MENU ZINFOS
Océan Indien

COI : Un million d'euro pour la surveillance des pêches dans l'Océan Indien et sur le lac Victoria


Grâce à l'appui financier de l'Union européenne, de Madagascar, des Seychelles, du Kenya et de la Tanzanie, la Commission de l'Océan Indien (COI) a octroyé ce mardi un montant de 1.063.700 euros pour renforcer les opérations de surveillance conjointe des pêches dans l'Océan Indien et sur le lac Victoria. Voici le communiqué de la COI :

Par . - Publié le Mardi 16 Avril 2013 à 18:15 | Lu 1428 fois

COI : Un million d'euro pour la surveillance des pêches dans l'Océan Indien et sur le lac Victoria
"La pêche illicite, non déclarée et non règlementée (INN) menace la durabilité des ressources de l’océan Indien et du lac Victoria. Le lac Victoria est sans doute la plus importante source de poissons d’eau douce sur le continent africain. Il contribue de manière significative aux économies des Etats riverains (Kenya, Tanzanie et Ouganda) mais aussi à celles des pays voisins.

"La mutualisation des moyens et des ressources combinée à une coordination cohérente ont été les clés du succès des programmes de surveillance de pêche de la COI" souligne Léon Martial Razaka, chargé de mission de la COI. "Il faut renforcer les acquis tout en mettant en valeur les atouts de chaque pays" conclue-t-il

Grâce à cet appui, des efforts supplémentaires seront déployés pour renforcer les opérations de surveillance. A titre d’exemple : 30 jours de patrouille supplémentaires pour un patrouilleur seychellois et 58 jours pour les patrouilleurs malgaches. La collaboration inter pays s’élargit également puisque, outre les 5 Etats membres de la COI, le Mozambique, le Kenya et la Tanzanie s’y ajoutent.

"Nous multiplierons les patrouilles conjointes ainsi que les survols aériens et surtout, nous aurons une étroite collaboration avec la surveillance des pêches des autres pays de l’océan Indien" explique Harimandimby Rasolonjatovo, directeur exécutif du service de surveillance de la pêche à Madagascar

Cette aide financière a été demandée par les Etats concernés à travers un processus de subvention directe et montre ainsi leur volonté d’engager leurs services dans une coopération régionale en matière de SCS. Ils recevront respectivement : 349 834 euro (Madagascar), 294 200 euros (Seychelles), 257 262 euros (Kenya) et 162 264 euros (Tanzanie).

Le Programme SmartFish est l’un des plus grands programmes sur la pêche en Afrique et comprend un volet important sur le SCS dans la région de l’Afrique australe, orientale et océan Indien. Dans cette région, près de 3,5 million de personnes vivent à plein temps ou à temps partiel de la pêche."




1.Posté par Titi or not Titi le 16/04/2013 19:06

Hiiiiii !!!!
i resemble Le Yacht de Titi !!!!

2.Posté par Wouap douwouap le 16/04/2013 21:12

Voilà les responsables de l'anéantissement des ressources planétaires en poisson.
LA PECHE INDUSTRIELLE.

Et les interets d'un petits nombres bien protégés par les états.
PENDANT QUE LES PETITS PECHEURS LOCAUX NE PEUVENT PLUS PECHER NORMALEMENT.

3.Posté par Réunionnais le 17/04/2013 08:03

@ 1 : tu commence à être lourd avec tes post à deux francs..

4.Posté par n o e le 17/04/2013 08:17

C'est tout ?
Les pêcheurs pirates pourront encore pêcher les légines et les langoustes en toute liberté !

5.Posté par Titi or not Titi le 17/04/2013 17:08 (depuis mobile)

@3
i di pu le franc !
lé an EURO , aster !
I di pu le CFA , non pu !
Ou lé gro ker , mon dalon ! mi té coné !



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes