MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

COVID-19 : Le président Miranville met en danger étudiants et personnels


Par Un étudiant pas dupe - Publié le Jeudi 19 Mars 2020 à 20:44 | Lu 3611 fois

COVID-19 : Le président Miranville met en danger étudiants et personnels

Les présidents d’université ont reçu des instructions de la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation datées du dimanche 15 mars 2020. Ces instructions portent sur les activités essentielles à la continuité de service public et la continuité pédagogique, entendre ici la formation des étudiants à distance.

Si la ministre indique que "les élections universitaires prévues dans les prochaines semaines sont reportées", le président Miranville n’en dit aucun mot dans sa communication du lundi 16 mars 2020 diffusée à toute sa communauté universitaire à 18h47 et qu’il a écrit avec la bénédiction de "Monsieur le Préfet de La Réunion".

S’il indique suivre les "orientations du
ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation" pour reporter les examens, il passe sous silence cette question des élections universitaires. Le scrutin le plus proche est celui du 2 avril 2020 et concerne près de 15.000 étudiants de l’université de La Réunion pour l’élection de leurs représentants dans les instances centrales de l’université.

Il en résulte que le président Miranville impose dès à présent à ses personnels la préparation de ces élections pendant la période de confinement qui a débuté le mardi 17 mars 2020 et pour une durée de 15 jours au moins… soit au moins jusqu’au mercredi 1er avril 2020.

Il en résulte que le président Miranville impose au corps électoral et à ses personnels de prévoir déplacements et contacts pour le scrutin du 2 avril 2020 !

Le président Miranville considère-t-il que les élections universitaires soient des activités essentielles au titre de la continuité de service public ? Et ce alors même que l’Etat décide de reporter le 2ème tour des élections municipales du 22 mars 2020 et que la ministre de
l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a suivi la même orientation pour fixer le report des élections universitaires ?

Quand le président Miranville dit se soucier de la santé des personnels et de ses étudiants et encore dans sa communication du 18 mars 2020 pour les autorisations de déplacement, il devrait interroger son conseiller santé sur ce que recouvre précisément un confinement et les effets attendus de déplacements et contacts limités. Si le confinement est maintenu le 2 avril 2020, le président Miranville va-t-il prévoir une case "élections universitaires" dans le formulaire de l’Etat ?

A propos de ces élections universitaires, il se dit à l’université que le président attendrait les directives de la ministre pour les reporter. Le président Miranville en fin de mandat ne connaîtrait alors pas ses prérogatives de chef d’établissement… En effet quand la ministre indique dans ses instructions du 15 mars 2020 que "les textes seront pris", elle se réfère évidemment au même pouvoir du chef d’établissement qui organise les élections.

A défaut de se soucier de la santé de ses personnels et des étudiants, le président Miranville devrait connaître une jurisprudence en matière d’élections universitaires qui remet en cause la sincérité d’un scrutin lorsque la participation est amoindrie par des circonstances exceptionnelles [1]. 

A moins que le véritable but de ce maintien des élections dans de telles circonstances soit de garantir la sécurité électorale de l’UNEF qui, poursuivant sereinement sa propagande électorale, propose sans rire une pétition en ligne (change.org) pour attribuer la note plancher de 12/20 pour le semestre 2 à tous les étudiants de l’université ! Le président Miranville devrait répondre tout de suite à cette question pour ne pas nourrir de faux espoirs auprès des 15.000 étudiants concernés et garantir l’intérêt du "plan de continuité pédagogique" qu’il doit mettre en œuvre conformément aux instructions de sa ministre.


[1] https://www.lepoint.fr/editos-du-point/laurence-neuer/municipales-pourquoi-les-resultats-du-premier-tour-ne-sont-pas-acquis-17-03-2020-2367456_56.php

 





1.Posté par La vérité le 19/03/2020 21:03 (depuis mobile)

Ce président est prêt à tout...et depuis longtemps ! La santé des étudiants ? Pas son problème. Celle des agents de l’université ? Pas son problème. Gagner les élections ! Oui même le COVID-19 ne l’arrête pas ! Qui voudra voter pour cet inconscient ?

2.Posté par Pascal DURET le 19/03/2020 22:16

D’abord je n’y ai pas cru, tellement la décision paraissait inconcevable : comment en cette période de crise sanitaire sans précédent et où chacun doit faire preuve de responsabilité pour respecter le confinement, Monsieur Frédéric Miranville, pouvait-il maintenir ouverte, le 18 mars sur les campus, la réception « en main propre » des listes étudiantes ?
L’enjeu du maintien du calendrier électoral était-il la date du scrutin le 2 Avril ou plutôt celle du dépôt des listes le 18 mars ? En effet, une seule liste a été déposée dans le sud, il s’agit de la liste UNEF (soutien du Frédéric Miranville). Une autre liste indépendante était en formation, elle semble avoir été prise de cours pensant que vue la situation sanitaire il y aurait évidemment un moratoire ; ça leur apprendra à s’y prendre au dernier moment et à croire naïvement qu’un Président d’université indifférent aux préconisations de la ministre (courrier de madame Vidal du 15 Mars 2020) modifierait en quoi que ce soit ses plans électoraux ; Je cite précisément le point 3 du courrier ministériel : « les opérations électorales universitaires prévues dans les prochaines semaines sont reportées ». Quoi de plus clair ? Nulle ambiguïté possible.
Monsieur Frédéric Miranville est pourtant resté sourds aux « appels solennels » venus de toutes parts pour qu’il renonce à son calendrier électoral face au risque sanitaire. En dépit de ces appels (qui sont remontés jusqu’à Monsieur le Recteur, ce qui semblait important hier pour le président-candidat n’était-ce pas plutôt que la liste étudiante qui le soutient se retrouve en position de monopole ? Cet entêtement était-il de « bonne guerre » électorale ? en tout cas il était totalement hors de propos et contradictoire avec la « guerre sanitaire » que nous devons tous mener.
Pour le candidat-Président Miranville l’essentiel peut sembler maintenant acquis il n’y a plus de raison politique pour qu’il ne modifie pas la date du scrutin (bien au contraire) car quelle importance pour lui, puisque de toutes façons la seule liste étudiante inscrite pour laquelle voter sera une liste qui le soutient ?

Portez-vous bien, soyez TRES prudent, prenez bien soins de vous et de vos proches

Pascal DURET

3.Posté par Bruno le 19/03/2020 22:26 (depuis mobile)

Moi je suis au boulot, et pourquoi pas les autres ?

4.Posté par Gilou le 19/03/2020 22:29 (depuis mobile)

Nous sommes les plus forts en recherche, nous vaincrons ce conarovirus.

5.Posté par BIATSS le 19/03/2020 22:32 (depuis mobile)

Nous sommes sous pression, aucune organisation claire et des directives changeantes du pseudo-DRH

6.Posté par BIATSS le 19/03/2020 22:35

pseudo-DRH qui doit faire office de " conseiller santé"

7.Posté par L’autre vérité le 19/03/2020 23:04 (depuis mobile)

De toute façon, depuis quelques temps. tout ce que la jeune secrétaire générale de l’UNEF veut, le sieur MIRANVILLE fait. Ce qu’elle fait depuis fin 2019 mérite bien un 12/20...Comprenne qui pourra !

8.Posté par Étudiant non manipulé le 19/03/2020 23:51

Et si les profs s'occupaient de leurs affaires plutôt que de jouer aux étudiants ? Bisous.

9.Posté par Marie ange BÉTON le 20/03/2020 00:56

Cher M. le professeur DURET,
Et si le grand professeur des universités que vous êtes s'occupait plutôt de ses affaires plutôt que de manipuler des étudiants ? Souhaitez-vous, cher M. le professeur DURET, qu'il soit rendu public vos petites actions mesquines de mise de pression sur les étudiant-e-s au TAMPON ? Nous ne sommes pas des moutons, cher M. le professeur DURET, vous vous en rendez compte : la vérité arrive vous concernant. Grosses bises.

10.Posté par Emmanuel FDE le 20/03/2020 01:02 (depuis mobile)

Hélène Nathalie Pascal et Jean-Pierre, grandissez ; vous n’avez plus l’âge pour être des étudiants voyons ! Coucou les démasqués ;-)

11.Posté par Pascal DURET le 20/03/2020 08:47

Cher Bruno (post n°3)
La question n’est pas, me semble-t-il, de savoir pourquoi vous êtes au boulot et pourquoi pas les autres ? mais plutôt pourquoi les autres sont chez eux et pas vous ? Nous rendons grâce et nous sommes reconnaissants à tous ceux dont la présence sur leur lieu de travail est indispensable ; encore faut-il qu’elle le soit VRAIMENT et ne pas les obliger à aller sur le site quand il n’y a pas d’urgence vitale, (un peu comme pour le dépôt des listes de vote hier, ce n’était vraiment pas question de vie ou de mort, donc c’était un risque qu’il ne fallait pas prendre).
Comme nous sommes une communauté, presque une famille, nous sommes très inquiets pour ceux qui sont obligés de prendre le risque de sortir de chez eux, et nous nous demandons dans votre cas si par exemple, la direction de la logistique de l’hygiène et de la sécurité (DLHS), ou la Présidence vous a doté d’équipements de protection comme masque et gants et gel Hydroalcoolique ? On ne joue pas avec la santé (JAMAIS).
On ne joue pas non plus à se faire peur ; 475 morts hier en Italie en une seule journée ! on est en droit de VRAIMENT avoir peur et de VRAIMENT nous inquiéter, alors prudence PRUDENCE
Portez-vous bien, prenez bien soins de vous et de vos proches

Pascal DURET

12.Posté par Enseignant A post 8 le 20/03/2020 08:49

Pendant que l'UNEF fait ses promesses électoralistes fantaisistes, Miranville demande aux enseignants de mettre des cours en ligne. Et qu'en penses Mayonnaise Ducros Gratin de ce 12/20 à attribuer à tous les apprenants ? L'UNEF est pour un plan de continuité électorale, pas pour un plan de continuité pédagogique! vive la République bananière, vive l'excellence de l'université cocotier portée par Miranville et l'UNEF.

13.Posté par Yoan Cuveté le 20/03/2020 08:51

La qualité de vie au travail est notre priorité, n'ayez crainte ! Pour cela, on a éliminé toutes les toxiques directions et services centraux, à commencer par la DGS toujours en convalescence.

14.Posté par muriel augustini le 20/03/2020 09:42

Cher étudiant non manipulé
Etes-vous bien sûr de ne pas être manipulé car sinon en quoi cet article vous offusque-t-il ? Qui ne réagirait pas au fait d'obliger les étudiants à braver le confinement pour une raison non essentielle dans cette période de crise sanitaire ? Tout citoyen, qu'il soit étudiant ou professeur peut regretter une telle situation. J'avoue ne pas comprendre l'agressivité de votre réaction

15.Posté par Ouvrons les yeux le 20/03/2020 09:53 (depuis mobile)

M. DURET perd visiblement des occasions de se taire. Peut être devrait-il dire à la communauté qu’il a voté MIRANVILLE en 2016 ? Pour aujourd’hui faire la leçon ? Le repentir ne suffit pas Pascal.

16.Posté par Tampon mon amour le 20/03/2020 10:39 (depuis mobile)

M. Le professeur Duret
Vous avez le profil typique de ceux qui s''attaquent aux étudiants sans les connaître, à force de suivre la contestation pour la contestation vous avez perdu de vue le véritable objectif : le service public pour toutes et tous

17.Posté par JEAN-MICHEL DELAPLACE le 20/03/2020 10:40

Bonjour chères et chers confinés et vous autres, héros mobilisés par le travail, qui risquaient votre vie pour le bien collectif
Ce que je trouve le plus navrant dans cette histoire, c'est moins le déni de démocratie des manœuvres de notre cher président que le risque délétère qu'il fait courir aux étudiants et aux personnels mobilisés par le dépôt de candidature. A l'heure où il est demandé à la Nation de s'unir dans l'effort de confinement pour juguler la propagation du virus, il est aberrant de constater le manque de civisme et de respect d'autrui émanant de quelqu'un qui justement devrait donner l'exemple. J'espère que les autorités de tutelle annuleront cette élection des usagers tout simplement délirante
Take care

18.Posté par Tampon mon amour le 20/03/2020 10:41 (depuis mobile)

Alors au lieu de jouer au militant extrémiste dans les commentaires, pouvez vous allez là où les étudiants ont besoin de vous c'est à dire sur l'espace numérique de travail ?
Merci ;)

19.Posté par Sandrine le 20/03/2020 10:46

C'est pas bien la jalousie ...
A quel moment les étudiants sont responsable de tous ce qui se passe ( de mal ) dans cette université? Sérieux, VOUS êtes RIDICULE. Peut-importe qui vous êtes on voit clairement que vous n’êtes pas étudiants, quand on est pas des moutons on ne fait pas du similaire ;)

20.Posté par Polo Réponse à Yoan Cuveté poste 13 le 20/03/2020 11:42

M. Le chargé de mission QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL : au lieu d’écrire des âneries lisez mon commentaire. Cela fait plus de 10 ans que MIRANVILLE sévit !
Il a maltraité les agents du PROFIL. La directrice : EXIT !
Il a maltraité l’ancienne DRH, EXIT !
Il a maltraité l’ancienne directrice de cabinet : EXIT !
Il a maltraité l’ancienne Cheffe du protocole : EXIT !
Il a maltraité la DGS : évacuée aux urgences ! Alors comment gérer une crise dans ces conditions ?? #jaimemaltraiterlesfemmesjemesensplusfort#

21.Posté par Maman le 20/03/2020 11:45

Je ne comprend pas comment on peut avoir un tel niveau en étant dans l'enseignement. On sait tous que la rancune rend mauvais. Laissez moi vous dire donc ' étudiant pas dupe" vous êtes mauvais et en plus vous êtes mesquin.
La cours de récré c'est en primaire pas à l'université!

22.Posté par Jujudoidoimama le 20/03/2020 11:47 (depuis mobile)

Alors moi, tout ça, ça me dépasse ! Je suis confinée à Saint-Louis depuis 3 mois, je fais campagne, et je touche mon plein salaire comme directrice de cabinet de MIRANVILLE !
Municipalesvirus : emploi fictif, ma spécialité ! Qui suis-je ?

23.Posté par Gekko le 20/03/2020 12:22 (depuis mobile)

Les ambitions électoralistes de M. Miranville n ont elles donc aucune limite? "Sans foi ni loi" pour slogan?

24.Posté par Meredith le 20/03/2020 15:32

@ post 20.Polo
A propos de votre complainte « Il a maltraité… ».
Une idée qui me vient : Sois comme un appareil photo, développe du positif à partir du négatif !


@post 5. Et 6. BIATSS
« pseudo-DRH » ?! Why ??

Parce qu’il ne correspond pas à l’idée que vous vous faites d’un DRH ? Au fait pouvez-vous me dire ce qu’est un « vrai DRH » ? …Posséder les qualités de la DRH de l’ARS ?
Avez-vous exercé vous-même les fonctions de DRH ? Avez-vous assez de recul pour me dire ce qu’est un « vrai DRH » ? Ou bien êtes-vous simplement dans le jugement ? Peut-être s’agit-il d’un conflit de personnes (déf/ ce type de conflit est issu de réactions d’antipathie) ?


@ Post 1. La Vérité
« Qui voudra voter pour cet inconscient ? »

MOI.

Pour plusieurs raisons :

La première raison : je n’ai pas les qualités pour être électeur. ☺
La seconde raison : vraisemblablement il présente toutes les qualités pour continuer à assurer la présidence de l’Université de La Réunion.
La troisième raison : il est peu probable un jour d’avoir un président qui fasse l’unanimité auprès de cette communauté universitaire… la grande majorité d’enseignants (...et heureusement ce n’est pas la totalité) ont (dans une certaine mesure) un mépris inné pour les étudiants de cette université, et ont enrichi leur vocabulaire autour du champ lexical de « vacances de neige », « soleil », « cocotiers et savates ».

25.Posté par Michelle le 20/03/2020 16:43

Qu'est ce que ça peut être ridicule d'avoir des enseignants qui jouent aux étudiants dans le seul but de s'attaquer au directeur de l'université. Je trouve cela minable. Derrière tout cela il n'y a qu'une lutte de pouvoir, de la jalousie et de la frustration. Franchement, à vos âges !

C'est tous les mêmes, ils sont prêts à tout pour gagner, mentir, salir les étudiants, faire des e-mails à tue-tête pour s'insulter entre eux plutôt que mettre des cours en ligne sur le site de l'université. Ce sont tous des fonctionnaires sur-rémunérés qui mettent leurs enfants dans les écoles du privé et qui s'en fichent des étudiants réunionnais.

Il y a un tel mépris des enseignants pour les étudiants dans cette université, je n'ai jamais vu cela et j'ai fait 2 autres universités en métropole, il n'y a qu'ici que cela existe. Des enseignants qui se pensent tout permis, qui annulent des cours au dernier moment, sans prévenir, qui méprisent les étudiants, qui veulent l'excellence alors qu'ils ne savent même pas écrire sans faute d'orthographe.

Je n'ai jamais voté pour les élections à l'université, je ne sais même pas si j'en ai le droit en étant étudiante étrangère, je ne suis pas d'accord avec tout ce que fait l'UNEF, pour la pétition de 12/20 je peux comprendre mais je ne suis pas sûr que cela soit faisable non plus, mais s'il y a des élections cette année, je vais voter pour l'UNEF pour 3 raisons :

1) Je suis étudiante étrangère, sans la dérogation qu'ils ont fait voté l'année dernière, je n'aurai pas pu payer mes frais d'inscription en master après le fameux plan "Bienvenue en France" et j'aurai tout simplement arrêté mes étudies !

2) Ils sont les seuls à venir dans les réunions pour défendre les étudiants, les autres associations ne se déplacent même pas et trahissent la confiance des étudiants ayants votés pour eux en faisant allégeance aux enseignants !

3) Ce sont les seuls à tenir tête aux enseignants et à ne pas être des toutous et c'est pour ça que les enseignants leur font la guerre d'ailleurs je trouve. Rien que pour ça, si je peux voter en étant étrangère, je voterai UNEF, pour faire chier ces enseignants qui ne respectent pas les étudiants et qui se pensent tout permis.

Juste une dernière chose : sincèrement, occupez vous de vos affaires, de vos missions inutiles et de vos publications scientifiques inexistantes plutôt que des élections étudiantes. Tout cela ne vous grandit pas !

Michelle
Étudiante à l'ESPE

26.Posté par FUKCJ 738 le 20/03/2020 18:24

fukcj738
On ne va pas me faire croire que c'est un étudiant qui a pondu cette lettre. Faut arrêter les conneries, là !
Pour nos universitaires, peut-être pourrions-nous nous exprimer sur [expression-libre] ?
Merde, Miranville a fermé cet espace ! Pour des raisons d'éthique de mémoire.

27.Posté par Étrange...A post 25 le 20/03/2020 21:16

1 - étudiante étrangère, tu es venue à l’UR pour un diplôme national, pas un diplôme estampillé UNEF-Réunion 

2 - Des personnels et enseignants investis il y en a, comme des étudiants sérieux qui n’attendent pas une compensation d’un semestre à 12/20 sans cours, pour se vautrer l’année suivante ici ou en Métropole.

3 - Le mépris des étudiants, l’UNEF est maître en la matière pour faire les poches des étudiants même boursiers (les crédits qu’ils engrangent par divers canaux avec la cotisation de 90€ en début d’année, la cotisation syndicale à 10€ pour financer sa propagande) et s’assurer le monopole (subventions, locaux, bureaux) en bloquant la domiciliation à l’université aux autres associations (demandez au BVE l’historique des demandes depuis 2016)

4 - L’UNEF-Reunion joue les apparences en réunions, tout se règle avant ou après dans le bureau du président Miranville, de préférence aux heures tardives (les visiteurs du soir).

5 - L’UNEF-Reunion, ses élus sont les premiers alimentaires de missions offertes par le président Miranville. Peut-être vous ont-ils faits un retour de leurs activités en mission dans un document papier puisque, selon l’UNEF-Réunion, des étudiants n’auraient pas un ordinateur et internet pour suivre les cours et donc consulter la page Facebook de l’UNEF-Réunion (demandez au président Miranvillle la trace du matériel prêté aux élus UNEF-Réunion)

Demandez à l’UNEF-Réunion si elle a envisagé, avec les crédits d’aide sociale de la CVEC (90€ payés par chaque étudiant en début d’année), un plan d’urgence « POP-connect by UNEF-974 » pour les étudiants qui ne seraient pas équipés et connectés. Ils vous diront que tous les étudiants ont bénéficié du POP de la Région ou que ce n’était pas prévu... 

Enfin, nous parlons d’une crise sanitaire où la santé des étudiants est une priorité : avez-vous entendu l’UNEF-Reunion exhorter le président Miranville à statuer dès le 16 mars 2020 sur le report des élections étudiantes ? 

La thèse de l’éminent Professeur Duret est donc bien solide : c’est la date du 18 mars 2020 qui était l’enjeu. 

L’UNEF-Reunion ne peut évidemment pas imaginer « un étudiant pas dupe », de bon niveau pour écrire un courrier des lecteurs avec des arguments juridiques. L’UNEF-Réunion ne sait peut être pas que des étudiants en droit de l’UR préparent l’entrée à Science-Po et non pas un emploi à l’université arrangé pour bons et loyaux services syndicaux. 

Quoi que fasse le président Miranvillle maintenant, les personnels eux sont toujours exposés pour préparer le scrutin du 2 avril 2020 pour afficher des listes sur différents sites, manipuler du matériel de vote... alors que l’épidémie de coronavirus gagne de l’ampleur à La Réunion. Pas lui, confiné dans sa tour d'ivoire avec accès restreint et portes blindées et escalier de sortie de secours.

Vous voterez donc pour l'excellence, la solidarité et la responsabilité du système UNEF-Réunion/Miranvillle. Et vous repartirez de l’UR avec un beau diplôme en chocolat fondu ! 
Thomas, étudiant de la faculté des lettres et des sciences humaines Ex-adhérent de l’UNEF (pris au piège à ma première inscription à l’UR)

28.Posté par On sait qui tu es le 21/03/2020 09:17

Monsieur Duret,

vous abusez quelques peut de taper sur ces pauvres étudiants de l'UNEF.

Si jamais votre mémoire flanche, il y a 4 ans vous vous vantiez d'avoir été bénévole à l'UNEF tout ça dans le but d'avoir leur voix pour voter pour Jean Pierre Chabriat ( pour qui vous n'avez pas voté vous même ...)

Les moutons n'oublient pas !

29.Posté par Janus le 23/03/2020 08:12

Consternant cet échange au sein de l'Université ...

Et dire que c'est le lieu sanctuarisé pour former nos citoyens de demain ☺☺☺

Et dire que nous confions nos enfants à ces gens-là, sensés être des référents et des exemples pour eux ...

Triste et consternant ...

30.Posté par Union sacrée le 23/03/2020 11:49

Mesdames, messieurs, chers collègues,

Pas d'inquiétude : mon fidèle ami ancien candidat (dit le pyromane) dont je suis la digne héritière et moi même, votre dévouée nouvelle candidate (dit le pompier) sommes disponibles pour sauver cette université au travers d'un nouvel élan de rancune, de vengeance et d'amertume qui nous motive et nous rassemble.

Nous allons le faire avec mauvaise foi et polémique incessante, avec l'aide de notre nouvel allié l'ancien président et l'ensemble des vice-présidents de la mandature précédente. Nous rassemblons très largement, les aigris, les revanchards, les ambitieux, les rancuniers, bref, vous l'aurez compris, l'ensemble de celles et ceux qui veulent une alliance ancien candidat, ancien président, et puis nouvelle candidate pour la forme et les apparences.

Certains n'ont cas bien se tenir, l'union sacrée arrive et avec elle, la traditionnelle chasse aux sorcières !

Bien (non) naïvement,

Une collègue (pas) aveugle.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes