MENU ZINFOS
Economie

CESER : Faire de La Réunion "un territoire à citoyenneté positive"


Le CESER a présenté ce mercredi sa contribution pour "faire de La Réunion du Millénium un Territoire à citoyenneté positive". Des préconisations en ce sens ont été transmises aux différentes collectivités de l'île.

Par M.A - Publié le Jeudi 10 Décembre 2020 à 11:07

Alors que le fossé qui sépare les citoyens et décideurs ne cesse de s’agrandir, la CESER* a rendu sa contribution pour "faire de La Réunion du Millénium un Territoire  Citoyenneté positive". Un travail qui s’inscrit dans la continuité de la réflexion entamée dans le cadre de la contribution réalisée en mars 2019 sur "notre manière réunionnaise d’agir pour faire territoire et faire société" à la suite du mouvement des gilets jaunes.
 
"Nous avons identifié quatre fractures : civique, sociale, territoriale et de sens, qui ont été le point d’entrée de nos travaux, afin de trouver comment les résorber", indique Dominique Vienne, président du CESER, lors du Café des territoire organisé ce mercredi après-midi à la pyramide inversée. "Il y a une pratique de la démocratie à revisiter".
 
Pour le CESER, faire de La Réunion un territoire à citoyenneté positive passe par la co-construction d’une "démocratie permanente" composée de trois dynamiques : la co-construction citoyenne "pour nourrir l’engagement des citoyens", la co-construction institutionnelle entre les corps représentatifs et les pouvoirs publics, et la co-construction territoriale "pour faire émerger des espaces d’intelligence territoriale pour expérimenter, réaliser des projets".
 
Démocratie permanente

"Le mot clé, c’est le sens du concernement (fait d'être concerné, ndlr). C’est ce qui manque le plus dans notre société", estime Jean-Pierre Rivière, vice-président du CESER. "On voit par exemple avec la consultation sur la NEO, malheureusement peu de gens s’intéressent. Il faut venir aiguiser ce sens de concernement".

Les membres du CESER proposent d'ailleurs aux pouvoirs publiques de s’appuyer sur l’échelle de participation d’Arnstein, une échelle de 8 niveaux qui va de la manipulation à la co-décision. "Parfois la consultation suffira (niveau 5), parfois, pour les sujets forts, il faudra aller vers les niveaux plus élevés", estime Dominique Vienne. 

Pour le CESER, cette démocratie permanente repose sur ce sens du concernement mais aussi sur la capacité d’agir et la durabilité. À partir de ce triptyque, ils formulent des préconisations sur six axes : "engager une politique pour un territoire à citoyenneté positive", "intégrer la parole de la jeunesse dans le dialogue territorial", "former les citoyens, élus, représentatifs et engagés à la participation citoyenne", "faire connaître et promouvoir les pratiques vertueuses des entreprises et des collectivités du territoire", "mobiliser l’intelligence collective pour une co-construction efficiente des politiques publiques sur le territoire" et enfin "partager une vision commune de la gouvernance de la transition écologique à La Réunion".

Parmi les pistes concrètes avancées, le CESER propose de rédiger une charte de la concertation, de garantir la mise en place et les moyens de fonctionnement des Conseils locaux de développement dans les intercommunalités à La Réunion, d’assurer la formation civique du plus jeune âge jusqu’au premières années d’études supérieures ou encore de mettre en place une "coopérative de la démocratie permanente", laquelle "aurait vocation à construire des cas pratiques, à identifier les bonnes pratiques et les mettre à diffusion des associations, élus…". Cette coopérative serait composée d’acteurs de la société civile, de citoyens contributeurs et engagés, des citoyens élus et représentatifs, le tout avec l’ambition de "faire le lien avec les acteurs de la démocratie représentative, d’agir en cohérence avec les instances de la démocratie participative et d’être complémentaire aux formes de participation citoyenne."
 
Renforcer le sentiment d'appartenance

Pour élaborer leur contribution, les membres du CESER ont auditionné plusieurs acteurs pour échanger et réfléchir sur les enjeux et pratiques développer, parmi lesquels Martine Prevost, présidente de l’association Pti Colibri. Des actions ont notamment été menées à destination de jeunes issus de milieux défavorisés du Bas de la Rivière. Des ateliers, un voyage à Paris à la découverte de l’assemblée nationale, et les jeunes en sont sortis transformés. "On leur a expliqué que le patrimoine français leur appartenait en partie. On a renforcé leur sentiment d’appartenance à la France et fait découvrir les droits et devoirs des citoyens", explique-t-elle, ravie de voir que ces jeunes en sont sortis transformés.
 
Egalement représentée, l'association JB4 aiguise le "pouvoir d'agir" dans les quartiers  prioritaires de la ville de Saint-Denis. Elle mène en effet des actions auprès de Conseils citoyens de la ville et les accompagne dans les domaines de la formation, de la communication et de l'éducation."Le pouvoir d'agir ne peut pas s'instituer", estime Benoit Maheux, directeur de l'association. "Si on singe le politique, si on formalise la chose, ça peut briser toute initiative", met-il en garde. 

Le CESER a transmis sa contribution à toutes les collectivités de l’île, avec l'espoir que les décideurs en accusent réellement réception. "Ce n'est pas parce qu'on l'a envoyée qu'on est rassurés", glisse Dominique Vienne.

--
* Conseil Economique Social Environnemental Régional. Il remplit une mission de consultation auprès des instances politiques de la région.




1.Posté par Allergique au jaune le 10/12/2020 12:03

Placard doré à syndicaliste pour service rendus ?

2.Posté par le planteur le 10/12/2020 12:19

A c'est y est!! Yes le Louis de Funès 974 a sa photo dans les médias, il aura son Er.....n ce soir!

3.Posté par Le Jacobin le 10/12/2020 12:54

"Ce n'est pas parce qu'on l'a envoyée qu'on est rassurés", glisse Dominique Vienne.

LEÇON DE CHOSES !

Il reconnaît implicitement que ce Machin CESER ne sert à rien.

Rémunérer à 50% de la rémunération du Président de Région pour pondre une fois par an un pamphlet pareil, c'est vraiment du gaspillage d'argent.

Il faut fermer ce truc.

4.Posté par Le Jacobin le 10/12/2020 13:06

1.Posté par Allergique au jaune

Il n' a rendu service qu'à lui même en éliminant tous les autres de forces pour s'accaparer de la Marmite pour lui seul.

5.Posté par Le Jacobin le 10/12/2020 13:16

2.Posté par le planteur le 10/12/2020 12:19

Monsieur De Funès mérite plus de respect, il ne faut pas comparer le grand acteur avec ce Clown qui ne plait pas de loin irrite de près.

Après avoir commenté le pré-rapport concernant la transaction GBH CASINO DANS LA GRANDE DISTRIBUTION, Monsieur SAITOUT délivre son rapport en donneur de leçon par ce que avant lui nous étions tous des CONS.

C'est un philosophe MALOKI.

6.Posté par imperieux le 10/12/2020 17:11

"Ce n'est pas parce qu'on l'a envoyée qu'on est rassurés"
Tout est dit, avec les elu(e)s actuell(e)s, il n'y a rien à en tirer.

7.Posté par Miro le 10/12/2020 20:23

la citoyenneté positive, ... c'est quoi ? encore une invention stupide qui ne sert strictement à rien sinon à faire briller une étoile dans le firmament d'un élu ! ....

8.Posté par Citoyen le 10/12/2020 21:49

Le pays se pauperise. Il n'y a qu'à voir le nombre de sdf exploser et les classes moyennes sont exsangues. L'avenir est anxiogène entre crise sanitaire, réelle ou manipulée. U' rythme de malade pour tous ceux qui veulent croire en un possible. Des fractures sociales, societales ou tout part à veau de l'eau. Et ces clowns qui veulent que les citoyens s'inquiètent de projets comme s'ils avaient le moindre pouvoir de décision. Les citoyens sont essorés, concentrés sur leur survie. Et l'intérêt collectif est la dernière chose à laquelle ils ont envie de participer. Justifiez vos hochets mais de grâce foutez nous la paix.

9.Posté par DOGOUNET le 11/12/2020 07:12

Citoyen, même ton baratin va à vau-l'eau. Nou lé bézé midiaou !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes