MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

COP21 : l'aide du Nord pour les pays du sud


Par Bruno Bourgeon, président d'AID - Publié le Jeudi 29 Octobre 2015 à 14:49 | Lu 655 fois

En tapant du poing sur la table dès l’ouverture des dernières négociations préparatoires avant la conférence de Paris, les pays en développement ont profondément modifié la donne dans le jeu complexe de la diplomatie climatique. Ils ont rappelé qu’ils font déjà face aux dévastations causées par le réchauffement du climat. Et qu’ils ont besoin de l’aide des pays du Nord pour y faire face : il en va de leur survie.

Exit la rhétorique feutrée de la diplomatie climatique, place aux formules coup de poing. "Pour nous, le changement climatique est un enjeu existentiel. C’est une question de vie ou de mort", lâche l'ambassadrice sud-africaine Nozipho Mxakato-Diseko devant une salle de presse comble. Elle s’exprime au nom des 134 pays en développement et émergents du groupe G77. Elle tient à rappeler que le réchauffement climatique pour le groupe de pays qu’elle représente est intimement lié aux questions de sécurité alimentaire, de logement, de développement.  

Seulement, pour pouvoir répondre à ces enjeux, il faut disposer d’une force de frappe financière conséquente dont ne disposent pas les pays en développement. Aussi, la question de l’engagement financier des pays du Nord au profit des pays du Sud se trouve au cœur des négociations. Or les pays développés n’ont pris aucun engagement financier d’ici 2020. Pour eux, les mécanismes et structures déjà existants (comme le Fonds vert, mais aussi le Fonds d’adaptation ou encore le Fonds pour les pays les moins avancés) suffisent. Les pays en développement rétorquent que ces instruments souffrent d’un manque de financement chronique et qu’ils ne répondent pas à leurs besoins immédiats.     

Deux positions s’opposent donc alors que s’achève la dernière séance de négociations officielles avant la conférence de Paris.   
Depuis Copenhague, ce groupe G77 a gagné en influence, parce qu’il représente 80 % de la population mondiale et compte dans ses rangs des pays devenus des poids lourds de l’économie mondiale : Brésil, Chine, Inde. Et quand près de 6 milliards d’habitants parlent à l’unisson, il est difficile de ne pas les entendre...   Ce groupe s’est mis d’accord sur les mécanismes d’adaptation au changement climatique et sur les pertes et dommages subis. Autrement dit, sur deux mécanismes de financement Nord/Sud.    
 
L’adaptation comprend les mesures préventives contre les effets du réchauffement climatique (comme par exemple la construction de digue contre la montée du niveau de la mer). Le mécanisme de pertes et dommages apparaît quand on ne peut prévenir et qu’on doit guérir. En clair, il s’agit de fournir aux populations les plus vulnérables des polices d’assurance, financées par les pays du Nord. A l’évidence, les pays pauvres ont besoin des pays du Nord pour survivre.

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID




1.Posté par kld le 29/10/2015 19:35

"l'aide du Nord pour les pays du sud".....pas besoin de sociologue , d'historien , d'intellectuel , de psychohistoricien , ..........stop , c'est tout . une humanité respectueuse de chacun ......... la route est longue ...........

2.Posté par EKOLO le 31/10/2015 21:47

Depuis Copenhague, ce groupe G77 a gagné en influence, parce qu’il représente 80 % de la population mondiale et compte dans ses rangs des pays devenus des poids lourds de l’économie mondiale : Brésil, Chine, Inde.


Ca veut au moins dire que les "groupes" n'ont toujours pas été actualisés, au niveau mondial.
Quand on voit ce que des tas de pays doivent à la Chine ...
L'Afrique du Sud doit être dans les "mi-lourds", si ce n'est pas "Lourd-légers".

En tout cas un grand merci pour ce courrier des lecteurs, qui par sa clarté et sa neutralité, pourrait aussi bien être considéré comme un article journalistique.

Si j'ai bien compris, ces pays du G77 font une sorte de chantage : "On veut bien prendre les mesures qui s'imposent pour limiter les facteurs contribuant au réchauffement climatique, mais il nous faut plus d'argent".

Quand on voit dans quelle crise sont les pays "du Nord", on peut penser qu'il n'y aura pas plus d'argent.
Donc que ces pays n'appliqueront plus les conventions pour lutter contre le réchauffement.
Donc que le réchauffement va s'accélérer.

Le plus simple, en fin de compte, serait que Kim Jong Zafér finisse par faire péter ses bombes nucléaires, que tout le monde fasse pareil, comme ça on se retrouve (pour les survivants) comme dans "Mad Max" et l'humanité sera heureuse.
Tout ça pour des questions d'argent, comme d'habitude.

On n'aurait jamais du sortir des grottes, quand on voit le résultat final.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes