Courrier des lecteurs

CAFECO 237 :"Quelles solutions pour les migrants"

Vendredi 23 Mars 2018 - 10:08

Présentation et débat par Bruno Bourgeon à Saint Denis à « L’Arbradélis » - Mercredi 28 Mars 2018 de 18h00 à 20h30


CAFECO 237 :"Quelles solutions pour les migrants"
Chaque jour, dans le monde, des personnes prennent la décision la plus difficile de leur existence : aller chercher ailleurs une vie meilleure. Les raisons sont nombreuses :
 
-    trouver un emploi ou faire des études : on les appelle des « migrants ».
 
- échapper à des violations de leurs droits humains, torture, persécution, ou en raison d’un conflit armé. D’autres ont pu être la cible de violences à cause de ce qu’elles sont ou de ce qu’elles font, origine ethnique, religion, orientation sexuelle, opinions politiques. Ces personnes-là sont des « réfugiés » ou des « demandeurs d’asile ».
 
Leur voyage est empli de dangers et de peurs. Certaines sont placées en détention par les autorités dès leur arrivée dans un nouveau pays. Nombreuses sont celles qui sont confrontées au racisme, à la xénophobie et à la discrimination, ainsi que celles qui sont victimes de réseaux de traite d’êtres humains. D’autres finissent par se sentir isolées après avoir perdu leurs réseaux de soutien : leur communauté, leurs proches, leurs amis.

Nous discuterons ce soir à AID de la question migratoire, autour des exemples de Calais, de la Roya, ou de Mayotte, après diffusion d’un film sur les migrants de Calais. Venez nombreux.

 la suite sur : www.aid97400.re
Lu 1234 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

91.Posté par JORI le 05/04/2018 21:22

90.Posté par margouillat974 le 04/04/2018 13:39
Alors vous avez un gros problème avec les définitions des mots que vous employez!!.

90.Posté par margouillat974 le 04/04/2018 13:39

@ Jori -Donc, c'est bien ce que je pense : vous ne savez pas lire, c'est à dire donner un sens à des groupes de mot qui se suivent.

89.Posté par JORI le 04/04/2018 01:38 (depuis mobile)

88. Margouillat974. J''ai beau relire votre post 42 par exemple et je n''y vois que des constats, vos analyses persos issues parfois de vos dons mediumniques mais en aucun cas une quelconque demande à macron

88.Posté par margouillat974 le 03/04/2018 23:46

@ JORI : lisez le n=°38 le n=°42 et quelques autres, pas tous posté par moi, et vous aurez les réponses, et même des réponses aux questions que vous ne vous posez pas. Suffit de lire...

87.Posté par JORI le 02/04/2018 20:05 (depuis mobile)

85. Margouillat974. Et bien rappelez moi dans quel post vous évoquez ce que vous demandez à macron, auquel cas je ferai mon mea culpa. Mais je crois que je vais attendre assez longtemps !!.

86.Posté par JD974 le 02/04/2018 17:14

On attend tous un compte rendu de la réunion du CAFECO 237 :"Quelles solutions pour les migrants ?"

Voilà le point important. Les disputes hors sujet ne sont pas les bienvenues.

85.Posté par margouillat974 le 02/04/2018 14:20

@ Jori : Voyons...éclairez-moi : à quel moment avez-vous affirmez quoi que ce soit..?
Vous vous contentez d'approuver ou désapprouver les posts ou de posez toujours les mêmes questions qui doivent être notées dans votre bloc-note!
Quand aux réponses aux questions que vous posez, je peux affirmer que vous ne les lisez pas, ou que vous n'en tenez aucun compte

84.Posté par JORI le 01/04/2018 15:33 (depuis mobile)

83. Margouillat974. contrairement à vous Je ne "chouine" pas et je ne tourne pas autour du pot comme vous le faites quand j'ai besoin de dire quelque chose. Preuve peut-être que vous ne savez pas vous même ce que vous voulez.

83.Posté par margouillat974 le 31/03/2018 19:52

@ 82 : Si vous n'en avez aucune idée, ne venez pas chouiner lors du prochain carnage, considérez qu'être égorger en allant au supermarché du coin, c'est mourir pour la patrie!

82.Posté par JORI le 30/03/2018 22:08 (depuis mobile)

81. Margouillat974. Je ne vois toujours pas ce que vous demandez à Macron de faire !!.

81.Posté par margouillat974 le 29/03/2018 16:31

@ Jori : c'est pas Jupiter en personne qui est ciblé par les terroristes français de retour en France, ( d'ailleurs, il est question d'accorder l'asile à Abdel Razzak Tlas, fondateur de la brigade AL-Farouq ) c'est le peuple qui payera encore cher son inertie . Mais si le peuple est heureux de recevoir ces personnages, de leur octroyer la C.A.F., C..M.U. et écoles pour leurs enfants , de ne leur opposer qu'une très simple " surveillance" , que le peuple de France ne vienne pas chouiner lors des prochains attentats.
Mais bien sûr, cela se fera en catimini, parce que ces assassins ont bien servi la coalition occidentale !
La moindre des choses serait de les laisser aux mains de Bachar, le boucher de Damas, parce que je pense que lui serait beaucoup moins " tendre" que nos "droidelhommistes " .

80.Posté par JD974 le 29/03/2018 13:23

Salut betimmonde pour ton exposé.

Maintenant, j'attends tes solutions pour les migrants compte tenu de nos possibilités réduites et de l'invasion économique surtout dont nous sommes les victimes.

79.Posté par betimmonde le 29/03/2018 12:04

Les migrants ,cela n'est pas seulement une affaire de bonne conscience .Cela a un cout. A gauche on estime que ce cout serait entre 4 à 10 milliards par an ;à droite le cout de l'immigration serait plutot de 70 à 80 milliards d'euros par an .Mieux vaut consulter les chiffres donnés par les contribuables associés .org
De nos jours la population d'origine étrangère serait estimée de 19 à 22% de la population .Est ce trop ou pas assez ?

78.Posté par JD974 le 29/03/2018 09:34

On attend tous un compte rendu de la réunion du CAFECO 237 :"Quelles solutions pour les migrants ?"

77.Posté par polo974 le 29/03/2018 08:28

67.Posté par JORI le 28/03/2018 00:07 (depuis mobile)
"""
65. Margouillat974. Puisque que vous vous prenez pour un très bon analyste à défaut d''être médium, aviez vous (contrairement à tout le monde) prévu la crise de 2008 et avez vous des preuves de cette prédiction ??.
"""

Elle était annoncée de belle date par quelques économistes et relayée par certains journaux (le canard enchaîné entre autre). Ce n'est pas arrivé "comme ça", mais les avides de la bourse s'entêtaient à faire les sourds.

voir aussi par exemple:
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/07/07/dix-ans-apres-la-crise-retour-sur-ces-economistes-qui-avaient-sonne-l-alerte-en-vain_5157113_3234.html

76.Posté par JORI le 28/03/2018 23:30 (depuis mobile)

75. Margouillat974. Je ne vois toujours pas ce que vous auriez voulu que macron fasse. C'était ma question, faut suivre !!. Parce que en fait c'est une solution que vous voulez ou sinon à quoi servent vos constatations!!.

75.Posté par margouillat974 le 28/03/2018 20:47

@ 72 Je vous parle des 450 Jihadistes français qui ont du vrai sang sur les mains, qui se sont fait filmer, jouant au foot avec des cranes humains, les " terroristes modérés ", de ceux de l' A.S.L, ceux qui reviennent chez eux.: pas des "fichés S" Rohh, , Jori, faut suivre....!
Saluez bien vos nouveaux voisins...

74.Posté par Moi président le 28/03/2018 20:29

@70 JD974 : non, je parlais bien d'une interdiction faite aux forces de la coalition (armées), pas d'une interdiction aux avions de ligne civils.
Si vous avez suivi les évènements en Syrie, vous devez vous souvenir de cet épisode.

73.Posté par JORI le 28/03/2018 15:41 (depuis mobile)

72. Margouillat974. Tous les spécialistes, même de LR, disent que le risque zéro n'existe pas. Que le retour à l'état d'urgence n'apporterait quasiment rien de plus que la dernière loi. Alors qu'auriez-vous voulu que macron fasse ?.

72.Posté par margouillat974 le 28/03/2018 12:37

Jori ; vous me prêter un "titre" que je ne revendique pas. Je mets bout à bouts des évènements actuels, indéniables : je ne formule aucune thèse.
Si pour vous l'interrogation sur le devenir des 450 " jihadistes modérés français " ( des hommes qui ont jouer au foot avec des têtes humaines, leurs compagnes qui les ont suivis et leurs progénitures)de retour en France et que notre gouvernement se contente en guise de réponse à cette angoisse populaire d'une surveillance et de l'obligation pour les enfants en France d'aller à l'école à partir de 3 ans...j'ai pas la solution..Sinon que le constat.
Quand il s'agit de lois sur le travail, le secret des affaires, la justice : Jupiter manoeuvre par ordonnances, quand ça concerne la sécurité de la population ( alimentaire, environnementale , sécuritaire) : Jupiter est alors impuissant.

71.Posté par JORI le 28/03/2018 11:45

69.Posté par margouillat974 le 28/03/2018 08:02
Vu votre réponse, j'en déduis que vous n'êtes pas l'analyste que vous prétendez être. Et contrairement à vous, je n'ai pas la prétention de détenir une quelconque vérité, encore moins politique. Donc effectivement, n'étant pas médium moi même et encore moins bon analyste que vous, comme tout le monde je n'ai pas vu arriver cette crise.

70.Posté par JD974 le 28/03/2018 09:21

@MOI PRÉSIDENT

Vous citez contre le retour au pays des migrants l'opposition de la RUSSIE. Ainsi : "La Russie a empêché les forces de la coalition de pénétrer en Syrie en plaçant des armes anti-aériennes partout en Syrie. Sans ça, le problème aurait été réglé plus vite, on aurait gagné du temps."

Merci de cette information ! S'agissant d'un retour massif des migrants avec une sorte de plan Marshall, il faudrait, dans ce cas, envisager un retour, non pas par les airs, mais par la mer.

Non pas comme celui de leur exode, mais avec de très gros bateaux ! D'ailleurs certains migrants sont allés passer un mois de vacances chez eux sans être ennuyés, selon des amis syriens sunnites qui m'ont rapporté avoir assisté à des mariages et à des enterrements avec des migrants sunnites de passage chez eux.

Il me semble que le Président avait promis l'amnistie aux adversaires qui voudraient revenir. Bachar al-Assad songe t'il vraiment à accorder une amnistie des prisonniers politiques qui reviendraient au pays ? Quand BACHAR était encore ophtalmologiste il est venu vivre chez moi huit mois remplacer mon épouse malade. Il ne me semblait pas brutal. Au contraire assez timide, trop timide même. Il a peut-être changé. Je me souviens qu'il avait très peur des frères musulmans. Il se cachait chez moi.

Après cela qui croire ?

69.Posté par margouillat974 le 28/03/2018 08:02

@ Jori : et vous ?

68.Posté par betimmonde le 28/03/2018 00:14

Simple remarque : Les coloniaux ont fait aimer et respecter la France . Ils ont laissé un tel souvenir que c'est en France q""u'ils ' viennent chercher une vie meilleure . Les vieux du pays leur ont parlé .
Les décoloniaux n'ont pas été à la hauteur .Ils ont fait mépriser et hair la France .Ils ont perdu des territoires .Il y a des quartier aujourd'hui où ils ne peuvent plus aller .

67.Posté par JORI le 28/03/2018 00:07 (depuis mobile)

65. Margouillat974. Puisque que vous vous prenez pour un très bon analyste à défaut d''être médium, aviez vous (contrairement à tout le monde) prévu la crise de 2008 et avez vous des preuves de cette prédiction ??.

66.Posté par margouillat974 le 27/03/2018 22:24

La France a été une mosaîque, mais fédérée par des intérêts communs, ce qui n'est pas le cas pour l'U.E.
Pour fédérer les états-unis, il a fallut une guerre : pourtant, ils avaient les mêmes intérêts, la m^me langue , un immense territoire conquis par le génocide des indigènes auquel ils ont tous participé et un futur à construire: pas si simple. ( d'ailleurs, aujourd'hui, l'état de Californie demande son indépendance...des fous, sûrement ! ) ( j'allais aussi oublier : les descendants des Nations Premières refusent encore que leurs " réserves" ( cimetières, terres sacrées villages ) soient traversées par des pipes-lines ...y'a pas à dire, ils sont contre le progrès ces gens-là! )

65.Posté par margouillat974 le 27/03/2018 21:56

@ Jori:je ne roule pour personne, je vous fais part de mon opinion. Je ne suis pas devin, mais en mettant bout à bout quelques scénarios qui se sont déroulés : Chypre, Grèce, Lettonie. Ceux qui sont en train d'arriver là, en ce moment , sous vos yeux en Italie et en Espagne et ceux que l'on redoute en Allemagne.
Avec la Turquie et l' Ukraine qui frappent à la porte de l'U.E., l' expulsion simultanée de tout les diplomates de la Fédération Russe des états caniches de l'Otan. La planche à billets en surchauffe , les dirigeants d'état qui ne tiennent pas compte de leurs concitoyens...Jori? Non...toujours rien? La France continuera de payer les ponts en Pologne , le métro d'Abidjan, des prêts de 2/3 milliards à la Cote-d'ivoire et à d'autres,, avec de l'argent qu'elle n'a pas et qu'elle doit emprunter sur les marchés financiers ...Vous percevrez toujours votre salaire, les cargos continueront d'apporter les derniers I.Phone et la nourriture pour tous, vous croyez, vraiment que ça peut durer encore longtemps? Que les derniers arrivés en France vont se contenter d'un logement collectif et d'une soupe chaude ? Que les français, les immigrés qui ont fait souche vont tolérer longtemps le " nique la France" ? trouvez-vous normal qu'un ex-leader de " touche pas à mon pote", en plein drame de Carcassonne, vienne dire que les juifs ne se sentent plus en sécurité en France : Mais mon bon monsieur, plus aucun français ne va bientôt plus se sentir en sécurité en France.
Et comme on a choisi un beau président, il sera demain aux obsèques du lieutenant-colonel Beltrame, glorifiant sa mort pour la patrie.

" qui viennent jusque dans vos bras
égorger vos fils et vos compagnes"

Le pauvre président qui ne peut rien faire...Alors, il a annoncé qu'il a décidé que l'école sera OBLIGATOIRE à partir de 3 ans...ça, c'est une décision que les français attendait depuis toujours.
...Voilà, je ne suis pas devin...

64.Posté par Moi président le 27/03/2018 20:40

@ Margouillat : je ne parlerai qu'en présence d'une (voire 2) bouteille de Schnaps !
Je vous rappelle néanmoins que la France n'était qu'une mosaïque de cultures différentes pendant très longtemps, et qu'on a réussi à en faire une nation. Ce qu'on a fait en France peut très bien être fait en UE, ce sont les épreuves qui soudent les gens, à quelque échelle que ce soit.

@ JD et la Bête : entièrement d'accord avec vous sur le principe que les réfugiés et demandeurs d'asile ont un devoir moral de revenir chez eux une fois leur problème résolu, pour reconstruire leur pays. Dit autrement : l'asile ne doit pas être un prétexte à l'immigration définitive.

Par contre on ne travaille pas le ventre vide et en dormant à la belle étoile. Quand on a faim on ne pense plus ni au sexe, ni au travail, ni à la guerre, mais juste à manger.
Il faut donc qu'il y ait une organisation (en Syrie, puisque c'est l'exemple dont on parle) pour donner les conditions favorables à la reconstruction du pays et à l'accueil des exilés.
La Russie a empêché les forces de la coalition de pénétrer en Syrie en plaçant des armes anti-aériennes partout en Syrie. Sans ça, le problème aurait été réglé plus vite, on aurait gagné du temps.
On ne peut pas leur en vouloir (Syrie et Russie), puisqu'il y avait une divergence notable sur le type d'ennemis à combattre.

Toujours est-il que maintenant on a du mal à s'accorder sur à peu près tout, et que sans accords officiels on ne peut décemment pas renvoyer les réfugiés syriens chez eux pour le moment.
D'ailleurs, est-on sûr que le gouvernement syrien les autoriserait à rentrer ?
N'oublions pas que lors d'une reconduite frontière de la France vers un pays tiers, il faut un accord avec les autorités du pays tiers. La situation entre Mayotte et les Comores est justement là pour nous le rappeler.

Néanmoins, la population russe diminue d'année en année (exils) et la Syrie s'est vidée de ses forces humaines, donc on peut penser qu'à un moment ou un autre, les conditions seront réunies pour que les réfugiés syriens en France retournent reconstruire leur pays.
Un pays sans citoyens n'est pas viable.

63.Posté par JORI le 27/03/2018 20:04

62.Posté par margouillat974 le 27/03/2018 14:53
C'est votre avis et vous soutenez qui vous voulez, signe que vous roulez bien pour quelqu'un, mais êtes vous devin, médium pour être aussi affirmatif??.

62.Posté par margouillat974 le 27/03/2018 14:53

@ betimmonde : sauf erreur de ma part ( et je compte sur vous pour me corriger) les immigrés sont arrivés par vagues, à partir des années 60...la France s'était reconstruite entre 1945 et 1962...On n'a pas chômer !!!
Et comme je continue à le dire, nous avons les dirigeants que nous méritons. Aujourd'hui, et depuis déjà quelques décennies, nos président de la République française ont à coeur de diviser les français au lieu de les fédérer autour d' idée toute simple : Le peuple est souverain et les zélus sont en place pour coordonner les efforts de chacun, et non pour imposer au peuple leurs volontés et se nourrir de prébendes.
@ A jori : quand allez-vous comprendre que je ne suis encarté à aucun parti politique , mais que je soutiens que le seul qui n'a pas peur de quitter " le bateau fou" . Je sais qu'il ne sera pas élu, puisque les médias nous répètent comme un mantra que le FREXIT, c'est la mort, mais vous ne pourrez pas dire à vos petit-enfants : je ne savais pas!!

61.Posté par betimmonde le 27/03/2018 12:24

Oui ,Margouillat ,il y a des nations qui réussissent et d'autres qui échouent .Regardez l'ile soeur ,Madagascar .Livrée à elle meme depuis la décolonisation et qui aujourd'hui a sombré dans la misère la plus noire . A contrario ,regardons l'émergence de la Coréee du sud et d'autres petits dragons . Une belle nation peut aussi s'effondrer comme la France quand son corpus culturel et ethnique vient à changer .

60.Posté par betimmonde le 27/03/2018 12:15

jda 974__La France ravagée par le passage de la guerre par deux fois ,en Juin 40 et juin 44 eut un besoin de se reconstruire rapidement .Et comme la main d'oeuvre venait à manquer on fit appel aux nord africains .Ce fut le début de l'arrivée de travailleurs migrants et qui ne s'arreta plus .
L'heure de la reconstruction arrive en Syrie et Irak ,Les destructions sont énormes .Il y a là une charge de travaux pour des dizaines 'années .C'est aux fuyards ,aux déserteurs ,aux réfugiés de retourner chez eux ,de prendre la pelle et la pioche pour batir et rebatir .Leur avenir doit etre chez eux et non chez nous . Ce serait un comble que ce travail de reconstruction soit entièrement à notre charge .

59.Posté par margouillat974 le 27/03/2018 12:01

@ 48 / je n'ai pas d'ami en politique, surtout pas des personnages comme messieurs Philippot ou Macron, capables de dire en une seule phrase tout et son contraire.
Je vois que vous n'êtes pas prêt à corriger vos préjugés ethniques : comment former une union des peuples en ayant autant?
Serait-ce que selon vous, certaines nations auraient plus de vertu que d'autres? Serait-il à vos yeux acceptable de laisser un état de l'U.E. s'endetter plus que d'autres, au regard de sa prétendue vaillance au travail?

58.Posté par JORI le 27/03/2018 11:57

53.Posté par margouillat974 le 26/03/2018 20:41
Cela montre peut être aussi que la majorité des français n'a pas plus confiance dans votre candidat, car cette même majorité estime qu'il ne serait pas capable de gouverner la France. C'est le principe, je crois, du suffrage universel, non??.

57.Posté par JD974 le 27/03/2018 10:15

C'est demain mercredi l'exposé courageux de Bruno B. On y verra, non seulement les faits qui sont filmés et que chacun connait assez bien avec les médias.

Mais, surtout, on attendra les solutions pour les migrants demandeurs d’asile pour faits de guerre que Bruno B.... va nous proposer, une fois les bonnes questions de la salle acceptées.

Il en a des idées ce bon docteur ! Espérons pour lui que tout se passera dans le calme. Pas de polémiques, seulement des bonnes idées.

Alors que savons-nous, nous français, de ces migrations en cas de guerre ? Nous avons un exemple d'exode et de rapatriement. Celui de 1940. L'exode, pour faits de guerre, c'est à partir du 10 mai 1940, avec des millions de personnes de toutes nationalités sur les routes jusque l'armistice le 22 juin.

Le nouveau gouvernement français établira, dès juillet 1940, un plan de rapatriement : itinéraires détaillés, ravitaillements, gîtes d’étape, parkings tous les 50 kilomètres et des bons d'essence avec une date limite de validité pour accélérer le retour.

Ma mère m'a raconté tout cela. Cela s'est déroulé d'une manière assez dramatique au départ avec des avions allemands qui mitraillaient les réfugiés. Nous y avons par exemple perdu le médecin de notre village.

C'étaient les femmes qui conduisaient les voitures jusqu'à ne plus avoir d'essence. Les hommes eux étaient en train de perdre les batailles que leur menait Guderian dans le chaos le plus total à Dunkerque par exemple.

Et puis ce fut le retour à la maison non sans surprises. Les soldats allemands s'étaient servis dans nos caves et dans nos fermes. Mais ils nous ont restitués nos biens avec courtoisie faut le dire pour ceux qui ne le savent pas.

Certains ont même payés cash les voitures dont ils s'étaient emparés. Les frères Schlumpf ont été payés pour les voitures de collection remises en état qui leur avaient été prises à Mulhouse. Ainsi la voiture du maréchal KEITEL que j'ai trouvé dans une grange en 1985 sous la paille avec des poules et des souris.

Les FFI lui avaient pris sa voiture pendant un repas dans un bon restaurant alsacien. Ils l’avaient marquée du nom de leurs commandos : FFI pour éviter à la voiture KEITEL ce qui est arrivé à Rommel dans sa voiture.

Voilà peut-être l'attitude que nous devrions adopter, de ce qu'il faudrait organiser pour un retour des migrants actuels chez eux et non pas chez nous. Toute autre solution serait irréaliste. 70 % au moins des français le veulent ainsi. Le retour en Syrie, en Irak, dans les pays du Golfe s'il le faut.

Ce sont de vastes zones, désormais libérées, il faudra bien les reconstruire. Il faut donc les renvoyer chez eux pour cela. Et non tenter de les garder chez nous sauf quelques semaines de plus. Ils veulent revoir leurs femmes et enfants tous ces hommes venus seuls vous avez vu, non ?

Comment les aider ? Avec une sorte de plan Marshall. Ce plan était un programme, en fait, américain de prêts accordés aux différents États de l'Europe y compris l'Allemagne pourtant coupable pour les aider dans la reconstruction des villes et des installations bombardées.

Ces prêts étaient assortis de la condition d'importer pour un montant équivalent d'équipements et de produits américains. En quatre ans, les États-Unis versent à l'Europe 16,5 milliards de dollars (l'équivalent de 173 milliards de dollars de 2018). Faut bien vivre ma p'tite dame !

Les milliardaires du GOLFE pourraient être mis à contribution, non ?

56.Posté par Moi président le 26/03/2018 21:39

@53 : pas facile, tout ça.
Il faut en discuter calmement, autour d'une bonne bouteille de Schnaps, pour arriver à une solution acceptable par tous.
(façon Junkie, méthode 100% testée et approuvée, et c'est pas Ulysse Grant qui viendra dire le contraire !)

55.Posté par Moi président le 26/03/2018 21:13

Vous avez tout dit, JD974 !

Effectivement, au départ l'armée allemande a recruté sur la base du volontariat.
La tâche était facilitée par le fait qu'il y avait de nombreuses familles allemandes installées sur place par le fait du processus de germanisation entamé à partir de 1871.
Dans le coin de Metz notamment, des familles de fermiers s'étaient installées dans les campagnes alentour. Metz n'était pas germanophone en 1871, et comme c'était un point stratégique les Allemands ont insisté sur la germanisation de la population.

Plus à l'Est, dans le bassin houiller, des Allemands s'étaient aussi installés pour travailler à la mine, mais de toute façon là-bas la population était de souche germanique, alors pas de nécessité de germaniser.

En fait, c'est principalement pour lutter contre la résistance que l'enrôlement obligatoire a été décrété. Ceux qui refusaient étaient immédiatement recherchés, et leurs familles subissaient des pressions, des menaces, des brimades voire même l'expropriation pure et simple.
C'est ainsi que peu à peu les Allemands ont anéanti la résistance en Moselle allemande.

54.Posté par JD974 le 26/03/2018 20:50

Oui c'est vrai on est détourné de la question : retournons au fond de l'article.

UNE SOLUTION ? Je propose BOURAIL, pour ceux de CALAIS.

Et la petite location sur MAYOTTE rendue aux grandes Comores.

53.Posté par margouillat974 le 26/03/2018 20:41

@ 48 Au tant pour moi, je confonds souvent la Lettonie et l ' Albanie Il y a autre chose qui me chiffonne : ^pourquoi les impôts des français et leur " écot" payé à l'U.E. doivent financer les infrastructure de la Pologne ? Déjà, le déséquilibre économique entre les états européens étaient une marque d' échec. Nous arrivons aujourd'hui aux limites de ces traités ; faillite des banques EN Grèce, Italie et fragilisation de la plus puissante en Allemagne / Je vous pose la question ; Par quelle mécanisme ces banques pourront-elles être renflouées?
Un marché de dupes, j'vous dis!
@ Jori : mon point de vue n'est malheureusement pas majoritaire : trop d'occidentaux sont devenus trop mous et égoîstes. Nous avons les chefs que nous méritons, puisque nous les laissons faire et sommes prêts à boucher nos oreilles aux cris et bruits divers qui nous parviennent pourtant de plus en plus assourdissants .

52.Posté par klod le 26/03/2018 19:17

"Forbach"...............j'y suis passé ............ particulier , on va dire .

beaucoup de poste qui raconte des "expériences de vie" d'une période terrible . Mais on s'éloigne du fond de l'article qui amène à réflexion , quelque soit son parcours, et c'est toute la nécessité de ce genre d'article .

51.Posté par JD974 le 26/03/2018 18:45

Quelques précisions sur mon intervention. Vous notez : "Des gens ont fui des lieux précis où se déroulaient des attaques allemandes, et, contrairement à ce que dit JD974, ils ont bel et bien été mitraillés par l'aviation allemande."

Le mitraillage des routes lors de l'exode, c'est tout à fait exact ! Le médecin de mon village a d'ailleurs été tué de cette manière sur les routes de l'exode. Je parlais, de mon coté, des 3/4 des français qui n'ont pas bougé de chez eux en mai 1940. ils ont été généralement bien traités par l'armée allemande avec des vivres et beaucoup de politesses. Voir sur RMC DÉCOUVERTE un document sur cet aspect peu connu.

Quant à l'Alsace Moselle, ce n'était pas une exode désorganisée. Mais une évacuation bien organisée dans le SUD entre le 1er septembre 1939 et le 10 mai 1940. Les habitants de 300 communes de Moselle, du pays de Bitche à Thionville en passant par Boulay reçoivent l'ordre de quitter leurs foyers pour éviter l'offensive attendue de l'armée allemande. 300 000 Mosellans quittent ainsi leurs maisons dans des trains pour rejoindre les départements de la Vienne, de la Charente, de la Charente-Inférieure et dans une moindre mesure de la Loire, de la Saône-et-Loire et du Pas-de-Calais.

Mais avec le retour dans leurs villages par la suite. Ma belle-mère m'a rappelé que, dans son village, ils sont tous revenus chez eux, sauf une famille. Ma belle -mère a même été engagée comme secrétaire rémunérée par l'administration allemande à THIONVILLE.

Boulay était un poste frontière. Un député français (dont je vous laisse le soin de trouver le nom) et qui venait de voter pour Pétain en juillet 1940 était né allemand mais naturalisé français. Il sera planqué dans un grenier par la suite dans une ville où auparavant, en 1918, il était sous-préfet allemand. Les choses sont plus complexes que ce que l'on croit. Ce député par la suite rejoindra DE GAULLE à Londres, surtout de peur d'être incorporé dans son pays d'origine. Par contre lors de son évasion MITTERRAND traversera la frontière à cet endroit et sera planqué dans le même grenier que j'ai visité en 1966.

Il est exact que, quand les Allemands ont installé leur administration en zones annexées, les hommes ont été enrôlés de force, mais seulement à partir d'août 1942. Ils furent envoyés sur les front d'Europe centrale, puis massivement sur le front russe. A la fin de la guerre, les russes les ont mis dans des camps (TAMBOW souvent) où ils sont restés longtemps.

Mais certains de ces enrôlés sont restés en France comme ceux du crime d'Oradour.

L'expression « Malgré-nous » désigne donc les Alsaciens et Mosellans a incorporés de force dans la Wehrmacht, armée régulière allemande, durant la Seconde Guerre mondiale, que ce soit dans la Heer (armée de terre), dans la Luftwaffe (armée de l'air), dans la Kriegsmarine (marine de guerre).

J'en ai connu beaucoup de ces incorporés malgré eux. Certains étaient en fait des volontaires ! Ainsi certains se sont engagés dans la Waffen-SS, comme ceux d'Oradour.

Le pendant féminin a été constitué par les Malgré-elles. Certaines de ces femmes enrôlées de force dans les ARBEITDIENST étaient, parfois, enchantées de travailler dans les maisons des officiers allemands contre rémunérations. Elles y ont appris, jeunes filles, le métier de femme au foyer ! J'en fus tout aussi étonné à les écouter que vous-mêmes en lisant ce texte sans doute.

La place me manque pour raconter des cas assez étonnants !

50.Posté par Moi président le 26/03/2018 18:00

L'histoire des relations entre Mosellans-Alsaciens et Allemands a un goût aigre-doux.

La région de Metz-Toul-Verdun (les 3 évéchés) a été prise facilement par Henri II en 1552, quant à l'Alsace elle a été attachée à la France au 17ème siècle par Louis XIV.
A cette époque, l'Allemagne n'était pas unie politiquement, culturellement, ni même linguistiquement.

Mais quand l'Allemagne a vaincu la France en 1871, elle venait d'être unifiée et était tenue par une main de fer (Bismarck).
A ce moment, énormément d'Alsaciens-Mosellans (de langue germanique) étaient plutôt contents de faire partie du Reich, avec qui ils partageaient plus de choses culturellement parlant qu'avec la France.
A l'approche de la première guerre mondiale, beaucoup d'hommes s'enrôlaient avec ferveur dans les régiments allemands.

Mais il y avait déjà un bémol. L'Allemagne n'avait pas pour projet d'intégrer ces territoires au Reich, mais plutôt d'en faire des marches, des "Etats-tampons" entre elle et la France. Ces choses n'ont été révélées qu'après la guerre, par le travail d'historiens locaux notamment.
Déjà, il y avait eu un "incident" en Alsace, quand un chef Allemand recommandait à ses soldats de ne pas hésiter à poignarder des Alsaciens quand ils sortaient en ville.
Les recrues alsaciennes se sentaient de toute façon mises à l'écart, brimées plus que les autres.
Il y avait déjà de l'eau dans le gaz.

Et pendant la guerre, les recrues d'Alsace-Moselle étaient, là encore, systématiquement envoyées sur le front russe (la Russie étant entrée en guerre contre l'Allemagne dès le début de la guerre, cette fois-ci).

Au final, en 1918, les Alsaciens-Mosellans étaient définitivement revenus de leurs illusions quant à leur appartenance à la nation allemande.
Les relations ne sont pas toujours au beau fixe encore aujourd'hui : dans certaines petites villes frontalières, une part considérable des habitations sont en fait des habitations secondaires d'Allemands vivant en Allemagne la plupart de l'année. Ce qui en fait des villes à moitié fantômes les trois quarts du temps, au grand dam des maires concernés (qui ne se privent pas de le dire ouvertement, même s'ils sont eux-même d'ascendance allemande).

49.Posté par Moi président le 26/03/2018 17:36

Ce qui a été dit sur les "réfugiés" lors de l'exode de 1940 n'est que partiellement vrai.

S'il est vrai qu'en 1940 les déplacés d'Alsace-Moselle se sont réfugiés en France et non en Afrique, en 1871 par contre ce n'était pas le cas.
Lorsque l'Allemagne a pris possession de ces territoires, de nombreuses personnes ont choisi, librement, de partir. Certains n'ont fait que quelques dizaines de kilomètres pour s'en aller vivre à Nancy, mais d'autres ont été encouragés par le gouvernement à s'installer en Algérie française. La Kabylie venait en effet d'être soumise, et on avait besoin de colons français.

En 1940, c'était différent. Des gens ont fui des lieux précis où se déroulaient des attaques allemandes, et contrairement à ce que dit JD974 ils ont bel et bien été mitraillés par l'aviation allemande.
Mais l'ensemble du territoire était encore bien peuplé quand les Allemands ont installé leur administration, et cette fois il n'a pas été laissé de choix aux hommes en âge de combattre. Ils ont été enrôlés de force, soigneusement disséminés dans les régiments, et envoyés sur les front d'Europe centrale, puis massivement sur le front russe.
Ils sont connus sous le nom de "Malgré-nous".

Bien entendu, certains ont refusé l'enrôlement et ont rejoint des maquis de résistance locale, mais les Allemands ont mené la vie dure à leur famille.
Tout ceci est abondamment documenté, leurs enfants peuvent encore témoigner oralement.

Bref l'histoire des braves hommes restés au front pour combattre l'Allemand pendant que femmes, enfants et vieillards fuyaient sur les routes, ce n'est qu'une toute petite partie de la réalité.

48.Posté par Moi président le 26/03/2018 17:20

@42 : L'Albanie ne fait pas partie de l'UE, et n'est pas franchement prête de l'être. Encore trop de corruption. Pareil pour le Kosovo, qui est un Etat non reconnu par la Serbie.
En Europe, ce sont les Albanais qui représentent le plus grand nombre de demandes d'asile. L'émigration, en Albanie, est la plus grande source de revenus du pays (les émigrés albanais envoient de l'argent à leurs familles restées au pays).

De toute façon, vous ne comprenez pas une chose : l'argent de l'UE versé aux pays membres sert à financer des INFRASTRUCTURES (routes, ponts, bâtiments, terrains viabilisés), et non de l'emploi. Ce sont les entreprises qui décident dans quel pays elles vont s'installer.
Les pays qui s'en sont sortis le mieux jusqu'à présent sont la Hongrie, la République tchèque, la Pologne, et la Slovaquie dans une moindre mesure.
L'Europe centrale est peut-être une position stratégique, par rapport à Chypre ou Malte.

Ce qui est sûr, c'est que les Polonais n'ont pas attendu l'UE pour émigrer à gauche à droite, car ce sont des bosseurs.
Ce porc d'Hitler le savait très bien, puisqu'il envisageait d'utiliser les Polonais comme des "bêtes de somme", les sachant infatigables.
Les Polonais étaient donc déjà implantés en France de longue date, et en particulier dans les coins miniers.
Demandez à votre ami Philippot, lui qui a appris à connaître Forbach, Freyming-Merlebach, Creutzwald en Moselle, il pourra vous le confirmer.
Les Polonais sont des gens sans histoire, qui s'intègrent très facilement et ne font preuve d'aucun communautarisme. Des immigrés-modèles, en quelque sorte.

47.Posté par Biloute le 26/03/2018 17:04

Quelle question
Il faut tout simplement ne pas le prendre
Arrêtez l'hémorragie
On ne peut pas accepter toute la misère du monde arrêtez
Vous le regretterez dans pas longtemps

46.Posté par JORI le 26/03/2018 14:15

42.Posté par margouillat974 le 26/03/2018 11:06
Et pourquoi votre point de vue devrait être majoritaire??.

45.Posté par betimmonde le 26/03/2018 14:04

La préférence étrangère est devenue, hélas , un marqueur de notre intelligentsia. Souvenez vous comment nos beaux esprits s'étaient entichés des Staline ,Mao ,Castro Les voilà qui s'enflamment aujourd'hui pour un accueil idéal de tous les réfugiés ,de tous les migrants clandestins ou pas ,de tous les miséreux africains ou pas ..La question pour tous ces braves gens ne se pose pas de savoir si parmi ce flot humain ne se glisse pas des criminels de guerre ,des assassins , des terroristes ,des prédateurs en fuite. La porte est ouverte à tous .Le grand souci est de trouver à les loger ,à les entretenir. l'état achète 60 hotels d'une chaine pour mieux les accueullir..Les impots seraient levés pour cela. Accueillir tout ce beau monde est à l'honneur de la France .C'est la ritournelle des grands media .. Il en fut bien autrement lorsque les français d'Algérie ont du fuir leur pays .C'était pour eux 'la valise ou le cercueil ' . Ils ont été accueilli comme des chiens .Pourtant de 1942 à 1945 ;11 classes d'age avaient été mobilisés pour la libération de la France .Le grand maire de Marseille était là pour leur dire qu'il ne voulait pas d'eux ,qu'il ne recevrait pas les enfants dans les écoles de la ville ,qu'ils aillent ailleurs . Les dockers du port laissaient tomber en mer leurs maigres bagages .Tout cela a été bien réel . A voir comment aujourd'hui ,on s'affole pour quelques attentats islamistes , c'est oublier qu'en Algérie, c'est durant des mois que les attentats ont tué des ouvriers allant à leur travail ou des élèves sur le chemin des écoles .Si l'étranger est une chance pour la France ,le 'pied noir ' français ne l'était pas . Aujourd'hui ,c'est le parisien qui a peur des attentats .. Chacun son tour !

44.Posté par Dr Anonyme le 26/03/2018 12:08

Cher Bruno, tu vas avoir du boulot mercredi soir avec certains intervenants. Mais bon tu as du courage !

43.Posté par JD974 le 26/03/2018 11:44

Les réfugiés de la débâcle de 1940 ne se sont pas réfugiés partout en Afrique. Mais uniquement chez eux, chez nous. Ils constituent un cas exemplaire des solutions que nous devrions trouver pour les migrants actuels. Les garder chez nous, alors même qu'ils veulent aller en l'Angleterre, serait une folie économique que nous ne pouvons plus nous permettre.

Rappel de mai 1940. Cet exode a jeté sur les routes des familles belges, hollandaises et luxembourgeoises (deux millions de personnes) et françaises (deux millions de personnes au moins) dès mai 19405, dans un chaos hétéroclite de piétons et de véhicules de toutes sortes. Au total, de huit à dix millions de personnes s'exilèrent, soit près de 1⁄4 de la population française de l'époque. Ce n'est pas un asile économique, mais un refuge contre la Wehrmacht que chacun craignait alors que les soldats allemands se comportèrent très honorablement en juin 1940.

Le gouvernement français établira, dès juillet 1940, un plan de rapatriement (itinéraires détaillés, ravitaillements, gîtes d’étape, parkings tous les 50 kilomètres et des bons d'essence avec une date limite de validité pour accélérer le retour). Ma mère m'a raconté tout cela.

Voilà l'attitude que nous devrions adopter, de ce qu'il faudrait organiser pour un retour des migrants chez eux et non pas chez nous. Toute autre solution est irréaliste. En Syrie, en Irak, de vastes zones sont désormais libérées. Il faut bien les reconstruire.

Avec une sorte de plan Marshall (European Recovery Program) qui était un programme, en fait, américain de prêts accordés aux différents États de l'Europe pour les aider dans la reconstruction des villes et des installations bombardées lors de la Seconde Guerre mondiale.

Il a été choisi à un autre plan qui voulait faire payer aux allemands, pourtant bien coupable,s toutes les reconstructions comme en 1919. C'est cela qui fut à l'origine du mouvement de protestations qui mit HITLER au pouvoir. On est parvenu à éviter ce type de recommencement.

Ces prêts étaient assortis de la condition d'importer pour un montant équivalent d'équipements et de produits américains. En quatre ans, les États-Unis versent à l'Europe 16,5 milliards de dollars (l'équivalent de 173 milliards de dollars de 2018).

42.Posté par margouillat974 le 26/03/2018 11:06

C'est à nous, le peuple, de changer de point de vue. Je prends en exemple les dernières élections présidentielles : Comment est-il possible qu'un candidat sorti de nulle part, jamais élu, ayant bradé des biens qui appartiennent aux citoyens de France ait été élu? Il n'y avait aucune confiance à lui accorder, puisque son programme reposait sur du " en même temps " et du grand vide, à part bien sûr, nous enfoncer dans le crâne que seule l'U.E. pouvait nous sauver. Comment encore croire à ce mensonge, quand on voit la détresse de la classe moyenne chypriote? Comment croire encore au bienfaits de l' U.E. lorsque des technocrates de la finance s'emparent des biens nationaux de la Grèce et maintenant des biens de la population , mettant dans la balance un plan " d'aide" que la Grèce ne pourra apuré qu'au 22eme siècle, si tout va bien.
L' Italie tombe à son tour : les banques font faillite les unes après les autres et sont rachetées à un euro symbolique. L' Albanie : en faillite elle aussi : les banques sont liquidées : qui paye?
Le plus grand partisan de l' U.E : la Pologne mène une politique anti-européenne ( travailleurs détachés, contrôle de ses frontières, dumping social...) et pourtant reçoit la plus grosse part de notre contribution à l' U.E..
L' Irlande, le Luxembourg, la Belgique, Monaco, Jersey , les Pays-bas deviennent les paradis fiscaux de l' Europe : peu de taxes sur les sociétés, comme sur les bénéfices, recevant eux aussi une jolie part de notre " contribution " Pourtant, les français , taxés à 65% des revenus du travail, continuent de payer pour tout ces pays et reçoivent leur bonne part de d'immigrés sans contre-partie ( officiellement 200000 demandeurs d'asile par an depuis plus de 10 ans, mais un nombre incalculable " d'illégaux " que les 20000000 millions de contribuables français ne peuvent plus nourrir.
Les états doivent se replier sur eux-même, puisque les règles dictées par les banquiers européens ne peuvent s'appliquer à tous. L'Allemagne ne ratifiera JAMAIS les nouveaux traités concernant la solidarité inter-bancaire : elle aurait bien trop à y perdre, Jupiter peut montrer ses muscles, mais il est déjà "grillé" par sa compromission avec la politique atlantiste.
Dans ce que l'on veut appelé l' Union Européenne, il n'y a aucune place pour le citoyen: seul l'intérêt des marchés prime. L' adhésion à cette union nous a été vendue avec une tartine de bons sentiment :
La paix : nos troupes sont au Mali, Afghanistan, cote d'ivoire, Syrie, Sahel, Irak ( pour les opex officielles)
La guerre en Ukraine, l'insécurité grandissante dans tout les états européens.
Le plein emploi : 6 millions de chômeurs en France ( sans compter les R.S.A., R.S.O., femmes célibataires avec enfants en bas âge, radiés administratifs , les auto-entrepreneurs qui même en bossant 70h/semaine ne s'en sortent pas et les non-inscrits puisque trop longtemps hors-circuit , les demandeurs d'asiles officiels)
L'harmonie sociale: SMIC ALBANAIS = 150 euros/ Smic luxembourgeois 1900 euros.
Agriculture Les espagnols ont investit dans des régions entières: plus de débouchés pour leurs produits agricoles en fédération Russe ( merci l' U.E.), inondation du marché français : faillite de l'agriculture française ( toujours merci l' U.E).
Les intérêts nationaux divergeant de chaque états qui composent cette union fantoche sont aujourd'hui révélés: il n'y a que deux solutions
Quitter rapidement ce bateau fou
accepter une gouvernance qui ne tient aucun compte de ses vassaux.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 13:14 Je suis Strasbourg...