MENU ZINFOS
Communiqué

CREA: Propositions "pour une transition économique et sociétale durables de La Réunion"


Dans le cadre des assises de l'Outre-mer, le mouvement CREA (Citoyens de la Réunion en Action, présidé par Vanessa Miranville) a livré dans un "memorandum des propositions d’actions concrètes". Voici le communiqué :

Par N.P - Publié le Mardi 12 Décembre 2017 à 18:19 | Lu 1215 fois

Le Mouvement Citoyens de La Réunion en Action a livré dans un mémorandum des propositions d’actions concrètes afin d’alimenter les débats au sein des Assises de l’Outre-mer, principalement dans ses thématiques 6 et 7. Elles ont été transmises aux rapporteurs des Assises partant du constat d’un modèle de société réunionnaise à bout de souffle qui doit opérer une transition sociétale durable.

En effet, pour le Mouvement CREA, après l’ère de la départementalisation (1946) puis l’ère de l’égalité sociale (1981- 1996), il est temps de passer à l’ère de la responsabilité pour libérer les énergies et génies réunionnais.

Tout en soulignant que La Réunion vit dans une situation d'urgence pour le présent et d'impasse pour l'avenir, si l’on prend en compte les indicateurs sociaux actuels qualifiés de « hors norme » par l’INSEE de La Réunion, le mouvement CREA souhaite :

- Adapter et innover le cadre institutionnel

Le modèle administratif de La Réunion est obsolète ! Le cadre institutionnel réunionnais ne s’est jamais adapté au contexte de nos spécificités. Région monodépartementale, municipalités, communautés de communes, ces institutions ont été calquées « machinalement » sans prendre en compte les doublons, chevauchements de compétences et gabegie financière. A l’heure de la rationalisation et de l’adaptation de nos institutions à la mondialisation, il est temps de proposer une organisation administrative et politique répondant aux enjeux actuels précités.

En préalable, outre l’expérimentation, il est nécessaire de supprimer le verrou constitutionnel de l’amendement Virapoullé contenu dans l’article 73 de la Constitution Française.

Cela nous permettrait ensuite de créer les conditions d’une réforme territoriale globale effectuée par et pour les Réunionnais. Nous proposons par la suite la création d’un organe transitoire :  une Convention démocratique territoriale de La Réunion, chargée de mettre en place une nouvelle organisation administrative réellement adaptée aux réalités de notre territoire et d’assurer la transition vers une assemblée unique. 

- Renforcer le rôle international des collectivités et la formation aux affaires diplomatiques

Sur cette thématique le mouvement CREA propose le renforcement des prérogatives des collectivités réunionnaises en matière d’action internationale afin d’assurer une plus grande intégration de La Réunion dans son environnement. Même si de larges compétences ont été exercées aux collectivités (LOOM, Loi Letchimy…), il n’en demeure pas moins que les résultats se font attendre. Ainsi, l’île n’est reconnue de manière pleine et entière qu’au sein de la Commission de l’Océan Indien et se retrouve en marge des grandes organisations régionales comme la SADC (Communauté de Développement de l’Afrique australe) ou l’Union Africaine.

Il convient donc de renforcer la cellule diplomatique de la Préfecture de La Réunion et le rôle de l’Ambassadeur pour la coopération régionale dans l’océan Indien. Afin de renforcer la coordination des actions trop souvent dispersées, il est proposé que cet Ambassadeur puisse être rattaché physiquement à la cellule diplomatique du Préfet de La Réunion en permanence (et non à Paris !) et que les collectivités soient forces de proposition pour sa nomination. La formation des élus et des cadres administratifs aux Relations diplomatiques devra également faire partie des priorités en lien avec le Ministère des Affaires étrangères.

- Associer les Réunionnais à la gestion des TAAF

Les TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises) représentent un enjeu économique important dans le présent et pour l’avenir de La Réunion qu’il convient de prendre en considération.

-  Sur la base du principe de Droit international de l’intangibilité des frontières héritées de la période coloniale, les autorités territoriales de La Réunion ont la légitimité internationale de revendiquer l’appartenance des TAAF au territoire réunionnais (et ce depuis 1996, date de l’installation administrative des TAAF à Saint Pierre de La Réunion).

Cependant, il est à regretter que les collectivités de La Réunion n’ont aucun droit de regard sur la gouvernance des TAAF même au sein du Conseil Consultatif composé de 24 membres dont un seul Réunionnais. Le mouvement citoyen propose de :

- L'intégration de droit des collectivités Région et Département de La Réunion au sein du Conseil Consultatif du Préfet des TAAF.

- La Cogestion des fonds FEDER dédiés aux TAAF par la Région Réunion et l’Administration Supérieure des TAAF.

- Renforcer l'attractivité économique du territoire : La Réunion plateforme de l'innovation pour la conquête de nouveaux marchés dans l'océan Indien et en Afrique.

La position privilégiée de La Réunion dans l'océan Indien, entre l'Asie et l'Afrique, la situe au centre des échanges économiques présents et avenirs à fort potentiel de croissance (boom économique et démographique de l'Afrique et de l'Asie).

Il convient donc de s'adapter à ces bouleversements, d'accompagner nos opérateurs et notre jeunesse à conquérir ces nouveaux marchés par:

- La mise en place d'une zone franche expérimentale globale pour les technologies innovantes (NTIC, économie digitale...)

-Le renforcement de l'Université de l'océan Indien et son jumelage avec les grandes universités de la zone (Afrique du Sud, Australie, Inde, Chine, Egypte...)




1.Posté par GIRONDIN le 12/12/2017 20:19

..... pour une transition économique et sociétale durables de La Réunion....

Création d'une carrière à ciel ouvert ?????

2.Posté par Tant va la cruche à zinfos le 13/12/2017 05:37 (depuis mobile)

Model administartif obsolete..? Rien de tel que le harcelement moral?

3.Posté par margouillat974 le 13/12/2017 13:47

Encore des mots, toujours des mots...( DALIDA)

4.Posté par Vive ce mouvement le 13/12/2017 14:55 (depuis mobile)

Té dans tant robert harcèlement moral ! !!!!! Fé bone critique pour avancé. I fé honte bone réunionnais i recule seulement

5.Posté par HUG le 13/12/2017 19:37

elle est gentille la prof mais qu'elle aprenne a gerer la possession avant que ca passe sous tutelle.

quand aux TAAF s est elle quel type de travail y est effectue et par qui
que veut elle cette madame

6.Posté par klod le 13/12/2017 20:50

"il est nécessaire de supprimer le verrou constitutionnel de l’amendement Virapoullé "

c'est la moindre des choses sauf pour les vieux de la vieille depuis 70 ans !!!!!! pov run , l'escargot devrait être son symbole plutôt que le fier paille en queue ou le rigolo margouillat ou le libre papangue .

7.Posté par tite lectrice le 14/12/2017 08:36

Madame la prof sur-rémunérée ferait mieux de s'occuper de sa propre commune et de l'ensemble de ses administrés, avant de donner des leçons en lorgnant sur des rivages lointains...

8.Posté par Vive ce mouvement le 14/12/2017 13:46 (depuis mobile)

Sur rémunéré ? zot lé encore dans l''ancien temps vraiment. En tout c''est défunt robert la touche son salaire de prof + son indemnité d''élu et non miranville. Zot veux vraiment fé passe femme la pour cet li lé pa.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes