MENU ZINFOS
Faits-divers

Cambriolage au Tampon: "La personne est décédée et ils arrivent comme des vautours"


Pour eux, il s’agissait d’un simple déménagement mais cette version des trois prévenus n’a pas convaincu le tribunal.

Par - Publié le Lundi 9 Août 2021 à 19:25

Il était 4H ce dimanche matin quand Mohamed, Steven et Sofiane* ont accepté d’aller aider à déménager des affaires d’une maison à la demande d’un certain Amar*.

Table à manger, chaises, lit, draps, matelas…une bonne partie de la maison avait déjà été transportée quand Sofiane, père de famille au chômage, est arrivé sur le lieu supposé du "déménagement". Un détail tout de même : les meubles étaient extraits de la maison par la fenêtre de la cuisine... 
 
L’étrangeté de la scène n’a pourtant pas stoppé la manoeuvre des mis en cause, "on n'a pas posé de questions", avouent-ils ce lundi, jugés en comparution immédiate.

Ce dimanche, l’alerte a été donnée par la fille du propriétaire décédé il y a un mois. Le logement avait déjà fait l’objet d’une tentative de cambriolage quelques jours plus tôt. 

"Ils lui ont volé une étape de deuil"

A l'arrivée des gendarmes, seul Amar a pris la fuite, laissant ses acolytes et la voiture volée pleine à craquer des effets du défunt. Amar est pour le moment toujours recherché. 

Mais les trois prévenus n’en démordent pas. Ils pensaient venir pour un déménagement. "Quand j’ai vu que c’était la maison de Claude*, j’ai pas voulu rentrer. J’ai peur des morts ", assure Sofiane, davantage enclin à expliquer la situation, poli et réprimandant même ses deux autres amis sur leur attitude face au tribunal. 

Rien n’y fait, les explications n'ont pas convaincu. "10 euros pour faire un déménagement, vous ne trouvez pas que ce n’est pas cher payé?", tente de souligner le président du tribunal. "10 euros, c’est de l’argent quand même, Monsieur", affirme Steven qui sort soudainement de sa torpeur.

La situation financière et sociale des trois prévenus est en effet précaire voire délétère. Steven, 22 ans, vit chez sa mère, consomme quotidiennement du zamal, va bientôt être père et est au chômage. Sofiane, 28 ans, est lui aussi au chômage et pour nourrir sa famille fait des travaux de mécanique. Mohamed, 24 ans, pieds nus à la barre, dort dans un local à poubelle depuis 8 mois et consomme du tabac chimique régulièrement, avoue-t-il. 
 
"Ils lui ont volé une étape de deuil", fait valoir la défense de la partie civile qui demande 1.000 euros de préjudice matériel et 2.000 euros de préjudice moral. 

Leur commanditaire Amar existe-t-il vraiment ? 
 
Doutant de l’existence d’Amar tant les prévenus ont usé de "la facilité à rejeter toute la responsabilité sur la quatrième personne", le parquet a tancé : "la personne est décédée et ils arrivent comme des vautours". 
 
"Pourquoi on ne peut pas avoir foi en sa parole ?", questionne la défense assurée par la bâtonnière Séverine Ferrante. Cette dernière rappelant qu’il faut se garder de "juger avec notre interprétation et nos façons de vivre" quand son client explique avoir travaillé sur une voiture jusqu’à 2h, puis avoir fait une grillade en famille avec les enfants jusqu'à 4h. Rejointe par Me Gislain Chung To Sang, plaidant l’absence d’intention de voler, ils ont demandé la relaxe. 
 
Le tribunal a tranché. Mohamed, récidiviste, a été condamné à 6 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Ses deux autres complices à 4 mois ferme avec une possibilité d’aménagement de peine. Ils devront également payer solidairement 800 euros de préjudice matériel et 1.500 euros de préjudice moral à la famille de l'ancien propriétaire décédé. 


*prénoms d'emprunt


En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par La vérité le 10/08/2021 06:40

Pourquoi prénom d'emprunt ? Ils sont majeurs donnez les vrais prénoms. Voleurs.

2.Posté par cafbleu le 10/08/2021 11:51

Mohamed, 24 ans, pieds nus à la barre, dort dans un local à poubelle depuis 8 mois

3.Posté par Laurent le 11/08/2021 06:07

Bonjour ! Notre société est gangrené et pour y remédier ni plus ni moins que de couper les mains à ces vautours

4.Posté par Antonel le 12/08/2021 06:07

Une société qui part malheureusement a la catastrophe...les gens attendent 'leur paye' qui tombe du ciel... Qu'à tous ces gens qui perçoivent les mimimas sociaux qu'on leur donne un sens à leur vie bon sang et un minimum de travail ...il y a tant à faire surtout au niveau de la propreté de notre île...
RSA et vols =argent facile
A quand le travail minimum pour les mimimas sociaux....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes