MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

CAP Réunion: La vérité finit toujours par triompher...


- Publié le Vendredi 28 Mars 2014 à 09:33 | Lu 205 fois

CAP Réunion: La vérité finit toujours par triompher...
Il y a quelques semaines, en janvier précisément, le CAP prenait la décision de ne plus soutenir le candidat René Bègue pour les municipales à Sainte-Suzanne. Devant l'impossibilité d'expliquer aux militants les raisons qui nous avaient poussé à ne plus soutenir un tel candidat, nous avions alors privilégié les médias, aux fins de pouvoir à minima les alerter.
 
Nous accusions alors M. René Bègue de n'être qu'un manipulateur, malhonnête dans ses intentions et ses actes et s'appropriant le travail des autres. Nous dénoncions aussi avec raison, des pratiques de campagne condamnables et peu orthodoxes. Nous précisions, toujours à l'occasion de notre retrait des municipales à Sainte Suzanne, préférer ne présenter personne, plutôt que tromper les électeurs-citoyens via une tête de liste incompétente et non respectueuse de ses collistiers et sympathisants . C'était pour le CAP, aussi cela, être courageux et honnête. 
 
Cette décision m'a valu de me faire agresser physiquement par le candidat Bègue, dans sa permanence. Ce dernier mentant encore une fois allègrement dans ses déclarations, en prétextant de ma part une insulte raciste, ayant motivé les coups portés. Le mensonge est à René Bègue ce qu'est l'eau à la vie...
 
Pour parvenir à ses fins, le candidat entreprit alors, toujours en manipulant ses plus proches collistiers, pourtant aguerris depuis, de se présenter « sans étiquette », puis sous l'étiquette « DVD », espérant trouver une aide ou un support providentiel sur Sainte Marie... Il changea ainsi plus de trois fois son étiquette en moins de deux mois... Ce n'était plus une girouette, c'était devenu là un hélicoptère !..
 
Un René Bègue qui pourtant lors de sa campagne, villipendait la candidate Aline Murin Hoarau, ex PCR (dans les premières à avoir quitté le navire qui sombrait..) et qui avait eu le courage de rejoindre les rangs d'une droite, qu'il prétendait, à lui seul, représenter à Sainte Suzanne !.. Il demandait même à la population, lors d'un mini-discours à ce qu'on lui donne « sa » chance, et rappelait à ceux qui lui tendaient une demi-oreille bienveillante, les conséquences désastreuses de la politique de Maurice Gironcel sur la cité. Trois semaines plus tard, M. René Bègue, sans aucune concertation avec ses colistiers, a encore changé de camps et appelle aujourd'hui à voter au second tour, pour celui qu'il vilipendait quelques jours encore auparavant. Comprenne qui pourra !...
 
La roue tourne, mais pas forcément dans le bon sens pour tout le monde. Le CAP regrette cependant tout ce temps perdu avec un candidat d'opérette, qui a cru pouvoir se servir des autres. René Bègue aurait pu sortir de cette situation avec honneur, en ne donnant pas de consigne de vote, voire en appelant à voter en toute logique pour la seule liste d'ouverture, à laquelle s'est jointe avec raison Aline Murin Hoarau. Mais hélas, M. René Begue, ce n'est pas Talleyrand ! 
 
Le CAP avait ainsi raison. Mes derniers mots iront à ses colistiers courageux,  que j'ai eu la chance de cotoyer et qui doivent aujourd'hui regretter d'avoir accompagner ce « Napoléon » d'opérette... jusqu'à la Bérézina, force est de le constater. A ces derniers, j'affirme que le combat est loin d'être terminé. Sainte Suzanne, votre ville a besoin de vous.  
 
Manifestez-vous, la droite moderne et courageuse à besoin de vous  !
 
Franck SANSON
Président du CAP



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes