MENU ZINFOS
Economie

CCIR: Ibrahim Patel espère une "meilleure année" 2013 pour l'économie


Cela fait maintenant deux ans que l'équipe d'Ibrahim Patel est à la tête de la Chambre de commerce et d'industrie de la Réunion. Pour ne pas rompre à la tradition, le président de la CCIR a présenté ses vœux à la presse ce matin, entouré par sa garde rapprochée et notamment son nouveau directeur général des services, Patrick Honorine. Ibrahim Patel souhaite faire de 2013 et des trois prochaines années celles de la réorganisation autour de trois axes : la maîtrise du budget, la maîtrise de la masse salariale et la mutualisation des moyens.

- Publié le Mardi 29 Janvier 2013 à 15:00 | Lu 1132 fois

CCIR: Ibrahim Patel espère une "meilleure année" 2013 pour l'économie
Ibrahim Patel  et une partie des élus de la Chambre ont présenté ce matin leurs voeux à la presse. Si l'année 2012 a été marquée par une accentuation de la crise à la Réunion - le nombre d'entreprises radiées a dépassé celui des créations - la CCIR souhaite que l'année 2013 soit "une meilleure année" pour l'économie réunionnaise. "Je souhaite à nos concitoyens de retrouver courage, optimisme et sérénité", explique Ibrahim Patel.

Dans un premier temps, le président de la CCIR a souhaité revenir sur les faits marquants de l'année 2012. "L'année dernière nous avons voulu rendre accessible aux entreprises les services de la CCIR pour qu'ils ne soient plus réservés à une élite", souligne-t-il. Une démarche rendue possible par la Chambre via la création des maisons de l'entreprise dans l'Ouest et l'Est de l'île, mais également par la mise en place de plusieurs événements "fédérateurs" comme les assises du commerce, la journée des trophées des entrepreneurs ou encore le forum économique des îles de l'océan Indien.

La concession portuaire du Port

Autre fait marquant de l'année 2012, la perte de la concession portuaire, transférée à l'Etat. "Le dossier avance mais n'est toujours pas finalisé par écrit", rappelle Ibrahim Patel. Une compensation de l'Etat sera versée à la CCIR en une seule fois pour un montant de 18 millions d'euros (correspondant au montant initialement prévu pour la fin de la concession en 2018). "Du fait de la perte de notre concession Port Réunion, une réorganisation est obligatoire. Notre première action consistera à sécuriser l'entreprise et les salariés (ndlr : 200 permanents et 300 vacataires) puis à écrire avec les élus la stratégie régionale de la CCIR courant jusqu'à la fin de l'actuelle mandature", précise-t-il.

Mais la CCIR peut se vanter d'avoir fait une année 2012 record en matière de collecte de la taxe d'apprentissage. En tout, 6.000 entreprises ont choisi la CCIR pour verser leur contribution, une hausse de 24% par rapport à l'année 2011 et qui a rapporté 11 millions d'euros à la Chambre. "C'est une marque de confiance retrouvée auprès des entreprises réunionnaises et on espère que 2013 se passera bien", souligne Ibrahim Patel.

Un salon du BTP en 2013

Pour 2013, la CCIR devrait organiser un salon du BTP. "Avec la crise, ce secteur a été le plus touché à la Réunion. Il faut faire connaitre notre savoir faire réunionnais", explique-t-il. Un salon qui coïncide avec le début des Grands Chantiers portés par la collectivité régionale, à savoir l'agrandissement des aéroports et la nouvelle route du Littoral. "Dans cette optique nous allons lancer des formations adaptées à ces Grands Chantiers. Il faut donner la possibilité aux entreprises réunionnaises de trouver leur place, sinon une grande partie disparaîtra", martèle-t-il.

L'Inde un nouveau marché pour les entreprises réunionnaises

Toujours au programme de cette nouvelle année, la CCIR entend accélérer son positionnement en Inde. "Nous allons mettre en place un bureau au service des ressortissants de la CCI souhaitant développer des affaires en Inde en matière d'import ou export", explique Ibrahim Patel. A titre d'exemple, la CCIR donne le chiffre de 10,8 millions d'euros par an correspondant à l'achat par l'Inde des déchets valorisés réunionnais. "On veut faire connaitre nos produits et nous avons autre chose à vendre que de la ferraille", plaisante-t-il.

Du côté des ports toujours en concession à la CCIR - Saint-Gilles et Sainte-Marie - la Chambre ambitionne de se séparer cette année du port de Sainte-Marie, déficitaire. Les négociations avec la Cinor sont avancées pour un désengagement complet de la Chambre consulaire.

La CCIR n'oublie pas que l'année 2013 sera difficile pour les entreprises réunionnaises. "On devrait voir le nombre d'entreprises radiées rester supérieur à celui du nombre d'entreprises créées. On estime entre 13 à 15.000 chômeurs de plus cette année. Il est important pour nous d'accompagner les entreprises pour les sauver", souligne-t-il.

Réorganisation de la CCIR

Pour consolider ses futurs budgets, la CCIR ambitionne de lancer des appels d'offres pour les différents terrains non exploités qu'elle possède, soit 20.000 m2 à Saint-Pierre et 3.000 m2 au Port. Ibrahim Patel a également rappelé que 85% des dossiers concernant les loyers de la ZIC du Port étaient régularisés.

Pour les trois prochaines années, la CCIR souhaite se réorganiser autour de trois axes, à savoir la maîtrise du budget, la maîtrise de la masse salariale et la mutualisation des moyens. "On estime à 1 million d'euros d'économie par an pour la CCIR. Au-delà de cette réorganisation, je tiens à rappeler que nous n'avons pas de problèmes financiers. Mais si nous ne sommes pas vigilants pendant les trois ans à venir, on pourrait se retrouver dans cette situation", rappelle Ibrahim Patel.




1.Posté par domino le 29/01/2013 19:45

Pendant que certains espèrent, Marine sublime de pertinence chez Calvi au sujet de l' Europe....à noter que Cameron rejoint la position du FN exprimée lors des présidentielles et souhaite un référendum sur la sortie de l' Europe !


http://www.youtube.com/watch?v=8xFakzfriaA

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes