Faits-divers

CHU Saint-Pierre: "Il est hors de question de parler d'erreur médicale !"

Vendredi 20 Juillet 2018 - 18:06

Le service des urgences du CHU de Saint-Pierre se trouve dans la tourmente suite au décès d'une patiente de 83 ans le 14 mai dernier. Une affaire révélée par Clicanoo. L'octogénaire, arrivée dans le service sur recommandation de son médecin traitant aux alentours de 19h, souffre de douleurs abdominales, de nausées et de vomissements.

Elle décèdera le lendemain en fin d'après-midi d'un arrêt cardiaque alors qu'elle était sortie de l'hôpital quelques heures plus tôt. Son fils, Frédéric Prianon, met en cause la prise en charge de sa mère par le service des urgences au regard des 9 heures d'attente dans le couloir des urgences.

Le directeur délégué des sites Sud du CHU, Patrick Goyon, confirme avoir reçu une lettre de la famille de la défunte et se dit prêt à accéder à la demande M. Prianon qui souhaite vivement rencontrer les médecins ayant pris en charge sa maman. Patrick Goyon se dit prêt à accéder à cette requête afin de pouvoir expliquer cette décision au regard d'une analyse approfondie sur les raisons ayant entraîné la sortie de la patiente,

Le directeur note toutefois que la décision d'avoir laissé repartir la gramoune ne s'est pas faite à la "légère". "Des examens médicaux ainsi qu'un traitement accompagné d'un avis chirurgical a été donné pour décider de la sortie" ajoute t-il. En revanche, Patrick Goyon refuse de s'exprimer sur les causes du décès, compte tenu du secret médical. 

Néanmoins, le directeur affirme fermement qu'il est "hors de question de parler d'erreur médicale", eu égard à l'absence d'analyses médicales effectuées sur la patiente. Il annonce la mise en place d'une RMM (Revue de Morbidité et de Mortalité). Il s'agit d'une enquête interne visant à expliquer les analyses faites ainsi que les décisions ayant autorisé la sortie.

Questionné sur l'existence d'un dépôt de plainte par la famille de la patiente, le directeur répond qu'à ce jour, il est prêt à répondre aux interrogations faisant suite à la réception de la lettre de la famille d'Edylie Prianon.

Pascal Robert
Lu 8696 fois



1.Posté par Drame le 20/07/2018 18:09 (depuis mobile)

Cela nous rappelle le drame qui s est déroulé ailleurs.

C'est HONTEUX.

Nos ministres sont dépassés.

2.Posté par Veridik le 20/07/2018 18:28 (depuis mobile)

Je ne comprend pas. Le médecin stipule qu'il n'y avait pas d'analyses médicales ? Pourquoi ne pas les avoir fait alors ?

3.Posté par cmoin le 20/07/2018 18:45

Jamais de votre faute évidemment...

4.Posté par ORAGE le 20/07/2018 20:30

Bien sûr Mr le Directeur, "il ne s'agit pas d'une erreur médicale" peut être TROP DE NEGLIGENCE ??? Malheureusement nous sommes trop nombreux malheureusement à être passés aux URGENCES du CHU et savons très bien comment ça se passe !!! Attente interminable dans les couloirs, les malades ont le temps de mourrir....... Nous ne sommes pas des ignorants. Lorsqu'on emmène nos animaux chez le vétérinaire ils sont bien plus considérés que le malade qui arrive chez vous aux URGENCES. Admettons le, il y a un SERIEUX PROBLEME dans vos hopitaux !!!! Et malheureusement ça n'ira pas en s'arrangeant.

5.Posté par Malade le 20/07/2018 23:01 (depuis mobile)

Quelle tristesse ! À cet âge là, inutile de s''acharner à un traiter le patient, il faut le laisser partir, m'a dit un professionnel de santé. Que dit le Code de déontologie ?
Je suis révolté devant une telle affirmation.

6.Posté par 1portois le 20/07/2018 23:26

Article à la limite de la blague ou de la provocation. comme si le directeur du CHU allait dire:" heu oui c'est une erreur médicale, nous avons commis une faute et je dois aller en prison".

7.Posté par les Benalla de la fonction publique hospitaliere le 21/07/2018 05:44

effectiverment avec toutes ces morts accumulés aux urgences faute de soin, on ne peut plus parler d'erreur medicale mais de strategie assumée. Avec les vaccins a l'aluminium obligatoire on comprend qu'il y a quantité de benalla qui se sont installés aux poste de decisions avec les ministere comme marche pied.

8.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 21/07/2018 05:57

*Nous, les VIEUX, avons intérêt à nous garder de certains "soignants"...

*Réduits - ICI, à La Réunion - à l'état de "gramoune" ( terme réducteur s'il en est...),

*(Je dis: ICI, à La Réunion parce qu'on s'y targue d'être "plus humain qu'humain" !)

*Tout est fait pour abuser de notre affaiblissement - TOUT !!

*SURTOUT en milieu hospitalier, à la merci d'authentiques pervers...

9.Posté par nanie le 21/07/2018 06:01

j'ai eu le méme discours que le post 5 au chu st Pierre.J'ai accompagné mon pére et l'interne m'a dit vu ses 85 ans on ne fera pas grand chose

10.Posté par Móvélang le 21/07/2018 07:15 (depuis mobile)

Mala connu la même chose a st Benoît

11.Posté par Onyx le 21/07/2018 07:48

Il faut dire aussi que si les urgences n'étaient pas pleine de gens qui viennent pour des bobos, un mal de gorge, une coupure au doigt ou ... n'importe quoi, le problème ne se poserait pas. Il manque certainement un échelon intermédiaire entre le médecin généraliste, fermé, et les urgences qui ne devraient avoir à gérer que les... urgences !

12.Posté par Modeste le 21/07/2018 08:20

c'est connu mais non dit, qu'arrivé à un certain age malheureusement les hopitaux ne veulent pas s'encombrer de personnes âgées, faut laisser la place aux jeunes, d'où maintenant l'hospitalisation à domicile....! vieillir c'est aussi cela....quand on est plus utile à la société faut s'en débarrasser.....!

13.Posté par PEC-PEC le 21/07/2018 08:48

Je suis assez d'accord avec l'analyse d'Onyx post 11.
Le monde médical pour sa bonne tranquillité a complètement abandonné ses patients. où sont passée les médecins de garde d’antan ? A la plage, sur leur bateau, devant la télé ! mais plus jamais au cabinet effectuant une garde tous les 3 mois ! ! ! Car c'était le rythme des gardes. Les pharmaciens arrivent bien à continuer ce service, tout comme les vétérinaires.
Le corps médical de ville s'est complétement déchargé sur l’hôpital ce qui fait que le pauvre hôpital est débordé et responsable de tous les maux.
Pour leur petit confort personnel les médecins ont abandonné leurs patients ! Où est donc passé l’empathie, le dévouement, la notion du service qui faisait du généraliste l'homme de toutes les situation ?
Alors accuser les urgences de négligence c'est la méthode de facilité. Celles-ci sont envahies pour faire de la bobologie et ne pouvant faire face ne peuvent consacre tout le temps nécessaire aux véritables urgences.
C'est bien notre société qui une fois encore marche sur la tête, cette société qui ne pense plus que loisir en délaissant l'essentiel... La vie !

14.Posté par Elle le 21/07/2018 09:13 (depuis mobile)

11. Onyx le 21/07/2018 07:48
Oui. Ça s'appelle SOS MÉDECINS !
Et pour une coupure au doigt ou un mal de gorge, pharmacie de garde ou dodo jusqu'à demain matin.

15.Posté par Onyx le 21/07/2018 09:26

14. Je suis content pour vous, qui avez accès à SOS Médecins.... Ce n'est pas, de loin, un cas général à la Réunion !

16.Posté par Fredo974 le 21/07/2018 10:14

Les loups sont lâchés et les médecins sont lynchés
Du calme , il y aura une enquête ...
Quant à Juliette Carambar Bavarde , ton cas est désespéré !

17.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 21/07/2018 10:33

*À Post.13- PEC-PEC:

*Hospitalisé, vous avez affaire à l'"ÉQUIPE"...

*Par le passé, à la tête de l'équipe, il y avait la "SURVEILLANTE"

*Qui avait pour mission de répondre du travail de ladite équipe.

*Maintenant il a la "RESPONSABLE" - on ne nous dit pas de quoi -

*Qui a pour rôle de veiller à ce que les lits soient occupés (juste occupés !)

*Pour la rentabilité de l'établissement; c'est TOUT.

18.Posté par Veridik le 21/07/2018 13:33 (depuis mobile)

Et lorsque vous y aller pour un mal au ventre , on vous dit "c'est une gastro monsieur" le lendemain vous revenez et vous êtes sur la table pour une appendicite

19.Posté par squaw le 22/07/2018 15:29

Les gouvernements successifs s'acharnent à casser les services de nos hôpitaux. La France ne forme pas assez de médecins et de nombreux jeunes vont se former à l'étranger et y restent bien souvent. Même une partie de nos grands spécialistes vont à l'étranger car mal considérés en France.... Pas assez de personnels, pas assez d'établissements de soin, urgences encombrées... comment voulez-vous que la population soit bien soignée... Il ne faut pas tout mettre sur le dos des soignants, faites plutôt attention à qui vous mettez au pouvoir en votant et aux programmes des candidats au lieu de vous laisser mener par le bout du nez. Crier au loup quand il y a un problème, c'est bien beau, mais trop tard!!!

20.Posté par MT CRISTO le 22/07/2018 18:19

C'est honteux pour la gent médecins. Certains médecins viennent à La Réunion uniquement pour faire la fête, c'est plus facile icil qu'en Métropole ; j'en connais plusieurs qui manquent de compétences et de sérieux et qui attendent le week end pour faire la fiesta.

21.Posté par ZembroKaf le 23/07/2018 10:55

@20 MT CRISTO
Certains médecins viennent à La Réunion uniquement pour faire la fête
je rajouterais bon nombre de l'ex GHSR...sont devenus "promoteur immobilier"...pendant leurs heures de travail !!!
@11 "Onyx"
Effectivement...le CHU de Saint Pierre ne peut pas tout gérer...oui il y a "SOS Médecins"...il manque une structure d'urgence entre les 2...qui ferait de la "bobologie" avec un service de radiologie/petite chirurgie...au Tampon...car entre Terre-Sainte...et Saint Paul/Ville....il n'y a rien !!!

22.Posté par Bemol le 23/07/2018 17:23

il faut pousser plus haut pour avoir la confirmation.
Ils doivent surement les couvrir

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter