Communiqué

CSAPR: "On ne prête qu'aux riches !...."

Lundi 4 Juin 2018 - 10:37

Le Collectif des Syndicats et Associations Professionnelles de La Réunion s'exprime au sujet de l'attribution des aides aux entreprises par la Région. Voici le communiqué :


Alors que certains présidents de Région se pavanent à l'Elysee pour obtenir encore plus de pouvoir de nuisance, tels des autocrates, les travailleurs indépendants réunionnais se battent pour assurer la subsistance de leur activité. Prenant à coeur de toujours rester dans la mouvance constitutionnelle telle que la conçoit le pouvoir central, notre cacique regional, feint de s'intéresser à la situation du microcosme économique réunionnais. On pourrait y croire tant les médias locaux, lui semblent aujourd'hui soumis.

 

Pour dire la vérité, les "TMPE-TPMI", artisans, ou travailleurs indépendants de la Réunion, ne sont pas vraiment concernés par les aides de "la Région", d'où qu'elles proviennent d'ailleurs (Europe, nationale ou locale), même si elles transitent par l'institution régionale . Réservées pour la plupart aux créations d'entreprises, elles sont principalement à l'endroit de segments bien spécifiques et dans des domaines très pointus et spécifiques (nouvelles technologies et environnement notamment).

 

Ces subventions sont également très longues à parvenir aux destinataires, qui ne seraient pas eux-mêmes déja, en possession d'une trésorerie disponible et suffisante, pour faire naître leur projet.

 

En revanche, il est difficilement compréhensible qu'une "petite entreprise", telle que "TELCO OI", mise en avant par la Région, opérant dans le secteur de la communications sur la Réunion, aux Comores, et en Afrique, puisse obtenir un financement de 25 millions d'euros (sur une enveloppe totale de 50 millions d'euros) de la Région, et de la Banque Européenne d'Investissements (BEI), capitalisée elle-même par de l'argent public via "La Financière Région Réunion". En effet, le choix de cette "TPME" n'est pas anodin, et l'on peut s'interroger sur les véritables raisons qui auraient motivé les deux institutions su-citées, à favoriser cette petite société "réunionnaise" au détriment d'une autre, véritablement en besoin de financements.

 

En effet, à l'analyse, l'on s'aperçoit que "TELCO OI", est la propriété de deux groupes (AXIAN et ILIAD), appartenant respectivement aux milliardaires Hassanein HIRIDJEE et Xavier NIEL. Le premier groupe "AXIAN" franco-malgache, est classé en cinquième position du "TOP 500" au classement général du meilleur chiffre d'affaires de l'Océan indien (avec un CA de 505 45 000 euros). Quant au second , le groupe "ILIAD", bien connu du monde de la finance, constitue le second fournisseur d'accès à l'internet haut débit en France et possède entre autre, la marque"Free", "Alice", "One tel", avec d'autres activités dans l'assurance notamment.

 

Ce sont donc encore les simples citoyens, qui par leur impôt, financent les activités lucratives de deux actionnaires de la finance internationale, exerçant aussi accessoirement leurs talents, au travers de structures financières, dont la principale est connue sous le nom de "ADENIA CAPITAL IV).

 

Nous nous étonnons qu'aucun vrai journaliste n'ait fait là un vrai travail d'investigation pour vérifier des faits, pourtant aisément vérifiables par tout simple citoyen, simplement curieux des méthodes de collusion, entre des gens de pouvoir et de la finance, notamment au niveau régional.

 

Et l'on voudrait faire croire aux entrepreneurs indépendants réunionnais qu'on les protègent !

 

Ah oui ! Le fameux ruissellement... nous allions oublier !

 

 

Le CSAPR

N.P
Lu 458 fois



1.Posté par polo974 le 09/06/2018 15:15

Ouais, mais non, là, il faut comprendre, comme l'argent est ailleurs (malgachie, comorie, et autres pays tout à fait corrompus), ils peuvent plus facilement distribuer des petits cadeaux...

C'est ça la coopération régionale...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter