Social

CHU: C’est soit la fin de l’indexation sur les primes soit la suppression de 70 postes

Mercredi 8 Novembre 2017 - 21:38

C'est un sérieux dilemme qui a été présenté aux représentants des salariés ce mercredi au CHU.


"Rien n’a encore été décidé mais cela revient à choisir entre la peste et le choléra", a commenté Expédit Lock-Fat, secrétaire général CFDT Santé Sociaux à l’issue d’une réunion, ce mercredi midi, entre l’intersyndicale, Lionel Calenge, directeur général du CHU de La Réunion et Jean-Paul Virapoullé, président du conseil de surveillance. 

Le temps des "mesures drastiques" serait en effet arrivé. Bercy attendrait que le CHU fasse la preuve de sa capacité "à redresser la barre" avant de lui remettre les 56,5 millions d’euros promis. Loin de s’améliorer, la situation financière du CHU s’est plutôt détériorée passant de 35 à 42 millions d’euros en 2017. Une situation qui vient remettre en cause le projet social obtenu à l’issue du mouvement de grève de février 2017. 

La troisième option, radicale

Deux options ont ainsi été présentées ce matin aux représentants des différents syndicats afin de réaliser 6,6 millions d’économie. La première : supprimer l’indexation sur les primes du personnel hospitalier ou la suppression de 70 postes. "Cela fait 45 ans que nous percevons cet index de correction, même s'il est jugé illégal, et maintenant du jour au lendemain on veut nous l’enlever", proteste Expédit Lock-Fat. "Aujourd’hui les primes et demain les salaires". Un sujet plus global dont la fonction publique doit se saisir mais pour le moment," le personnel paie pour un déficit dont il est nullement responsable" 

Face à ces deux options inenvisageables pour l’intersyndicale, la troisième option serait alors le placement sous tutelle où l’IGAS (l’inspection générale des affaires sociales) reprendrait les rênes, "opérant des coupes franches sans faire de sentiment", "c’est en tout cas de cette manière qu’elle a été présentée", indique le syndicaliste. 

Une fois déterminée, une de ces deux mesures sera présentée devant le COPERMO (Comité interministériel de performance et de la modernisation de l'offre de soins) officieusement reporté pour le mois de janvier prochain.

"L’intersyndicale doit faire front pour sauver la fonction publique hospitalière", appelle Expédit Lock-Fat.
N.P
Lu 13959 fois



1.Posté par on se moque du monde le 08/11/2017 21:08

Avec la fin de l'indexation il vaut mieux aller faire accompagnateur en tunnel de lave ca rapporte beaucoup plus pour beaucoup moins de boulot

2.Posté par métisse le 08/11/2017 21:18

ah ben oui mais fallait pas embaucher à tort et à travers selon des critères... ben sur piston quoi !!!!

3.Posté par SITARANE le 08/11/2017 21:26

La santé n'a pas de prix mais elle a un coût, et même un surcoût ici !!!!!!!! Un hôpital n'existe que s'il a des patients............La qualité des patients est à vérifier tout comme la motivation du personnel, le manque d'efficacité est aussi une constante que le soleil des tropiques amplifie.........................

4.Posté par Dazibao le 08/11/2017 22:36

On nous avait pourtant affirmé que le CALENGE était le meilleur.

Nos élus locaux ont voulu sa nomination.

5.Posté par Pamphlétaire le 09/11/2017 00:41

Avant les élections, pendant la campagne électorale c'était on ne touchera pas, les élections étant passées, on y revient...Ce qui a été dit hier n'est plus valable aujourd'hui, n'est-ce-pas?

Ce sera la suppression des 70 postes car la sur-rémunération des fonctionnaires outre-mer ne sera pas remise en cause...
https://www.lesechos.fr/13/05/2016/lesechos.fr/021930728197_la-sur-remuneration-des-fonctionnaires-outre-mer-ne-sera-pas-remise-en-cause.htm#

Salaires des fonctionnaires d'outre-mer : un «inextricable maquis»
https://www.lesechos.fr/11/02/2015/lesechos.fr/0204151104622_salaires-des-fonctionnaires-d-outre-mer---un--inextricable-maquis-.htm?texte=fonctionnaires%20outre-mer#jXedHDDvURJ7EXWA.99

6.Posté par Dazibao le 09/11/2017 00:56

On nous avait pourtant affirmé que le CALENGE était le meilleur.

Nos élus locaux ont voulu sa nomination.

7.Posté par Le renyoné le 09/11/2017 01:58 (depuis mobile)

Desengament financier de la France= desengagement de la France en outre met. La France veut lacher ses outres mers.
:)

8.Posté par Question bete le 09/11/2017 02:08 (depuis mobile)

Et si l'on remettait au public les activites rentables du secteur privé...un peu de cancero..be1ucoup de dyalise...

9.Posté par CONTRIBUABLE le 09/11/2017 03:44

POUR LES SYNDICATS L ILLÉGALITÉ EST LÉGAL FAUDRAIT SUPPRIMER LES DÉTACHÉS PERMANENTS A L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL LES METTRE TOUS AU TRAVAIL CA FERAS DU PERSONNEL ACTIF ;

10.Posté par Legayar le 09/11/2017 04:55 (depuis mobile)

Y a que les hospitaliers qui touchent l'index sur les primes : Illégal !

11.Posté par Pierre Balconi le 09/11/2017 05:13

On apprend donc qu'au CHU de La Réunion non seulement les salaires sont indexés mais aussi les primes .
C'est du grand n'importe quoi !
Mme Bareigts , lorsqu'elle était venue au chevet de l'établissement , dans une démarche démagogique
comme elle en a le secret , semblait avoir des idées thérapeutiques .
C'est peut être le moment de les mettre en musique

12.Posté par Bof le 09/11/2017 05:23

A Dazibao. Oui, c'était le meilleur candidat, mais pour faire quoi? ce sera peut être le premier directeur à La réunion(il est également le comptable de la situation antérieure) à voir l'hôpital qu'il dirige à être mis sous tutelle. Ils sont où les élus qui l'ont soutenu? Partis cachette?

13.Posté par Le Zèbre du Raël le 09/11/2017 05:34

Il faut remettre à plat cette prime colonialiste qui n'a plus lieu d'exister en cette époque difficile si on pouvait récupérer toute cette manne financière pour améliorer le confort des patients.

14.Posté par Précisions le 09/11/2017 05:44

L'article reste dans le flou et manque de précisions.

On parle d'indexation sur les primes, pas sur le salaire, donc la baisse devrait être relativement moins importante que ce que pourrait laisser penser l'article. Ce qui veut dire que les primes seront versées, mais sans augmentation (indexation).

Il serait intéressant d'avoir une idée du montant total de ces primes avant de crier à l'assassin, non?

15.Posté par Nordiste le 09/11/2017 06:14

Pourquoi financer des nouveaux locaux , de type BSC Batiment Soins Critiques, inauguré qui plus est, par la ministre de la santé , pour ensuite dire qu'il faut faire des économies et qu'on doit supprimer des postes. Bâtiment inauguré début alors qu'il n'est même sur d'être livré fin d'année... ET Mr VIRAPOULE, on se vous entent plus là....???? Le CHU signe des marchés de transport pour des coûts exorbitants, pendant que le personnel de soin 'craze son banane " , avec une tension palpable, des heures supplémentaires.... Le directeur, le président du Conseil de surveillance, et la ministre de la santé , n'ont rien à faire du patient réunionnais ..... On va encore vers des conflits généralisés et longs, qui malheureusement vont pénaliser tout le monde.....On ne peut que remercier Mr Gruson et Mr Calenge pour ce gâchis...

16.Posté par la route le 09/11/2017 06:39

preuve que les chasseurs de prime a la reunion ne viennnent que pour sa ! le fric preuve que l etat pourrait embaucher les chommeurs si on supprimait cette prime inique pour les nantis.....l etat ne veut pas choquer les vrais assistes les syndiqués ........


calenge herite de gruson alors arrete de cracher sur le local dazibao .....en plus calenge c est un local un vrai ?

17.Posté par hug le 09/11/2017 06:53

oui POST 2

J 'ai ete hospitalise et j'ai pu constater le laxisme du petit personnel mais pas des medecins qui eux sont remarquables.

18.Posté par on nous laisse crever pour eux le 09/11/2017 07:23

et oui, à l'autre bout, les panama papers nous expliquent que les fantaisie des bernard Arnault, niels et autres financeurs de macron peuvent renflouer 4 fois le CHU et payer deux couches de peinture dans le hall d'entrée

19.Posté par ticoq le 09/11/2017 08:56

avec la suppression de quelques chargés de missions, directeur adjoint, la direction générale recentré soit sur le site sud ou site nord les compte serait moins dans le rouge commencons a donné l'exemple par le haut

20.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 09/11/2017 09:10

*"Suppression de 70 postes" - c'est à dire ?

*Postes de soignants - ou "autres" ??

21.Posté par anou le 09/11/2017 09:26

Pour vous dire le niveau de notre du Directeur du CHU et de nos députés: en martinique, le gouvernement a comblé 200 millions de déficit du CHU il y a quelques années. A Mayotte, ils viennent d'obtenir 172 millions.
http://www.linfo.re/ocean-indien/mayotte/730165-mayotte-agnes-buzyn-debloque-172-millions-d-euros-pour-le-chm
Nous, pour avoir 50 millions sur 4 ans, il faut virer 70 personnels ou alors que l'ensemble du personnel se penche en avant pour se faire....
On a les managers qu'on mérite a ce qu'il parait.
Et le Virapoullé, président du conseil de surveillance du CHU, "Paris y commande à nou astèr"?

22.Posté par Fidol Castre le 09/11/2017 09:28

La réalité commence à rattraper le marxisme ambiant qui flotte sur la France depuis au moins Mitterrand, le président occulte. Son astrologue n'avait pas vu le coup venir ?

23.Posté par néné le 09/11/2017 09:36

je travaillais dans une collectivité ,mon salaire avec indexation, mais les primes non

24.Posté par zean le 09/11/2017 09:39

on parle de supprimer l'ndexation des primes mais pas de l'indexation des salaires, si il faut preserver les emplois c'est le meilleur choix

25.Posté par PATRICK CEVENNES le 09/11/2017 10:03

fukcd473
"... Cela fait 45 ans que nous percevons cet index de correction, même s'il est jugé illégal, ..."
J'adore ce morceau. L'index est jugé illégal selon une décision de justice ou selon les errements en vigueur ?

"... le personnel paie pour un déficit dont il est nullement responsable ..."
Mais alors qui est responsable ? Des noms, des noms, des noms. Mdr !
Je ne sais pas pour vous, mais j'ai toujours assimilé que le salarié quelque soit son statut a toujours été une variable d'ajustement. Alors ...

26.Posté par soignant du sud en danger le 09/11/2017 10:15

On nous fait croire pas de suppression de poste mais redéploiement du personnel sauf que certain service vont se retrouver avec moin d agent pour faire le même taf
Mr le directeur la qualité des soins sont déjà en mode dégradé avec des famille de plus en plus mécontent puisque les arrêt maladie les congé maternité ne sont pas remplacé
êtes vous prêt à rester dans un lit, un fauteuil ou dans un change souillé pendant plusieurs heure sans même voir un soignant qui est trop occupé a faire une désinfection de chambre pour une nouvelle entré
vous avez des chiffres mais c est chiffres se n est pas notre réalité !!!!

27.Posté par MARIE le 09/11/2017 10:16

Mais pourquoi indexer des primes???

28.Posté par Bossuer le 09/11/2017 11:09 (depuis mobile)

Au détriment de la santé et de la sécurité des patients. Nous donnons de notre personne, de notre temps, de nos repos.... nos heures supplémentaires s'envolent sans laisser de trace sur nos salaires....

29.Posté par MICHOU le 09/11/2017 11:37

De Charybde en scylla peut être mais choix, quand pour d'autres la décision est prise comme pour les APL, retraites etc

30.Posté par vive bercy vive macron le 09/11/2017 12:09

Florence Parly a donc été licenciée d’Air France en septembre 2014 ; elle a alors empoché 675 800 euros bruts ; puis elle a été embauchée deux mois plus tard à la direction de la SNCF. Ce qui suggère que la vie d’un haut fonctionnaire de Bercy est décidément très confortable. Mieux : elle permet, sans le moindre risque, de faire fortune.

31.Posté par PFFFFFF le 09/11/2017 12:12

c'est du grand n'importe quoi alors qu'on tire sur les retraités à l'heure actuelle, ces nantis de la fonction publique demande qu'on maintienne leur indexation de prime....;faut arrêter de gueuler la bouche pleine les mecs!

32.Posté par PFFFFFF le 09/11/2017 12:16

si vous êtes des agents "responsables" comme certains semblent le dire sur le site donc pour éviter la suppression du personnel il faut juste accepter que vos primes ne soient pas indexées, c'est tout......! et vous allez continuer votre travail comme d'habitude .....avec dévouement.....!

33.Posté par Gros yab le 09/11/2017 12:20 (depuis mobile)

Cet le pas content foûté dehors et syndicat en premier faut choisi band fouteur de merde surtout pou rempli zot poche.

34.Posté par ANTECHRIST le 09/11/2017 13:10

Il y a toujours de l'argent pour les chantiers qui coûtent je ne sais combien de millions mais avant de supprimé des postes faudrait déjà commencer par payer les heures supplémentaire qui n'ont été ni payé, ni rémunérée + de 40 000 h avec du personnel soignant qui souffre car il ne sont jamais assez nombreux avant de tape en bas il faudrait taper sur la paye du staff direction car eux s'en mettent plein les poches, ne travaillent pas le week-end ont des logement de fonction et sont grassement rémunéré...

35.Posté par Joevany Gerot le 09/11/2017 13:35 (depuis mobile)

Mets de l''ordre dans tout ça un grand coup pied dans la fourmilière ça les réveillerai la France à besoin de toi alors arrêté tire au Q soit féniant soit féniant tu seras comme ton père

36.Posté par cyanure le 09/11/2017 17:43

C'est sans conteste la chasse aux économies pour l'état, économie en majorité faite sur le porte-feuille des plus démunis. Mais ces indexations de salaires, cela fait longtemps qu'ils auraient dû disparaître; alors ce "dilemme" n'a de dilemme que le nom.

37.Posté par Celine le 09/11/2017 18:50

Je propose à tous ceux qui tirent à boulet de canon sur les salariés à priori nantis et flemmards de venir suivre une IDE ou un soignant quelques jours.
Oui il y’a des primes comme dans bcp de secteurs’ nommés parfois différemment. Quelles soient indexées ok , elles pourraient ne pas l’etre et être supérieures ça change quoi au final.
À tous ceux que disent les nantis allez y bosser on en reparlera de la machine écrasante de la gestion publique.
Si donner cette prime permettait d’avoir la garantie que les congés des collègues soient remplacés, que l’on soit pas rappelé sur ses repos obligatoire pour remplacer à tel ou tel endroit, je la donnerai pour améliorer mes conditions concrètes de travail. Mais ce n’est pas le cas. Les conditions auprès du patient ne seront pas meilleures . Et on nomera un enieme directeur adjoint à je ne c quoi pour gérer cela. Bienvenu dans la fonction publique. C’est un audit service par service qu’il faudrait.

38.Posté par Dignité le 09/11/2017 19:15

Les primes des fonctionnaires des fonctionnaires n'ont pas à être indexées.
A l'Etat où j'ai travaillé, elles ne l'étaient pas, de même que dans les Collectivités locales.
Les syndicats du CHU poussent le bouchon trop loin en exigeant le maintien de l'indexation sur les primes. C'est illégal et le contrôle de légalité devrait réagir.

C'est pas étonnant que le CHU soit en déficit avec des pratiques de ce genre.
Vivement que l'IGAS prenne en main la destinée du CHU pour faire entendre raison à ces énergumènes.

39.Posté par Pierre Balconi le 09/11/2017 20:03

à Céline

OK on pourrait imaginer mieux encore : plutôt que de "suivre" un ou une IDE au boulot , je propose carrément de substituer un chômeur (euse) ) à un fonctionnaire hospitalier .
L'un ou l'une retrouverait enfin du boulot et l'autre verrait ce qu'est la vraie vie à Pôle Emploi .

Le métier d'IDE est si difficile qu'au concours ils sont obligés de rejeter 90% des candidatures .
Et certains, pour contourner l'obstacle du "numerus clausus" , vont se former à leur frais en Belgique ou au Canada

40.Posté par dadou le 10/11/2017 03:55

Je suis toujours triste de constater que les commentaires fusent suand ilsagit des petits, travailleurs ou pas et surtout fonctionnaires !! Mais ici c’est silence quand ce sont nos élus qui détournent, nous coûtent très cher à ne rien foutre!! Et je dirais même que c’est avec la bénédiction de ces mêmes personnes qui sont toujours à critiquer les autres !!
Comme la dit une personne allez y travailler une journée avec les soignants et apres on reparle!! Supprimer les primes et ensuite gaspiller pour construire des bâtiments à des prix exhorbitants?? Et je pense que ligas devrait être là pour calmer certains directeurs avec des idees de grandeur

41.Posté par jpf le 10/11/2017 10:40

quand arrêterons nous de faire croire que L'Etat français est riche , tellement riche que l'on peut distribuer des primes en tout genre à une partie seulement des salariés (es) surtout les chefs...
En crise, la solution qui parait logique , est la meilleure répartition des ressources.
Moins de pognon = moins d'indemnités et pas de licenciements, Sans les primes, on vit toujours correctement....

42.Posté par moin minm le 10/11/2017 13:19

Lisez bien ! On parle de supprimer l'INDEXATION sur les primes (cette indexation est illégale) pas les primes ! Moi je suis pour !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter