Courrier des lecteurs

Cafeco 253 : "De Hyderabad à Auroville : le système de maintenance universel"

Vidéos et débat par Loïc Damey, à Saint Denis à « Le MANGUIER »
Vendredi 22 Novembre 2019 de 18h00 à 20h30

Jeudi 14 Novembre 2019 - 10:36

Au cours des 50 dernières années, conformément aux directives de la Mère, les Aurovilliens ont beaucoup œuvré pour établir une base socio-économique en accord avec cette approche spirituelle du travail et de la vie, principalement par la mise en place d'un «système de maintenance universel». Pourtant, beaucoup d’Auroviliens n’ont pas complètement été libérés du fardeau des contraintes économiques. Le «travail» n'a pas été entièrement dissocié de la «survie économique» et le revenu de base universel pourrait être une piste pour y parvenir.

«L’organisation devrait être telle, arrangée de telle sorte que les besoins matériels de chacun soient assurés, non pas selon des idées de droits et d’ égalité, mais sur la base des besoins minimaux. Et une fois que cela est établi, chacun devrait être libre d'organiser sa vie en fonction, non pas de ses moyens financiers, mais de ses capacités intérieures. " La mère, 30 décembre 1967 (Mère sur Auroville, page 16).

En août 2019, le congrès international annuel du revenu de base s'est tenu à Hyderabad en Inde. Parmi les nombreux universitaires présents, certains sont ensuite venus à Auroville pour animer des conférences et ateliers sur le thème du revenu de base universel. La comparaison avec la pratique à Auroville est riche d'enseignement, tant au niveau du financement du système que au niveau de l’état d’esprit, de la contribution de chacun.

http://www.aid97400.re
Aid97400.re
Lu 665 fois




1.Posté par Zarin le 14/11/2019 12:44

Et l'eau ?

Une technologie innovatrice assure une purification extrême de l’eau à laquelle s’ajoute un système de bio dynamisation, d’information Lumière & Son et de saturation de l’eau en oligo-éléments...

2.Posté par Question ? le 14/11/2019 13:00

"Pour devenir membre d'Auroville, il faut faire ses preuves pendant un an, il faut un visa indien de type X (abréviation de l'anglais extensible, « renouvelable ») permettant de résider en Inde, ainsi que l'argent nécessaire pour vivre au moins un an sans être rémunéré pour son travail.

Tous les biens immobiliers (terrains, maisons, puits) sont la propriété de la fondation Auroville, la propriété privée est interdite. Pour devenir l'occupant d'une maison existante, il faut faire don à la fondation du montant équivalent à la valeur de la maison. Pour bâtir une maison et en devenir l'occupant, il faut également faire un don à la fondation".........................

3.Posté par IXE le 14/11/2019 19:08

2.Posté par Question ? le 14/11/2019 13:00

Ce que je vais dire n'est pas dirigé contre l'auteur du courrier.

Suite au post de "Question ?", j'ai fait quelques recherches sur Auroville:
- le symbole de la ville ressemble très étrangement à l'étoile de lucifer,
- les indiens y font le plus gros du travail et sont dépossédés des terrres alentour.
- le concept ressemble trop à un communisme sectaire.

Je préfère les éco-villages, les vrais. En existe-t à La Réunion ?

4.Posté par A mon avis le 14/11/2019 19:59

Auroville : une communauté sans religion.
Mais au fonctionnement qui ressemble beaucoup à celui d'une secte !

5.Posté par IXE le 14/11/2019 22:18

A mon avis:

Dès le départ, dans l'esprit de sa fondatrice, il existait une forme de religion trouvant en l'homme le dieu à révéler. Le positionnement est clairement anti-chrétien. Celle qui s'affranchit du Père.

"—Le 13 mars 68. « C’est la grande querelle maintenant à propos d’Auroville : moi, dans la "Charte", j’ai mis "Conscience Divine" [« pour séjourner à Auroville, il faut être le serviteur volontaire de la Conscience Divine »], alors ils disent : ça fait penser à Dieu. J’ai dit (riant) : moi, ça ne me fait pas penser à Dieu !... Alors les uns traduisent "la plus haute conscience", les autres mettent autre chose. Je suis tombée d’accord avec les Russes pour mettre "Conscience parfaite", mais c’est une approximation... Et c’est Cela – qu’on ne peut pas nommer et qu’on ne peut pas définir – qui est le Pouvoir suprême. C’est le pouvoir suprême qu’on trouve. Et le Pouvoir suprême est seulement un aspect : l’aspect qui concerne la création. »
http://antitenebres2.canalblog.com/pages/suite-1--l-unesco--auroville-et-la-s-a-s-/36103033.html

Dans son fonctionnement, il est préférable d'être (dans l'ordre):
- riche (pour s'offrir les plus grandes résidences),
- blanc (pour ne pas être traité comme les indiens),
- étranger (il ramènera quand même quelques devises...).

6.Posté par A mon avis le 15/11/2019 18:41

Auroville : belle utopie (qui n'a rien de sectaire) née dans le courant libertaire des années 60, et qui continue.

Vidéos très intéressantes à regarder

https://www.franceculture.fr/emissions/sur-les-docks-14-15/inde-auroville

"Auroville ce n'est pas la construction d'une ville nouvelle mais d'un homme nouveau"
Citation d'un aurovillien qui résume leur philosophie

7.Posté par IXE le 15/11/2019 19:56

Pourquoi pas...

8.Posté par LAMPION le 15/11/2019 20:35

Et mon Q c du poulé

9.Posté par A mon avis le 15/11/2019 21:28

"le système de maintenance universel" exprimé dans le titre de ce courrier des lecteurs fait référence au "minimum vital" attribué à chaque Aurovillien pour vivre et ne nourrir en un mot pour se "maintenir" en vie.

Cette idée d'un revenu de base universel commence à faire son chemin. Certains candidats aux dernières élections présidentielles n'ont-ils pas fait des propositions qui allaient dans ce sens ?

10.Posté par Zarin le 16/11/2019 13:41

Fondation Findhorn ?

11.Posté par IXE le 17/11/2019 11:51

10.Posté par Zarin le 16/11/2019 13:41 Fondation Findhorn ?

Cette seconde proposition me semble plus égalitaire, plus respectueuse qu'à Auroville.
Selon les infos que j'ai, le rapport à l'argent semble moins ambigu, le respect de la Nature est évident au point de ne pas imposer visuellement la démesure de l'égo humain et les expérimentations de techniques "propres" sont discutées et non imposées.
Ce volet éthique est, sur le long terme, très important.

Tout groupe est porteur d'une religion, au sens d'une croyance en des objectifs communs. Chez Findhorn la Nature est invoquée (au travers de ses 'dévas'), la recherche spirituelle est libre et un tronc commun New Age est proposé. Si j'avais eu le temps, je serais allé volontairement tester leur ouverture au respect des consciences: un de leurs représentants à l'Onu avait affirmé que celui qui veut appronfondir le New Age doit passer par le luciférisme. J'espère que les findhorniens ont su éviter cet écueil, qui ferme le coeur.

Vu d'ici, l'aspect hippie et surtout l'intégration dans l'environnement sont intéressants. J'y passerai bien quelques week, juste pour voir, pour savoir s'ils s'arrêtent à la glorification de l'homme ou s'ils ont un concept / un idéal tendant vers l'Amour.

12.Posté par Zarin le 17/11/2019 19:24

11.Posté par IXE le 17/11/2019 11:51

Les dévas : Rudolf STEINER fonda ses méthodes bio-dynamiques sur cette connaissance et sur ses investigations dans le domaine des forces formatrices éthériques.

13.Posté par IXE le 18/11/2019 06:51

12.Posté par Zarin le 17/11/2019 19:24

Il fallait effectivement relativiser. Merci.

Ce savoir ne devient un fardeau que si l'homme se prosterne devant ses manifestations, si aucune forme de transcendance n'élève la conscience.

Mais même chez Steiner la tentation est grande. Sachons ne prendre que ce qui est utile.

Toute la mythologie est en nous...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Décembre 2019 - 09:27 Le décalage !