MENU ZINFOS
Océan Indien

COVID : Dominique Voynet nous explique son choix d'abandonner certaines mesures nationales à Mayotte


​Les règles en vigueur pour contrer la progression du variant sud-africain sont montées en régime ces dernières semaines à La Réunion. L’objectif : passer au crible l’entrée des variants, et surtout du sud-africain dont la contagiosité décuplée en fait un véritable cheval de Troie. A Mayotte, ce variant est déjà tellement présent que des mesures nationales ont été abandonnées au profit d’une solution de repli qui colle à cette nouvelle réalité du terrain. Nous avons questionné la directrice de l’ARS et ancienne ministre Dominique Voynet sur ce réajustement.

Par Ludovic Grondin - Publié le Vendredi 19 Février 2021 à 17:39 | Lu 6583 fois

Dominique Voynet : "Nous savons ce que nous allons trouver, contrairement au territoire métropolitain ou à La Réunion" (photo d'archives ARS de Mayotte)
Dominique Voynet : "Nous savons ce que nous allons trouver, contrairement au territoire métropolitain ou à La Réunion" (photo d'archives ARS de Mayotte)
« La période d’isolement pour une personne positive reste fixée à 7 jours à Mayotte, et non 10 comme le prévoit le document national. Il n’y a, également, pas d’indication à contrôler un test antigénique  positif par une PCR en seconde intention. Il n’est pas non plus nécessaire de réaliser un test en fin de septaine, donc en sortie d’isolement », expose ce mail de l’ARS Mayotte que nous avons pu consulter.  

Ces trois assouplissements du cadre national ont pu surprendre des professionnels de santé à qui ces adaptations ont été présentées en début de semaine dans le 101ème département français. Mais Dominique Voynet nous explique les ressorts de la décision de ses services.

Zinfos974 : Pourquoi ces exceptions ont été prises ?

Dominique Voynet :
"Comme vous l'aurez noté, les instructions nationales sont destinées à éviter la dissémination de ce virus très contagieux sur un territoire largement épargné jusqu'ici. Nous n'en sommes hélas plus là à Mayotte, en dépit de toutes les précautions prises (dépistage massif dans les centres de dépistage et via des équipes allant à la rencontre des populations isolées, dans les villages et les quartiers ; test systématique chez les passagers revenant de l'étranger dès début janvier ; diagnostic et suivi des clusters professionnels et familiaux...), l'isolement des patients restant "le maillon faible" de notre dispositif, tant sont nombreux ceux qui vivent dans des conditions précaires, où la cohabitation de plusieurs générations dans un espace restreint est fréquente. Nous disposons en revanche d'équipes de terrain, soutenues par des associations et des médiateurs de lutte contre le covid, formés par l'ARS, pour aller au domicile des personnes infectées (éducation sur les gestes barrière, incitation à l'isolement et, si nécessaire, test de l'entourage).
"10 % de la population est à l'instant T porteuse du virus..."

L'épidémie fait rage à Mayotte, où on note un taux d'incidence de plus de 800 cas/100 000 habitants/semaine et où près d'un test sur trois revient positif dans les centres de dépistage (hôpital, labo et pharmacies). Les opérations conduites dans les villages montrent que 10 % de la population est à l'instant T porteuse du virus... 

Le virus variant sud-africain s'est largement imposé : il est présent dans plus de 70 % des tests PCR analysés. En accord avec l'Institut Pasteur et la direction générale de la santé, nous avons considéré qu'il n'était pas utile de tester en PCR tous les cas positifs au test antigénique, dans la perspective d'un éventuel séquençage du génome viral : nous savons ce que nous allons trouver, contrairement au territoire métropolitain ou à La Réunion où on cherche où et comment circule le variant, pour tenter de le contenir par l'isolement des cas et foyers. 
"Notre position relève d'une volonté de coller à la réalité du terrain"
Nous procédons en revanche à des séquençages sur des tests ciblés (sur les cas graves, sur les patients réinfectés, sur les clusters inexpliqués)

Je vous rappelle par ailleurs que Mayotte est confinée depuis deux semaines : la fermeture des écoles, mesure radicale s'il en est, celle des mosquées, celle des commerces, les seuls commerces alimentaires restant autorisés et fermant à 18 H, nous aideront à juguler l'épidémie.

Soyez en tout cas certains que notre position relève d'une volonté de coller à la réalité du terrain et en aucun cas d'une distance ou d'une négligence face à des mesures dont la légitimité n'est pas discutable, dans un territoire où contenir la diffusion virale resterait possible."




1.Posté par Messer le 19/02/2021 17:56

Interested! )))

2.Posté par Tonton le 19/02/2021 18:24

Mais ils sont aveugle, ou ils veulent nous aveugler ???

Taux d'incidence de 37 en Afrique du Sud. Comment est il possible avec une "tel virus virulant"?

Un autre mensonge de notre administration covidé.

3.Posté par MT CRISTO le 19/02/2021 18:41

Mayotte pollue rouit l'Océan Indien.

4.Posté par Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ) le 19/02/2021 18:59

Elle cause trop dans le poste

5.Posté par jeje le 19/02/2021 19:21

Quelle explique déja pourquoi elle na pas voulu se soumettre au force de l'ordrela semaine derniere après son accident de voiture .

6.Posté par vital le 19/02/2021 20:49

soyons sérieux depuis longtemps les mahorais se sont assis sur les lois de la république , s'ils pouvaient gérer à Mayotte les conséquences liés à leurs comportements irresponsables ce serait bien .

7.Posté par Habitant le 19/02/2021 23:08

Ah ça y est, tous les experts du je sais tout et vous savez rien sont de sortie.

Mais fallait vous bouger et devenir directeur ou directrice de l’ARS vous-mêmes.

Tellement facile de tapoter comme ça dans son canapé!

8.Posté par caroline Embois le 19/02/2021 23:13

C'est la ministre de l environnement qui est restée en vacances en 1999 alors que les côtes de l'atlantique étaient dévastées par le fuel suite au naufrage de l Ericka.
Elle s est recyclée à l ARS de Mayotte Si j etais de cette ile je m inquieterais sec

9.Posté par kachane3 le 20/02/2021 08:15

Bon ! c'est l'heure de l'apéro.. on va boire un coup.

10.Posté par colimaçonvert le 20/02/2021 08:22

Notamment suppression sur les étiquettes de vente des alcools la mention "boire avec modération, l'alcool est dangereux pour la santé" !....

11.Posté par JORIELE974 le 20/02/2021 09:48

un médecin de famille disait actuellement les gendarmes et les policiers sont plus côtés qu'eux, ce médecin disait il y a des solutions pour soigner les patients tout au début avec un antibiotique ce sont les pharmagouilles qui donnent le tempo et le vaccin rapportent des milliards c'est trouble c'est visqueux moi je n'ai plus confiance aux hommes politiques ni à l'industrie pharmaceutique sauvez des vies est un leurre le fric que le fric!

12.Posté par Le Jacobin le 20/02/2021 10:31

5.Posté par jeje le 19/02/2021 19:21

Si elle avait fumée une herbe sèche et bu une bouteille de saint Emilion Grand Cru Millésimé la Maréchaussée n'avait pas à le savoir, sachant qu'aucun fonctionnaire ne va à Mayotte par goût exotique mais pour se gratifier une prime de vie chère surévaluée.

Hormis les entreprises privées qui eux visent l'ouverture d' un développement de Mayotte en attente.

Avec le Lagon que possède Mayotte:

Quand Mayotte se réveillera L'Océan Indien Tremblera (...)

13.Posté par kikadisa le 20/02/2021 11:20

bon on boit un ptit coup pour arroser çà !! ben voyons et pis y'a pas de risque d'être contrôlé par la flicaille, c'est tous des potes ...

14.Posté par polo974 le 20/02/2021 16:04

Résumé:
C'est la merde.
Pas moyen d'isoler les cas.
Les gens vivent les uns sur les autres.
Ça n'a pas fini de flamber...

15.Posté par sèga maloya le 20/02/2021 17:43

Dominique Voynet ex ministre, a été parachutée à Mayotte, en occupant la présidence de l'ars,poste grassement rémunéré avec tous ses avantages. Cette personne a été syndicaliste, puis ministre sous l'étiquette soit disant " écologie de gauche " . Que du bla bla, du baratin, du pipeau....

16.Posté par Choupette le 20/02/2021 18:21

9.Posté par kachane3

Ce n'est pas suffisant. Il en faut plus pour emplafonner un mur et refuser de souffler dans le ballon ... .

17.Posté par Choupette le 20/02/2021 18:25

12.Posté par Le Jacobin

"Quand Mayotte se réveillera L'Océan Indien Tremblera (...)"

Ha ha ha ha, vous avez un sacré sens de l'humour, vous !

18.Posté par LG le 20/02/2021 22:29

Est-ce que Dominique Voynet peut nous expliquer pourquoi elle n'a pas voulu souffler dans le ballon suite à son accident de la semaine passée?

19.Posté par Arthur1 le 21/02/2021 02:14

Mayotte se résoud à stopper l'épidémie de façon naturelle lorsque 60 % de la population atteindra l'immunité collective en espérant que celà ne soit pas le cas à la Réunion avec tous ces variants!

20.Posté par Mectizan pour la crotte le 21/02/2021 14:22

" Le lobby McKinsey-BlackRock veut dézinguer les retraites

Depuis 2017 l’Élysée offre bénévolement ses salons de réception à BlackRock et ses fonds de pension. Et qui est le patron de BlackRock en France ? Eh oui ! un ancien de McKinsey, Jean-François Cirelli, épaulé par Sandy Boss qui gère les investissements. Elle aussi vient de McKinsey. Georges Desvaux, le patron de la stratégie d’Axa également. Encore un qui est pour les plans d’épargne retraite comme aux États-Unis. C’est un assureur, on le comprend.
----------

Dès 2011, McKinsey et Cie pillent la Sécurité sociale

« Financée à 92% par l’Assurance-maladie, l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP),

chargée de prodiguer de bons conseils de gestion, a dépensé l’an dernier 35 millions (sur les 52 millions de son budget) pour acheter…de bons conseils à des cabinets privés.

Ce pactocle a atterri directement dans les poches de Capgemini, BGC (sic), GE Medical Systems

ou McKinsey & Company. » Le Canard Enchaîné, 22 août 2012"

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes