MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

[COURRIER DES LECTEURS] Les travailleurs(ses) handicapé(e)s lâchés(e)s par le GIHP


Par Nicolas M’Tima & Fabrice Bègue - Publié le Dimanche 31 Décembre 2017 à 16:47 | Lu 963 fois

Le GIHP (Groupement d’Insertion des Personnes Handicapées) est une association financée par les institutions, Etat et Conseil départemental. Sa mission est d’accompagner les personnes portant handicap à accéder aux mêmes droits que tout un chacun, dans les conditions spécifiques à notre situation. Droit à l’éducation. Droit au déplacement. Droit au travail.

Cette association n’a jamais cessé de nous malmener et montrer un mépris vis-à-vis des personnes portant handicap.
Après l’augmentation abusive des coûts de transport en 2014, nous voici aujourd’hui confrontés à un problème encore plus grave.

Par lettre en date du 13 décembre dernier le président du GIHP nous adresse un courrier pour nous convier le vendredi 15 décembre à une rencontre à 17h00 au siège de l’association.

L’objet de la rencontre est de nous informer sur les difficultés financières que connait le GIHP et sur les conséquences que cela pourrait avoir sur la délivrance de la prestation transport pour les personnes portant handicap qui sont salariées.

Le rendez-vous n’a pas été honoré. Et le président s’est retranché dans un silence assourdissant. Inquiets, nous l’avons interpellé. Et suite à la réunion du Bureau, il daigna nous annoncer au téléphone que les administrateurs, à l’unanimité, ont voté l’arrêt définitif de la prestation transport pour les personnes reconnues travailleurs handicapées et qui sont salariées. Cette décision prend effet au 1er janvier 2018.

Nous sommes outrés par ce énième mépris. Aucune concertation, aucune information officielle. Un manque de respect qui une fois de plus, pour ne pas dire une fois de trop, vient questionner la qualité de service de cette structure qui vit des fonds publics.

Cette décision brutale nous met en insécurité. Nous risquons la perte de nos emplois sans transport organisé.

Comment faire, à trois jours de l’échéance, pour trouver une solution de rechange pour aller travailler et rentrer chez nous le soir ?




1.Posté par MARIE le 31/12/2017 18:07

encore faudrait il expliquer a combien se monte cette prestation transport et a qui elle etait versée.

Nous pourrions alors nous forger une opinion favorable ou non.

2.Posté par Handireunion le 31/12/2017 19:01

@ Marie
La prestation peut être payée au GIHP par les entreprises, l'AGEFIPH, le FIPHFP ou le travailleur.
Le GIHP se recentre sur ce qui est rentable pour lui, les prestations pour les établissements médicaux sociaux, le transport scolaire des jeunes handicapés.
Visiblement la CINOR ne subventionne plus le GIHP, donc fini comme cela a été le cas dans l'ouest. Il existe un transport public… très médiocre.

3.Posté par Auw auteurs du courrier le 01/01/2018 11:45

Apprenez les règles de base du français avant d'écrire !
A. Gunet

4.Posté par à méditer le 01/01/2018 13:35

A Maurice, pas trop besoin d'associations véreuses, beaucoup d'entreprises financent le transport de leurs salariés handicapés ou non.

5.Posté par Fabienne le 01/01/2018 16:33

Post 4 A. Gunet : nouvelle règle de base : "Auw" article gunetien qui s'accorde avec auteurs ! Con.. se le dise et qu'on en prenne bonne note ;-) Bonnew annéew !

6.Posté par A Fabiennnnnnne le 02/01/2018 09:34

Le X et le W sont juxtaposés sur le clavier.
C'est une faute de frappe involontaire.
Le titre des deux lascars avec le nouveau mot "travailleurs(ses)" est, lui, grotesque.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes