MENU ZINFOS
Economie

Caillé et Foucque sont fixés


Par Ludovic Grondin - Publié le Vendredi 28 Janvier 2011 à 17:35 | Lu 3610 fois

Caillé et Foucque sont fixés

Les deux groupes Caillé et Foucque ont été fixés sur leurs sorts respectifs cet après-midi au tribunal mixte de commerce de Saint-Denis.

Concernant Caillé, la mise en liquidation judiciaire des trois entreprises que sont le Leader Price de Saint-Paul, le garage Saint-Joseph Autos et l'entreprise de pièces détachées CMC a été confirmée. Les sociétés SNTM et Gildas Autos poursuivent, elles, la voie du redressement judiciaire. Le groupe Caillé a deux mois pour proposer un plan d'épuration de ses dettes.

Quant à Citroën, son rachat par CFAO a été confirmé et sera officiel à partir de ce soir minuit. Une reprise à hauteur de 5 millions d'euros. Marc Hirschfeld, directeur de CMM, branche locale de CFAO devient ainsi, à travers son groupe, le représentant de la marque de Citroën sur l’île. Au niveau du plan social, seuls 159 salariés sur 273 seront gardés par le nouveau repreneur.




1.Posté par noe le 28/01/2011 18:35

C'est la loi du marché !

Et la galère pour les recalés !

2.Posté par pipiok le 28/01/2011 20:08

des salariés qui se retrouvent à la rue avec la bénédiction des représentants du personnel, on pourra tjs dire la loi du marché, mais le constat est amer pour les mères et pères de famille recalés.

3.Posté par boyer le 28/01/2011 20:12

On dit : "plan d'apurement des dettes"
épuration c'est pour autre chose...

4.Posté par Cambronne le 28/01/2011 20:35

Citroën, son rachat par CFAO a été confirmé et sera officiel à partir de ce soir minuit. Une reprise à hauteur de 5 millions d'euros.
Lorsque l'on s'imagine avec du recul que les ennuies de Caillé provienne d'avoir racheté pour plus de 40 millions les ruines des Dindar entre les bois de cageots de conforma et pour maintenir son monopole de leader sur l'auto avec les sous marques Fiat Opel Kia et cetera et cetera qui représente une infime parti des ventes sur la Réunion

5.Posté par JEAN le 28/01/2011 20:35

et Fiat local ça ne ferme pas ? pourtant c'est le même groupe il me semble ? Est ce que l'on peut dire ce qu'on pense de cette enseigne ou c'est de la diffamation ?

6.Posté par dodo974 le 28/01/2011 21:29

Et ils repartent les poches pleines ces lascars. Réunionnais rouv' zot yeux!!!!!

7.Posté par G'elanna, une reunionnaise le 28/01/2011 21:55

on ne realise pas quand on n'est pas dans les memes eaux, depuis les histoires Caillé/Foucque,sur mon ile, je regarde maintenant sur la Depeche tout ce qui se passe dans les entreprises.Il faut voir tous les plans sociaux qu'il y a eu dans le SudOuest,comme salariés mis au chomage par les entreprises : il y a toute une liste, carrement un tableau dans la Depeche d'hier.Par 1000salariés parfois.
Sur notre petite ile, c'est pire quand meme, car tout autour il y a la mer, et il "faut sauter la mer", comme les grandmounes disent, si on veut travailler.
Il y a beaucoup de familles qui sont dans la detresse des le debut de l'année ainsi, c'est triste, et je leur souhaite courage et non abandon, et baisser les bras, trouver un autre chemin du travail vite fait.Quand j'entends des reunionnais, reunionnaises qui sont revenus des vacances ces jours ci, et qui disent haut et fort "travail nana la Reunion, creoles y veut pas travailler", ils me degoutent, car il ne faut pas generaliser ainsi je pense, seulement par incapacité intellectuelle,de comprendre vraiment les choses, alors on lance cette phrase ainsi, ici en metropole, et bien sur creoles y passe pour paresseux.J'ai dit que la prochaine fois que un creole tient des propos de ce genre à ma table, il prend la porte, en plein repas.
Concernant Caille/Foucque, je compare cela à l'arbre qui est devenu sec,et les feuilles etaient des gros vautours, qui ont pris place,et dans les buissons, et les alentours il y en avait de cacher aussi, et ils n'ont rien vu venir, ils se sont endormis sur leurs lauriers, et voilà le resultat.Ils attendent, ils attendent.ils ont le temps pour eux ces gros oiseaux sur l'arbre en Afrique.Quand vous vous endormez sous l'arbre en Afrique, il n'y a rien, et c'est quand vous vous reveillez vous les voyez, j'ai toujours aimé les tirs pour qu'ils font sauve qui peut tous et leur envol.
Pour moi, toute entreprise qui coule est un arbre sec; meme un foyer qui coule financièrement, est un arbre sec.
Dans les entreprises, ils ont l'arbre des causes, moi, j'ai mon arbre sec, avec les vautours qui prennent la place des feuilles.C'est ainsi, chacun son truc..

8.Posté par macadam cowboy le 28/01/2011 22:50

quel malheur !.....le prix des bagnoles est en chute libre !

9.Posté par maurice etheve le 29/01/2011 08:18

le choix du tout automobile durant cinquante ans à la réunion a atteint ses limites

au delà des emplois créés il faut se dire, sans oublier les dégats sur l'environnement, que certains se sont bien remplis les poches et qu'aujourd'hui de nombreuses familles commencent l'année dans les pires conditions

10.Posté par Enfin le 29/01/2011 10:19

Je vais pouvoir acheter des Citroën maintenant qu'elles vont être vendues par un VRAI professionnel de l'automobile. Vivement le tour des Peuyo. Blague à part, l'économie de marché que l'on vilipende à longueur de journée a au moins ça de bénéfique, celui de liquider de la place : les mauvais, les rentiers de situation (héritage d'un système, la colonisation) et de naissance (certains c'est vrai, estiment que c'est surtout grâce à leurs qualités et talents qu'ils naissent dans les bonnes familles et non au hasard pur), les incapables (ils sont si nombreux sur notre département qu'il doit sûrement avoir une amicale ou un club). On assiste à un nettoyage des écuries d'Augias, nettoyage que les différents gouvernements de droite comme de gauche se sont bien gardés de faire les cinquante dernières années, malgré le constat fait : "Le patronat à La Réunion, il pleure avec une cuillère en or dans la bouche", propos de Madame la Ministre Girardin au Premier Ministre Raffarin il y a quelques années. Encore et toujours plus de subventions pour toujours moins de résultats (tiens le propos est aussi valable pour notre système de santé, d'éducation nationale, de défense,... bizarre quand même toutes ces coïncidences). Le verrouillage de l'économie locale par quelques familles régnantes (pas de racisme, toutes les ethnies sont concernées sauf une histoire oblige) avec l'appui coupable et intéressé (faut arrêter de croire au Père Noël) de nos politiciens (là vous pouvez retrouver tous vos petits sans risquer de vous tromper) a amené l'île au marasme économique d'aujourd'hui et ce n'est pas en changeant de pantin à la tête des différentes pseudo-chambres économiques tous les 6 ans que "notre Haïti à nous" changera. Petite pensée tout de même pour les salariés honnêtes (il y en avait quelques-uns quand même) de ce groupe qui se retrouve au chômage, bon courage pour l'épreuve qui s'annonce.

11.Posté par Cambronne le 29/01/2011 10:53

10.Posté par Enfin le 29/01/2011 10:19

Si vous auriez eu le malheur d'écrire ceci il y a 20 ans vous auriez été censuré ou attaqué pour diffamation envers une caste d'intouchables gens respectables ... mais comme ce pays est en faillite à présent il est possible de tout se permettre soyons fou puisqu'ils le font bien eux

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/01/2011 23:13

La naïveté de certains (post 10) fait peine à voir. L'ignorance a encore de l'avenir à la Réunion..

13.Posté par ATRABILAIRE le 31/01/2011 16:48

Post 10 Je partage le point de vue!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes