MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

CAFECO 234 - Le Roundup face à ses juges Mardi 24 Octobre 2017 de 18h00 à 20h30  à L'Arbradélis au Barachois à Saint Denis


Par AID974 - Publié le Jeudi 19 Octobre 2017 à 15:16 | Lu 452 fois

CAFECO 234 - Le Roundup face à ses juges Mardi 24 Octobre 2017 de 18h00 à 20h30  à L'Arbradélis au Barachois à Saint Denis
Une nouvelle vidéo choc de Marie-Monique Robin
 
CAFECO 234 - Le Roundup face à ses juges

Présenté par Bruno BOURGEON
Mardi 24 Octobre 2017 de 18h00 à 20h30  
à L'Arbradélis au Barachois à Saint Denis

À la lumière du procès symbolique de Monsanto tenu en 2016, Marie-Monique Robin expose l’ampleur du scandale sanitaire lié au Roundup, herbicide le plus vendu au monde. Un réquisitoire accablant, paroles de victimes et d’experts à l’appui. C’est l’histoire d’une colère citoyenne, jusque-là quasi inaudible, et d’une lutte contre un écocide, ou crime contre l’environnement, commis en toute impunité par la firme championne des OGM. En octobre 2016, à La Haye, victimes et experts témoignent – une première – devant le Tribunal international Monsanto, au fil d’un édifiant procès symbolique contre le Roundup, l’herbicide le plus vendu au monde, et sa très toxique molécule active, le glyphosate.

La suite sur : http://aid97400.lautre.net/spip.php?article1561




1.Posté par Zarin le 19/10/2017 19:46

« Tuons-les tous, Dieu reconnaîtra les siens. »

signé Monsanto...

2.Posté par klod le 19/10/2017 23:13

et certains "agriculteurs" aiment ................ Bové revient !

3.Posté par Bruno Bourgeon le 20/10/2017 11:51

250 t de pesticides importés à La Réunion, soit 5.6 kg à l'hectare de surface agricole utilisée : deux fois plus que dans l'hexagone, deuxième consommateur européen. Parmi ces 250 t, comptez 115 t de glyphosate, essentiellement pour la canne. Et après, on vous dira que la canne est saine... Incroyable le degré d'ignorance dans lequel l'ensemble de la filière canne de La Réunion entend nous maintenir. Et la filière s'étend des coupeurs à Terreos, en prenant au passage tous les politiciens impliqués, tous les administratifs des chambres consulaires agricole ou de commerce, tous les agriculteurs du sucre, mais aussi les partenaires : Crédit Agricole (pour les prêts financiers), la SAFER (pour les pré-emptions de terrain), etc... Un écocide organisé. Assassins!

4.Posté par Dazibao le 20/10/2017 21:46

Un jour, visite chez un viticulteur du Beaujolais qui se vantait de vendre du vin Bio. Dans son "atelier" de dégustation, y étaient entreposés quelques gonis de sucre siglé Ile de la Reunion. Il m'a affirmé que c'était du sucre Bio le coquin fourni par les sucreries de.......

5.Posté par Dazibao le 20/10/2017 21:48

Le Bio à la Reunion ? Dans la plupart des cas, cela revient à mettre la tête sur le billot......

6.Posté par Zarin le 21/10/2017 09:51

Le vin biodynamique

Les vins issus de l’agriculture biodynamique ont été “élaborés” dans une démarche environnementale globale. Il s’agit de redynamiser la vigne, dont l’environnement a été déréglé par des traitements chimiques répétés. Les vignerons vont donc administrer à leurs vignes des traitements naturels comme du purin d’ortie ou des préparations de compost et de silice en fonction des cycles du soleil et de la lune.

L’agriculture biodynamique a été initiée il y a tout juste 90 ans, dans le Cours aux Agriculteurs
donné par Rudolf Steiner, philosophe et scientifique autrichien. Aujourd’hui, dans le monde, environ
5 000 agriculteurs et acteurs de la filière agricole inscrivent leur système dans cette démarche.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes