Politique

CINOR : "Nous ne céderons pas", préviennent Lagourgue et Gironcel

Comme Zinfos vous l'annonçait dès septembre dernier*, la commune de Saint-Denis a décidé de conserver la présidence de la Cinor. Les élus communautaires et maires de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne, Jean-Louis Lagourgue et Maurice Gironcel passent à l’offensive. Face la volonté de Gérald Maillot de se maintenir à la tête de la Cinor jusqu’en 2020, les deux vice-présidents de l’intercommunalité appellent ce dernier à respecter le principe de gouvernance partagée, actée depuis 2001 par les maires des trois communes, au risque de voir les dossiers bloqués lors des prochains conseils communautaires…

Jeudi 25 Février 2016 - 19:07

Une rencontre s’est déroulée il y a quelques jours entre Gérald Maillot, Maurice Gironcel et Jean-Louis Lagourgue. Le maire de Sainte-Marie, au même titre que celui de Sainte-Suzanne, a rapporté être "étonné" de n’avoir pas reçu de courrier de convocation pour le prochain conseil communautaire de juillet, qui doit élire le prochain président de la Cinor.

"Gérald Maillot a été surpris de notre demande, il nous a demandé quelques jours de réflexion pour nous donner une réponse. La semaine d’après, nous nous sommes retrouvés et il nous a clairement laissé entendre qu’il voulait garder la présidence de la Cinor jusqu’en 2020, et ce malgré le principe de gouvernance partagée", déplore Jean-Louis Lagourgue. "Évidemment, reprend l’édile sainte-marien, Maurice Gironcel et moi avons été interloqués par sa décision, malgré certaines rumeurs à ce sujet. Nous espérions que la sagesse et la raison de Gérald Maillot allait le ramener dans un chemin beaucoup plus droit et qu’il accepterait de laisser la présidence…"

Jean-Louis Lagourgue tient à rappeler que la Cinor a été créée en 1997, avec Michel Tamaya, Maurice Gironcel et lui-même. S’il reconnaît que cela n’a "pas été si simple au départ avec un maire socialiste, un autre divers-droite et l’autre communiste", il félicite Michel Tamaya d’avoir su, à l’époque, partager à parts égales le "gâteau" de l’interco’ avec les communes de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne. "Cela a été la première concession", poursuit Jean-Louis Lagourgue. "Le deuxième pilier sur lequel reposait cette communauté de communes a été la mise en place de la gouvernance partagée. Tout ceci a parfaitement fonctionné pendant 20 ans, sans problème particulier, et la plupart des dossiers portés sur cette période ont été votés à l’unanimité", ajoute-t-il.  

"Je suis triste d’en arriver à cette situation"

Une gouvernance partagée remise en cause par Gérald Maillot, déplore Jean-Louis Lagourgue, qui ne comprend pas l’attitude de l’actuel président de la Cinor.  "S’il y avait encore des difficultés à cause de cette gouvernance, on aurait pu se poser des questions…Nous ne comprenons pas et nous ne voulons pas rester les bras croisés", prévient Jean-Louis Lagourgue, qui ne "souhaite pas un blocage de la Cinor", mais lui, tout comme Maurice Gironcel, sont "à cheval sur cette gouvernance partagée et nous ne céderons pas". "Je suis triste d’en arriver à cette situation. Quand j'entends le président Maillot parler et dire qu’il veut rester à la présidence pour avoir une continuité dans les dossiers. Ce territoire, nous l’avons façonné ensemble avec Maurice Gironcel et d’autres élus dionysiens comme Ericka Bareigts. Ce n’est pas le travail d’un seul homme mais le travail d’une équipe. Si effectivement les choses n’évoluent pas favorablement, nous (les communes de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne, ndlr), allons faire en sorte que lors des prochains conseils communautaires, il ne puisse pas avoir de majorité pour faire passer les dossiers".

Les deux maires menacent de paralyser le vote des dossiers

Même son de cloche du côté de Maurice Gironcel, qui rappelle que le président de la Cinor "doit être un rassembleur au niveau du territoire". "Au vu des principes arrêtés par les maires des trois communes, l’attitude de Gérald Maillot est facteur de blocage. Je partage l’avis de Jean-Louis Lagourgue. Le respect de la parole donnée doit être respecté", martèle le maire de Sainte-Suzanne.

Il ajoute que les présidents respectifs de la Cinor ont tous salué cette gouvernance partagée "quelle que soit leur couleur politique" et déplore qu’avec Gérald Maillot, "ce n’est pas l’intérêt général qui prime actuellement mais la posture de certaines personnalités".

Au cours de cette conférence de presse tenue par Jean-Louis Lagourgue et Maurice Gironcel, un conseil communautaire se tenait au même moment à la CINOR. Mais le bureau n’a pas pu se réunir en raison de l’absence de nombreux groupes issus de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne, qui protestaient contre la décision de Gérald Maillot de se maintenir à la tête de la CINOR.

Le quorum n’a pas été atteint puisque seuls 26 élus étaient présents sur 56, provoquant le report du conseil communautaire au 4 mars prochain.

C’est la première fois depuis la création de l’intercommunalité du Nord de l’île que le quorum n’est pas atteint.

---
Gérald Maillot a annoncé officiellement que St-Denis allait garder la présidence de la CINOR
SI
Lu 6253 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par KLD le 25/02/2016 19:32

a la "télé" , Lagourgue a parlé de "morale" en politique .............j'ai du mal à ne pas me marrer quand un "élu" parle de morale................ .c'est grave docteur ?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie