Zot Zinfos

Cafeco 216 : "les pesticides : nos enfants en danger !"

RDV à « L’ArbraDélis’ » Mardi 26 Avril 2016, de 18h à 20h30, 1 Place Sarda Garriga (Barachois) Tel 0262 56.96.22. Repas partagé ensuite pour ceux qui désirent continuer à échanger

Mardi 26 Avril 2016 - 14:32

Présentation et débat par le Dr Bruno BOURGEON

En France et partout dans le monde, médecins et chercheurs lancent l'alerte sur les effets des produits chimiques sur le développement des enfants. Augmentation des cancers infantiles, multiplication des anomalies de naissance ou des troubles hormonaux, explosion de l'autisme : toutes ces pathologies pourraient bien avoir des causes environnementales. Les pesticides apparaissent en première ligne dans les rapports des chercheurs. Six multinationales (Big Six) contrôlent ce secteur : Syngenta, Bayer, Monsanto, Dow Chemical, Basf et Dupont. Elles règnent presque sans partage sur un marché colossal qui pèse cinquante milliards d'euros. Certaines molécules, dangereuses, s'invitent dans l'air que les enfants respirent tous les jours.

Les multinationales de l’agrochimie fabriquent les pesticides pour l’agriculture. Leurs produits se retrouvent dans les aliments, dans l’eau du robinet et même dans l’air que l'on respire. Certains sont cancérigènes ou neurotoxiques, d’autres sont des perturbateurs endocriniens particulièrement dangereux pour les enfants. En moyenne, ce sont près de 65 000 tonnes de pesticides purs qui sont épandues chaque année sur notre territoire. Aujourd’hui, l’Hexagone est le premier consommateur de produits phytosanitaires en Europe. Et les DROM ne laissent pas leurs parts aux chiens.

Des molécules dangereuses :

Depuis 1980, les cancers infantiles augmentent de 1% par an en France, soit environ 2 500 cas supplémentaires chaque année. C’est la deuxième cause de mortalité chez l’enfant. Existe-t-il un lien entre ces maladies et l’exposition aux pesticides ? Pour les scientifiques du monde entier, il n’y a plus guère de doute. Le folpel (ou folpet) de Bayer, l’atrazine de Syngenta ou le chlorpyrifos-éthyl de Dow Chemical. Derrière ces noms inconnus du grand public se cachent des molécules aux risques sanitaires avérés. Des molécules qui rapportent des milliards d'euros aux multinationales.Si le doute scientifique n’est plus de mise, la question est d’ordre politique.

Or la démocratie est polluée par les pesticides :

Le climat paradisiaque d’Hawaï permet quatre récoltes par an. C'est pourquoi les multinationales y testent leurs produits. Dans ce qui est le plus grand labo à ciel ouvert d’expérimentation d’OGM au monde, elles font un usage massif de pesticides. On y recense dix fois plus d’anomalies congénitales que la moyenne aux Etats-Unis.

La mobilisation citoyenne a permis de faire passer une loi pour limiter les dégâts. Les industriels ont immédiatement répliqué, attaquant cette loi devant les tribunaux, et ils ont gagné. A Hawaï, au grand jeu de la démocratie, c’est la chimie qui l’emporte.

 
La suite sur le site www.aid97400.re
Lu 559 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >