, où je promeus la vaccination anti HPV (papillomavirus), chez les 11-19 ans. Puis, je dépiste les patientes qui viennent me voir en consultation par un frottis ou un test HPV. Dans certains cas d'anomalies, je réalise une colposcopie, examen plus poussé du col. En cas de découverte d'un cancer, je suis amenée à opérer les patientes, à coordonner leurs soins avec les autres spécialistes (cancérologue, radiothérapeute etc). Et enfin, chez les patientes qui ont été traitées pour un cancer du col, je m'assure de leur suivi régulier pour éviter des récidives. 

2. Qui sont les réunionnaises touchées par le cancer de l'utérus ? 
L'âge moyen de découverte du cancer du col de l'utérus à la Réunion est de 51 ans. Les facteurs de risque du cancer du col de l'utérus sont notamment les partenaires multiples et le tabac. Ce cancer est souvent découvert sur des saignements après les rapports sexuels. 
 
3. Que sont les papillomavirus humains à l'origine du cancer du col de l'utérus ? Ont-ils une incidence uniquement sur le col de l'utérus ?
Les cancers du col de l’utérus sont provoqués par des virus de la famille des papillomavirus humains (HPV) ; ces virus se transmettent par voie sexuelle. En général, le corps parvient à les éliminer mais, dans certains cas, ces infections peuvent persister et provoquer des lésions au niveau du col de l’utérus. Ces lésions sont susceptibles, pour certaines, d’évoluer à terme vers un cancer. Le cancer du col de l'utérus se développe très lentement, sur des lésions provoquées par cette infection qui sont identifiables parfois plusieurs années avant la survenue du cancer.

Puisque ces virus se transmettent par voie sexuelle, les HPV sont responsables de huit localisations de cancers : le col de l’utérus, l’anus, l’oropharynx, la vulve, le vagin, la cavité orale, le larynx et le pénis. Ce n'est donc pas qu'une affaire de femmes... Chaque année en France, 6 400 nouveaux cas de cancers sont liés aux HPV. Si ces cancers concernent en majorité les femmes, un quart touche les hommes.
 
4. Quels sont les 2 gestes de prévention contre le risque de HPV ? 
Le premier geste est la vaccination de nos adolescents. Aujourd’hui, la vaccination contre les HPV prévient jusqu’à 90 % des infections HPV à l’origine des cancers. Elle est indiquée pour les filles ou pour les garçons dès l'âge de 11 à 14 ans, avec un rattrapage vaccinal possible jusqu'à 19 ans.
Le second geste de prévention est le frottis ou le test H PV, recommandé pour les femmes de 25 à 65 ans. Il s’adresse également aux femmes vaccinées contre les HPV.
 
5. En quoi consiste le frottis de dépistage et quelles femmes sont concernées ? 
Le dépistage repose sur l’analyse d’un prélèvement au niveau du col de l’utérus. Cet examen peut être réalisé par votre médecin traitant, un gynécologue ou une sage-femme. 

Le frottis de dépistage permet de détecter au plus tôt des cellules anormales du col de l’utérus (examen cytologique ou frottis) ou la présence du virus (test HPV). Entre 25 à 29 ans, il est recommandé de réaliser deux examens cytologiques à 1 an d’intervalle puis 3 ans plus tard si le résultat des deux premiers est normal.

Entre 30 à 65 ans, il s'agit de réaliser un test HPV tous les 5 ans (à débuter 3 ans après le dernier examen cytologique normal ou dès 30 ans en l’absence de dépistage antérieur.). Il faut continuer à en faire même après la ménopause. En fonction de votre histoire personnelle, le médecin peut vous proposer un suivi plus rapproché. Avant 25 ans et après 65 ans, c'est le professionnel de santé qui assure votre suivi gynécologique qui détermine, au cas par cas, si votre situation nécessite que vous réalisiez un dépistage.

A l’occasion de Juin Vert, prenez un créneau pour votre santé, contactez le Centre Régionale de Coordination des Dépistages, afin de vérifier où vous en êtes dans votre parcours dépistage du col de l'utérus !
Le CRCDC - La Réunion est en charge notamment de l'envoi des invitations envoyées par la poste aux femmes concernées par le dépistage du cancer du col de l'utérus.  Si vous n'avez pas reçu cette invitation, vous pouvez contacter notre équipe pour faire le point sur votre situation. ( 0262 30 90 90 - Mail : crcdc-reunion@orange.fr  - Page Facebook : CRCDC LaRéunion



CHIFFRES CLES
  • la participation au dépistage du cancer de l'utérus progresse bien à La Réunion, jusqu'à atteindre 65% ( Chiffres Santé Publique France dernière évaluation triennale (2018-2020) 
  • 59 cancers du col de l’utérus détectés en 2013
  • 90% des cancers peuvent être guéris s'ils sont pris à temps
  • dans le cadre du dépistage organisé, l'analyse est prise en charge à 100 %, sans avance de frais
Site du CRCDC La Réunion : https://www.depistage-cancers-la-reunion.re
Site de l'INCa https://www.e-cancer.fr/
Article Ma Santé.re https://masante.oiis.re/portal/thematiques/cancer/depistage-du-cancer-du-col-de-l-uterus-organise-a-la-reunion,278,884.html?fbclid=IwAR21SQRfuuX3xbPaKoSawpefHCZhLXSgy9XRYWHD0pNwmgetMaL3DwQZpEk

Communiqué CRCDC La Réunion * Juin 2022. Sources : Institut National du Cancer, Santé Publique France, ARS La Réunion, CRCDC La Réunion.  
 




1.Posté par Sorcier réunionnais le 10/06/2022 15:35

Nombre de nouveaux cas estimés en 2018 de cancer du col de l'utérus : 2 920

Nombre de décès par cancer du col de l'utérus en 2018 : 1 117

Survie nette : 66 % à 5 ans (diagnostics portés entre 2005 et 2010), 59 % à 10 ans (sur la période 1989-2010).

Quelques chiffres réelles sur cette maladie potentiellement mortelle qu’est le cancer de l’utérus.

Je trouve cet article et cette scientifique très optimiste par rapport à la réalité des chiffres.

Le fameux adage du « il faut découvrir le plus tôt possible son cancer pour avoir le plus de chance de survie » me dérange énormément sachant le nombre de médecins généralistes qui reçoivent des patients atteints malheureusement de cancer et qui mettent des mois voire des années à détecter la chose.

La détection rapide des cancers incombent aux médecins généralistes qui reçoivent régulièrement leurs patients chaque années.

2.Posté par spartacus974 le 10/06/2022 16:49

Merci de publier les conflits d’intérêt de notre charmante gynécologue comme la loi l'impose...

3.Posté par Bravo au Dr Tran qui a bien raison la prévention est possible ! le 10/06/2022 22:11

En Australie, cela fait longtemps qu'ils vaccinent filles et garçons suffisament tôt pour 1 meilleur immunité et avant l'exposition au papillomavirus par les 1ers rapports puisque le préservatif est insuffisant pour ce virus...
Eux du coup n'ont quasiment plus de cancers du col de l'utérus...Donc oui on peut être optimiste si on s'en donne enfin les moyens !!! Cf.https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/politique-de-sante/cancer-du-col-de-luterus-bientot-une-maladie-rare-en-australie-selon-des-estimations

4.Posté par Boboland le 11/06/2022 08:15

vaccin vaccin...filles ado handicapés ou mortes après on s'en tamponne...
c'est le frottis la prévention... point barre!
marre de leurs seringues à tout va!

5.Posté par spartacus974 le 11/06/2022 11:10

"Eux du coup n'ont quasiment plus de cancers du col de l'utérus....."
Bonjour la pensée magique car l'Australie a commencé à vacciner en 2007/2008 et abracadabra disparition en 2022 des cancers du com de l'utérus .
Pour rappel,l'age moyen de découverte de ce type de cancer à la Réunion est de 51 ans.....
J'ai bon compter et recompter sur mes doigts ,les adolescents vaccinés en 2008 sont loin d'avoir la cinquantaine .
Le GARDASIL est à l'image du"vaccin" contre le COVID .Il a été inventé par Garcimore et son fameux tour de passe passe.L'injection et disparu...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes